Témoignage : Comment Maximilien s’est mis à gérer son argent

Michael Ferrari Finances personnelles 19 Commentaires

Maximilien a lu Devenez Riche et il a souhaité témoigner de sa prise de conscience sur la nécessité de gérer son argent. Vous êtes nombreux à m’écrire des témoignages similaires aussi c’est un bon exemple du parcours qui commence par le fait d’ignorer la chose, qui passe par quelques prises de conscience et qui se transforme en prise en main simple et efficace de son argent.

Ce que j’aime dans son propos, c’est que même en étant étudiant et manipulant de petites sommes il prend dès à présent de bonnes habitudes et il fait ce qui est possible à son échelle. Il a simplement changé quelques éléments qui font une grosse différence sans devenir ni radin ni un obsédé financier.

Voici Maximilien !

————————————————-

Dès mon plus jeune âge, mes parents m’ont inculqués de fortes valeurs, dont le respect de l’argent. Pas question pour moi de le gaspiller, en revanche, je ne me voyais pas non plus vivre sans en profiter. J’ai commencé doucement à réaliser la nécessité d’organiser mes finances personnelles vers mes 18 ans mais j’ai vite rencontré un obstacle : comment vivre mon argent intelligemment ? Comment m’organiser à 18 ans, sans salaire, sans réel pouvoir d’achat, et surtout est-ce bien utile ?

La question de l’utilité d’organiser mes finances revenait souvent. J’épargnais consciencieusement 10 € chaque mois mais après un bref calcul je me rendais compte que cela ne représentait « que » 120 € hors intérêts par an. Alors, j’ai poussé mon calcul : j’allais rentrer à l’université de Droit et mon projet professionnel m’imposait d’y étudier au moins 5 ans. De ce fait, pendant 5 ans aucune grosse dépense n’était à prévoir et je pouvais à ce rythme obtenir un capital de 600 € hors intérêts (10x12x5).

A défaut de pouvoir épargner de grosses sommes, je pouvais chercher des moyens d’améliorer mes finances en lisant. À mes 20 ans, après de nombreuses lectures, j’ai trouvé le Saint graal : «Devenez riche». Vous pourrez aisément me rétorquer : « le livre coûte 17,90 €, presque deux mois de ton investissement, n’est-ce pas un achat inutile ?»

Tout d’abord, prendre soin de son épargne n’est pas synonyme de privation. Vous pouvez très bien faire fructifier votre épargne et à côté de cela vous payer un restaurant ou partir en vacances à l’autre bout du monde. Le tout est d’être organisé.
Par ailleurs, je considère cet achat comme un investissement. Pourquoi ?

Ce livre n’est pas un ouvrage bête, dans le sens où il ne dicte pas un « régime à suivre » et dans lequel chaque pas qui serait contraire à ce qui est écrit, serait un faux pas ! Ce livre est plus une humble explication mathématique et logique de l’impact de nos croyances sur nos finances.
Il est abordable par tous et destiné à tous. Même moi, étudiant à l’heure actuelle en 4ème année de droit sans salaire, je trouve encore un grand intérêt à le relire.

En fait, ce livre est ma prise de conscience. Je me suis fait peur en le lisant car je me suis rendu compte qu’effectivement je payais pour jouir de mon argent. Où va le monde ? Je paye une carte bleue et je paye des services qui ne sont pas toujours fournis alors que certaines banques proposent des services entièrement gratuits.
J’ai tout de suite appelé ma banquière, lui demandant la gratuité de ma carte bleue. Après quelques tentatives maladroites de sa part pour refuser, je lui ai logiquement demandé pourquoi elle ne m’offrait pas, contrairement aux autres banques, la gratuité de ma carte bleue, et par conséquence, quel intérêt j’avais à rester chez elle ?

Immédiatement, elle m’offrit « exceptionnellement » la gratuité de ma carte bleue pendant un an, m’indiquant sournoisement qu’elle était banquière et qu’elle payait sa carte bleue.
Au fond de moi, je me suis dit… «alors vous êtes une mauvaise banquière».

Pour préparer ma fuite de cette banque j’ai ouvert un compte Boursorama. J’ai bénéficié d’une offre de bienvenue ainsi qu’une carte bleue gratuite. (j’ai déposé 5000 € à l’ouverture, ce qui me rendais éligible à l’obtention d’une carte bleue gratuite.) Par ailleurs, je parraine parfois mes proches, ce qui me rapporte 100 € par parrainage… rentable non ?

Pour ceux qui pensent encore l’achat du livre inutile, je venais d’économiser le prix de ma cotisation de carte bleue grâce à un seul des conseils du livre. Ce qui fait ressortir de l’achat du livre, un bénéfice, puisque le prix de ma carte bleue était supérieur au prix du livre…

Autre prise de conscience sur le thème : «les petites dépenses font des gros trous». J’ai tout de suite listé mes frais. Je payais 30 € de téléphone portable, et dépensais un peu trop dans les livres par rapport à mon budget.
J’ai rompu mon contrat pour obtenir un forfait téléphonique à moindre coût et tout aussi intéressant : 17,90 € par mois, soit une économie de 12,10 € par mois, que je peux ajouter à mes 10 € mensuels : une augmentation de plus de 100 % de mon taux d’épargne.

Pour les livres, j’ai juste recherché où je pouvais trouver des livres moins chers. Aussi étonnant que cela puisse paraître… Emmaeus propose des ouvrages à 1€ ou 2€… livres de cuisine, d’histoire (Max gallo etc..) ce qui constitue une économie importante dans ma situation.
Un autre exemple avec le transport en commun. Je payais près de 170 € d’abonnement par an alors que j’habitais à 15 minutes à pied de la faculté. De bonnes chaussures valent mieux qu’un bon bus !

Le livre m’a également permit de m’intéresser à l’épargne automatique en automatisant ma gestion. Bref, ce livre me permet de préparer sérieusement mon avenir financier.

Aujourd’hui n’a rien à voir avec hier dans le monde de mes finances. J’ai le sentiment d’avoir progressé et mes priorités ont changées.
Je vis pleinement, je ne m’empêche pas d’aller au restaurant, n’y d’aller au cinéma ou encore de partir en vacances, et paradoxalement mes comptes se portent mieux. Je n’ai plus aucun frais bancaire, je jouis de l’épargne automatique et j’ai ouvert un compte d’investissement pour préparer ceux de demain.
En somme, le temps est de mon côté car pendant ce temps-là, mon argent fait des petits 🙂

Commentaires 19

  1. Arnaud d'Avenir-plus-riche

    Maximilien,

    Tu as bien cerné l’intérêt de gérer ses finances personnelles.
    Le but n’est pas d’économiser et de ne rien faire à côté, le but est de rationaliser nos dépenses pour nous permettre d’en choisir l’orientation.
    Utiliser l’argent pour s’assurer un avenir plus confortable avec de beaux projets à la clé.
    Tu soulignes l’importance de la lecture, de la formation, je partage également cet avis là.

  2. laurents91

    J’aime bien l’article, toutefois quelques remarques : Max Gallo c’est de lHistoire ??? le classer ainsi m’a valu un bon vieux fou rire (merci en passant), c’est « juste du « roman dans un contexte historique ». Je dis ça sans animosité 😉
    Economiser 170€ de forfait de transports en commun n’est en fait financièrement et à court terme que très peu valable…. les chaussures s’usent et cette somme économisée est très vite redépensée dans des chaussures (et c’tes un GRAND marcheur de 20 km / jour qui le dit !!!)… le bénéfice est à bien plus long terme et assez difficilement chiffrable… c’est un bénéfice santé ! 😉 mais autrement plus intéressant !
    Le reste et ceci dit est bien intéressant

  3. Olivier

    À 18 ans, prise de conscience, épargne de 120€/an
    À 20 ans, découverte du bouquin et ouverture d’un compte boursorama avec 5000 € à l’ouverture.

    À aucun moment dans le texte il ne s’adresse à toi, aucun merci ou signe de gratitude (comme on s’y attend d’habitude dans un témoignage), et il parle du bouquin sans dire « ton livre ».

    « Vous pourrez aisément me rétorquer… » : à qui s’adresse-t-il ? Il te vouvoie et s’attend à ce que tu le tutoies ?
    « Vous pouvez très bien faire fructifier votre épargne et à côté de cela vous payer un restaurant ou partir en vacances à l’autre bout du monde. » : pourquoi il te dit ça, alors que tu le sais déjà, puisque c’est toi qui a écrit le bouquin ?

    Donc voilà, ça sonne complètement faux, d’autant qu’on retrouve ton style d’écriture (qu’on connaît assez bien pour te lire régulièrement…).

    En un mot : FAKE.

    1. Post
      Author
      Michael

      🙂 On aura tout vu !
      Je laisse Maximilien intervenir et te répondre même si j’ai retouché certaines partie du texte pour le rendre plus fluide, il en est bien l’auteur.
      J’ai autre à faire qu’écrire des faux témoignages et le cas échéant tu n’imagines pas que je sois assez stupide pour l’écrire faire moi-même non ?

    2. yann

      Olivier… L’homme qui doutait pour douter.
      Il s’adresse à nous en fait et pour le faire il utilise le pronom impersonnel « vous ».

  4. Olivier

    Tu avoueras que c’est quand même assez troublant qu’il passe un paragraphe à parler de la carte gratuite Boursorama, les 5000€ d’encours, et les 100€ de parrainage…
    Avec bien évidemment, le lien de parrainage.

    Ha, par contre, pas de détails sur l’épargne automatique et le compte d’investissement…

    « Bref, ce livre me permet de préparer sérieusement mon avenir financier. » : mais pourquoi n’a-t-il pas dit « ton livre » s’il s’adressait à toi ?

    1. Post
      Author
      Michael

      C’est le point qui lui a fait faire des économies immédiates, j’imagine que c’est pour cela qu’il en parle. C’est du concret. Pour les 5000 €, ce n’est pas rien pour un étudiant et c’est la condition d’obtention pour la CB et pour son style d’écriture que dire ?

    1. ForeverFan.

      Si l’on considère que le St Graal est la coupe qui a receuilli le sang du Christ, je ne vois pas ce qu’il y a de déplacé ou d’éxagéré à faire la comparaison avec ce livre qui receuille, tout de même, les idées de Mickael… En tous cas, moi j’hadhère complètement à cette métaphore ! 🙂

  5. Maximilien

    @ Arnaud d’Avenir-plus-riche

    Je te remercie pour ton appréciation. Oui je pense également que la gestion des finances n’est réellement pas synonyme de privation. Pour aller plus loin encore, je pense même qu’une gestion intelligente des finances permet justement une liberté d’action… (Pouvoir jouir d’un pouvoir d’achat de plus en plus fort grâce à sa gestion)

    Pour ce qui est de la lecture, c’est avec la confrontation des idées que l’on progresse me semble t’il. La lecture n’est elle pas ce point de rencontre magique entre les propos de l’auteur et la réception critique du lecteur qui favorise ainsi, selon moi les connaissances.

    @ Laurent91

    Oui tu as raison, Max Gallo ajoute de la Romance à ses récits. Pardon pour mon erreur.
    Néanmoins, je voulais souligner mon amour pour l’histoire et Max Gallo, narre avec un grand art les faits historiques !
    Pour ce qui est de l’abonnement… Je voulais souligner que le livre nous apporte une autre vision en ce qu’il affiche les alternatives à une solution donnée. (J’espère que la phrase est compréhensible) En somme, le bus n’est pas la seule manière d’aller à un lieu X. d’une part elle est coûteuse et d’autre part l’investissement santé comme tu le dis n’est pas réalisé.
    Aller à pied à un point X n’est pas coûteux directement… Certes les chaussures sont payantes, mais tu ne prends pas le bus sans chaussures quand même ? 🙂

    @ Olivier… Je suis perplexe… D’une part je te remercie pour l’éloge. Comparer mon style à celui de Michael merci.
    D’autre part, je remercie encore une fois Michael pour son livre, et ce témoignage est quelque part, une reconnaissance objective et implicite à l’auteur du livre, sous entendu à Michael.
    🙂

    @ Yann … Exactement 🙂

    @ Olivier… Encore ? 🙂 Je dois t’avouer une chose : Tu doutes beaucoup 🙂 Néanmoins, je ne pouvais écrire 100 pages… Je me suis concentré sur certains points que j’ai plus étoff) que d’autres.

    @Guillaume de komment devenir riche … Merci 🙂 Oui, je pense que l’achat de ce livre est un investissement intelligent 🙂

    @ Gilles : Entre 18 et 21 ans, je n’ai pas passé mes congés estivales à me tourner les pouces ! J’ai travaillé en « job saisonnier » (Trieur à Lactel, Service clientèle d’une entreprise, et puis chez un agriculteur 🙂 )
    En mettant ces sommes sur un compte en 4 ans on arrive à 5000 euros 😀

  6. Gentlemad

    Euh j’aime bien ce site mais merde gérer son argent en bon père de famille à 18 ans…
    Pas très rock n roll et plutôt inquiétant pour la suite..

    Tu auras bien le temps de gérer ton argent qd tu travailleras, pour l’instant profite surtout si tu as un peu de cash.

    Si j’avais eu 5ke à 18 piges je ne les aurai pas mis chez bourso mais plutôt ds des voyages/sorties…

    My 50 cents

  7. Maximilien

    🙂 Merci pour ton conseil Gentlemad.

    En réalité… tu te trompes. les 5 000 euros ont été le fruit des jobs d’été.
    Donc cette somme était disponible à 21 ans.

    Ensuite, je sors, je vais au cinéma, je m’achète des livres, je vois mes amis, je vais en vacance mais je contrôle ce budget.

    Enfin, chacun sa vision des finances personnelles ! Pour ma part, dépenser l’intégralité des 5000 euros dans des sorties/voyages alors qu’à côté je n’ai pas/peu d’argent. Je trouve cela dommage… Passer mon été à travailler dur et tout dépenser en une fois … non.
    Je préfère dépenser dans des catégories (amis, livres etc.) et dans des quantités raisonnables et placer le reste prudemment !

    Oui, la fiction du bon père de famille chère à notre bonne culture française. Voyons, il n’y a pas d’âge pour gérer ses finances, l’âge n’est qu’une enveloppe externe ! Ce n’est pas la barbe qui fait le philosophe !

    😉

    Pas très Rock’n Roll ?
    Où est le seuil de la Rock attitude pour toi ? Avoir un compte en banque vide, dépenser la moindre pièce dans sa poche à 18 ans, c’est cela être Rock ?
    Non… Je ne trouve pas cela très Rock…

    Ensuite… Il n’y a pas qu’un Rock … il y a le Pub Rock, Garage Rock, blues Rock, Hard rock Surf Rock, Punk rock.. Alors il y a aussi diverses manière de vivre sa vie de manière Rock’n Roll !

    Pour moi, avoir une somme X pour pouvoir sortir avec des amis, aller au restaurant ou encore pour pouvoir aller au cinéma est bien plus Rock que de dépenser 5000 euros sans se rendre compte de la valeur que représente cette somme.

    Pour mon avenir, merci de t’inquiéter. Seulement je ne vois pas réellement où est le problème, surtout que je précise qu’à mon sens épargner n’est pas synonyme de privation.

    Donc vivre, avec de l’argent en banque à 21 ans, se faire plaisir (livres, amis…) et ne jamais se priver cela est Rock !!! 😀

    À prendre avec humour évidemment 🙂

    Bien à toi,

    Maximilien

    Et bonne nuit

  8. Julien EspritBusiness.fr

    Mickael,
    Je partage en général ton point de vue sur beaucoup de sujets, mais là j’ai le sentiment qu’on s’éloigne du réel problème !
    Il y a tellement de choses à gérer et à optimiser avant d’en arriver à négocier les 5 euros de frais bancaires annuels, etc.
    A ce sujet, j’ai publié un article sur mon blog, qui rejoint complètement le débat :
    http://www.espritbusiness.fr/2011/10/11/voici-ce-que-vous-gagnerez-a-eviter-les-astuces-de-bof-sur-internet/

  9. Gentlemad

    Maximilien, le long pavé pour essayer de justifier une gestion privative en dit long sur ton état d’esprit.

    Je passe sur le passage pas très drôle sur le rock et je te recommande de lire la bio de Steve Jobs.

    Il y explique qu’il a tatané une promo de Stanford (petite école équivalente à HEC puissance 10) ou les élèves agissaient comme des gestionnaires sans ame…

    La jeunesse est faite pour se former et se découvrir pas pour calculer le cout de l’usure d’une paire de tennis alors qu’on a 5ke en cash.

    « Les passionnés ont vécu les raisonnables ont duré » Nicolas de Chamfort

  10. François - SuccessTool

    Salut Maximilien,

    Je trouve ton article vraiment très intéressant. De plus, il me fait penser un peu à moi, dans la phrase « En fait, ce livre est ma prise de conscience. »
    J’ai beaucoup lu d’autres ouvrages, des blogs, etc… mais c’est CE livre qui m’a fait bouger, et créer mon blog, et gérer mes finances, etc, etc…
    Il est d’une clarté parfaite (j’ai compris les principaux termes de la bourse grâce à ce livre!!), facile à lire, rapide, et on a envie de s’y mettre tout de suite.

    En tout cas, je te félicite pour ta prise de conscience si jeune, et bonne continuation dans tes études.

    François

  11. mykee

    bravo pour avoir eu cette prise de conscience si jeune. Moi je n’ai commencé à épargner qu’à 31 ans, mais mieux vaut tard que jamais.
    Aussi serait-il possible que vous développiez la partie « J’épargnais consciencieusement 10 € chaque mois » jusqu’à « j’ai déposé 5000 € à l’ouverture » de manière un peu plus chiffrée (taux d’intérêt, livrets, en combien de temps …)
    votre témoignage m’est précieux.
    merci d’avance

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.