Vous vous sentez coincé ? Lisez ceci !

Michael Ferrari Améliorer sa vie, Développement personnel, Psychologie de l'argent 3 Commentaires

Je reçois de nombreux emails où l’on me pose des questions très précises sur des situations personnelles que forcément je ne connais pas mais j’ai remarqué un point commun à nombre de ces demandes : le fait de se sentir coincé.

Se sentir coincé, c’est ne pas savoir quoi faire pour évoluer, ne pas voir quoi changer, où agir. C’est un sentiment très désagréable car on peut avoir l’impression que l’on ne contrôle pas sa vie mais que ce sont les événements et les décisions des autres qui la dirige. Typiquement, c’est un sujet que l’on sait important et dont on ne s’occupe pas, petit à petit le sujet devient un problème (du moins dans notre tête) et puis un jour on se met à chercher une solution rapide et immédiate.

Tout le monde passe par là. J’ai le souvenir d’une situation qui me semblait inextricable lorsque je voulais reprendre mes études : comment vivre la perte d’un revenu sereinement ? Par quoi le remplacer ? Comme survivre durant l’année scolaire ? Il est toujours difficile de se projeter vers une nouvelle aventure lorsque les interrogations restent ouvertes mais devinez quoi : s’il n’y a pas de questions sans réponses, c’est qu’il n’y a pas d’aventure. Vous vous contentez de la routine. Se sentir coincé est donc un bon sentiment qui vous indique vous avez atteint une limite de votre monde. Reste 2 attitudes face à cela : repousser les limites ou les accepter.

L’une des situations les plus courantes où l’on se sent coincé, c’est lorsque vous avez un contrat de travail avec une entreprise et que la relation avec votre supérieur n’est pas très bonne : vous voulez à la fois partir et rester. Vous vous sentez un peu coincé, à la merci de la prochaine décision de votre chef. Vous vous êtes engagé et projeté dans cette entreprise ou ce projet et vous devez vous faire à l’idée qu’il faut changer les choses.
Dans le couple, il est aussi commun de voir quelqu’un raconter qu’il aime son conjoint mais qu’en même temps il n’aime pas lorsqu’il fait ceci ou cela et ainsi de suite. Parfois, cela devient tellement gros que cela en est ridicule jusqu’au point où l’un des deux veut garder son conjoint mais souhaite qu’il ait une autre personnalité. Cela peut durer des années et faire grandir ce sentiment négatif.

Si vous avez votre propre entreprise, c’est souvent la partie commerciale qui génère ce sentiment : les contrats n’arrivent pas, les actions commerciales ne marchent pas ou le marketing n’émeut personne. Vous restez coincé avec votre belle idée qui ne sert à personne.

Vous imaginez un cheval avec des œillères ? Voici l’impression que cela fait lorsque le possible des options semble réduit. Pour être efficace dans vos décisions et dans la réalisation de votre projet de vie, il est vraiment préférable d’éviter d’être dans la situation où vous vous sentez coincé : il faut arracher ces œillères !

L’ingrédient manquant…

Ces jérémiades demandes ont toutes un point commun, un ingrédient manquant qui provoque ce sentiment de « se sentir coincé » : aucun objectif clair et un manque d’alignement entre ce que l’on vit et ce que l’on souhaite.

Il vous manque un ingrédient important : une vision claire du chemin à suivre. Ce chemin, personne ne le définira pour vous. Même si vous finissez par le déterminer, il ne correspondra pas à vos plans (et ce n’est pas un problème!). Mais il est essentiel de savoir où l’on va. Si vous êtes sur une route et que le brouillard tombe en ne vous laissant que 10 mètres de visibilité, vous devez continuer à avancer doucement pour voir 10 mètres plus loin.

Si vous vous sentez actuellement coincé, voici quelques recommandations pèle-mêle, faites votre choix :

  • remettez à plat vos envies et votre projet de vie. Voyez en quoi la situation ne correspond pas. Choisissez un élément qui doit absolument changer tout de suite, même quelque chose qui vous semble insignifiant.
  • parlez ! Dites ce qui ne vous plait pas avant que vous ne soyez monté en pression et explosiez un beau matin. « J’ai été blessé par … », « Pour moi, il est important que l’on puisse se faire confiance sur … »
  • mettez-vous à l’écart de la situation. Fuyez temporairement (sans nier le problème). Mettez de la distance. Prenez du recul.
  • arrêter de vivre dans un monde de « si » qui n’existe pas « s’il était plus comme ceci, tout se passerait bien.. ». Partez du principe que vous ne changerez pas les gens. Faites avec (et fermez-là comme dirait Larry Windget) ou partez.
  • répondez à la question suivante : « quel est le principal élément qui ferait tout basculer ? » Vous avez la réponse ? Faites-le !
  • bougez ! Lorsqu’on se sent coincé, on se sent immobile, parfois prisonnier. Il faut inverser la tendance dans un autre secteur de votre vie. Si c’est au travail que se pose le problème, lancez-vous dans un loisir qui vous mette hors de votre zone de confort. Si c’est à la maison, chercher à faire bouger les choses dans votre entreprise. Mettez-vous en situation de compétition. L’idéal selon moi : prendre un sport collectif. En quelques mois vous retrouverez une dynamique positive et durable.
  • demandez conseil. Cherchez quelqu’un qui est passé par là et demandez-lui son avis.

Créez une dynamique qui, à l’image d’une courroie, entrainera chacune des facettes de votre vie. Si à la question « Qu’ai-je fait aujourd’hui pour résoudre le problème ? » vous n’avez pas de réponse c’est que vous n’essayez pas assez.

Bonne chance 🙂

Commentaires 3

  1. Michael

    Bonjour,

    Je trouve que c’est déja positif de se sentir bloqué. On se rend compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas. C’est un signal pour avancer.

    Le pus difficile dans cette situation de blocage est d’en sortir finalement.

    Tes recommandations vont dans ce sens.

    Pour la remise à plat (et je parle par expérience), rien ne vaut un cahier personnel. On y décrit la situation, nos coleres, nos frustrations et ensuite des idées apparaissent d’elles meme.

    Et ceux qui vivent en couple ont une chance exceptionnelle : un partenaire à qui parler en toute confiance. Meme s’il ne nous propose pas de solutions, il nous libère de notre situation de blocage et nous aide a clarifier nos idées.

    Michael

  2. Michael L.

    Salut,

    Je suis tout à fait d’accord avec le fait, que sans définir précisément ce que l’on veut, on demeure dans l’immobilisme. Et à mon avis, c’est la clé universelle du succès : déterminer ses objectifs par écrit !

    Dans mon cas personnel, j’ai trouvé la motivation pour lancer mon blog lorsque j’ai défini précisément mon plan.
    J’en suis au début, certes, mais j’ai commencé, j’ai bougé.

    Il faut prendre son temps, pour bien définir ces objectifs.

    Et si on ne sent pas une puissance motivation et détermination lorsqu’on relit ses objectifs écrits, c’est qu’il manque de précision.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.