Hyperconsommateur

Michael Ferrari Gérer et épargner 15 Commentaires

Rat Race

Etes-vous un hyperconsommateur ?

Je pourrais définir l’hyperconsommation comme le simple fait de trop consommer, mais ce serait une définition bien vague pour chacun d’entre nous. La différence entre la consommation et l’hyperconsommation est assez subtile, car c’est un phénomène sournois si l’on n’y prête pas attention.

On commence par acheter une première voiture d’occasion parce qu’on peu de moyens puis dès que l’on reçoit un bon revenu, on prend à crédit une nouvelle voiture toute neuve et bien souvent au-dessus de nos moyens. On ne se contente plus d’un jean à 50 € mais de celui à 90 €. On fini par se créer de nouveaux besoins : cette demande c’est le début de la rat race.

Achetez maintenant, payez plus tard

Une petite règle simple est de voir si vous pouvez payer cash votre achat. S’il s’agit d’un achat important, cela veut dire que vous avez fait preuve de discipline durant les mois/années précédentes et que donc vous êtes en mesure de vous l’offrir : vous savez gérer votre consommation. Pour les achats plus communs, c’est plutôt leur fréquence et les montants qui seront intéressants.

L’autre indicateur intéressant consiste à regarder si c’est dans vos moyens. Pour un couple lambda gagnant 3000 € par mois, avoir une voiture à 30 000 € est de l’ordre de l’hyperconsommation. Est-ce que votre style de vie est cohérent avec vos revenus ?

L’hyperconsommation, c’est aussi le fait d’ajuster systématiquement ses dépenses sur ses revenus en omettant d’épargner et d’investir d’abord.

Il ne s’agit donc pas de ne plus rien consommer ! Si vous avez une passion pour le manga, il ne faut pas s’empêcher d’en acheter simplement sur ce prétexte. Là où les choses se gâtent, c’est si vous avez une passion pour le manga, pour les fringues, pour les bons restaurants, pour les grosses voitures et que vous n’êtes prêt à renoncer à aucun de ces achats.

Une vie à crédit

Dans le bonheur paradoxal, l’auteur exprimait le fait que l’hyperconsommation n’apporte aucune satisfaction durable : il faut immédiatement renouveler l’expérience et cela conduit à la dette.

D’une manière générale, si vous avez des crédits –hormis pour la maison- c’est que vous êtes un hyperconsommateur.

Les riches consomment plus

Ce qui est surprenant lorsqu’on regarde de plus près les habitudes des riches, on constate (notamment dans The Millionaire Next Door) qu’ils ne sont pas des hyperconsommateurs et même pas de gros consommateurs. Ils vivent modestement, « comme tout le monde, j’allais dire.

Par exemple, on découvre que ceux qui achètent les costumes à plus de 400 € ou les montres à plus de 200 € ne sont pas les plus riches. Et cela est vrai pour l’ensemble des biens de consommation. Autrement dit, les objets les plus luxueux ne sont pas achetés par les plus riches !

Une précision tout de même : la confusion sur le mot « riche » est toujours forte. Qu’es-ce qu’un riche : quelqu’un qui a 1 million d’euros de patrimoine ou quelqu’un qui gagne 5 000 € par mois ?

Ce que montrent l’ensemble des études, c’est que les « vrais » riches, ceux qui ont du patrimoine et qui ont donc démontré des capacités de gestion et de la discipline, ne sont pas des hyperconsommateurs alors que les « faux » riches sont les vrais clients de ce type de produit.

C’est typiquement le salarié manager dans une grosse boite qui gagne entre 60 k€ et 200 k€ : celui qui cherche à s’acheter une reconnaissance sociale.

Autrement dit, il y a ceux qui sont riches en capital et ceux qui sont riches en revenus et c’est bien souvent une distinction qui fonctionne : les plus riches en patrimoine ne sont pas nécessairement ceux qui ont un gros revenu et l’on retrouve souvent des gens ayant un gros revenu avec seulement un petit patrimoine. Les vrais riches savent gérer leur argent.

Le truc, c’est que la société attend de vous que vous consommiez.

Plus vous avez d’argent, plus vous devez consommer. Les médias adorent nous parler de telle ou telle célébrité qui s’est offert un luxueux bateau ou de la manière dont elle a acheté 15 paires de chaussures en une heure, mais ce ne sont que des phénomènes hors-norme. Ils ne sont en rien représentatifs du comportement de la majorité.

Lorsque j’ai commencé à travailler, j’avais déjà un salaire confortable de plus de 2 000 € chaque mois qui me permettait de « vivre sans compter ». Pour autant, mes revenus augmentant chaque année, je n’ai jamais développé d’habitudes cohérentes avec mon niveau de revenus. Par exemple dans le choix de mon appartement –à la location– je pouvais prétendre à des appartements dont le loyer est deux fois supérieur à celui que j’ai choisi. Est-ce que l’appartement serait plus grand et plus beau dans ce cas ? Surement, mais mon objectif n’est pas de vivre dans un bel et grand appartement : mon objectif c’est l’indépendance financière. Rassurez-vous mon appartement actuel est vraiment très bien J

L’hyperconsommation est ce qui sépare 2 foyers ayant les mêmes revenus : l’un n’a pas de souci d’argent, l’autre ne peut se permettre d’avoir une baisse de revenus sans quoi ses finances passent dans le rouge.

Ne vous laissez pas piéger par les attentes mercantiles des « autres ». Ce n’est pas à vous d’aller chercher la croissance avec les dents, pas au péril de vos finances personnelles. Faites preuve de discernement dans vos achats.

Commentaires 15

  1. Rémy

    Excellent, comme d’habitude !
    Je rebondis sur ton article pour parler d’une chose qui m’a toujours fait halluciner.
    De nombreuses personnes se plaignent en permanence de leur fameux pouvoir d’achat !
    Leurs salaires « ne bougent jamais », alors que tout le reste augmentent sans cesse, ils en ont marre.

    Je leur pose souvent quelques questions pour connaitre leurs habitudes…. Et là c’est édifiant.
    Ils fument, ils boivent, ils sortent en boite tous les week-ends, ont souvent le téléphone portable dernier cri et la TV plate à plus de 100 cm de diagonale, changent de voiture tous les deux ans…… ! Affligeant…

    1. squizzy

      Je souhaite rebondir : NON tous les gens qui se plaignent de l’augmentation du coût de la vie ne dépensent pas à outrance.
      Moi je m’en plains et pourtant mon seul crédit est pour la maison, mes 2 voitures sont achetées d’occasion et elles ont déjà 8 ans, j’ai deux mômes je ne leur achète aucune marque et quand j’en achète pour moi c’est pour la maison (électroménager, etc.. ) pour éviter de devoir racheter dans 1 an et en prime je fais mes courses à Leader Price!
      Nous n’avons qu’un simple téléphoen sans forfait pas.
      En clair notre seul luxe c’est notre maison … et elle n’a que 3 chambres pas de dépendances etc …
      Et malgré tout ceci j’ai l’impression de devoir de plus en plus dépenser pour des biens courants : vêtements, chaussures, nourriture et essence …

  2. Thomas

    Merci pour ces notions essentielles qui mettent beaucoup de gens dans la confusion. Je crois en effet que beaucoup de gens pensent qu’être riche, c’est pouvoir acheter sans limite et sans réfléchir ^_^

    Je ne peux que confirmer tes propos :

    Les riches ont généralement un revenu moins élevé que la moyenne (oui, vous lisez bien). Leur force est leur patrimoine. Plus une personne possède différents éléments de patrimoine, plus elle est considérée comme « riche ».

    D’ailleurs, il est frappant de voir comment un « riche » achète un objet. Souvent, il va prendre beaucoup de temps avant d’acheter. Il va se documenter, comparer ou faire appel à des connaissances compétentes qui pourront correctement l’aiguiller. Ainsi, son achat correspondra non seulement parfaitement à ses besoins, mais il aura une durée de vie supérieure.

    A l’inverse, comme tu le dits, on a les individus qui ont un revenu élevé et qui dépensent… et on revient finalement à la notion de la reconnaissance sociale que tu cites aussi. Vient s’y ajouter d’autres habitudes qui motivent ce comportement d’hyperconsommation (frustration, besoin de « s’offrir quelque chose », etc.).

  3. LeClient

    Un patrimoine de 1 million d’euro c’est un peu dur a atteindre quand on est locataire, non?
    Sinon moi qui vient d’un milieu tres pauvre dans un pays tres pauvre je prend beaucoup de plaisir dans l’ascencion sociale (cadre dirigeant iniside). Mais il est vrai que ma meilleur amie qui va herite d’un patrimoine de 2 milions d’euros a la mort de sa grand mere s’en fout de l’ascencion sociale; D’ailleurs elle gagne le SMIC mensuel et a arrete les etude a Bac+2. Sont premier reflexe a la sortie des etudes a ete d’achete un parking…

  4. Rémy

    @squizzy Bonjour, je ne faisais pas de généralités, c’est juste une remarque que je me suis faite en écoutant mon entourage.

  5. MaxR de Maxadi

    Je suis tout à fait d’accord avec Rémy. Moi aussi je suis effaré de voir tous ces ados avec des téléphones portables derniers cris avec des forfaits qu’il faut bien financer aussi. Pareil pour les abonnements Canal+ ou autres, …

    Le marché actuel a créé des faux besoins qui ne semblent pourtant pas coûter chers puisque cela ne coûte « QUE » 20 euros par mois. Mais le problème, c’est que ces abonnements mensuels s’additionnent très vite. Et au bout du compte, le budget familial est amputé de plusieurs centaines d’euros.

    Evidemment, tous les cas ne sont pas semblables (d’accord avec toi, Squizzy), mais c’est tout de même une tendance qui semble se généraliser.

  6. Mohamed Semeunacte

    Article tres interessant et qui me fait me poser quelques questions.
    Ma voiture est a crédit, suis-je un hyperconsommateur ? Parce que le fait est que je met systématiquement 50% de mon salaire de cote et que donc d’apres ce que j’en comprends je ne rentre pas dans la categorie des HC.
    Il y a des credits qu’on est bien obligee de prendre et qui pour moi n’ont rien a voir avec l’hyperconsommation.
    Pour moi l’HC, c’est avec 7 montres, une pour chaque jour. J’ai 2 montres et pour moi, je ne suis pas un HC. J’ai 10 paires de chaussures mais mon boulot requiert de moi une certaine presentation donc la aussi, des achats (pas a credit je le concois) obligés et qui pour moi n’ont rien a voir avec l’HC.
    Je pense que ton article est indéniablement intéressant et qu’il a le merite de faire naitre en nous un certain questionnement. Cependant il aurait peut etre gagnee a etre moins tranche et de la meme maniere, si jamais tu as encore les sources des etudes ce serait interessant d’y jeter un oeil. Peut-etre dans un prochain article 😉

    Merci pour cet article

    Mohamed Semeunacte

    1. Post
      Author
      Michael

      Je dirais que ça dépend du prix 🙂
      2 montres à 800 € n’est pas identique à une montre à 200 € et l’autre que l’on t’aurais offerte par exemple (même si l’exemple est caricaturale, tu as l’idée).

      C’est difficile mais il faut différencier HC et savoir se faire plaisir.

  7. LapinLove404

    un signe de l’HC sont peut être les yeux écarquillés et l’affirmation « impossible » qui suit le conseil « Avant toutes choses, envois automatiquement 10% de tes revenus en épargne…  »

    A moins d’avoir vraiment un très très bas revenu, il y a des tas de gens qui vivent avec ces 10% de revenu de moins… et ils n’en meurent pas.

    Un autre signe, a mon avis, c’est aussi de justifier toutes dépenses par un « il faut savoir profiter aujourd’hui de son argent ».

    Je me méfie aussi de l’envie de se faire un cadeau a soi même pour son anniversaire.

    Mais ne nous leurrons pas… l’HC est la norme.

    Sinon, autre habitude de riche d’après mon observation : chercher a obtenir un rabais et/ou refuser des petites dépenses qui ne représentent pourtant qu’un infime % du budget total.

    Quand on achète un lecteur CD/DVD a 25.000 euros, on peut se dire que 200 euros de plus pour un câble « de luxe » ce n’est rien… ou remettre en question cette suggestion du vendeur et préférer le câblage d’origine. Devinons qui discute 😉

  8. Attaquerapide

    La résistance à l’hyperconsommation serait aussi à rapprocher de l’effort à faire de ne pas faire comme tous le monde comme le dit Remy avec des achats et des modes de pensée ancrés chez la plupart :
    – tv immense
    – portable qui claque
    – monospace à crédit dès le premier enfant
    – maison crédit sur 28ans petite et de mauvaise qualité et surtout pas originale parce que faut absolument etre propriétaire
    etc etc…

    Avoir sa personnalité est très important, savoir mesurer la pertinence d’un achat et éventuellement le refuser n’est pas donné à tous le monde…alors il est plus facile de se mettre dans le troupeau mais ce n’est pas le plus cohérent

  9. Aurelien

    Tres bon article et commentaires tres interessants !

    Mon opinion c’est que beaucoup de personnes ne sont pas satisfaits de leur vie (travail ininteressant ou trop stressant ou encore manque de liberte par exemple) et compensent en se faisant plaisir par le biais de la consommation, alors qu’en fait il vaudrait mieux se poser les bonnes questions (qu’est ce que je veux vraiment ?) et chercher ensuite des réponses à ces questions.

  10. 7PALR

    Certaines personnes aux revenus moyens ou modestes mènent ou veulent mener un train de vie et avoir les mêmes choses que des personnes aux revenus plus aisés : ce sont de gros consommateurs, envieux, sans discernement…

  11. Pingback: Censure chez Google, iTunes aux US, Mark Ronson gamer, Gorillaz au Zénith, iPad et velcro, iPhone 4G, Cocksucker Blues, et l’erreur de 1,6M de Zappos | zdar.net

  12. Nikos

    Je ne pense pas que toute personne ai la latitude de savoir ce qu’elle veut vraiment dans la vie et d’y adhérer. Quand vous avez besoin de travailler, que vous n’avez pas un capital « social » étendu, vous ne pouvez vous permettre de faire ce que vous voulez vraiment dans la vie.

    Mais pour en revenir au débat, beaucoup de personnes n’arrivent plus à joindre les deux bouts sans pour autant surconsommer.

    En fait,, le fait que les riches consomment peu n’est pas la cause de leur richesse, mais une conséquence: Ils sont riches et n’ont rien à prouver, à personne.
    Ils ont un patrimoine conséquent, (ou savent qu’ils vont hériter) ont conscience de leur richesse et cherchent à le préserver et le faire fructifier.
    Ils peuvent se payer des petites vacances alors que cela va faire fondre les économies d’une année d’un pauvre.

    Alors que doit faire le pauvre ? Se priver de vacance pour espérer avoir un patrimoine de quelques milliers d’euros, qui lui permettra à peine d’investir pour en retirer une misère ?

    La différence entre le riche et le pauvre, c’est que le riche dispose d’un fond de roulement conséquent qui lui permet d’assumer les charges en attendant que ses investissements génèrent un revenu.

    A un moment donné, il faut arrêter de faire culpabiliser les individus au sujet de leur consommation. On peut avoir du mal à joindre les deux bouts sans pour autant sur-consommer.

    Mais il y a un excellent moteur pour freiner la consommation de tout un chacun: quand vous envisagez d’acheter un bien, calculez la TVA sur ce bien, cet impôt injuste, et voyez combien il est douloureux de verser cet argent à l’Etat juste parce que vous avez envie de consommer…

    Une TV à 400 euros taxée à 19,6 vous coûtera en plus 100 euros d’impôt. Ne vous laissez plus enfumer.

  13. LapinLove404

    Non, non et non Nikos,

    Non parcequ’ être « pauvre » et avoir « du mal à joindre les deux bouts » n’empêche pas d’avoir des priorités.

    Et quand on sait que le taux de pénétration de la télévision dans les foyer est supérieur a celui du frigo, on ne peut s’empêcher que même chez les plus pauvre, il y a des des priorités

    Donc, oui, on peut être pauvre sans surconsommer… Mais on peut surtout difficilement s’enrichir en surconssomant. Je ne crois pas que Michael accuse les plus pauvres de ne pas savoir gérer leur argent.

    Non parceque si consommer moins était simplement la conséquence de la richesse, les plus riches ne surconsommeraient pas, Hors il y en a qui surconsonmment aussi, D’autant que la richesse n’est pas simplement bimodale: etre riche ou etre pauvre. On est toujours plus riche qu’un autre etm surtout, plus pauvre qu’un autre.

    Non parcequ’a vous lire, on a l’impression qu’on est riche ou qu’on est pauvre. Pas qu’on le devient.

    Certains ont plus facile que d’autre oui. ertains naissent riches, oui. Mais la richesse se gagne aussi, C’est pas facile et tout le monde n’y arrive pas. Mais s’enfermer dans une vision deterministe n’a jamais enrichis personne.

    Enfin, Non parceque se braquer sur les taxes pour s’empêcher de consommer revient a la même chose que travailler moins pour être taxer moins.

    Si je gagne 5000 euro et en verse 2500 a l’Etat, ce me fera toujours 2500 de plus qu’au départ. Parel pour ton achat, Quoi que tu consomme, tu paiera ta TVA, choisis ce que tu achete en fonction du contexte, de tes besoins et de tes envies (conscientes) pas en fonction des taxes que tu paiera ;-D

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.