7 conseils pour doubler votre productivité à la maison

Michael Ferrari Développement personnel, Devenez plus efficace, Réussite et succès 6 Commentaires

IKEA home...
photo credit: jimmyroq

Le constat est simple. Depuis que je travaille de la maison, ma productivité est bien meilleure que lorsque j’étais dans un bureau. Cependant avec le temps, tout ce qui n’est pas entretenu perd de son efficacité. Voici des conseils pour doubler votre productivité à la maison que vous soyez nouveau dans cette pratique ou que vous soyez un freelance averti.

La plupart de ces conseils peuvent être adapté si vous travaillez dans un bureau.

Cet article fait partie d’une série consacrée au télétravail et au travail à la maison :

  1. Avantages du télétravail
  2. Inconvénients du télétravail
  3. Comment améliorer les conditions du télétravail ? 6 solutions à mettre en place facilement

1 – Trouver la structure qu’il vous faut

Structurer sa journée de travail en définissant des périodes. L’idéal c’est de pouvoir profiter de la souplesse qu’offre le travail à la maison pour être souple sur son emploi du temps. Être souple ne doit pas miner votre productivité, au contraire : vous devez profiter du fait que tout un tas de choses ne doivent plus être faite une fois à la maison.

Ainsi, pas besoin de passer 20 minutes à la machine à café ou d’aller montrer ce que vous avez fait à votre supérieur. Pas besoin d’assister à des réunions sans objectifs. Plus besoin de suivre le mouvement de foule pour aller manger à 12h et en pause à 15h.

J’avais modélisé ma procédure matinale dans  un article appelé Comment se lever tôt ? pour m’aider à être régulier.

Pour le reste de la journée, il s’agit de définir une structure de référence.

8h15 – 9h30 : période pour traiter les choses les plus importantes (golden hour)

9h30 – 11h : 1 ère période de travail avec une pause « fruit et relaxation » au milieu

11h – 12h : 1ère période pour traiter les mails et autres activités demandant peu de réflexion

12h – 13h : Repas

13h – 16h30 : 2 ème période de travail avec une pause « fruit et sport » au milieu

16h30 – 16h45 : pause relaxation

16h45 – 17h15 : 2ème période pour traiter les mails

17h15 – 18h45 : 3éme période de travail avec pause relaxation et détente

18h45 – 19h : prévision des activités du lendemain

Ça vous parait strict ? Si vous travaillez depuis la maison vous savez à quel point le manque de structure peut être dur au début et il vaut mieux partir d’une structure un peu rigide et l’assouplir.

J’ai déterminé ce découpage en fonction des périodes de la journée où je suis le moins motivé. Typiquement avant le repas de 12h et vers 18h j’ai une baisse de régime. Je vous recommande fortement de passer une journée à définir, chaque heure, votre niveau d’énergie sur une échelle de 1 à 10. Ainsi, chaque heure pendant quelques jours, notez comment vous vous sentez. Êtes vous concentré ? Le temps vous parait-il long ? Avez-vous du mal à rester assis ?. Vous devez déterminer quelles sont vos meilleures heures de la journée.

A 18h j’ai une grosse baisse de régime mais vers 18h45 ça va beaucoup mieux. Je ne sais pourquoi mais c’est comme ça !

2 – Mettez des limites

Corollaire du point précédent déjà exprimé dans Comment améliorer les conditions du télétravail ? 6 solutions à mettre en place facilement, vous devez être absolument clair-voyant sur le temps que vous travaillez. Mesurez et définissez ce que vous voulez ! Il s’agit de définir les moments pendants lesquels vous n’acceptez pas les interruptions de vos amis/familles et des moments pendant lesquels vous n’acceptez pas les interruptions de vos clients. Les limites sont floues en télétravail alors soyez ferme.

3 – Soyez un exemple dans la gestion de vos emails

Il est important de définir quand vous allez traiter vos emails. Commencer par traiter vos emails au début de votre journée de travail c’est travailler selon le planning de quelqu’un d’autre.

Pour plus d’informations, voir Email, la plus grande source de distraction ayant existé.

4 – Créez votre confort

Beaucoup de recommandations sont souvent faites autour du thème « Ne faites pas de dépenses inutiles » pour déconseiller l’achat de mobilier de qualité.

Sur ce point en particulier, je suis partisan du confort maximum. J’ai le souvenir que, dans de nombreuses entreprises, le matériel est de mauvaise qualité ou inadapté. Par exemple, j’ai longtemps travaillé sur un écran 15 pouces alors que les 17″ étaient monnaie courante ou encore j’ai souvent eu des chaises très inconfortables. Pire, j’ai utilisé pendant des mois un ordinateur totalement dépassé qui était une plaie au quotidien alors que c’est mon outil de travail principal. Mes demandes et explications ont mis du temps à porter leurs fruits…

Le point commun de tous ces détails ? Le fait d’y penser régulièrement et de faire surgir des sentiments négatifs. Au delà de considérer le fait que l’entreprise souhaite faire des économies (quoi qu’il a été prouvé que l’utilisation d’un moniteur plus grand améliore la productivité) ou simplement ne pas perdre de temps avec ça, il est surtout question du marathon que vous effectuez chaque jour : un marathonien va très sérieusement choisir ses chaussures.

Autant les dépenses engagées pour une entreprise peuvent être astronomiques lorsqu’il y a beaucoup de postes à aménager, autant si vous êtes seul je vous conseille de prendre le meilleur équipement. Il ne s’agit pas de dépenser de l’argent inutilement en achetant des chaises de designer mais de prendre des objets ultra-fonctionnels : écrans, clavier/souris et chaise de bureau en tête.

Ce qui est le top actuellement :

– Un écran 20 ou 22 pouces : entre 200 et 300 €

– Un clavier de qualité (j’utilise un Microsoft natural keyboard 4000 ): 40€

– Un tapis de souris ergonomique : 15€

– Une souris de qualité (évitez les sans fils trop lourdes à cause des batteries et prenez une souris à molette avec les boutons suivant/précédent) : 30€

– Une chaise de qualité : entre 200 et 1000€

J’ai longtemps apporté ma propre souris et son tapis au bureau pour ménager mon bras et mes articulations. Il faut dire qu’il y avait ces souris à 5€ à 2 boutons et sans molette…

5 – Soyez votre propre manager

La plupart des gens ont peur de faire du télétravail parce que ça pourrait réveiller le Mister Hyde qui dort en eux et passer leur journée sur Facebook, MSN et Yahoo People.

Pour doubler votre productivité, il faut couper ces sources de distraction. La meilleure méthode est de définir une plage horaire pour ça et de totalement exclure les exceptions. Plus facile à dire qu’à faire non ? Lorsque le chef ne rôde pas dans le bureau ou qu’aucun collègue ne passe dans votre dos, vous êtes le seul à décider ce que vous faites. Pour le meilleur ou pour le pire.

J’irai plus loin en disant : faites ce que vous voulez de votre temps mais ne vous mentez pas, soyez lucide. Si vous passez 3 heures par jour sur les réseaux sociaux, soit mais ne le niez pas.

Si vous êtes en télétravail et que vous êtes indépendant, vous êtes votre propre leader. N’oubliez pas le côté manager.

6 – Faites vous plaisir et profitez de votre condition

Faire du télétravail et être freelance ne veut pas dire travaillez sans cesse. Le plus gros bénéfice d’être en télétravail, c’est de pouvoir arranger son planning très facilement, généralement en prévenant très peu de monde et surtout sans demander d’autorisation.

Utilisez cette caractéristique pour vous faire plaisir et parfois bouleverser vos habitudes. Par exemple, lorsqu’il fait beau, et puisqu’on sort d’un hiver sombre, j’en profite pour aller jouer un peu au foot. Je préfère le matin pour être tranquille et ainsi je prends 2 heures pour aller faire ça.

Idem pour aller visiter un musée qui offre des conditions préférentielles à certain moment de la semaine.

Vous n’êtes pas en télétravail pour avoir les inconvénients de ce mode et n’avoir aucun avantages ! Se faire plaisir est un bon moyen de rester motivé et positif.

7 – Restez en bonne santé

Lorsqu’il s’agit de votre temps, il est vite arrivé de croire que tout ce qu’il n’est pas professionnel est une perte de temps (voir point précédent). La santé est certainement l’actif le plus précieux que nous possédont.

Aussi, manger sainement et faites un peu d’exercice pour garantir que la sédentarité avancée du télétravail ne vous transforme en vieux débris en difficulté pour monter 3 étages à pied.

Commentaires 6

  1. très bon article. J’ajouterai une chose à propos de l’écran, dont la taille est vraiment une chose importante dans le confort de travail. Je vous conseille à tous de vous équiper plutot de 2 écrans, qui forment un seul bureau. Windows gère très bien ça avec une carte graphique à double sortie (comptez 50 €). Mieux vaut LARGEMENT deux écrans de 17 pouces, qu’un seul de 22 pouces, non seulement on a plus d’espace sur le bureau, mais en plus pour moins cher. Plus besoin de jongler entre les fenêtres, on a la place d’en afficher plusieurs et d’avoir tout en visu. Personnellement j’aimerais bien en mettre un troisième, mais là c’est compliqué. Alors que 2 écrans, c’est super simple, profitez-en!

  2. Pingback: IKEA home… | Homes Images

  3. Pingback: IKEA home… | Guitar Amps and Speakers

  4. Pingback: DSC_5024 | ONews.US - Latest Breaking News

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.