Gérer ses comptes sans souci

Michael Ferrari Finances personnelles, Gérer et épargner 6 Commentaires

Kitty Reindeer
Ce qui est marrant avec l’argent c’est que cela occupe régulièrement nos pensées que l’on en manque ou que l’on en pense en avoir trop. J’ai constaté que beaucoup de gens ne sont pas à l’aise avec leurs finances personnelles. Ils ne savent pas comment organiser leurs comptes et leurs moyens de paiement et se sentent persécutés par les publicités pour des super-livrets ou par le coup de fil du conseiller bancaire. Si la dernière fois qu’une banque en ligne a fait une publicité pour un livret à 5 % au lieu de 2% pendant 3 mois et que vous avez passé 10 minutes à réfléchir à la question c’est que vos comptes ne sont pas sous contrôle. Si après avoir durement accumulé 3 000 € sur votre livret A, vous paniquez à l’idée de détenir une telle somme, c’est que vous ne savez pas ce que vous faites.

Existe-t-il des solutions simples pour gérer ses comptes ? Heureusement !

Lorsque j’ai commencé à avoir de l’argent je faisais comme tout le monde : j’écoutais mon banquier. Le problème avec ça est bien connu : dans le pire des cas ses recommandations vous font perdre de l’argent (mais rassurez-vous pour lui : il en gagne toujours) et dans le meilleur vous n’avez rien appris sur la gestion de votre argent. Rapidement je me suis demandé pourquoi écouter quelqu’un qui visiblement ne connaissais pas ma situation (et qui en plus s’en fout comme de son premier krach boursier). Ses conseils étaient toujours des solutions « produits » voire des packages maisons. Lorsqu’il voulait m’orienter vers des placements financiers comme des Sicavs ou une assurance vie, il me proposait toujours ceux de la maison et m’en faisait une présentation tellement sommaire que je me demandais s’il en savait plus que la plaquette commerciale en beau papier glacé. Les comptes que j’ai ouvert à l’époque, car je savais qu’ils étaient règlementés, (une sorte de protection anti-abruti) étaient les traditionnels Livret A, LDD et PEA. Ajoutons à cela que je ne trouvais pas non plus logique d’écouter les conseils de quelqu’un qui gagnait peu d’argent en exerçant un boulot de salarié.

Bref, il y a quelques années après avoir rempli Livret A et LDD (ce qu’apparemment pas mal de gens de mon âge ne faisaient pas) j’ai été obligé d’agir et de devenir mon propre conseiller bancaire.

Gérer ses comptes pour les nuls

Malgré ma volonté, je n’ai pas trouvé de conseils pratiques sur comment faire pour organiser mes comptes. Dans le meilleur des cas, je trouvais des présentations techniques des différents produits : « Les FCP peuvent aussi êtres des FCPI, des FCPR ou des FCPE » Super, et moi je fais quoi ? « Le PEA est une enveloppe fiscale permettant d’investir sur les marchés européens » GNé ?

Pourquoi est-ce si difficile de recevoir un conseil disant « Payez-vous d’abord, constituez-vous une épargne de précaution puis investissez dans des projets conformes à vos objectifs » ?

Pas besoin d’être un vieux chauve pour savoir gérer son argent

Lorsqu’on pense à l’argent, on imagine souvent un vieux chauve ayant roulé sa bosse et pouvant nous raconter les secrets tirés de sa longue expérience. Si je pense que l’expérience a de la valeur, je sais aussi qu’il n’y a pas besoin d’attendre d’avoir perdu ses cheveux pour savoir de quoi on parle lorsqu’il s’agit d’argent. Souvent, ces gens sont déconnectés des préoccupations réelles que l’on possède au quotidien.

Plan d’action

Voici le meilleur plan que je connaisse actuellement : attention il est si simple que vous n’aurez aucune excuse de ne pas le suivre.

1- Avoir une épargne de précaution

Qu’est-ce que l’épargne de précaution ? C’est une somme d’argent disponible que vous pouvez mobiliser pour faire face à un imprévu. Au lieu d’emprunter de l’argent à 20 %, vous taperez dans cette réserve : contravention, machine à laver à remplacer, frais médicaux, voiture à remplacer…

Combien ?

Tout dépend de votre situation mais l’idée générale est d’avoir 6 mois de salaire pour un salarié et une année pour un entrepreneur/indépendant.

Mais je fais comment pour stocker un an de salaire ?

Économise ! Plusieurs chemins sont possibles et souvent les 2 sont bons à prendre : chercher à gagner plus en prenant de la valeur pour son marché et dépenser moins d’argent au quotidien sans se priver sont les 2 leviers.

D’une façon générale nous avons beaucoup de mal à prendre du recul sur notre propre situation. Lorsqu’il s’agit d’économie, il nous est souvent difficile de prendre conscience des petits gaspillages quotidiens : il y a surement une plus grande marge de manœuvre que vous ne l’imaginez.

Comme on me l’a souvent fait remarqué, j’ai un naturel qui croit en la capacité de chacun à soulever des montagnes. Cependant je ne suis pas naïf : si vous n’arrivez pas à trouver un moyen pour vous constituer un épargne de précaution alors les graines de la richesse ne sont pas en vous. Ne cherchez pas plus loin, ne lisez plus des blogs et des livres à la pelle : commencez par vous prendre en main.

2- Investir

Alors, on est assis sur un petit pactole ? Pas de panique ! N’oubliez pas que l’une des règles de bases pour devenir riche est de ne pas perdre de l’argent en faisant des choses stupides.

Ce n’est que le début. Maintenant que votre épargne de précaution est constituée, vous avez la possibilité de progresser sur l’échelle des finances personnelles et d’atteindre le niveau 3 dont j’avais parlé : pouvoir prendre des risques et essayer de réaliser votre potentiel.

Investir est très vaste. Pour l’un ce sera des placements sur les marchés financiers, pour l’autre ce sera plutôt de l’investissement locatif.

Qu’est-ce qui vous attire ? Le choix n’est bien sûr pas limité à ces deux options. Vous pouvez aussi investir dans votre propre business ou dans celui des autres.

Une fois que vous avez de quoi investir, utilisez cet argent du mieux possible. Certains de vos choix rapporteront 5 %, d’autres 15 % et peut être que d’autres feront 50 %. Peu importe, l’important est d’agir et d’apprendre.

3- Optimisez ses comptes

Au fur et à mesure que votre surface financière évolue, vos comptes devront évoluer avec vous. Au début, j’avais peu d’argent et donc peu de besoin : une simple carte bleue me suffisait. Par la suite, j’ai opté pour une carte bleue gratuite proposée par Oney puis, la situation changeant, je suis passé à une Visa Premier (encore gratuite). La structure de mes comptes a aussi évolué : j’ai maintenant plusieurs banques, des virements automatiques en place et je sais auprès de qui me renseigner lorsque j’en ai besoin.

Vos comptes sont-ils à la mesure de vos ambitions ? Avec le temps, j’ai découvert quelque chose de simple : si la perspective de me connecter au site de ma banque en ligne ou d’effectuer une opération sur mes comptes me rebute, c’est que la chose est inadaptée à ma situation.

Prenez vos comptes en main. Vous devez tout savoir d’eux car ils vous permettront d’avoir la liberté que vous espérez.

4- Avoir des projets

Autrement dit : financer un style de vie.

Vous savez que pour moi l’argent n’est rien en tant que tel. Je ne lui accorde aucun pouvoir sur ma vie ni aucune affection : c’est simplement un outil à mon service.

Quel est le style de vie que vous voulez financer ? Le choix est si vaste que les énumérer serait fou : prendre sa retraite à 40 ans, prendre 3 mois de vacances par an, exercer une passion à mi-temps, financer le rêve de vos enfants, acquérir la maison de votre enfance…

Avez-vous un projet (sous-entendu autre que travailler jusqu’à 60 62 65 70 ans) ?

Mon premier projet était de vivre un an à l’étranger et c’est l’argent qui a rendu ceci possible. Quel est le vôtre ?

Commentaires 6

  1. Quand tu dis :  » je sais auprès de qui me renseigner lorsque j’en ai besoin « , peux tu nous préciser vers qui tu te tournes pour mieux te renseigner ?

    1. Post
      Author
  2. @MrWill97

    Je pense que michael fait référence à ses différents conseillers bancaires vu qu’il a plusieurs banques. Ce qui lui permets d’avoir une réponse à une opération ou un mouvement qu’il ne comprends pas.

  3. C’est l’option que j’ai aussi choisi. Cela fait 5ans que je travaille.

    Le matelas de 6mois de salaire constitué j’ai mis de l’argent à différents endroits différents placement(ldd, livret a, ass.vie…)
    Néanmoins comme tu le précises difficile de trouver des renseignements pointus et pas intéressés. Bien souvent l’interlocuteur vantera son produit et ses articles…fuyez bien souvent cela ne vous sera pas profitable ou pas suffisamment.

    Très bon article, à appliquer tout de suite!

  4. Très bon article!

    Pour ma part j’aspire à avoir le plus de vacances possibles pour passer plus de temps avec ma famille, me lancer sur d’autres projet…

    Mais j’avoue avoir encore du mal à économiser pour mon fond de sécurité : trop de dettes!

  5. Difficile de trouver des interlocuteurs de qualité, j’ai connu 1 seul conseiller bancaire ainsi.

    La preuve, ces 2 derniers mois, j’ai eut 2 conseillers bancaires différents, et j’ai demandé au 2, que me proposez vous?
    Réponse : assurance vie.
    Je ne prendrais jamais une assurance vie dans une banque (surtout que je bosse dans l’assurance vie…), et je n’avais alors AUCUNE épargne de précaution.

    Résultat, j’ai ouvert LDD et PEL.
    Comme ça ils auront pas de commissions sur moi! 🙂

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.