Tenir un journal comme outil de développement personnel

Michael Ferrari Améliorer sa vie 11 Commentaires

journalquotidien

L’été dernier j’étais en compagnie de Javi, ami et mentor à la fois (c’est pratique) et il me demandait si je tenais un journal personnel.

Bonne question !

La réponse était non et j’étais assez surpris de ne pas avoir commencé plus tôt. Je parle, j’apprends et j’applique énormément de choses autour du développement personnel depuis plus de 2 ans mais voilà : je ne tenais pas de journal.

Mettre en place une nouvelle habitude est toujours délicat et difficile. Lorsque ça arrive, c’est toujours un pari sur le fait que la partie de vous qui veut aller de l’avant l’emportera sur celle qui ne veut rien changer. A chaque fois, l’estime personnelle est remise en jeu.

Je voulais quand même mettre en place cette habitude. J’avais envie d’avoir plus d’informations sur moi même et sur mon parcours. Je pense qu’écrire est un bon moyen de mieux se connaître et de trouver des solutions.

J’ai donc commencé à écrire régulièrement un journal depuis la fin de l’été. Je n’ai pas trouvé d’intérêt à y écrire chaque jour ou à me contraindre à un rythme particulier. Toutefois, il est important de garder une certaine dynamique pour ne pas oublier de le faire et amputer son estime personnelle.

Cela peut paraitre simple mais chaque renonciation créé un déficit dans votre estime personnelle. C’est comme si vous retiriez de l’argent d’un compte en banque.

Je tiens donc un journal depuis plusieurs mois et je voulais vous faire part de mes premières impressions.

Pour commencer, pourquoi faire ça ?

Si vous voulez écrire vos mémoires un jour, c’est un très bon moyen d’être précis 🙂

La mémoire, spécialement celle des évènements, est imparfaite. Je vous recommande vraiment de ne pas s’y fier de trop.

Tenir un journal est un bon outil de développement personnel. La base du développement personnel est simple. Elle consiste à croire que chacun d’entre nous peut s’améliorer au quotidien. L’amélioration passe par des éléments simples : prendre conscience de ce que l’on fait, voir comment modifier ce que l’on fait, mesurer le résultat. C’est très empirique dans le fond. Même si de nombreuses méthodes ou outils de développement personnel existent, le meilleur outil est celui qui marche pour vous.

Un journal est pour moi un outil de développement personnel. Je n’ai donc pas pour objectif d’y écrire chaque jour pour consigner les évènements de la journée. Je ne vois pas vraiment l’intérêt profond de faire ça. S’il est toujours intéressant d’écrire son état d’esprit un jour particulier et de relire ça plusieurs mois après, cela n’apporte pas vraiment d’éléments pour s’améliorer. Il n’y a pas d’informations capitales dans le fait de lire ce que vous avez pu penser.

Dans le meilleur des cas, cela peut vous faire prendre conscience que vous aviez ce genre de réflexions à l’époque, dans le pire que votre état d’esprit a changé. Rien de vraiment réutilisable.

L’une des choses les plus difficiles à faire en développement personnel c’est de prendre conscience. Il y a des gens payés assez cher pour venir faire des discours pour que les gens prennent conscience de certaines choses. Les entreprises organisent souvent l’intervention d’orateurs externes pour cela.

Parfois, le simple fait de prendre conscience de quelque chose peut prendre des mois ou des années.

L’idée d’utiliser un journal comme outil de développement personnel est basée sur notre capacité à penser à nous même. Il faut s’imaginer dans un pièce et, comme dans un film, un autre point de vue externe serait possible. Le journal est un moyen d’avoir ce point de vue exterieur parce qu’il permet de mettre à plat des questions ou des réflexions de fond.

Pour l’instant mon journal me sert à poser les questions. C’est aussi simple que c’est écrit : je me sers du journal en datant l’entrée et en posant les questions du jour, en y apportant des éléments de réponses. Je veux pouvoir en tirer de la clareté sur les choses.

Quel support pour un journal ?

Les plus pragmatiques d’entre vous se seront surement posé cette question en premier. Quel support/outil pour écrire son journal ?

Il y a 2 grandes catégories : le papier et l’informatique. Chacune a les avantages/inconvénients que l’on connait.

Le papier est physique mais ne permet pas de classer/protéger/rechercher facilement. L’outil informatique est pratique pour ça mais demande l’utilisation d’un ordinateur.

J’avais essayé l’outil promu par Steve Pavlina. S’il est complet, cela reste un outil informatique. Il en existe certainement des gratuits mais je n’ai pas fait de recherches.

Le support n’est pas une grande question pour moi. Je préférais aussi un cahier pour sa simplicité : ça m’évite de nombreuses heures à chercher/comparer toutes les logiciels pouvant exister (déformation professionelle diront certains !). Pour l’instant j’utilise un carnet format demi A4 (A5) qui me permet d’écrire avec un stylo à la main (sensation très bizarre !). Même si j’irais certainement plus vite pour écrire avec un clavier, je passe tellement de temps devant mon écran qu’un peu de réflexion en dehors est bievenue.

Quand écrire ?

Préférez un moment calme. Pas forcément un lieu calme mais vous devez pouvoir vous concentrer. Je préfère le matin car ça m’aide à penser à ma journée et à poser ce que la nuit a pu amener comme réflexions. Le soir, je suis bien souvent fatigué et je n’ai pas envie d’écrire.

Dans la journée, j’ai déjà un rythme bien rodé et je n’ai pas trouvé de bon moment pour ça.

Je prends assez peu de temps pour écrire malgré tout. Souvent moins de 10 minutes. Les entrées sont souvent assez courtes (moins d’une page).

Le mot de la fin :

Tenez-vous un journal ? A quoi vous sert-il ? Dans le fond, si vous ne savez pas pourquoi vous le faites, il serait itnéressant d’arrêter ou d’essayer d’en avoir une réelle utilité.

Si vous n’avez pas de journal, vous devriez y songer. Les outils d’amélioration au quotidien ne sont pas nombreux et avec le programme « S’améliorer au quotidien : 30 minutes chaque jour pour réfléchir », tenir un journal est une autre forme de développement personnel. D’ailleurs, ces 2 approches se combinent parfaitement.

Commentaires 11

  1. Michael – Richard Branson keeps a diary, from the constant repetition of mentioning his diary in his book the only conclusion I can come to is that he uses it a lot!

    Je suis vraiment désolé pour le anglais!

  2. Post
    Author
  3. Très bon article et très bonne suggestion.

    La plus grande difficulté des gens qui veulent changer c’est d’apprendre à s’écouter, s’observer.

    Car en s’écoutant et s’observant on prend conscience de nos automatismes, de notre mécanique intérieure. Et seulement ensuite nous pouvons déconstruire et adapter.

    La plupart des gens abordent le développement personnel avec le même biais intellectuel que la maladie. Ils pensent trouver des remèdes simples et efficaces à tous les coups à leur problèmes.

    La première difficulté et c’est là ou 99% des gens abandonnent c’est lorsqu’on leur demande de se faire face à eux mêmes. D’être impartial, juste, mais surtout juge.

    Beaucoup de personne n’apprécient pas leur propre spectacle. Et comme toute notre société est basée sur le divertissement, ils prennent le premier train vers celui-ci au lieu d’être réellement honnête envers eux.

    Tenir un journal intime, c’est un très bon moyen de s’observer. Cela force à l’introspection, à l’observation de soi.

  4. Cet article tombe à point, car je viens de prendre la même décision : tenir un journal (blog) consacré à mon amélioration personnelle et l’affirmation de mes valeurs personnelles.
    Je le conçois un peu comme un « sanctuaire ».

    A ce sujet, la forme du blog m’est un peu délicate, car publique. Toutefois, c’est l’aspect public qui donne du poids à mes posts, car c’est un engagement que je passe avec le lecteur, et à travers, à la société.

  5. Post
    Author
  6. Pingback: 10 questions à se poser chaque semaine | Devenir riche à votre manière

  7. Pingback: Devenir meilleur avec un journal personnel | Devenir riche à votre manière

  8. Je tiens un petit journal depuis 2 mois format A6 (ça tient dans la poche d’un manteau => très important pour l’avoir tout le temps avec soi) Je note les phrases qui me touche, mon état d’esprit, mes émotions, mes idées, parfois je fais juste un petit dessin. Je le relis régulièrement pour ne pas oublier où je vais.

    Nightflow

  9. Salut, très bon article
    Pour ma part je tiens un journal depuis maintenant 2 ans et je dois dire que je ne peux plus m’en passer. En fait c’est un formidable outil pour avancer, s’améliorer et surtout appliquer les changements qu’implique notre développement personnel. Avec ça je travail mon comportement chaque jour et ainsi je peut changer de manière vraiment durable.
    Ensuite je dois dire que c’est très utile pour apprendre de ses erreurs et pour développer son expérience.
    En tout cas merci pour ce post.
    J’ai aussi écrit sur le sujet, jette y un coup d’oeil si tu veut :http://le-self-made-man.fr/journal-intime-pour-reussir/

  10. Merci pour ce rappel. J’ai (re)commencé à tenir un journal il y a 2 ans quand j’ai entrepris de mincir. Essentiel pour noter les progrès, émotions, se poser chaque semaine les mêmes questions et mesurer l’évolution des réponses, et surtout y revenir de temps à autre. A relire certaines phrases que j’ai écrites, j’ai parfois des insights, comme si la réponse à un problème ou parfois le problème lui-même se trouvait devant mes yeux.

  11. Pingback: Anonyme

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.