Comment échouer ? Le seul élément qui peut vous faire rater tous vos projets

Michael Ferrari Démarrer un business, Développement personnel, Esprit riche, Réussite et succès 8 Commentaires

Lorsqu’il s’agit d’échouer et d’analyser les raisons d’un échec il est parfois compliquer d’en trouver une.

Lorsque ça ne marche pas, il est difficile de trouver une raison parce que bien souvent il y a plusieurs raisons à l’échec.

A partir de ce moment là, il est difficile de tirer une leçon pour l’avenir. Pourtant, à l’origine de nombreux échecs il y a une raison simple dont je vais vous parler.

Souvenez-vous lorsque vous avez appris à faire du vélo. Lorsque vous montez la première fois sur le vélo, il semble impossible d’arriver à rester en équilibre. Il parait incroyable qu’un équilibre existe, que l’état même entre le fait d’être statique et le fait d’être au sol soit possible.

Je me souviens d’un cours que j’ai suivi durant ma dernière année d’étude. Le professeur nous avait montré un image d’un motard genoux au sol dans un virage en nous disant : « ceci est une image impossible ».

La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre. (Albert Einstein)

En fait, l’image est impossible car elle défie les lois de la nature, en particulier la gravité. (A l’époque nous avions tous trouvé ce professeur un peu déluré).

Ce qui intéressant dans cette image, c’est la dynamique.

Si vous enlevez la dynamique de votre esprit en regardant cette photo, la moto… tombe. Ce n’est pas possible autrement (du moins selon les lois communément admises).

C’est exactement la même chose pour le vélo, sans dynamique, impossible de faire du vélo.

Pire, la dynamique n’est pas quelque chose que le cerveau humain peut facilement concevoir. C’est pour cela que le vélo semble un peu mystique la première fois. On se lance surtout parce que quelqu’un nous montre que c’est possible (ou nous pousse et lâche la selle!).

C’est bien là, la raison la plus courante de l’échec : une mauvaise dynamique.

Si vous développez un site web, que vous passez du temps à écrire un peu chaque jour, à surveiller vos statistiques, que vous lisez ce qui se fait sur votre domaine, vous êtes dans la dynamique. Vous êtes dans le truc, vous pilotez le projet.

Chaque petite récompense est comme une bataille gagnée. Chaque commentaire positif sur votre travail, chaque progression va alimenter votre dynamique.

Au contraire, si vous laissez tomber le site pendant 2 semaines ou que vous écrivez très peu, de manière irrégulière, vous tombez peu à peu dans un bac à sable géant. Un fois embourbé, il est difficile d’en sortir. Vous allez vous sentir à la traine et penser que « je devrais m’en occuper ». Vous allez trainer des pieds et diminuer votre estime de vous.

L’énergie nécessaire pour en sortir est un gap énorme qui va certainement signer l’arrêt du projet.

La raison numéro de l’échec est donc le manque de dynamique.

Si vous commencez un projet, gardez bien à l’esprit que c’est un facteur critique. Le fait de ne pas s’occuper du projet pendant une semaine qui devient deux semaines puis un mois est classique que vous devez éviter.

Si vous gérez un blog ou un business, qu’allez vous faire entre noël et jour de l’an ? Allez vous arrêter d’écrire ou de suivre l’activité ? Allez-vous laissez de côté tout ce que vous devez faire ? D’après-vous que vont faire ceux qui sont dans la dynamique, ceux qui considèrent leur activité avec sérieux ? Pas besoin d’en dire plus.

Commentaires 8

  1. Tu as tout a fait raison, maintenir une certaine dynamique est important, par exemple pour les jeunes francais qui viennent passer un an en Australie, si ils rentrent en France juste avant l’été la tête plein de projets en se disant qu’ils vont laisser passer l’été et reprendre le travail a la rentrée, ils se retrouvent souvent début septembre avec pas un rond et la motivation d’un chômeur en fin de droits.
    Ceci dit, pour ma part entre noel et le jour de l’an je pars en camping donc no internet, no business, no nothing, après tout on est pas des machines et il est important de se ménager.

  2. Tu as tout a fait raison. J’ajouterai qu’il y a toujours un délai entre le moment où l’on commence quelque chose et le moment où l’on commence à en récolter les fruits. Cette période peut être très excitante et motivante au début, car elle a l’attrait de la nouveauté, mais cette motivation peut se dégonfler comme un ballon de baudruche si les résultats n’arrivent pas rapidement. Avant de prendre de l’élan et d’atteindre une certaine dynamique, il faut vaincre l’inertie.

    Je pense qu’il est vital lorsque l’on commence une activité de prévoir cette période et de se donner tous les moyens pour ne pas lâcher prise avant de voir les premiers résultats arriver. En fonction des activités, cela peut prendre quelques jours, quelques mois ou quelques années.

    Sinon, au sujet de D’après-vous que vont faire ceux qui sont dans la dynamique, ceux qui considèrent leur activité avec sérieux ?, je pense qu’il est parfois très appréciable et bon pour la dynamique et la productivité de lâcher complètement prise et de se reposer pour mieux repartir. Mais tout dépend où tu en es dans tes projets bien sûr 😉

  3. Post
    Author
  4. au lieu d allegorie ;je dis que la dynamique est une metaphore geniale …en tant que professeur de mathematique ;j ai eu l occasion de verifier le bien fondé de votre metaphore…je disais a mes etudiants qui ont tendance a se reposer pendant les vacances qu ils avaient tort;et quil vaut mieyux travailler peu et rester en contact avec le cours que de faire de longues periodes d e repos et essayer de faire des coupde collier…par ailleurs la maximequi dit que lameilleure defense cest l attaque peut decouler de votre metaphore de dynamique ;un autre exemple ; la lecture ; si on lit trop vite on risque de ne pas comprendre ce qu on lit ; mais une lecture lente peut aussi entraver la comprehension du texte …bref je voyus tire un chapeau c est une abstraction que vous avez trouvé la ; presque un concept…

  5. Pingback: Problèmes

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.