Comment être vrai envers soi-même ? Découvrir ses véritables valeurs

Michael Ferrari Améliorer sa vie 18 Commentaires

Fishin' in the paddy fields

Ce mois-ci me revoilà dans le jubilé « A la croisée de blogs » qui est un évènement où l’ensemble des blogs de développement personnel (ou assimilés) écrivent sur un même sujet.

Le sujet du mois est organisé par Alban de Gooooalz et s’intitule « Être vrai envers soi-même ».

J’avoue que le sujet m’a tout de suite intéressé. Une personne peut passer sa vie à se chercher ou à se mentir. Je vous propose un article pour cerner le sujet et des exercices identifier vos valeurs.

« Ce qui se trouve sur notre chemin ou dans notre sillage est bien peu de chose comparé à ce qui se trouve à l’intérieur de nous » Olivier Wendell Holmes.

Dans le fond, lorsqu’on est mal à l’aise et que l’on sent que l’on se ment c’est que l’on trahi nos propres valeurs. Beaucoup d’entre nous ne connaissent pas exactement leurs valeurs. Pourtant, savoir quelles sont vos valeurs est selon moi du même niveau d’importance que la définition d’objectifs dans votre vie.

Nous ne pouvons pas être entier et serein sans connaître et définir nos valeurs.

Mais qu’est-ce qu’une valeur ?

Contrairement à une idée, une valeur est intemporelle. Une valeur nous dépasse. Une idée change au grès du vent. Comme le disait Brassens dans Mourir pour des idées :

Depuis tant de « grands soirs » que tant de têtes tombent
Au paradis sur terre on y serait déjà
.

Pensez à ce dont vous êtes fier. Qu’il s’agisse de votre couple, de votre maison ou d’une de vos réussites importe peu.

Dans les 7 habitudes, Stephen Covey propose plusieurs centre d’intérêts :

  1. son conjoint
  2. sa famille
  3. ses amis
  4. ses ennemis
  5. son travail
  6. l’argent
  7. le plaisir
  8. ses croyances
  9. les biens matériels
  10. soi-même
  11. et enfin les principes.

Certains sont centrés sur l’un de ces aspects d’autres sur plusieurs mais ce que Stephen Covey recommande, c’est surtout d’avoir des principes sur chacun de ces aspects. Seuls les principes durent et vous garantissent une réponse qui sera toujours en accord avec vos valeurs. Cela vous permet de réagir conformément à ce que vous êtes en toute circonstance et de contribuer dans le cadre de vos valeurs. Vous assumez naturellement vos décisions car elles vous correspondent profondément.

Faites une liste des 5 choses dont vous êtes le plus fier.

Prenons un exemple :

  1. mes enfants
  2. ma femme
  3. ma voiture
  4. ma famille
  5. mon métier

Une fois la liste établie, l’objectif est de découvrir les valeurs derrières les éléments de la liste car même si vous êtes vraiment fier de vos enfants, ils ne sont pas une valeur. Derrière chaque élément de la liste se cache une valeur importante pour vous. Le moyen de les découvrir est de se demander pourquoi plusieurs fois d’affilié jusqu’à obtenir les valeurs. L’exercice s’appelle souvent les « 5 why » car il s’agit simplement de se poser 5 fois la question pourquoi, le nombre supposé d’étapes pour arriver à une véritable réponse.

« Je suis très fier de ma réussite financière »

– Pourquoi ?

« Je peux m’offrir tout ce que je veux »

– Pourquoi ?

« Je peux faire tout ce que je veux »

-> liberté

Notez que la dernière réponse aurait pu être « Je veux ne manquer de rien » et la valeur aurait certainement été la sécurité. La méthode n’est pas scientifique mais elle fonctionne très bien si vous prenez le temps de faire l’exercice et de sentir au fond de vous ce qui résonne et fait sens.

Bien souvent les valeurs que vous allez identifier vont avoir un rapport avec ce que l’on trouve dans la pyramide de Maslow et va concerner : la sécurité alimentaire/matérielle, les valeurs affectives (amitié) et sentimentale, la reconnaissance, la liberté…

Steve Pavlina propose une autre méthode qui consiste à se mettre devant une feuille de papier intitulée « Ma mission dans la vie » et où vous devez écrire sans cesse jusqu’à obtenir une phrase qui vous fasse pleurer. Cela peut prendre 150 tentatives. Au début vos réponses seront des phrases convenues et puis petit à petit elles auront un sens profond pour vous.

L’exercice de l’enterrement

L’autre exercice est couramment conseillé (on le trouve dans les 7 habitudes des gens qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent et dans The E-myth, le mythe de l’entrepreneur de Michael Gerber).

Voici comment il se présente (imprimez-le) : vous faites le vide autour de vous. Vous vous isolez dans une pièce calme et vous empêchez toutes les interruptions externes.

Ensuite, vous commencez à imaginer que vous allez à l’enterrement d’un être cher. Vous vous voyez en train de conduire et de vous rendre sur le lieu de la cérémonie où le cercueil est encore ouvert.

Vous regardez autour de vous et bien évidemment tout le monde est triste et silencieux. Vous avancez alors vers le cercueil et vous vous rendez compte qu’en faites il s’agit de vous dans 3 ans. Tous ces gens sont venus à votre enterrement.

Sous le choc, vous allez vous asseoir et constatez qu’il y a un petit programme avec la liste des gens qui sont venus faire un petit discours.

Il y a 4 intervenants :

  1. un membre de votre famille
  2. un ami
  3. un collègue
  4. une relation du milieu associatif/religieux

Maintenant écrivez ce que vous dirait chacune de ces personnes. Faites vraiment l’exercice et vous en aurez le bénéfice.

Quel type de conjoint ou de parent êtes-vous ? Quel type d’ami ? Comment vos collègues vous décrivent-ils ? Que dirait l’association dans laquelle vous intervenez ?

Ici vous commencez à avoir les véritables valeurs qui vous animent.

Tout le monde a des valeurs

Que vous le reconnaissiez ou non, vous possédez des valeurs. Lorsque vous les contredisez, vous vous sentez mal à l’aise. Par exemple si dans votre travail vous êtes amené à négocier un contrat et que pour l’obtenir vous devez glissez un dessous de table vous pouvez être mal à l’aise si vous pensez que ça n’est pas bien ou si votre entreprise ne cautionne pas ce type de pratique.

Que vous l’ayez activement choisi ou non, vous possédez des valeurs. Les réfuter est l’une des pires trahisons que vous pouvez vous faire et ne produira que des résultats désastreux.

Connaitre et respecter ses valeurs, c’est faire un pas vers le fait d’être entier. C’est reconnaitre qui ont est mais surtout agir en fonction de ce que l’on croit. Il est malheureusement facile d’oublier ses valeurs si l’on aperçoit un bénéfice immédiat au détour de la vie. Sachez reconnaître et respectez vos valeurs.

Voici une phrase type où la personne est en conflit avec ses propres valeurs :

« – Bonjour, je voudrais avoir un conseil. Je suis mariée et je suis attirée par un autre homme. Qu’est-ce que je dois faire ? »

Il ne s’agit pas ici de juger l’intention mais plutôt de repérer qu’en fait quelque chose pose problème à cette personne et il s’agit certainement d’une de ses valeurs qui est violée par ce qu’elle souhaite faire.

Connaître nos valeurs nous aide tout simplement à définir ce qui est « juste » pour nous.

Pour être vrai envers soi-même, il faut donc connaitre et respecter ses valeurs. En complément des exercices de découverte de nos valeurs, l’autre exercice qui m’a vraiment aidé c’est d’écrire mon ordre de mission personnel.

Ordre de mission personnel

L’ordre de mission personnel est un texte qui défini et décrit ce que vous vous assignez comme objectif dans la vie. C’est une sorte d’application concrète de vos valeurs. Contrairement aux slogan creux de certaines entreprises, il s’agit ici d’illustrer vos croyances et ce qui vous semble important au plus profond de vous.

J’ai fait l’exercice il y a plus d’un an et j’ai revu 3 fois mon ordre de mission personnel pour l’affiner. Il évolue régulièrement et se précise. Lorsque je le relis je suis en position de voir si ce que je décris est vrai et cela provoque toujours un sentiment de réconfort de voir que l’on se connait à ce point. La relecture provoque toujours une certaine émotion.

Voici un extrait : « Ma mission est de faire de la vie des gens qui m’entourent, une vie meilleure. Pour cela j’utilise mes capacités d’apprentissage et de réalisation pour rendre la vie entrainante et satisfaisante. »

Pour écrire le votre, il faut que vous vous concentriez sur ce qui est important pour vous. Écrivez qui vous voulez devenir et être. Décrivez votre contribution. Pour chaque nouvelle opportunité, cet ordre de mission personnel sera un filtre qui vous donnera une réponse claire à la question : « dois je-le faire? ».

Par exemple, on vous propose un investissement très spéculatif basé sur la variation de la tonne de blé qu’est-ce que vous faites ? Êtes-vous prêt à accepter le risque ? Trouvez-vous bien que l’on spécule sur de l’alimentaire alors que tout le monde ne mange pas encore à sa faim ? Chacun aura sa réponse.

Typiquement vous vous trouvez dans une équipe sous pression où chacun tire la couverture et où personne n’accorde la reconnaissance au travail de l’autre tout en s’attirant les récompenses et cela vous gène : vos valeurs vous parlent.

Idem encore lorsque quelqu’un fait une blague raciste et que ça fait rire quelques personnes du bureau mais pas vous.

Chaque ordre de mission est unique et personnel mais voici des éléments que vous pouvez utiliser :

  • restez moi-même
  • garder mon sens de l’humour
  • être honnête avec les autres
  • être de bonne écoute
  • aider une personne par jour
  • éviter de juger sans avoir les faits
  • entretenir mon corps pour profiter de la vie longtemps

Vous pouvez ensuite définir ce que vous voulez apporter dans chacun des rôles que vous tenez dans la vie : père, associé, membre d’une association, époux…

Prenez chacun de ces rôles et décrivez qui vous voulez être. Il peut aussi y avoir des rôles que vous n’avez pas encore réalisé comme celui d’entrepreneur ou de membre d’une association.

Par exemple pour le rôle professionnel, vous pouvez vous demander :

  • Dans quelle condition je pourrais travailler beaucoup plus que d’habitude ?
  • Si j’avais le libre choix sur mon planning, comme serait organisé ma semaine ?
  • Si je n’avais plus à travailler pour de l’argent, qu’est-ce que je ferais ?

J’ai par exemple un rôle d’étudiant dans ma liste qui dit :

« Étudiant : je suis un éternel étudiant. Je dois progresser chaque jour parce qu’apprendre est ma passion. »

ou encore

« Consultant : j’ai mes clients à progresser et à améliorer l’efficacité de leur entreprise. Je leur donne un conseil bienveillant et je fais en sorte que leurs intérêts soient défendus. »

Écrire son ordre de mission personnel

Dans l’élaboration, vous constaterez que chaque mot compte. Ils reflètent ce en quoi vous croyez. Victor Frankl disait que nous détectons notre mission plutôt que nous ne l’inventons. Elle existe déjà en nous mais il faut prendre la peine d’en avoir conscience.

L’ordre de mission personnel se compose de 4 parties :

  1. Ce que je veux faire
  2. Ceux que je souhaite aider
  3. Les résultats que je produis
  4. Ce que j’apporte dans chacun des rôles

Ainsi, vous pouvez créer 4 parties et écrire ce qui vous semble juste. Il y a un cap à passer ici : celui où votre petite voix vous dira quelque chose du genre « tu ne vas quand même pas faire ça ». L’autre cap, c’est de dépasser toutes les réponses creuses imposées par votre conditionnement social et ce n’est pas facile.

Répondez à ces questions :

  • Qu’est-ce qui vous amuse ?
  • Qu’est-ce qui vous touche ?
  • A quoi êtes vous bon ?
  • Dans quelle circonstance oubliez-vous la notion du temps ?
  • Qu’est-ce que vous regretteriez de ne pas avoir fait, vu ou possédé dans votre vie ?
  • Comment aimez-vous aider les autres ?

Identifiez les verbes qui résonnent en vous : organiser, voyager, apprendre, entretenir, préserver, combattre, devenir, subvenir, créer, enseigner…

Prenez 5 personnes que vous admirez vraiment et expliquez pourquoi.

C’est une question de contribution

Que souhaitez-vous apporter ?

Si malgré ces exercices vous n’avez pas de réponse claire, la solution la plus pratique est de contribuer. Donnez quelque chose qui est facile pour vous. Nous possédons tous un talent, une compétence ou une ressource dont quelqu’un d’autre a besoin : faites-en en un don. C’est un don facile pour vous et c’est une contribution énorme pour celui qui la reçoit. Lorsqu’on contribue à quelque chose, cela éveille notre estime de soi.

En contribuant vous vous rapprocherez d’une manière ou d’une autre de vos valeurs. Vous affirmez certaines de vos valeurs.

Alors, êtes-vous vrai envers vous-même ?

Commentaires 18

  1. Excellent article qui me donne beaucoup de nouveaux éléments pour réfléchir sur moi-même. J’imprime avec gratitude ces réflexions et me réjouis de faire l’exercice de constituer mon ordre de mission personnelle.

    Au passage, le nouveau design du site est rafraîchissant bien que je m’y perde encore un petit peu 😉

  2. Pingback: Choix personnels Vs au regard des autres

  3. Bravo et Merci pour cet article, ou on retrouve beaucoup de concepts des 7 habitudes, mais en moins théorique.

    Un petit conseil pour les lecteurs : les exercices d’introspection sont assez difficiles à faire dans son environnement de tous les jours. Personnellement, je le fais essentiellement en vacances, dans un autre cadre que mon cadre habituel de vie.
    En ce moment donc !

  4. Pingback: A la croisée des blogs : être vrai envers soi-même - Article récapitulatif

  5. Pingback: Découvrez l’un des concepts le plus important de la vie | TNalias

  6. Pingback: Pourquoi Gandhi et Mère Teresa ont marqué le monde et comment vous pouvez le faire aussi ! | Argent et entreprenariat

  7. Pingback: Mieux se comprendre

  8. Salut Michael,

    J’ai vraiment aimée ton article. J’avais il y a un an déjà définis mes valeurs avec une méthode proposée par Anthony Robbins dans « L’éveil de votre puissance intérieure ».
    Il faut partir du fait que derrière une valeur, se cache une émotion que l’on veut ressentir, obligatoirement. Ensuite, il y a deux valeurs, les fins (La réussite), les moyens (L’argent).
    En comprenant cela, se poser la question, quel sentiments souhaitez vous éprouvez dans votre vie ?
    Puis, pour mettre tout cela par ordre, se demander « Qu’est ce qui compte le plus pour moi dans la vie ? » pour chacune des valeurs.

    Qu’en pense-tu ?

  9. Salut,

    Si tu permet j’aimerai citer la partie de ton article sur la méthode de Stephen Covey que j’ai faites et qui est merveilleuse également.

    1. Post
      Author
      1. même après quelques années, toujours d’actualité cette question de valeur, en regardant par ci et par là car maintenant je prends le temps de le faire (valeur se respecter).
        Merci pour le rappel, et dommage que le site ne soit plus actualisé.
        On apprend chaque jour.

  10. Pingback: Découvrez quels sont les valeurs personnelles qui vous rendent vraiment heureux ?

  11. Pingback: milleSucces – Découvrez les valeurs personnelles qui vous rendent vraiment heureux avec ce test simple.

  12. Pingback: Ce que je veux faire en 2012 : objectif résultat | Devenir riche à votre manière

  13. Pingback: Comment être plus libre dès aujourd’hui : Apprenez à dompter votre boite email | Communauté du développement personnel

  14. esprit fort c’est celui qui travaille bien qui ne désespère pas
    et pour lui chaque action bien sur basées sur toute structure bien fondée et le comble est dans les résultats car celui là ne connait pas le sentiment de la reussite

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.