Ce que je veux faire en 2012 : objectif résultat

Michael Ferrari Esprit riche 28 Commentaires

Définir ses objectifs est un travail capital mais vous allez me dire « mais Michael JE SAIS CA ». Ok, ok mai j’espère AUSSI que vous le faites.

C’est une étape incontournable et inévitable pour accomplir quoi que ce soit. Ainsi que cela soit pour votre année ou pour arriver à sortir un projet, c’est un travail de fond et j’y accorde une grande importance car j’ai constaté les effets positifs de la démarche. Comme pour tous les outils ou les pratiques, j’adopte un certain scepticisme que j’estime sain, éventuellement j’expérimente et j’accepte l’outil que s’il montre des résultats. Il existe toute sorte de méthodes et d’approches pour définir des objectifs et lorsqu’il s’agit d’objectifs annuels, j’ai une préférence pour une approche empirique simple où je passe en revue les projets en cours et mes désirs pour voir les ajustements à faire.

Je n’utilise pas la définition d’objectifs comme une carotte ou un bâton qui pourrait me motiver ou me pousser. Je crois au fait que l’on est tiré par ses objectifs s’ils sont bien définis et qu’ils correspondent à nos valeurs. Autrement dit je n’attends pas de l’exercice qu’il m’apporte de la motivation en revanche il apporte une opportunité, celle de revoir et réorienter, et une clarté qui sont intéressants.

Pour beaucoup de gens, la définition d’objectifs est alimenté par ce qu’ils souhaitent éviter plus que par ce qu’ils veulent accomplir. Si le premier est un moteur puissant, il est important de ne pas s’arrêter à cela. Fuir une situation qui ne nous convient pas est de la survie mais il faut bien décider où aller et quoi faire.

A contrario l’une des meilleures manières de trouver des objectifs vers lesquels aller est de passer en revue les souhaits et de voir ceux qui nous motivent le plus. Le meilleur indicateur à cela reste de voir ce que l’on ressent lorsqu’on évoque l’objectif. Est-ce que cela génère de l’enthousiasme ? cela vous fait sourire ? cela vous donne de l’énergie ? cela modifie votre position corporelle ? Toute manifestation positive est un bon indicateur.

Réalisant l’exercice, j’ai trouvé des réorientations motivantes dont certaines que je souhaite partager avec vous parce qu’elles vous concernent !

Ma méthode consiste à mettre à jour mon ordre de mission personnel. c’est un document dans lequel je décrit ce que je souhaite accomplir au sens large. C’est la cinquième version que j’écris depuis que je pratique cet exercice (au moins une fois par an). C’est l’occasion de réévaluer mes engagements et les rôles que je souhaite tenir dans la société.

Ensuite, cette vision est détaillée sous forme d’objectifs plus concrets, SMART qui sont mesurables. L’idée c’est d’être cohérent avec ma vision et de lui donner une vie pratique. Enfin, je pioche dans ces 2 outils des éléments que j’affiche pour les visualiser régulièrement. Les afficher au-dessus de mon bureau est l’option la plus efficace pour moi sans que je truffe la maison avec ces affiches. Je veux que l’affichage me motive, pas qu’il me poursuive.

Sur ces affiches, j’aime mettre des comportements quotidiens que je souhaite avoir ou renforcer ainsi que des résultats que je souhaite obtenir. Lorsque j’étais à Berlin, l’un d’entre eux était financier. L’avantage de l’argent c’est que c’est très facile à mesurer. A cette époque j’avais écrit « Je gagne 10 000 € par mois » et j’ai pu constater que c’est quelque chose que j’avais atteint depuis, presque naturellement. Je ne parlerais pas de « loi de l’attraction » car je trouve le concept trop connoté vaudou à tendance chamanique mais l’idée de base est la même : ne pas oublier ce que l’on a décidé. La création de ces affiches est un moment important qui donne le ton de ce sur quoi je vais me concentrer. L’exercice complet m’a demandé une dizaine d’heures.

Du côté des choses que je veux fuir, il n’y en a qu’une seule : le salariat. Même si certains d’entre vous rappellent régulièrement dans les commentaires qu’ils sont contents de l’être, et que je ne doute pas de votre sincérité, c’est une forme de travail que je trouve, avec 3 ans de recul à être mon propre patron, vraiment étouffante. Je me suis rendu compte que je n’étais pas durablement motivé par des objectifs et des modalités que je ne décide pas et que j’avais beaucoup de mal à travailler pour quelqu’un d’autre. Ce qui est paradoxal, c’est que par ailleurs j’aime rendre service. C’est même un élément clé de ma vie et de mon quotidien. Je suis là pour rendre service aider mes clients et vous aider mais cela n’a rien à voir avec le fait de travailler pour quelqu’un d’autre. Cela est en partie lié au fait que lorsque j’ai travaillé pour quelqu’un d’autre j’ai uniquement côtoyé des personnes qui étaient là par défauts. Ce sont des gens que j’apprécie et avec lesquels j’ai de temps à autre des échanges mais ils sont là faute de mieux. Ils ne sont pas en train de s’accomplir, ils expriment régulièrement de la frustration et ne font rien pour la régler. Je n’ai pas de problème envers le statut de salarié lui-même. Il n’est pas impossible que je le reprenne un jour mais les conditions d’exercice devront répondre à mes attentes et pour l’instant j’aime ma situation et ma liberté de choix.

Du côté de ce que je veux atteindre, voici quelques objectifs pour 2012 :

Influencer positivement et encore plus profondément vos vies

Je ne vais pas chercher dans la quantité mais mon objectif est de pouvoir changer et améliorer la vie d’une partie d’entre vous de manière forte et définitive. Cela veut dire que ça n’est pas pour tout le monde. Ce n’est pas le genre d’objectif à prendre à la légère mais c’est un excellent moyen d’engager une spirale positive. Le blog est un excellent support pour ça et les manifestations concrètes que je reçois dans les commentaires, par email et dans le forum sont très motivantes. Vous aider à améliorer vos vies est la seule raison qui fait que ce blog continue d’exister.

Le blog et mon travail sont là pour permettre aux gens de prendre conscience de leurs possibilités et pour les accompagner dans leur progression. L’argent est un très bon outil pour cela mais il y en a d’autres qui sont potentiellement de très bons candidats.

L’objectif fort c’est donc d’articuler et d’orienter mes efforts pour qu’ils produisent encore plus de résultats pour vous.

La sortie du livre Devenez Riche est une étape que je suis content d’avoir franchi. Pour pouvoir prolonger l’effort et faire avancer ceux qui le souhaitant, je pense qu’il faut mettre à l’oeuvre d’autres moyens. J’ai remarqué que j’avais consacré beaucoup d’efforts à écrire sur le blog et la difficulté avec cette approche c’est toujours que l’on met quelque chose sur la place publique en espérant que cela serve. Même si je sais quels sont nos centres d’intérêt, l’effet et le feedback ne sont pas les mêmes que ceux que procurent une communauté plus resserrée.

Cette année sera donc celle d’une nouvelle dimension que je n’ai jamais expérimentée et je ne peux vous dire qu’une chose : j’ai hâte d’y être !

Renforcer ma formation

Une autre tendance de fond sera de suivre plus de formations. L’année passée j’ai essentiellement confié cet aspect à la lecture de livre (une grosse vingtaine de lectures) et j’ai besoin d’avoir plus d’expérience directe.

J’ai besoin de cette stimulation et des différentes rencontres pour nourrir mes idées.

Me débarrasser de mes lecteurs idiots

Je vais travailler dur pour celui-là car je suis vraiment déçu de la réaction et du niveau de certains lecteurs. Ne le prenez pas comme une remarque hautaine (disons que si vous le prenez mal c’est que peut-être vous êtes dans le lot), je ne cherche pas à écrire des choses compliquées que seul un petit nombre peu comprendre mais je cherche simplement à avoir des échanges de qualités avec vous mais surtout à ce que la communauté soit positive. Nous sommes tous dans le même bateau en train de ramer, nous n’avons pas besoin de ceux qui ajoutent un poids inutile à déplacer.

Je sais que plus le blog devient visible, plus il attire des personnes qui rentrent potentiellement dans cette catégorie. Cela concerne une minorité mais si vous avez déjà eu un moustique qui vous tourne autour pendant la nuit, vous savez que même quelque chose de petit par la taille ou l’ampleur peut avoir un pouvoir de nuisance ennuyeux. J’ai déjà essayé d’ignorer un moustique dans ce type de situation et c’est presque impossible et si par malheur j’y arrive, c’est la meilleure solution pour me réveiller avec le sentiment d’avoir servi de garde manger. A un moment ou à un autre, il faut le tuer ou aller dormir ailleurs.

L’un des exemples, c’est dans cet article. Ce n’est pas pour le nommer spécifiquement (mais ça illustre tellement bien mon objectif) mais alors que cette personne me lit depuis longtemps me semble-t-il et que suivre les écrits de quelqu’un c’est un signe d’appréciation, il m’a accusé publiquement (le bougre aurait pu me demander par email) d’avoir écrit un faux témoignage et ne s’en est même pas excusé. Si je ne lui en veut pas, je me dis quand même que j’ai raté quelque chose et que je dois travailler dur pour faire en sorte que ces gens là aillent ailleurs parce qu’on ira pas bien loin comme ça. Je vous passe certains emails que je reçois aussi.

Encore une fois, cela reste minime mais ce sont des signes importants qui montrent que ces gens-là se sentent autorisés à intervenir dans l’aventure. Je sais que quelques internautes réagissent comme des vierges effarouchés (svp, pas la peine de m’envoyer un email pour ça!) lorsqu’on parle d’argent (ouaiiinnnn tu as osé supprimer mon commentaire pour des raisons marketing ouaaiiinnnn) ou encore qu’ils crient au scandale dès que l’on commercialise des produits. Gardez un truc en tête : ces personnes ne cherchent pas la discussion ou la croissance, ils veulent juste dire qu’ils ne sont pas d’accord et n’ont pas l’intention de changer.

SVP LECTEURS IDIOTS, PARTEZ ! J’espère que cet incantation marchera 🙂

Je peux vous assurer une chose : aucune personne ayant réussi dans la vie ne réagira ainsi. Aucun entrepreneur, aucun self-made man, aucune personne bien dans sa peau n’aura ce type de comportement.

J’ai éliminé (aucun mort à déplorer je vous rassure) les personnes négatives et ceux qui passent leur temps à se plaindre de ma vie et ce n’est pas pour les laisser détourner mon attention sur internet. Si vous y réfléchissez bien, ce sont des gens qui ont un problème avec mes idées, pas l’inverse et je n’ai aucun intérêt à discuter avec eux : le blog contient déjà énormément de sujet de réflexion. Vous ne pouvez pas avancer en regardant en permanence dans le miroir ceux qui vous tirent en arrière. C’est même pire que ça, à chaque fois que vous regardez dans le miroir, vous quittez les yeux de la route et risquez d’avoir un accident.

Voici les comportements que je considère à éviter :

  • ceux qui se concentrent sur les obstacles et le côté négatif des choses
  • ceux qui se plaignent et qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie
  • ceux qui critiquent ceux qui réussissent
Si vous avez des gens comme ça dans votre vie, évitez-les. Je ferais tout pour qu’ils ne viennent pas vous polluer ici 🙂
I’ll show no mercy.

Rencontrer des gens intéressants

J’ai pour objectif de fond de rencontrer plus de personnes intéressantes. C’est l’un des meilleurs moyens pour progresser et avancer et c’est pour moi une expérience toujours stimulante. C’était l’une des raisons de mon retour à Paris et je suis content des résultats obtenus depuis. Je souhaite continuer et développer cela en rencontrant des gens qui réussissent et qui souhaitent échanger ou transmettre.

Trouver des gens de cette nature peu paraître difficile mais ça l’est beaucoup moins que ça en à l’air. Voyez cela comme quelqu’un qui cherche un bon coin à champignon ou un bon coin de pêche. Personne ne voudra vous montrer l’endroit mais si vous développez des relations et un bon flair vous pouvez mettre le doigt assez facilement dessus. Il s’agit donc plus de faire en sorte que ces personnes me trouvent plutôt que de les pourchasser comme l’on chasse un papillon.

Commentaires 28

  1. gunday

    Bonne article.
    J’ai l’impression qu’en ce début d’année pas mal de blogueur se plaignent des commentaires déplacé.
    Bon courage à toi pour continuer!

    Juste une remarque : se concentrer sur les difficultés et le côté négatif des choses ne signifie pas ne pas aller de l’avant.
    Je me concentre paticulièrement sur les aspects négatifs des choses, et dans tout projets, je me base sur le pire pouvant arriver.
    Par exemple, quand je prévoie un investissement locatif, je prévois mes emprunt & co sur l’hypothèse, que le rendement sera nul. Comme ça le pire ne me coulera pas.
    Dit autrement ça donne : « Si tu veux la paix, prépare la guerre »

    Ensuite, j’aurais une question sur tes objectifs, tu fais tes objectifs une fois par ans.
    Mais n’est pas un peu une répétition de ta liste?

    1. Post
      Author
      Michael

      Ma liste est la vision « statique », l’exercice de définition des objectifs vient l’alimenter tout simplement. Comment fais-tu l’exercice ?

      1. gunday

        J’ai une liste de tâche à faire à court, moyen et long terme, qui évolue au fur et à mesure dans le temps.
        Je la laisse dynamique car la priorisation des objectifs peux évoluer.
        Dans le principe, c’est même plus une liste de priorisation : court terme les à faire rapidement, moyen terme = moins urgent, …

  2. www.malibertefinanciere.over-blog.com

    il faut voir le côté positif de la « mauvaise critique » car en effet cela peut apporter de la publicité.
    Ex : je me rappelle d’une critique faîte sur un article « sujet immobilier »de Cédric Annicette et il a eu une bonne cinquantaine de commentaires – pas mal non !!
    Autre ex : les politiques, les médias, les peoples critiquent beaucoup LEPEN mais cela lui fait une énorme publicité.

    Je trouve cet article original et pertinent, j’ai mis par écrit dans mon blog les objectifs 2012 car les objectifs qui ne sont pas mis par écrit ne sont que des souhaits.

    1. Post
      Author
      Michael

      La publicité négative est une chose en effet. Il se dit qu’il vaut mieux ça que rien même si évidemment il vaut mieux en recevoir de la positive. Cela dit je parlais plus des interventions sur le blog qui me touchent plus « directement » alors que la publicité, bonne ou pas, n’est pas sous mon contrôle 🙂

    2. ForeverFan.

      La critique négative, si elle est saine et argumentée , apporte de la pub, c’est évident… Mais ce n’est pas ce qu’elle apporte de plus précieux et de plus positif : Du débat, qui lui-même apporte de la reflexion, qui elle-même apporte plus de justesse dans les actions, qui apporte un meilleur bénéfice des actions qu’on produit…

      En l’occurence, dans l’exemple-lien que tu proposes dans cet article, tu t’es un peu tiré une balle dans le pied en retouchant un témoignage… Par definition, un témoignage ne se retouche pas. Au pire , on peut corriger l’orthographe, mais pas plus, car si c’est découvert, tu installes, de fait, le doute sur ta probité. La preuve par l’exemple ! 😉

      Imagine un journaliste qui ferait pareil… On le traiterait de manipulateur à la solde de tel ou tel parti ou lobby.

      Tu dis : « aucune personne ayant réussi dans la vie ne réagira ainsi. » (donc comme le gars qui critique) » Aucun entrepreneur, aucun self-made man, aucune personne bien dans sa peau n’aura ce type de comportement. » Ben j’ai envie de te dire que personne ne peut réussir en se coupant systèmatiquement des critiques argumentées… 😉

      J’habite maintenant en Chine, et il y a eu ici, il y a quelques decennies, un politique qui s’est planté, parce que personne n’osait (ou ne pouvait) lui dire que sa politique était en train d’être un échec avec, notamment, des famines qui ont amené des millions de morts… Bref, il s’est planté d’une manière historique parce qu’il éliminait ceux qui pouvaient apporter une critique à ce qu’il faisait ! Tu te doutes bien que je veux parler de Mao et son petit livre rouge… Ce n’est pas en éliminant, les « lecteurs idiots » que tu arriveras à la réussite… C’est même au contraire, totalement contre-productif. Eliminer les avis différents (ou zapper des coms) est une sorte de fuite, et ce n’est pas dans la fuite qu’on avance.

      Il y a un dicton vraiment important pour réussir dans la vie : « Dans la vie, on est victime que de soi-même ! » Quand t’as compris ça, t’as tout compris… Tu peux tout faire avec succès !

      J’ai du mal à saisir cette façon que tu as de te crisper au moindre com qui ne va pas dans ton sens (surtout qu’il n’y en a pas des masses… En tous cas, pour ceux qui sont publiés puis que tu as l’air de dire que tu en supprimes…)… Dans ces cas-là, y’a pas à tortiller : il faut répondre par A+B aux arguments en étant carré et droit dans ses bottes, point. Si tu es clean, sûr de ton fait, et avec des argument qui tiennent la route en ta faveur, où est le problème ? J’imagine que, psychologiquement (toi qui aime le dev.pers.) tu assimiles toute critique à une attaque… Bref !

      Tu disais dans un article, que tout emploi peut nous apporter quelque chose pourvu qu’on le veuille bien, non ? Ben la critique, c’est pareil ! 😉 Si on ne peut pas changer la direction d’une situation emmerdante (1 critique par ex, pour toi apparemment), on peut toujours en changer le sens… Ou lui en donner ! 😉

      A part ça, je réalise avec cet article que je ne reçois plus ta newsletter… 😮 Hasard ? Problème technique ? Bug de l’an 2012 ? lol C’est vrai que j’ai eu l’outrecuidance d’émettre 2 avis négatifs (argumentés… toujours, avec moi 😉 ) sur ton petit livre rose, dans un article qui en faisait la promo… Il est donc logique que qu’en tant que « lecteur idiot », je sois « éliminé » ! lol (L’épuration bloguiste, un nouveau concept ! lol 😉 ) Moi, sincèrement, ça me fait plutôt sourire, d’autant que je vais continuer à suivre ton blog (la preuve, aujourd’hui 😉 ) que je trouve toujours très interessant (comme quoi, même en y réfléchissant, je n’ai pas des idées si différentes des tiennes 😉 ) Et je pourrai même émettre une petite critique de temps en temps (de moins en moins puisque je te crois, malgré ce petit mouvement d’humeur, ouvert à la reflexion et au changement)

      L’exemple parfait de  » Ce n’est pas en niant la réalité qu’on la rend meilleure »

      Pour finir, j’ai envie de dire que tu as de bien meilleures reflexions quand tu es zen (jcrois que c’est un peu tous notre cas…). Par ex, tu dis :

      « Voici les comportements que je considère à éviter :

      – ceux qui se concentrent sur les obstacles et le côté négatif des choses »

      Je trouve que c’est justement en te concentrant sur les obstacles que tu peux les franchir, et SURTOUT PAS en les niant… 😉 Imagines un coureur de « 100m haies » qui ne regarderait pas les haies… Il se les mangerait toutes une par une ! lol Pour moi, l’idée, c’est justement de fixer l’obstacle pour mieux pouvoir l’analyser et le dépasser, tout en gardant un oeil sur ce qui se passe après l’obstacle ! Exactement comme ce fameux coureur… Qu’est-ce que t’en penses ?

      Sur ce, je te souhaite une très bonne année 2012, et je souhaite à la communauté esprit-riche pleins de bons articles interessants ! 🙂

      1. Post
        Author
        Michael

        Tout à fait d’accord sur la critique saine mais ce n’est pas ce dont je parlais dans l’article 🙂

        Quand au témoignage, je te trouve dur et un peu naïf. Dur car ça n’a été que des corrections de style comme d’autres l’ont remarqué Maximilien a tendance a être dithyrambique. Naïf car tous les témoignages presse ou autre sont retouchés lorsqu’ils ne sont pas entièrement écrits par celui qui en bénéficie. Lis-les tu verras comme la plupart sont lisses.

        Faudrait inventer le point Godwin pour la Chine, ça n’existe pas le point Mao ? 🙂

        Il ne faut pas nier les obstacles mais ça ne doit jamais être ce qui consomme l’essentiel de notre attention voilà tout !

        Excellente année !

        1. Olivier alias ForeverFan

          Un journaliste n’a, par définition, aucun intérêt à rendre plus soft un témoignage ou une interwiew, au contraire ! Ne serait-ce que pour « vendre du papier »… Après que le « témoignant » ou « interwiewé » prenne en compte ce facteur et s’impose une auto-censure, c’est autre chose… 😉

          Tout journaliste doit garder traces écrites ou numériques de ses interwiews… C’est la base du boulot. Sinon, à la 1ère attaque en justice, il assuré de perdre et de passer pour un manipulateur d’opinions…

          Pour finir, tu dis que ma remarque est dure, mais ce n’est pas le cas du tout… D’ailleurs, c’est prouvé par A+B dans cette série de coms : Si tu retouches un témoignage et que tu es grillé, tu perds à mort en terme de crédibilité (à tort ou à raison).

          A+ ! 😉

          Olivier.

          Pour le problème du style dithyrambique, un moyen simple d’y remédier sans retoucher le texte : Prendre un autre témoignage 😉

  3. Arnaud

    Définir ses objectifs est une chose, les couchers sur papier est indispensable, pour s’en souvenir et pour voir à quel point ils nous tiennent à cœur.

    Je ne comprends pas bien ton coup de gueule.

    A partir du moment ou l’on s’expose publiquement, il y a forcément des personnes mécontentes. C’est le jeu, même si parfois les réflexions nous touchent.

    Bonne continuation.

  4. François

    J’aime beaucoup cet article, surtout la partie sur les lecteurs que tu veut voir partir !

    Mais bon avoir des idiots en nombre sur un site dont le contenu est de qualité est au minimum un signe de visibilité (et a priori de réussite pour un blog).

    De ce coté la je rencontre le même genre de problème avec ma société crée il y a maintenant 6 ans. Désormais avec 60 000 personnes inscrites sur notre site je peu t’assurer que question clients que tu n’aimerais avoir jamais connu ce qui au départ était inimaginable devient possible et ce qui était presque impossible devient une certitude statistique !

  5. Fred

    Ne pas s’entourer de personnes négatives est l’une des choses les plus importantes que j’ai décidée dans ma vie.
    Ne pas se laisser polluer son environement pas des gens qui ne veulent pas avancer.
    La critique négative mais constructive : Oui
    La critique négative imbécile : Non

  6. MURIELLE

    Je te rejoins fred. Je me rends compte que mon entourage me freine beaucoup. chaque idée, chaque projet semble impossible. J ai décidé de me taire et de les mettre de coté pour avancer.Je ne veux plus perdre de temps. Il vaut mieux faire des tentatives même infructueuses que se complaire dans l’immobilisme

  7. Etienne

    Michaël, bravo pour ces objectifs et je ne peux que te souhaiter vivement de les atteindre.
    J’adhère (et j’adore) ton objectif de virer les lecteurs idiots du blog:!

    Au passage, je lis ton livre actuellement et je ne regrette pas du tout.
    Il devrait être mis dans les mains de tous nos concitoyens et ceci dès le lycée.

    1. Post
      Author
  8. Nasro

    Bonjour,

    Excellent article. Définir ses objectifs est une étape clé vers la réussite que se soit pour un web-entrepreneur ou quelqu’un d’autre.

    je pense que cette définition doit être d’une manière décroissante: On commence par définir l’objectif dans 10 ans par exemple puis pour une année et enfin pour les mois prochains.

    De cette facon on aura plus d’idée pour établir un bon plan d’action et commencer la réalisation de nos objectifs.

    Cordialement

  9. emmerson

    Michael, tout d’abord bonne et heureuse année à toi .
    J’ai bien apprécié le passages sur la catégorie de lecteur dites des idiots.
    Le problème de l’idiotie c’est un peu comme etre cocu: on est souvent le dernier au courant 🙂
    blague à part, ce que je veux dire c’est que l’idiot.. c’est toujours l’autre., on ne se sent jamais concerné..
    quoi qu’il en soit je trouve bénéfique l’éxigence que tu places envers toi-même et tes lecteurs.
    longue vie à toi ainsi qu’à ton blog.
    Emmerson

    1. Post
      Author
  10. fabrice

    Je suis assez d’accord avec Foreverfan.

    J’espère que tu ne considères pas ceux qui ne sont pas tous d’accord comme idiot, car là ce serait grave:-)

    Si sur mon blog, tous les commentaires allaient tout le temps dans mon sens, je m’ennuierais…et le blog perdrait en richesse. Et moi aussi.Et ils permettent de se remettre en question!

    Tu sortirais grandit de changer de point de vue, vraiment!

    1. Post
      Author
      Michael

      Je sortirais grandi d’être d’accord avec toi ? C’est ta conception des choses 🙂
      Sinon plus sérieusement arrête de faire des suppositions sur ce que je considère, cela devient ridicule. Le désaccord n’est pas un problème, c’est l’argumentation qui compte et en l’occurrence je n’ai pas besoin d’être en désaccord parce que « je m’ennuie ». Je pense que la richesse du blog vient surtout du groupe positif de personnes qui avancent et réalisent des changements qu’ils n’avaient pas imaginés dans leurs vies, pas tant des quelques idiots qui rodent. Ce n’est que mon avis, tu as bien sur le droit de ne pas être d’accord.

  11. Cécile

    Excellent !
    Moi aussi j’écris mes objectifs sur papier, je le fais deux fois par an. Je mets des objectifs « quantifiables », puis je vérifie que je les ai atteints, etc.

    Je partage ton avis sur rencontrer des gens intéressants qui vous poussent à aller de l’avant plutôt que des gens qui vous tirent en arrière. C’est une des choses qui a bien changé et en mieux dans ma vie depuis que je suis aux Etats-Unis.
    Par exemple, en 2006, je suis partie traverser le Massif Central en VTT, beaucoup de mes amis (français) me disaient « tu n’y arriveras jamais, c’est trop dur, je parie que dans 4 jours on va te voir rentrer en rampant ». Finalement heureusement que je ne les ai pas écoutés, car bien sur, tout s’est bien passé. Aujourd’hui je change d’échelle, je parle d’un projet de création d’entreprises et mes amis (américains ou expats) me disent : « fonce ».
    La vie est différente quand on est entouré de gens qui pensent que tout est possible !

    @fabrice : tout à fait d’accord pour la remise en question. Les avis opposés obligent à réfléchir et c’est tant mieux. En fait je pense que les personnes qu’il faut éviter de fréquenter (ou alors à petite dose), ce sont celles qui dénigrent systématiquement ce que vous faites. Quoique ce soit. Ou alors qui essaient de vous rabaisser pour paraître plus fortes. Malheureusement il y en a quelques unes !

  12. An Infinite Summer

    Attention la vilaine faute : « lorsque j’ai travaillais »

    Sinon, il existe des personnes de toutes les natures possibles, et « ceux qui se plaignent et qui ne prennent pas la responsabilité de leur vie » n’ont pas forcement la chance d’avoir le recul nécessaire. Il ne faut pas blâmer ces personnes car ce sont plus de 95% de la population.

    1. Post
      Author
  13. Simon de Toile-filante.com

    Et bien Michael, merci, après lecture de ton article j’ai, pour la première fois, supprimé des commentaires de mon blog. J’étais plus dans l’idée « parlez du blog en bien ou en mal mais parlez en » et là, il faut bien avouer qu’un commentaire « nul » n’avance à rien et a même tendance à diminuer la qualité et la crédibilité du contenu. Merci 😉

  14. Pingback: Comment être plus libre dès aujourd’hui : Apprenez à dompter votre boite email | Devenir riche à votre manière

  15. youn29

    c’est inadmissible de prendre ses lecteurs pour des idiots , cet article est n……………………………………………………………………………………………………………….., mais non je rigole, je voulais tout simplement te féliciter pour ton site, tes idées qui elles font vraiment avancer les gens du moins si on les utilise.

    bravo, chapeau, tout mon respect !!!!

  16. Pingback: Comment être plus libre dès aujourd’hui : Apprenez à dompter votre boite email | Communauté du développement personnel

  17. elodie

    Je ressent énormément d’entrain dans tes articles et je pense que ça influence positivement beaucoup de monde.

    Tu as raison, il ne faut pas s’attarder avec tout ceux qui regardent constamment les choses d’un mauvais œil, comme on dit « l’important n’est pas la masse de ceux qui ne savent pas mais ceux qui savent « .

    Pendant longtemps j’ai voulu entrainer avec moi des gens qui n’avais aucunes envie d’aller de l’avant, j’avais un sentiment de culpabilité à avancer en laissant d’autres en arrière et puis j’ai compris que cela ne servait à rien, que c’était une violence mentale pour eux et une perte de temps pour moi (et j’ ajouterai même un petit problème d’ego pour ceux qui comprendront…lol ; )

    Coupons ces liens nuisibles qui nous retiennent et avançons! La route est longue et le chemin passionnant!
    En avant! : )

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.