Défi frugalité N°4 – Réduire les frais d’abonnement de téléphone portable

Michael Ferrari Faire des économies 13 Commentaires

Vos amis ne vous en voudront pas !

Vos amis ne vous en voudront pas !

Reconnaissons-le sans honte, le téléphone portable est inutile pour la plupart d’entre nous. Certes, il est pratique dans le milieu professionnel ou pour organiser des rendez-vous entre amis mais c’est un luxe que bien des gens ne devraient pas se permettre.

En 2007, un ménage dépense en moyenne 93 euros par mois pour ses besoins de communication. Si internet est bien souvent indispensable, le téléphone portable peut vous permettre de réaliser de belles économies : 20 à 40 € par mois soit 240 à 480 € par an.

Le facteur déterminant, c’est votre profil utilisateur. Les gros consommateurs de téléphonie mobile en payent le prix et il est préférable d’avoir un abonnement pour réduire le prix de la minute d’appel. Si vous téléphonez plus d’une heure d’appel par mois, l’abonnement est généralement plus intéressant que le prépayé.

Cependant grand nombre d’entre nous n’utilise pas son forfait entièrement. Même si c’est le cas, il serait fort intéressant de revoir sa consommation et de la réduire pour voir fondre ses  dépenses de téléphone portable.

En France, environ 35 % des utilisateurs de téléphone portable sont en prépayés là où en Italie cela représente 90% du marché : il y a donc une grande marge de manœuvre.

Comment réduire ses dépenses en téléphonie mobile ?

Tout d’abord, si votre mobile est fréquemment utilisé dans le cadre de votre profession, demandez à ce qu’il soit pris en charge (au moins en partie) par votre entreprise ou pensez bien à le déduire de vos frais professionnels. Si votre entreprise refuse de le prendre en charge, ne prenez plus les appels professionnels pendant quelques jours/semaines : si personne ne vous fait de remarques, c’est que vous pouvez continuer ainsi et donc réduire votre dépendance au téléphone portable. Votre niveau de stress baissera certainement d’un cran.

Ensuite, je vous recommande de vous tourner vers des formules prépayées afin de volontairement limiter votre utilisation.

Un forfait de 2 heures coûte actuellement 38 à 42 € chez Orange et 33 à 38 € chez SFR (impossible d’en trouver l’équivalent chez Bouygues). Bon nombre d’entre vous ont des forfaits plus ancien à un tarif plus raisonnable mais ce n’est pas forcément une raison pour continuer à payer un service que vous n’utiliser pas.

L’objectif est de ne pas dépenser plus de 15 € par mois dans le cadre d’une utilisation personnelle classique (1 heure).

Voici un point important pour réussir à réduire vos dépenses :

Ne cherchez pas à obtenir le plus de minutes par rapport à votre dépense, les opérateurs élaborent suffisamment leur offre pour que vous ayez envie de passer à la formule supérieure.

C’est pour ça qu’une heure est payée chère et que bien sûr le forfait 2 heures coûte à peine quelques euros de plus. Il est donc essentiel de réfléchir en terme de dépense et non en terme de minutes obtenues.

Le prépayé est donc la meilleure solution pour réduire vos dépenses de téléphonie mobile. Les opérateurs classiques ont tous leur offre sur le sujet.

Le point important à regarder, c’est la durée de conservation du numéro entre 2 recharges. Généralement la recharge la moins chère ne permet que de conserver le numéro 1 mois alors que la recharge supérieure permet de le prolonger de 6 mois.

L’autre point étant la durée de validité de la recharge. Les opérateurs posent une limite importante et contraignante sur la durée de validité de votre recharge (de une semaine à quelques mois).

Un opérateur virtuel utilisant le réseau SFR semble se démarquer de ses concurrents pour ses tarifs agressifs, il s’appelle naturellement « Zéro Forfait » et son slogan est « Interdit aux pigeons ». Le décor est posé !

Il s’agit d’un abonnement dont le montant n’est pas défini. Autrement dit, vous serez débité du montant exact de vos consommations mensuelles. Fini la course pour terminer son forfait chaque mois 🙂

Pas de recharge/forfait = jamais en manque de minutes = pas de minutes surtaxées = pas de minutes non utilisées = pas de report de minutes…

Leur tableau de comparaison des tarifs avec les 3 grands opérateurs est sans appel (si je puis dire) puisque une minute de conversation coûte 0.19 cts contre 0.33 à 0.55 cts selon la formule chez les autres opérateurs. En ce moment, vous pouvez même obtenir un téléphone avec carte sim pour 19 €, la carte sim seule coûtant elle 9.50 €. Avec Zéro Forfait la ligne reste active tant que 15 € sont utilisés tous les 3 mois soit 5 € par mois (20/30 minutes).

Il est possible de conserver son numéro de mobile au moment de la souscription.

Autant dire que c’est une formule que je recommande (et je n’ai pas trouvé de « pièges ») à condition de n’avoir qu’un besoin d’environ une heure maximum par mois (environ 12 €).

Lien vers Zéro Forfait

defifrugalite

Commentaires 13

  1. J’ai un forfait, mais très économique et je m’en explique.

    J’avais aussi pensé à la formule prépayée pour réduire mes frais de portable, mais cela ne me permettait pas la portabilité de mon numéro, le même depuis 11 ans (ce qui est assez important). De plus, les temps d’expiration des unités et des numéros sont proprement scandaleux. Tu dois sans cesse surveiller tes délais pour ne pas, au choix, te faire couper le sifflet ou perdre ton numéro.
    D’un autre côté, les abonnements avec menottes de 12 ou 24 mois sont nettement trop chers et truffés de clauses léonines.

    Au final, je suis allée chez Débitel, devenu Simpléo. La couverture est celle de SFR, et l’abonnement puce seule (et donc sans engagement) est de 9,9€ pour 30 minutes d’appels. Et comme, en cas de dépassement du forfait, la minute supplémentaire n’est pas trop cher, aucun intérêt de payer plus.
    L’une des différences remarquables, c’est que tu t’achètes ton téléphone… et c’est très économique, surtout si tu souhaite juste téléphoner et être joignable, pas jouer de l’ocarina sur le dernier jouet hors de prix à la mode lors des soirées en ville. Pour un petit forfait, l’opérateur te file généralement un appareil assez basique que tu vas probablement payer 5€/mois pendant 24 mois, soit 120€ au final. Pour 40€, tu peux trouver des téléphones portables solides avec une bonne autonomie partout sur le net. Tu viens donc de gagner 80€.

    En plus de ça, tu te barres quand tu veux (en portant ton numéro). Et mes 9,9€ sont rarement dépassés : doit-on toujours passer nos coups de fil quand nous sommes en vadrouille ou cela ne peut pas attendre tranquillement que l’on soit rentré à la maison, avec notre offre double play (à la cambrousse, essaie d’avoir la TV ADSL, pour voir) qui permet d’appeler gratos presque partout dans le monde?

  2. Merci pour tous ces conseils, j’avais une carte prépayée, j’ai fait la bétise de prendre 1 forfait à 50€ par mois que je dépasse à cause notamment des sms et mms.
    Et avec ma période d’engagement, je ne suis pas sortie de l’auberge!

  3. Salut Michael,

    Je suis content de voir que tu ressors le tuyau « zéroforfait » que j’avais donné sur ton forum. Je rappelle l’adresse à la fin pour ceux qui souhaiteraient participer, car plus on est de fous plus on rit.

    Cependant je vois que tu n’as pas tout à fait saisi le fonctionnement de la formule.
    Il ne s’agit pas d’un forfait prépayé mais d’un « non-forfait » libre 😉
    En gros, tu paies tes 9€90 pour recevoir ta carte pin, tu obtiens donc un nouveau numéro en 06.01. ou tu peux demander à garder ton ancien numéro peu importe l’opérateur.
    Une fois ta ligne activée, tu n’as rien à recharger car ta consommation est débitée au fur et à mesure sur ton compte bancaire. Tant que tu as de l’argent sur ton compte bancaire tu peux consommer.
    Les 15€ / trimestre c’est le minimum de conso en dessous duquel cet opérateur te considère comme non rentable et se réserve le droit de supprimer ta ligne.
    Le tarif est de 19 centimes la minutes, sauf pour 5 numéros (que tu peux changer jusqu’à une fois par mois) qui sont à moitié prix le week end, soit 9.5 centimes la minute.
    Les 15€ par trimestre, soit 5€ par mois, correspondent donc à 25 à 50 minutes mensuelles de communication. Pour info les sms sont à 8.5 centimes et comptent pour le minimum trimestriel.
    C’est un forfait que j’utilise depuis Avril et ça fonctionne très bien jusque là.

    N’hésitez pas à venir partager vos bons plans sur le forum d’esprit riche dans le post dédié : http://esprit-riche.com/forum/trouver-demarrer-son-business-entreprise/bons-plans-business/

  4. Post
    Author

    En effet merci therealdoc pour ton tuyau. Je pense que quelqu’un de modérément dépendant au portable ne devrait pas dépenser plus de 10 € par mois.

    Oui effectivement je n’ai pas exactement compris ceci du fonctionnement ! (je vais leur envoyer un mail car je pense que je ne serais pas le seul)
    (mis à jour)
    Cette formule reste vraiment géniale je trouve.

  5. Bonjour, dans le même style d’opérateur que zéro forfait, il y a Symio. Il n’y a pas de consommation minimum et le coût de la minute est de 19ct. Le sms est à 10cts. Le crédit est valable 3 mois. Un truc qui est super , c’est le crédit par seuil. Dès que le solde a atteint un niveau prédéterminer (2,5 ou 10€), on peut créditer automatiquement le compte avec la somme désirée, d’où une souplesse d’utilisation.
    Symio utilise le réseau de Bouygues Telecom.
    Leur offre me semble alléchante, d’autant plus que tu peux également transférer ton numéro de téléphone portable. A suivre.

  6. C’est vrai que quand on voit les prix des mnvo (zeroforfait, symio et les autres) on se demande pourquoi on resterait plus longtemps chez les traditionnels …

  7. Post
    Author
  8. le problème c’est pour ceux qui sont engagés sur de longues durées, comme moi par exemple, je dois attendre octobre. Et j’ai beau retourné mon problème dans tout les sens, j’arrive pas à faire baisser mon forfait, alors que je suis vraiment pas bavarde. J’ai déjà le moins cher forfait chez bouygues!

  9. Juste une petite question, quelle entreprise non publique aurait engagé des investissements aussi lourds (un réseau radio ce sont des milliers de sites dans toutes la France, qu’il faut entretenir), si le retour sur investissement ne dépassait pas celui des mnvo ?

  10. Post
    Author

    Si l’abonnement possède une durée d’engagement, je ne connais pas de moyens de l’arrêter (hors chômage/déménagement hors de la zone couverte).

    Certains MVNO proposent des formules qui vont à l’encontre de la tarification des opérateurs traditionnels et c’est bien ça qui est surprenant (comme le zéro forfait). Si vous regardez bien le coeur de métier d’un opérateur de téléphonie vous découvrirez que son leitmotiv est la facturation : comment, combien, quand…

    Le reste n’est que du marketing et de la technique.

  11. A mon avis les opérateurs traditionnels se disent que :
    1) Les MNVO permettent de faire croitre le volume et la visibilité de ma marque. Plus haut il est écrit zéro forfait sur réseau SFR, simyo chez orange … C’est une sorte d’affiliation
    2) Tout comme pour le fixe ils pratiquent des prix de gros pour les gros volumes que représentent les mnvo donc ceux ci ont juste à être moins gourmand pour offrir de bons tarifs
    3) On peut supposer que les MNVO se voient imposer des quotas max pour ne pas entièrement bouffer la bande passante des traditionnels
    4) Il vaut mieux qu’un mnvo choisissent mon réseau que celui du concurrent
    5) Les offres aux mnvo sont peut être évolutifs dans la durée et sur les volumes, en ce cas les mnvo augmentent leurs tarifs une fois bien implantés. Ce là nécessite pas mal de trésorerie mais ce sont quand même de grosses boites.

    Pour Michael : « …un opérateur de téléphonie vous découvrirez que son leitmotiv est la facturation : comment, combien, quand… » et je rajouterais surtout : Plus
    Plus de client, plus de visibilité, plus de volumes et réinvestir le tout dans une infrastructure plus performante pour bouffer les concurrents.
    Mais un réseau plus large doit être plus vendu sinon il y a un manque à gagner et c’est là que rentrent en scène les mnvo.

  12. Je réagis longtemps après, mais depuis 2 mois, je suis avec Prixtel, et je pense que c’est encore plus avantageux à mon gout : pour obtenir la puce, c’est simplement 1.5€, puis 1.5€ par mois (abonnement au service), et ensuite, on ne paye que 12ct/min et 10ct/sms, donc si on est moyen consommateur… c’est parfait 🙂 Voilà, si j’ai pu motiver quelqu’un 🙂

  13. Moi j’avais fais expres de m’acheter un telephone a carte qui marche aussi avec forfait. Mais je n’avais pas pris de forfait. Pour la simple raison c’est que aujourd’hui l’on vit dans un monde de forfait et de credit, même ta vie est un forfait envers le nombre d’heures et de sacrifice que tu fais pour de l’argent. Alors je m’achetais des recharges vraiment par necessite quand l’on ne me rappelait pas également pour une necessite. Puis est arrivé free, qui casse les prix, alors le forfait à 2 euros m’est apparu comme une évidence et aujourd’hui plus que jamais j’ai l’impression de ne pas utiliser mon phone. Pourtant j’appelle souvent 30 a 45 min par mois j’envois des sms et ca me suffit amplement..

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.