Efficacité personnelle : Etre plus efficace au travail et savoir prioriser

Michael Ferrari Devenez plus efficace 13 Commentaires

Jean* avait un seul sujet en tête : retrouver de la clarté dans sa vie. Jean est reconnu dans son milieu professionnel depuis plusieurs années. Il reçoit des évaluations positives de son employeur et voit, chaque année, son salaire augmenter. D’un point de vue personnel, Jean est célibataire et en est heureux car cela lui laisse du temps pour vivre sa passion pour la randonnée. Chaque week-end il part marcher et ses soirées lui servent souvent à organiser ses prochains voyages.

Etre plus efficace au travail

Petit à petit Jean s’est « perdu » dans sa vie et s’est retrouvé dans une situation où il ne sait plus ce qui est prioritaire. Il a régulièrement le sentiment d’être à la croisée des chemins. Il est tiraillé par les opportunités ce qui le conduit souvent à ne pas s’investir de trop car il ne sait pas si cela est durable et si cela en vaut la peine. Lorsqu’on lui propose un nouveau poste qui nécessiterait un déménagement à 400 km, il hésite. Cela fait 4 mois que son employeur attends une réponse. Jean est régulièrement invité par les fournisseurs de son entreprise et il y consacre parfois jusqu’à 2 soirs par semaine. Il ne sait jamais s’il doit accepter ce type de proposition mais dans le doute il préfère le faire. Dans son quotidien, il est aussi invité à de nombreuses réunions auxquelles il va assister même s’il sait qu’elles sont rarement utiles. Même dans sa vie personnelle, il continue de voir les mêmes personnes par habitude sans y trouver une satisfaction particulière, il dit « parfois j’apprends des choses intéressantes ». Il souhaite s’installer en couple prochainement mais ne veut pas commencer une relation qu’il devrait arrêter ou vivre à distance s’il accepte sa mutation.

Le problème de Jean est simple : TOUT est prioritaire dans sa vie. Il ne veut pas faire de compromis et veut tout vivre à fond. Si cette stratégie lui a bien rendu service pour arriver là où il est, plusieurs changements importants se profilent à l’horizon. Il va probablement s’installer en couple et va devoir donner une orientation plus claire à sa carrière.

Mais comment choisir ? Jean a oublié le pourquoi, ce qui le motive à faire tout ce qu’il fait. Il est occupé mais n’avance plus.

Voici ce que Jean a fait pour retrouver de la clarté. Il a commencé par reconnaitre qu’il devait déterminer ce qu’il voulait. Avec l’aide d’un ami, il a identifié les critères qui comptent vraiment pour lui.

Il est arrivé à 3 critères :

  • Créer une vie harmonieuse (randonnée, cadre de vie)
  • Bien gagner sa vie (son activité actuelle est correcte, la mutation serait un plus et puis on est sur Esprit Riche après tout !)
  • Construire une relation intime forte (il a besoin de temps et de stabilité pour ça)

Ce sont les 3 critères qui sont importants pour lui en ce moment même. Ensuite chacun de ces critères sont mis en colonne. Sur chaque ligne, Jean a listé les différents projets / opportunités qui s’offrent à lui. Cela donne:

  • Mutation à 400 km
  • Continuer à participer aux salons fournisseurs
  • Rester dans sa situation professionnelle

Voici le résultat :Etre plus efficace au travail

Télécharger le tableau à imprimer

Jean peut ainsi choisir avec plus de facilité. Il voit que sa situation actuelle lui convient et que s’il réduit le nombre de présentations fournisseurs et réorganise sa journée pour être plus efficace, il libèrera suffisamment de  temps pour construire la relation qu’il souhaite établir. Ce tableau n’est qu’une des manières possibles d’évaluer la pertinence d’une activité. Il évite d’en rester à des « Et si ». Et si une fois muté il peut trouver l’âme soeur ? Et si assister à une présentation fournisseur lui permettait de trouver un nouveau poste ? Et si, Et si. Vous n’avez pas besoin d’un monde de « Et si » mais d’une direction laissant place aux opportunités.

J’utilise régulièrement cette outil. Récemment j’ai voulu peser les différentes activités que j’exerce qui sont principalement : bloguer, faire du conseil et coacher. Bloguer est très satisfaisant d’un point de vue personnel et il me permet de toucher beaucoup de personnes à la fois. Du point de vue financier, le blog reste une petite source de mes revenus. Elle n’est pas faible par elle-même mais c’est surtout de manière comparative au consulting qu’elle pèse moins (pour le moment !). Le consulting est lucratif et m’amuse bien car je suis en mesure de faire bouger les choses et faire avancer le/les projets de mes clients. La valeur créé n’est pas du même ordre que par le blogging ou le coaching et j’ai tendance à la voir comme moins intéressante pour « le marché » au sens large. Je pense bien mieux changer la vie des gens avec les autres moyens. Enfin le coaching est très satisfaisant d’un point de vue personnel car il s’agit vraiment d’accompagner une personne dans son évolution. La valeur créé est ainsi importante dans ce contexte, la limite étant du point de vue financier car si l’heure est « bien » facturée, il y a plus qu’une heure de travail et cela reste un échange temps / argent dans un contexte « tête à tête ». Je peux en faire un peu mais ça ne pourrait pas être mon activité principale car cela n’est pas cohérent avec mon objectif d’indépendance financière. Le séminaire Créez la vie que vous méritez est un bon support tout cela. Il permet de toucher un groupe entier à chaque fois, il est très satisfaisant car il me permet de collaborer avec ma compagne et avec Philippe et Sylvie enfin et surtout, il créé vraiment de la valeur pour les participants (nous avons eu une conférence de suivi la semaine dernière c’est très encourageant!).

Vous voyez qu’un tel tableau permet aussi de se poser de meilleures questions comme : « Comment gagner de l’argent, être satisfait de ce que je fais et créer de la valeur ? » et en quelque sorte « d’élever » le débat.

priorisation des tâches

 

Ce tableau est un outil d’Efficacité Zen, formation à la gestion du temps nouvelle génération. Inscrivez-vous pour y accéder en priorité lors de son ouverture !

Vous voulez savoir comment accomplir vos projets et ne plus jamais procrastiner ? Inscrivez-vous ici pour voir une vidéo gratuites avec mes conseils :

Prénom :
Email * :
* champ obligatoire.

* Le prénom a été changé

Commentaires 13

  1. C’est vrai que cet outil est puissant. Attention toutefois à la dérive émotionnelle qui peut biaiser les résultats.
    Du style sous évaluer telle case pour balancer telle ligne…
    Je recommande toujours de se faire aider et de challenger par des points de vues autres (« l’ami » dans l’article). C’est fondamentale et permet de nourrir sa propre réflexion.
    Et ce, même si le tableau est très personnel et nous reflète, un (des) point(s) de vues extérieurs sont toujours positifs.

    Merci pour cet article très intéressant.

    1. Post
      Author
  2. J’aime beaucoup le principe de définir des critères (valeurs) pour faire des choix.
    Par contre, je ne sais pas s’il est forcément évident de savoir mettre une note en face de ces critères… Finalement, quand on est capable de le faire, est-ce que ce n’est pas parce qu’on est déjà capable de faire instinctivement le choix ?
    Un cas que je vis souvent quand j’essaie de rationaliser à outrance un choix : j’aboutis à une réponse qui ne me plaît pas, parce que ce n’est pas celle que j’espérais obtenir…
    Que faut-il écouter dans ce cas, sa raison ou son instinct ?

    1. Post
      Author

      Il s’agit surtout de les noter les uns par rapport aux autres et donc de peser le pour et le contre un par un. L’éclairage par un tiers est très utile dans ce type de situation.

  3. Savoir définir ses priorités n’est pas toujours aussi simple qu’on le croit… Il est parfois difficile de savoir vraiment ce que l’on veut !
    Merci pour cet article, je vais tacher de mettre tout cela en application pour voir ce que ça donne 🙂

    1. Post
      Author
  4. Cette matrice des choix est très efficace, je l’utilise souvent pour rationaliser des prises de décision.

    Pour aller plus loin, il est également possible d’utiliser des coefficients. Par exemple, on pourrait donner une note d’importance aux bénéfices (en colonne) de 1 à 10.

    Du coup le résultat serait encore plus précis selon nos critères et ordres d’importance.

    1. Post
      Author
  5. C’est en effet plus difficile à dire qu’à mettre en pratique. Dans une société ou tout va très vite. Dans laquelle on a des milliers de choses à faire à la fois, définir des priorités ok. Mais que mettre en priorité ?

    Si j’avais une priorité, ce serait de d’éteindre mon téléphone après une dure journée de labeur. Est-ce possible ? Oui. Est-ce envisageable ? Très difficilement.

    Excellent article : précis, concis et synthétique.

    1. J’expérimente en ce moment même la vie sans téléphone. Rien ne s’écroule autour de moi 😉
      Beaucoup de gens talent dont ma compagne pour commencer mais sinon rien de dramatique. les gens qui veulent me contacter le font et je reçoit un peu plus de mails.

      Tout est une question de choix et d’accepter le conséquences. Et c’est ça que nous avons du mal à accepter.

      Jérémy,

  6. Sympa cet outil 🙂

    Même en connaissant nos priorités, il n’est pas toujours facile de faire les bonnes actions pour rester concentrer sur ce que nous devons faire pour mener à bien ces priorités.

    C’est pourquoi je pense qu’il est nécessaire de travailler le minimum de temps possible sur une tâche afin de toujours avoir un oeil nouveau sur ce qu’on fait et qu’il est nécessaire de se définir des objectifs à court et plus long terme (en terme de temps, de finance, etc.) afin de se voir évoluer.

    Ce n’est pas toujours facile mais c’est toujours possible 😉

    Merci pour l’article,
    Jérémy

  7. Méthode intéressante et originale.

    Je trouve ça intéressant de confronter nos émotions à des chiffres rationnels.

    Car même si nous prenons une « bonne décision » à un instant donné : tout change très vite, nous avons le « nez dans le guidon », nous sommes fatigués … beaucoup de raisons qui peuvent nous faire perdre le fil de nos objectifs, et perdre le contact avec nous même.

    Et parfois nous nous voyons pas ou refusons de voir l’évidence : ce que nous sommes ou ce que nous faisons ne nous convient plus.

    Le voir écrit noir sur blanc, c’est intriguant !

    Merci pour l’article.

    Olivier

  8. Pingback: La gestion du temps pour une mère de famille activeEsprit Riche

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.