Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

[Invité] Créer un business sans se rendre fou : ce que vous devez savoir

Posted on 21. fév, 2013 by .

5

Lorsque que l’on se lance dans un projet important et risqué, comme la création d’un business, ou lorsqu’on décide de donner une autre orientation à sa carrière, on se frotte rapidement à de nombreuses d’embuches.

Voici par exemples quelques obstacles classiques: l’incompréhension de l’entourage, les tracasseries administratives, les clients qui ne sont pas au rendez-vous, les contacts qui ne donnent pas suite…

Le succès tant espéré, pour lequel on dépense tant d’énergie, ne se produit pas toujours, ou alors différemment de ce que l’on avait espéré.

Le grand piège est alors de douter, de laisser son estime de soi-même être rognée par ce manque de réussite, les critiques, et les mises en gardes (le fameux « Je vous l’avais bien dit ! »). Le risque est de tomber lors sans une spirale négative : procrastination, abandon du projet, voire déprime.

Pour avoir lancé mon site et mes premiers produits téléchargeables, je suis passé par toutes sortes de difficultés : techniques, retard sur le planning, découragement passager…

Je vais partager avec vous les quelques conseils qui permettent de garder une bonne estime de soi, ce qui est indispensable pour continuer son projet de création de business ou de changement de carrière.

1)      Faites ce que vous avez choisi :

Cela semble tellement évident ! Pour être motivé par un projet, il faut y croire, et en avoir profondément envie. Vous avez un rêve ? Tant mieux. Pensez objectif et plan d’action. Et organisez votre vie, votre apprentissage, pour l’atteindre. Ainsi, c’est la facilité que j’ai avec la recherche d’emploi, et l’intérêt que je porte aux questions de recrutement, qui m’ont fait créer Gestion&Encadrement.  J’ai quitté mon emploi de l’époque pour m’y consacrer totalement. Je ne connaissais absolument rien à la manière d’administrer un site internet : j’ai donc passé des jours à apprendre comment y parvenir.  Déclinez votre rêve en objectif, et établissez un plan d’action pour y parvenir !

[...]

Lire la suite

Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

Free contre tous

Posted on 11. jan, 2012 by .

25

La grosse actualité du moment c’est la sortie officielle des forfaits mobile Free. Et plusieurs leçons sont à en tirer pour nos business. Le rôle du chevalier blanc est bien assumé par Xavier Niel et il faut dire que les autres opérateurs lui ont tellement facilité la tâche avec leurs tarifs exorbitants que ça lui enlèverai presque du mérite. La France est le pays où internet est le moins cher du monde (grâce à Free) et où le forfait mobile est parmi le plus cher du monde.

Les doléances, hormis le prix, sont multiples :

  • offres compliquées où le contrat d’abonnement ressemble à un contrat d’assurance
  • tarif illisibles qui ne baissent pas
  • des durées d’engagement pénalisantes
  • situation pénible des frontaliers qui appellent à quelques centaines de mètres de chez eux de l’autre côté de la frontière et qui payent le prix fort

La situation actuelle selon l’ARCEP :

  • Tarif moyen de la minute de communication : 18 cts
  • Tarif moyen d’un SMS : 10 cts

“On vous presse comme des citrons”

L’offre est simple :

  • appels et SMS illimités et 3 go de données avant bridage pour 19,99 €, 15,99 pour les abonnés Free
  • forfait à 2 € pour 60 minutes, gratuit pour les abonnés Free
  • conditions générales de vente simplifiées

La preuve par la démonstration est faite, il n’essaie pas de nous convaincre, il nous montre la différence avec les autres offres.

“Si votre facture est supérieure, sur la partie service,à 19,99 vous êtes des pigeons.”

Il est possible de :

  • bloquer son forfait pour éviter le dépassement
  • gérer plusieurs forfaits depuis la même interface (idéal pour une famille)
  • résilier sans délai le forfait mobile ou l’abonnement internet, rien n’est lié

Renversement de la pratique qui consiste à mélanger prix du forfait et du téléphone. Les opérateurs historiques font du “couscous-boulette”. Ils mélangent forfait et téléphone pour masquer le véritable prix. Aucun simlockage des téléphones vendus par Free et aucun logo ridicule de l’opérateur sur le téléphone. Le paiement du téléphone est échelonnée à votre convenance (12, 24 ou 36 mois).

“On pense que vous avez été pris pour une vache à lait et que vous avez besoin de vous vengez de votre opérateur”.

Le forfait RSA (RSA : Racket Super Arnaque selon Free car moins tu peux payer, plus tu payes) à 10 € pour 40 minutes de communication est trop cher. L’offre à 2 € est positionnée en face.

Le prix du dépassement de forfait (offre à 2 €) :

  • Orange : 38 cts
  • SFR : 38 cts
  • Bouygues : 25 cts
  • Free : 5 cts

Quelques principes

  • Le concept de marge saine : ne pas abuser de sa position de force pour facturer de grosses marges (surtout si le service n’est pas unique ou ultra-satisfaisant)
  • Le réseau de Free est moderne donc il capte mieux sur la partie déployée (30 à 40 % de la population) et il fait appel au réseau des autres opérateurs sur le reste du territoire
  • Ne pas chercher à faire de l’argent sur ceux qui ne peuvent pas payer
  • Si l’offre est claire, elle suscite l’intérêt

Quelques remarques :

  • Résoudre une frustration sur un marché est un très bon moyen de créer un business
  • Certain ont comparé la conférence de presse à celle que faisait Steve Jobs, si l’apparence est similaire le produit n’est pas du tout le même concernant le positionnement tarifaire
  • Cela me rappelle un autre entrepreneur que j’aime bien : Richard Branson

La conférence entière :


Free : lancement de l’offre mobile

 

La version courte :


FreeMobile: Interview de Xavier Niel sur France 5

 

L’avenir proche nous dira si tout est prêt, il y aura certainement des couacs, mais c’est un acteur qui va changer le marché de la téléphonie mobile en France.

Que pensez-vous de leur offre mais surtout de leur stratégie ?

Voyez-vous d’autres secteurs où il y a de la frustration ? Au hasard : vie politique, automobile, alimentation…

Lire la suite

Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

Devenir riche, faut-il créer un blog ?

Posted on 13. avr, 2011 by .

30

La prochaine fois que quelqu’un me parle de créer un blog pour gagner de l’argent, je pense que je le frappe avec un vieux bottin ! En fait, je suis fatigué que l’on me pose cette question sans cesse “Dois-je ouvrir mon blog ?“, voici ma réponse.

Je sais que le blog en tant que support fait parler de lui, c’est la mode. Internet est pratique, mais ne vous laissez pas bercer par l’illusion d’avoir trouvé le bon filon. Ce n’est pas plus facile ou rapide qu’une autre forme de business pourvu que vous sachiez vous y prendre.

Trop souvent lorsque quelqu’un me pose la question, c’est pour les bénéfices annexes que cela apporte comme le fait d’être chez soi à tenir le blog. C’est une erreur grave, une preuve de naïveté qui fait un peu de la peine comme si une fille souhaitait ouvrir un institut de beauté pour avoir des soins gratuits.

En fait, se poser cette question est comme demander “Où investir mon argent” : la meilleure réponse est “donne-le moi car visiblement tu es perdu !”.

Le blog n’est qu’un moyen et se demander s’il faut en ouvrir un n’a pas de sens. Quelle est l’idée ? Qu’avez-vous à dire ? Qu’espérez-vous apporter au monde ?

Même en tant que business secondaire en plus de votre emploi, le blog n’est pas LE support absolu. Pour ceux qui l’ignore, j’écris sur mon blog depuis 3 ans et cela prend du temps, beaucoup de temps. Je ne m’en plains évidemment pas, j’aime ce que je fais mais si je voulais gagner de l’argent j’aurais d’autre moyens plus rapide que de passer des heures à rédiger des billets. J’ai choisi ce que je fais et je suis vraiment heureux de ma condition : je voudrais simplement que tout le monde arrête de croire que c’est la seule manière d’entreprendre ou de créer quelque chose.

En fait, le spectre des formes de business n’a jamais été aussi large grâce à la diffusion dans les esprits de l’autoentrepreneur et il serait limitant voir négatif de ne voir que le blog. Les fondamentaux du monde du business restent vrais : une idée pour démarrer, un projet qui tient la route, une équipe solide et du cash.

Vous n’avez pas à avoir une idée innovante, cela ne sert à rien. Essayez déjà de bien réaliser une idée éprouvée et on en reparle. Vous devez surtout avoir un bon projet, une vision de ce que vous souhaitez accomplir. Pour y arriver, l’équipe est essentielle. Elle n’est peut être pas constituée au départ mais c’est bien elle qui déterminera la réussite du projet. Certains investissent sur une équipe indépendamment du projet car ils savent que ce sont des bons. Enfin du cash ou un plan pour démarrer en autofinancement. C’est simplement la prise en compte de la dimension financière de votre aventure : combien ça va rapporter, allez-vous / pouvez-vous vous payer, comment cela va évoluer…

Vous voulez gagner de l’argent ? Les moyens sont infinis, commencez avec quelque chose qui vous plait et travaillez. Peu importe la forme, un business c’est beaucoup de travail, peut être un bénéfice au bout du compte et beaucoup d’expériences intéressantes ;)

Lire la suite

Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

Trouver une idée de business

Posted on 12. nov, 2010 by .

4

Partagez, combinez, affinez…

Voici une vidéo très bien réalisée qui présente l’une des manières dont l’innovation et les nouvelles idées apparaissent…

Thanks Bibear

Lire la suite

Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

Faut-il suivre ses passions ou s’orienter vers du lucratif ?

Posted on 26. juil, 2010 by .

40

Voici un email que j’ai reçu avec une question importante : faut-il travailler dans ce qui nous plait ou dans ce qui rapporte ?

Bonsoir Michaël,

Je vais me présenter assez rapidement. Je m’appelle François, j’ai 21 ans et suis étudiant en troisième année de psychologie. Intéressé par le développement personnel et financier à travers tous ses aspects depuis un an, je suis tombé par hasard il y a 3 mois sur ton site.

J’en suis tombé amoureux. Tes articles reflètent mes façons de penser, m’aident à me découvrir… ; ils sont exactement ce que je cherchais!

Je te contact car je suis face à un problème. Pour faire simple ;

- Soit je me dirige vers une profession qui pourra me rapporter suffisamment d’argent (de 2000 à 3500€) pour vivre mes passions (sport, voyage, musique), investir etc, mais qui risque de pas me plaire. Je me dirige vers le métier de Psychologue du Travail (domaine des RH). Il est difficile de m’imaginer recommencer à zéro mes études.

- Soit je change d’orientation et vise une branche qui me passionne depuis quelques années; la diététique. BTS diététique en deux ans, je travaillerais donc à 23 ans. Je sais que ce métier me plairait, je lis beaucoup de livres là dessus, prend des notes… Cependant, ce métier n’offre pas les mêmes opportunités (de 1300 à 2100€ en fin de carrière). Donc je ne pourrais sûrement pas avoir les mêmes projets de vie.

J’espère avoir été court et clair. Pourquoi je sollicite ton aide?

Étant donné ta manière de vivre, de voir et penser la vie qui me ressemble, tu sembles être de bon conseil. Je pense que tu pourrais m’éclairer sur des choses que je n’aurais pas penser, tu pourrais me donner certaines règles sur la vie professionnelle que je ne connaitrais pas…

Bref, selon toi, est-il plus judicieux de viser un emploi-passion avec un faible salaire, ou bien un emploi pour l’emploi (c’est à dire pour gagner de l’argent)?

Merci d’avance de m’avoir lu

nb : Je sais que ce sujet est très vaste et très discutable. Je sais que demander avis n’est pas la meilleure des choses. Mais je crois que tu pourrais réellement m’ouvrir sur des choses auxquelles je n’ai pas pensé ou bien que je ne connais pas.

Sincèrement

L. François

Bonjour,

Faut-il donc travailler pour l’argent ou pour le plaisir ? C’est un classique en effet pourtant la réponse n’est pas simple. Lorsqu’il s’agit de notre vie, la réponse ne l’est jamais.

Le conseil « facile » est évidemment de recommander de suivre sa passion. Faire ce que l’on aime est génial mais cela manque peut-être d’arguments. Faut-il préférer faire un BTS comptabilité et gestion plutôt que des études d´art parce que la garantie de l´emploi y est plus certaine, par exemple…

Cependant le véritable défi, c’est d’être certain que la voie que l’on veut suivre est une passion. Comment en être sûr ? On ne peut pas l’être. Un jour l’on veut à tout prix créer son entreprise puis un autre tout ce que l’on souhaite c’est de pouvoir avoir un loisir le soir et partir 5 semaines en congés. C’est la vie, un peu de fatalisme ne fait pas de mal mais il faut vérifier que ce que l’on voit comme une passion l’est vraiment.

Est-ce tout ? Certainement pas.

On oppose souvent nos passions et le moyen de gagner de l’argent. On pense que si l’on gagne de l’argent, on va forcément  ne pas aimer ce que l’on fait et que si l’on aime ce que l’on fait on doit nécessairement moins bien gagner sa vie.

Cette opposition est très culturelle tout comme l’idée qu’« il faut souffrir pour y arriver ». Vous n’avez pas (obligatoirement) à trimer pour réussir et vous n’avez pas à gagner peu en faisant ce qui vous plait. Vous pouvez inventer un truc aussi simple qu’une boisson gazeuse avec l’objectif d’en vivre simplement ou avec l’idée d’en faire un empire.

Le secret, c’est d’agir sur les détails mais de penser à la grande image, la vision de ce que cela pourrait devenir.

Peu importe le chemin choisi, les deux permettront sûrement d’avoir des loisirs. Les salaires espérés dans les 2 cas peuvent aussi être très différents. Et si la passion qui semble peu lucrative se révèle être une mine d’or ?

Nous confondons parfois passion et loisir : si l’on suit le chemin qui semble lucratif, on s’imagine que nous pourrons exercer nos passions durant nos loisirs alors que si l’on exerce sa passion, nous n’aurons plus besoin de loisirs. Nous savons que tout ceci est une vision romantique des choses et que c’est faux.

Il est intéressant de chercher la véritable raison, pas la raison de surface. Pourquoi remettre maintenant en cause un choix d’orientation ? Quel est l’objectif de ce questionnement ?

As-tu peur de gagner de l’argent ? Est-ce mal perçu chez toi ?

Le risque de faire quelque chose que l’on n’aime pas ne doit pas être anticipé. Pour beaucoup de riches, le seul fait de faire une activité rémunératrice est passionnant et améliorer le fonctionnement de ce que l’on fait devient amusant. Finalement peu importe si vous êtes psychologue du travail ou diététicien, ce qui compte c’est d’avoir choisi son chemin et de savoir où l’on va.

Parfois, la question tourne autour de « faut-il travailler pour gagner de l’argent ou pour apprendre ? ». J’avais lu un article sur ce thème récemment et il était intéressant de réaliser que nous pouvons parfois avoir une activité destinée à développer nos compétences puis ensuite choisir une autre activité pour investir cet expérience et gagner de l’argent.

Dans ma méthode pour trouver une idée de business, c’est une question qui fait bien sûr l’objet d’une analyse profonde car elle est centrale lorsqu’on souhaite démarrer un business : faut-il se lancer à corps perdu dans l’idée qui nous plait depuis des années ou tenter l’aventure avec un business rémunérateur moins intéressant ?

Je pense qu’une partie de la réponse, c’est d’aller vers ce que l’on aime sans chercher frénétiquement une passion. Cela peut être écrasant de chercher à tout prix sa passion, alors autant être passionné ici et maintenant par le chemin que l’on suit et les progrès que l’on fait. Alors il y a certainement une question de croyances derrière tout ça. Il y a ce que l’on s’autorise à être et ce que l’on souhaiterait faire.

La question de la passion renvoie souvent à celle du style de vie : “quel style de vie souhaites-tu ?” est la première question à laquelle il faut répondre. Entre les 2 chemins identifiés, lequel me permet d’avoir ce style de vie ? Existe-t-il un autre chemin, la fameuse troisième voie ?

Il y a aussi une question intéressante à se poser : “Si je ne le fait pas, est-ce que je le regretterais ?”. Éviter d’avoir des regrets est peut-être l’une missions fondamentales de nos existences. Avoir des regrets, c’est souvent avoir fait le pari de la sécurité, le chemin “sûr” qui demande bien peu d’imagination.

Si j’avais à résumer ma réponse, je dirais :

  • ne jouez pas la sécurité, ça n’en vaut pas la peine,
  • vivez pour ne pas avoir de regrets,
  • soyez dans le présent, ne reportez pas votre bonheur à plus tard,
  • ne vous trouvez pas d’excuses pour ne pas faire ce qui vous plait, personne ne vous croira,
  • gagnez autant d’argent qu’il est possible dans un temps raisonnable mais n’en faites pas le centre de vos préoccupations.

Comment avez-vous résolu ce type de dilemme ?

Lire la suite

Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

Idée de business : 9 critères pour une sélection

Posted on 08. fév, 2010 by .

5

Comment sélectionner une idée de business ?

A cette question si difficile, Fabrice Grinda apporte sa réponse sous forme de 9 critères.

Pourquoi lui ?

Parce que c’est un entrepreneur à qui l’on doit notamment Aucland.fr en France (le premier site d’enchère) mais qui a surtout entrepris aux US en créant Zingy (sonnerie sur mobile) et OLX (petites annonces gratuites qui a la classe par rapport au bon coin !) qu’il dirige actuellement.

Le concept qu’il aime bien : “l’arbitrage international d’idées“. Autrement dit, prendre une idée qui marche bien dans un pays et l’adapter dans un autre pays. Dans mon ebook, je parle (modestement!) du fait de copier une idée pour lancer son propre business : je partage vraiment ce point de vue. “On” nous vend (ou l’on imagine) l’entrepreneuriat comme étant une aventure en terre inconnue, ce que ça peut être, alors que bien souvent il suffit simplement de copier et d’adapter des idées ou des concepts.

L’avantage N°1 en copiant une idée, c’est que vous savez qu’elle marche au moins quelque part !

Voici les 9 critères qu’il utilise pour choisir une idée de business :

  1. Un marché d’au moins 1 milliard
  2. Un modèle économique prouvé et validé
  3. Nécessite moins de 2 millions pour lancer le projet et moins de 15 pour le développer
  4. Un secteur où il y a encore de la place pour faire parti des gros
  5. Une idée avec des économies d’échelle à la clé
  6. Un positionnement avec peu ou pas de risques que les fournisseurs ou les intermédiaires compressent les marges
  7. Un marché en forte croissance
  8. Une idée que je sais mettre en oeuvre ou que je peux apprendre à mettre en oeuvre
  9. Une idée qui me plait

Jetez un oeil à son intervention lors du TEDx à Paris, ça vaut le détour :)

Lire la suite

Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

Idée de business : faut-il écouter ses utilisateurs ?

Posted on 11. déc, 2009 by .

3

Sarie in Her New Hat and Halter Vest
Lorsqu’il s’agit de créer et d’améliorer un business, il y a 2 types de discours à ce sujet.

Le premier recommande d’écouter ses utilisateurs en expliquant que le service que l’on propose doit correspondre au besoin qu’expriment les utilisateurs et qu’ils sont dieux sur terre.

Le second dit que les utilisateurs ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent et que les écouter ne fera qu’apporter son lot de distractions et que ce n’est qu’un troupeau de moutons.

Le domaine n’est pas scientifique et une réponse définitive et globale est donc impossible mais (car il y a un mais), des tendances peuvent vous indiquer quoi faire dans votre cas.

J’ai tendance à croire que la question est plus liée à votre personnalité de créateur que véritablement à l’utilisateur ou au secteur. Si vous êtes du genre à écouter et à répondre à un besoin, la démarche vous paraîtra naturelle. Pour vous, il est assez logique d’écouter ses utilisateurs lorsqu’on monte un projet, d’ailleurs vous ne voyez pas comment faire autrement.

Si vous êtes dans une approche où vous essayez de satisfaire un besoin, il parait important de suivre cette voie : celle de l’entrepreneur ascendant manager.

Pour celui qui est plutôt visionnaire, l’utilisateur est très lointain. Certains comme le créateur de PlentyOfFish disent ouvertement qu’écouter les utilisateurs est une perte de temps car les gens demandent des choses parfois irréalistes et qui vous prendront un temps fou à développer pour qu’au final une part infime l’utilise.

Le créateur ascendant technicien est lui concentré sur les fonctionnalités avec le tort de vouloir se faire plaisir.

The E-myth : le mythe de l’entrepreneur de Michael Gerber est un excellent livre qui illustre les 3 personnalités qui cohabitent dans chaque créateur : le visionnaire, le manager et le technicien.

Alors comment choisir ?

L’idée, c’est que personne ne détient la vérité. Ni le créateur, ni l’utilisateur. Le pari pour le créateur, c’est d’arriver à choisir les bonnes idées.

Qu’est-ce qu’une bonne idée ?

C’est une idée simple à comprendre, rapide à développer, dont la plupart des utilisateurs bénéficieront et qui reste dans la philosophie de départ de votre produit.

Un premier filtre serait donc d’évaluer le ratio temps (et donc coût)/ bénéfice potentiel.

Ensuite, la seule réponse qui me parait intéressante c’est : tester.

Faire et voir les résultats. Ne jamais supposer, définir les indicateurs à suivre, mettre en œuvre et voir ce que ça donne. Décider.

Des dizaines d’entreprises supposent des choses à propos des marchés sur lesquels elles opèrent jusqu’à ce quelqu’un arrive avec une idée qui va à contre-courant. L’idée parait parfois absurde mais la définition même de l’absurdité c’est quelque chose qui est contraire à cadre de référence. Vous et moi n’avons pas le luxe de faire cette erreur : vive l’absurdité.

Faites, testez, osez, abandonnez et recommencez jusqu’à ce que ça marche !

image par DonnitaMae

Lire la suite

Comment démarrer un business qui rapporte ?

Livre trouver une idée d'entreprise C'est un guide pratique pour trouver une idée d'entreprise et la mettre en oeuvre. Retrouvez des conseils pratiques pour créer un revenu complémentaire. Apprenez les meilleures techniques pour identifier les opportunités de business. Découvrez comment sélectionner celles qui vous conviennent et bénéficiez de conseils pour démarrer. Augmentez vos revenus en entreprenant, même en restant salarié ! Avec ce guide, vous obtiendrez un document exclusif pour découvrir vos forces, un squelette pour écrire votre business plan en 10 pages et une liste de 100 idées de usiness. La parfaite trousse à outil pour se créer un revenu est là ! Lire un extrait En savoir plus

-----------------------------------------------------------------------------------------

Idée de business et mise en oeuvre : l’exemple d’AreYouChic.com

Posted on 17. nov, 2009 by .

12

Aujourd’hui, je vous propose l’interview de Pierre-Olivier qui a crée sa boutique en ligne et ainsi démarré son propre business !

Voici donc une interview de son créateur, ponctuée de mes remarques [entre crochets].

Pour les lecteurs intéressés, le code promo ESPRITRICHE vous permet d’obtenir -10 % sans minimum d’achat et sur l’ensemble du site jusqu’à noël, profitez-en !

Are-you-chicBonjour Pierre-Olivier

Bonjour et salutations les meilleures à tous les lecteurs, curieux et entrepreneurs d’Esprit-Riche !
Je suis le fondateur de www.areyouchic.com, boutique en ligne de cravates et boutons de manchette.
J’ai souhaité témoigner sur le blog à qui je dois l’idée du business [Merci de tant de reconnaissance!] de vente en ligne d’accessoires pour Homme, mais également pour vous rhabiller … !

Comment t’es venu cette idée de business ?

Comme je l’explique sur mon blog http://www.areyouchic.com/blog/, l’idée vient de… Esprit-Riche ! Plus concrètement, après quelques mois de lecture du blog, l’idée de l’entreprenariat est devenue de plus en plus pressante dans mon esprit. La lecture du livre “La semaine de 4h” a agit comme un électrochoc et m’a fait sauter le pas du e-commerce. Le nouveau statut d’auto-entrepreneur, par sa popularité, a médiatisé les plus motivés exerçant une activité secondaire pour arrondir leurs fins de mois et assouvir leurs envies et passions de projets.

Ayant fait des études d’ingénierie informatique et réalisé de nombreux sites web, le e-commerce est apparu comme une évidence. Le but étant d’y consacrer un temps certain pour me lancer, mais une fois sur les rails, seulement les envois et les mises à jour me prendraient du temps.

L’idée des cravates est venue d’un constat simple. Sans apport conséquent, quel type de produit pouvais-je me procurer sans grande difficulté, qui ne nécessiterait pas de retour après essayage du client, et dont l’achat d’un stock raisonnable serait possible sans crédit, qui, en ces temps de crise, est de plus en plus difficile à obtenir ? La cravate et les accessoires pour homme en général sont apparus comme une évidence.
De plus, évoluant dans le monde du conseil en informatique, la cravate fait partie de la tenue quotidienne. J’avance en terrain connu ! [Effectivement, je pense qu'il est important de choisir quelque chose à sa portée]

En savoir plus sur la genèse du site : http://www.areyouchic.com/blog/2009-09-17-lidee-de-wwwareyouchiccom.html

Qu’est-ce qui t’a convaincu de te lancer ? Un déclencheur particulier ?

L’annonce de la création du statut d’auto-entrepreneur a été un déclencheur très net pour développer un site web de e-commerce.

La démarche exposée par Tim Ferriss à la fin de son livre pour expérimenter la création d’une boutique en ligne m’a permis de confirmer mes hypothèses.

Pourquoi le e-commerce ?

En considérant le projet de cette boutique comme une activité secondaire, il me fallait une idée de business que je puisse faire à domicile sans investissement conséquent.

Pas de e-commerce sans site web, référencement et web marketing, techniques déjà expérimentées sur d’autres projets.

Plus généralement, je suis lassé des multiples boutiques en ligne proposant des produits bas de gamme brièvement décrits et photographiés à des tarifs élevés et aux frais de ports obscurs.
J’y ai apporté ma réponse : une cravate de qualité au design sympa et moderne que l’on peut trouver dans des grandes boutiques de mode au moins au double du prix que celui proposé sur ma boutique et frais de ports inclus. Je travaille uniquement sur stock, les produits se désactivant s’ils sont épuisés.

As-tu fait appel à de l’aide extérieure pour la réalisation ?

Le site web a été  réalisé par mes soins pour créer une boutique sur mesure, entièrement personnalisable et évolutive. Je souhaite d’ailleurs profiter de ce site et des retours positifs pour revendre ma solution de vente en ligne ! Avis aux amateurs …

Le logo et le design ont été améliorés par un ami de longue date.
Pour la recherche de fournisseurs, j’ai profité de l’écosystème internet et des connaissances dans le e-commerce pour me diriger vers des quartiers de Paris pouvant répondre à mes attentes et besoins.

Combien de temps s’est écoulé entre l’idée et la concrétisation ?

Environ 9 mois … pour la naissance d’Areyouchic.com ! Le temps de cadrer l’idée, sauter le pas, et de réaliser, le tout en privilégiant mon activité principale quoi qu’il arrive !

Quelles peurs as-tu surmonté  ?

Il faut effectivement se battre contre ses peurs pour mener à terme un projet. Le plus grand ennemi dans la vie, c’est soi-même, c’est indéniablement l’enseignement le plus fort que je retienne de cette aventure : les doutes, la peur de l’échec, la négociation des grossistes en cravates et bouton de manchette…

Qu’est-ce qui t’as gardé  motivé au quotidien ?

L’envie de réussir et l’espoir de voir mon business se développer ont été mes moteurs dans le développement de ce projet.

Quel est l’investissement de départ ?

L’investissement de départ n’est principalement pas financier mais en terme de temps et d’engagements [Investir du temps avant d'investir de l'argent]. Les stocks et fournitures m’ont couté le prix d’un beau voyage …  Je tiens à préciser que le statut de l’auto-entrepreneur a été déterminant puisqu’il permet de ne pas diluer l’investissement de départ en frais de dépôt de statut d’entreprise et d’impôts.

Pourquoi ne pas avoir choisi une solution clé  en main ?

Rodé aux développements de site web depuis maintenant plus de 8 ans, j’ai souhaité créer une boutique sur mesure pour servir mon idée de business. La plupart des solutions clé en main sont payantes à travers plusieurs formules : achat, loyer ou commission sur les ventes.   Je souhaitais également pouvoir réutiliser ou revendre ma solution de boutique en ligne, avis aux entrepreneurs en mal de site web …

Je suis intéressé par tous les commentaires que les internautes ont la gentillesse de laisser sur mon blog afin d’améliorer ma solution de boutique en ligne.

Qu’est-ce qui t’amuses le plus dans cette aventure ?

Cette aventure est très stimulante humainement, les échanges avec les fournisseurs, les partenaires, les internautes et les clients sont agréables, constructifs contribuant ainsi au développement personnel sur la création et la gestion d’une idée de business.

De quoi es-tu le plus fier pour l’instant ?

Je suis plutôt fier de cette idée de business, du site web et de la boutique tandis que les prises de commandes et les retours positifs et satisfaits de clients me confortent dans le développement de cette boutique.

Il ne faut pas oublier la finalité  qui est de vendre des cravates et des boutons de manchette, je suis satisfait de fournir des produits dont je suis le premier client, de qualité et à des prix compétitifs.

Quelles compétences as-tu développé pour y arriver ?

L’approfondissement des techniques de référencement de site internet est une compétence utile et recherchée sur laquelle j’apprends tous les jours.

Les compréhensions des contraintes et des avantages des différents types de statuts d’entreprises sont cruciales.

La chaine logistique, même pour un projet simple, demande étude et réflexion pour trouver une solution simple et pérenne de conditionnement et d’expédition avec suivi en ligne à moindre coût.

Comment organises-tu le marketing ?

Le marketing est une problématique complexe, j’essaye plusieurs axes :

  1. Le marketing direct, avec la distribution de flyers, le bouche à oreille avec mes ami(e)s proches, ma famille et mes collègues.
  2. Le marketing indirect, avec l’écriture d’un blog dédié à l’envers du décor de la boutique.
  3. L’expérimentation de la publicité sur Google avec Adwords.
  4. La publication d’articles sur des sites ou des journaux.
  5. La publicité sur des sites partenaires.

Quels sont tes objectifs avec ce business ?

L’objectif à court et moyen terme est d’atteindre 2 ventes par jour. Ce seuil permettrait d’obtenir un premier retour sur investissement.
A long terme, l’objectif est d’atteindre la limite de CA d’un auto-entrepreneur en dépassant le seuil de 6 ventes par jour.
L’objectif n’est pas que ce site devienne mon activité principale mais sans doute celle de mon amie !

Combien de temps y consacres-tu quotidiennement ?

Aujourd’hui, j’y consacre maximum une heure par jour entre la maintenance du site et ses évolutions, l’expédition des commandes, ainsi que les démarches commerciales tout en menant des actions pour faire connaitre le site. [Intéressant pour les lecteurs : on est bien dans la semaine de 4 heures!]

Le mot de la fin …

J’invite tout particulièrement les lecteurs d’Esprit-Riche dont je connais l’esprit aiguisé, riche en conseils et remarques [flattery will get you everywhere !], à venir suivre et échanger sur mon blog http://www.areyouchic.com/blog/

J’ose espérer également que les lecteurs n’aurons pas pitié de mes soirées en m’assaillant de commandes !

Enfin, je suis à la recherche de soutien pour faire connaitre ma boutique en ligne de cravates et boutons de manchette, bouche à oreille, échange de liens, partenariats …

Le code promo ESPRITRICHE vous permet d’obtenir -10 % sans minimum d’achat et sur l’ensemble du site jusqu’à noël, profitez-en !

Lire la suite

Page 1 sur 212