10 000 heures pour devenir un expert

Michael Ferrari Développement personnel, Réussite et succès 11 Commentaires

Experts Only

Photo par Ross Mayfield

Comment devenir un expert dans n’importe quel sujet ?

La réponse la plus communément diffusée, c’est 10 000 heures.

Seth Godin en parle en faisant le lien avec son livre, The Dip, et c’est pour lui le signe que passé un certain cap délicat à franchir, vous devenez une rock-star dans votre domaine. Le plus difficile, c’est de tenir la distance. Brian Tracy en parle aussi sous l’angle « 7 ans ».

Alors, 10 000 heures ou 7 ans importent peu dans le fond. Pourquoi faut-il si longtemps pour devenir un expert ?

La raison fondamentale est liée à la condition d’expert. Un expert n’est jamais que quelqu’un qui en sait plus que vous. J’en parlais dans cet article il y a presque 2 ans. Autrement dit, la plupart des gens ne sont pas experts car ils ne consacrent ni le temps et ni l’énergie suffisante pour le devenir. Ils s’arrêtent quelque part sur le chemin lorsqu’ils en « savent assez » et que leur zone de confort et de certitudes est bien établie.

Et c’est pour cette même raison que devenir un expert n’est pas donné à tout le monde car il faut étudier, progresser et non simplement faire acte de présence pendant 7 ans.

2 points sur lesquels les gens échouent

Si le chemin que vous suivez a pour objectif de devenir un expert dans un domaine particulier, vous allez devoir faire face à ces 2 problèmes. Ce sont ces 2 problèmes qui font échouer la plupart des gens :

– vous n’arrivez pas à durer

7 ans, c’est trop long. 10 000 heures ? Mais tu es fou ! Cela me rappelle une discussion que j’avais eu avec quelqu’un qui se demandait s’il faillait qu’il continue à travailler dans le domaine dans lequel il était. L’activité lui plaisait, ce n’était pas la question. Ce qui le gênait, c’est qu’il était entré un peu tard dans cette activité et du coup, il se trouvait un peu plus âgé que la moyenne des gens dans ce secteur.

La discussion ressemblait à ça :

Je lui demande : « mais pourquoi voudrais-tu arrêter ? Le domaine te plait ! »

Lui : « Oui mais j’ai déjà 32 ans. Si je veux vraiment devenir bon, il faut que je travaille bien pendant encore 4 ans. Dans 4 ans, j’aurais 36 ans ! Tu te rends compte ? »

moi : « Et alors ? Dans 4 ans tu auras 36 ans dans tous les cas ! »

Et c’est bien ça le fond de la discussion : pouvez-vous durer malgré tout ?

Seulement, durer n’est pas suffisant. Avancer est nécessaire.

– vous ne progressez pas

L’autre grande raison, c’est la progression. Vous avez sûrement croisé des gens qui sont depuis plus longtemps que vous dans le métier, et parfois depuis très longtemps, et vous aurez remarqué que tout le monde n’est pas un expert – loin de là.

Si ces personnes ont réussi à tenir la distance, elles n’ont pas forcément progressé au maximum ou en tous cas suffisamment pour obtenir le titre (honorifique et vaseux à la fois) d’expert.

Ce n’est pas tout d’être présent pendant le cours, encore faut-il suivre le cours.

Devenir un expert ?

D’une manière ou d’une autre vous devriez devenir un expert dans un domaine qui correspond à votre compétence principale. Ainsi, il est beaucoup plus facile de devenir bon dans un domaine qui nous attire naturellement que sur un sujet qui ne présente pas d’intérêt.

Par exemple, il est beaucoup plus facile pour moi d’écrire des articles et de continuer à progresser sur la finance personnelle et l’entreprenariat que de faire des mathématiques. Je préfère largement étudier des appartements pour voir si l’investissement est rentable plutôt que de faire du montage vidéo. Certaines choses sont évidentes, d’autres semblent totalement étrangères.

Comme beaucoup de gens, étant adolescent je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire. J’ai testé des sujets puis j’ai changé d’avis dès que les choses n’étaient pas un minimum naturelle pour moi. Certains verront là un signe de fainéantise et ils auront raison. J’aime bien l’idée que ce sont les fainéants qui inventent de nouvelles choses pour l’être encore plus et si j’avais à choisir un camp, ce serait du côté de ceux qui se posent des questions et qui proposent des solutions 🙂

Nous avons tendance à penser qu’expert est un statut figé. Une fois que vous avez décroché le titre, vous bénéficiez d’un salaire à vie vous permettant de vous reposer après tant de travail… Bien disons que les choses ne fonctionnent pas ainsi. Expert est peut être un but mais ce n’est surement pas un lieu : le voyage ne prendra jamais fin.

La dynamique de la connaissance fait que plus les experts en savent, plus tout le monde en sait. Ainsi, l’expert qui reste campé avec son savoir pendant plusieurs années se retrouve un jour avec le même niveau de connaissance que tout le monde. Après l’admiration, il lui restera le succès d’estime.

Alors bon, devenir expert n’est pas une fin en soi. C’est une attitude et l’une des conditions pour y arriver c’est que cela paraisse naturel et facile.

Faites ce vous plait (voir Comment faire ce que l’on aime ?) et persévérez. Franchissez la barre des 10 ans !

Êtes-vous un expert ?

Commentaires 11

  1. Très intéressant, ça remet un peu les choses à leurs places, va falloir que je mette les bouchés double pour gagner en expertise 🙂

    Merci pour c’est article instructif.

  2. Pingback: 7 liens et un peu de vacances | Godfather.fr

  3. Pingback: Outliers : L’histoire du succès | Devenir riche à votre manière

  4. Pingback: L’impatience ne vous mènera nul part | Devenir riche à votre manière

  5. Pingback: Découvrez l’ingrédient indispensable pour atteindre tous vos buts dans la vie ?

  6. Salut Michael,

    je ne savais pas que pour être un expert demandait un temps aussi énorme.

    Mais heureusement que j’ai appris quelque chose de plus.

    je suis encore très loin du compte, mais je vais travailler pour y arriver

  7. Pingback: Robert Greene : mon interview exlcusive sur le talent et l'excellence |Esprit Riche

  8. Pingback: La foule plus experte que les experts ? | Blog WiSEED

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.