Je ne veux plus devenir riche

Michael Ferrari Divers 35 Commentaires

J’ai eu comme une sorte de révélation : je dois arrêter ce blog.

L’aventure qui m’anime depuis le début doit s’arrêter car je me suis rendu compte que ce n’était pas ce que je voulais. La maturité aidant, j’ai compris que l’essentiel n’était pas dans le chemin à parcourir mais ailleurs. Ramer à contre-courant est trop épuisant.

Moi aussi je veux avoir une vie simple où je me pose beaucoup moins de questions. Je ne veux plus avoir à me soucier de trouver des clients, tester mes idées, vendre mes produits et développer mon mini-empire. J’aspire à avoir des collègues de bureau et à faire du 9h-18h ce qui me laissera au moins le temps d’aller au sport après le travail.

J’en ai aussi marre d’être locataire et d’engraisser mon propriétaire. Je ne l’ai jamais rencontré mais je suis sûr que c’est quelqu’un de gras qui se paye des repas au restaurant avec mon argent. Je voudrais pouvoir aménager mon appartement comme je veux et casser les murs pour installer une cuisine Ikéo. Fini de jeter l’argent par les fenêtres et de payer mon loyer à fonds perdus. J’ai décidé d‘investir dans du solide : la pierre. J’ai trouvé un promoteur sympa qui m’offre la machine à café et un an de dosettes si j’achète un T4 à 540 000 €. Avec un peu de chance, je vais pouvoir encore profiter des taux d’intérêts bas et des aides du gouvernement pour déduire mes intérêts d’emprunt. Malheureusement avec ma nouvelle situation financière ce sera un peu dur d’obtenir le crédit.

Franchement, je suis lassé de gagner de l’argent parce que je paye trop d’impôts sur le revenu. Tous ces fonctionnaires qui passent leurs journées à ne rien faire et à encaisser mon argent me dégoûtent ! Et pour quel service ? Je ne reçoit rien en échange de mon argent !

Au contraire, en reprenant un poste de salarié pas trop bien payé, je vais pouvoir passer sous le radar et ne plus payer d’impôts sur le revenu. L’état devra trouver autre chose pour payer son train de vie ! Avec un peu de chance, j’aurais même la prime pour l’emploi. Elle me permettra de m’acheter enfin l’écran plat 102 pouces dont je rêve secrètement. Je sais que j’ai dis que ce n’était pas un bon investissement mais je pense que si je regarde pendant la moitié du temps les programmes d’Arte alors j’ai une chance d’apprendre quelque chose et de le rentabiliser. J’étais aveuglé par mes idées.

Je cherche une vie plus simple où je n’aurais même plus à réfléchir pour me nourrir. Après tout n’est-ce pas ça la modernité ? Nous pensions avoir des voitures qui volent en l’an 2000, ne pourrait-on pas au moins arrêter de réfléchir à ce que l’on mange ? C’est pourquoi pour gagner du temps, je ne prendrais plus que des plats préparés. Je sais que les industriels ont fait beaucoup d’efforts pour nous fournir des produits sains et je pense que ça n’est plus la peine de s’embêter à chercher les bons produits et à cuisiner. Vous imaginez la vie simple que ce sera ?

Avec ce temps libéré, je pourrais me consacrer à ne rien faire et à me reposer. Ma journée dans mon nouveau travail de grouillot (que j’aurais choisi à cet effet) sera stressante, je le sais. Sans avoir le contrôle sur rien – salaire, horaire, projets, collègues – je vais inévitablement être un peu plus stressé mais ce n’est pas grave. J’écouterai du classique au travail, il parait que ça marche sur les bovins et que ça détend la viande. Au moins j’aurais un CDI et mon banquier sera prêt à me prêter 33 % de mes revenus. Peut-être pourra-t-il monter à 35 % ?

Pour investir, je n’aurais plus beaucoup de ressources car il faudra bien que je paye pour tous mes animaux et mes enfants (2,1). Je sais qu’il existe plein de simulateurs, ça me permettra au moins de voir ce que ça aurait pu donner. L‘investissement locatif me faisait trop peur avec ces salauds de locataires qui ne payent pas les loyers et qui saccagent les appartements.

Alors évidemment, pour mes mini-retraites, ce sera plus difficile mais il me reste mes congés et mes RTT pour profiter de faire ce que je veux vraiment. Tant pis de toute façon, voyager ce n’est pas bon pour la planète, c’est ce qu’ils ont dit au grenelle. On m’a parlé de 15 jours tout compris à Djerba au club moud. Fini la prise de tête là aussi.

Voilà, c’est la fin de cette aventure car devenir riche n’est plus un objectif. J’ai trop peur de l’ISF cet impôt confiscatoire qui vole les riches. Vous imaginez qu’avec un patrimoine de 800 000 €, je devrais payer peut-être 800 € par an ? Je crie au vol et je ne me ferai pas avoir comme ces idiots de riches.

Vous comprenez que c’est un changement important de vie. Bonne continuation à tous.

Commentaires 35

  1. Magnifique poisson d’avril 😉

    A mon avis, pas encore prêt pour la vie de salarié !

    En tout cas, comme beaucoup d’articles sur ce site, il est vraiment bien rédigé et l’on prend toujours autant de plaisir à les lire.

    Bravo et continuez comme ça

  2. Le hoax, ce poisson d’avril des temps modernes…!
    Merci pour la tranche de rigolade.

    PS: je veux bien les coordonnées du promoteur qui offre des dosettes (je n’ai plus de café: ça ne me gêne pas d’acheter un appart pour boire de l’arabica à l’oeil!!!! lol)

    1. Post
      Author
  3. Je me suis fais avoir, je n’ai pas cru mes yeux, je me suis demandé c’est quoi ce changement radical de la façon de penser de Michael. Je ne me suis rendu compte qu’on lisant les commentaires xD

  4. Hey Michael bon délire ça 🙂
    J’y ai cru jusqu’au coup de la machine à café, et puis je me suis rappelé de la date du jour…
    Bien joué !

  5. Merci pour la finesse de ce poisson qui nous permet de redécouvrir tout ce que ce blog nous apporte sous la forme ironique 😉

  6. Moi aussi je veux avoir un ecran 102 pouces, pour regarder la Ferme Celebrite en (super) HD… et recommencer a payer la redevance pour financer « Vivement dimanche » !

    Lisant ton blog depuis un moment, tu m’as pas eue (meme si « arreter le blog » est credible si tu souhaites passer a autre chose) mais j’avoue que ton papier est vraiment bien fait et m’a bien fait rire.

  7. Eh oui ! dès le début je m’y attendais, Sauf que le renvoi à des « plats préparés » n’aboutissait pas à des poissons mais à des poisons !!! Bravo, un peu d’humour de ce niveau çà fait du bien !!

  8. Excellent poisson d’avril ! Le pire c’est que ce post arrive à lui tout seul a résumé l’objectif de tout les autres post de ce blog !!!!!

  9. J’ai relu 2 fois le post pour chercher le retournement… je comprenais pas et en lisant les réponses, c’est évident ^_^ Bien joué sur ce coup, en plus, tu as même pris le temps d’argumenter tout ça !! Avec tout ça, ne me reste plus qu’à te souhaiter de belles mini retraites de 4 semaines par année MDR. Et penses au passage à te faire un lavage de cerveau car de vivre la vie que tu décris en pleine conscience, ça doit être un vrai gâchis !!

    Have a nice day.

  10. Bon sang, après le deuxième chapitre, j’ai failli m’arrêter en pensant que tu avais besoin d’une bonne claque.
    Heureusement j’ai quand même continué.
    Tu nous as bien eu.
    Poisson d’avril.
    merci pour ce moment de détente.

  11. J’avoue avoir bien rit et cet article devrait être lu et relu tous les jours de manière à pouvoir se mettre en tête ce qu’est une « magnifique » vie de grouillot…

    Un grand MERCI !

    1. Post
      Author
  12. Je n’ai pas du tout pensé au poisson d’avril… parce que j’ai tout de suite reconnu un excellent exercice de style. Réaffirmer tous ces faux avantages d’une vie qui est tout le contraire de l’indépendance financière, permet de faire le point de tout ceux à quoi on veut échapper de façon très synthétique.

  13. Pingback: links for 2010-04-01 at DeStructUred Blog

  14. excellent!!
    je m’aperçois que j’ai encore de la route à faire car je me suis reconnu à certains passages de ton post!!

  15. J’ai adoré le passage sur la musique classique. « ça marche sur les bovins et ça détend la viande ».

    EN fait c’est affreux… mais c’est tellement ça…

  16. Bonjour,
    Bon, j’arrive un peu tard sur cet article, mais pas grave! Je me suis aussi demandé ce qui arrivait. En tout cas, merci pour cette magnifique prose, que j’utiliserai volontier avec mes clients si vous me le permettez. En effet, coach professionnel, il me semble que cela pourra faire bouger (ou pas, mais ça reste leur choix) certains que je pense enlisés dans leurs croyances limitantes.
    A bientôt
    Sabrina

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.