Les saisies de maisons n’arrivent qu’aux autres. Exemples à Denver

Michael Ferrari Investissement immobilier 3 Commentaires

L’actualité a mis au grand jour le phénomène des expulsions ou des abandons de maisons aux États-unis. J’en ai plusieurs fois parlé sur on blog dans des articles comme Subprime, une tragédie Américaine.

Des sites web proposent de voir à quoi ressemble les villes sinistrées.

L’exemple dans USA Today est celui de la ville de Denver. En cliquant sur « Regional Map » vous pourrez constater l’ampleur des dégâts.

D’autre sites web permettent de rechercher et d’identifier les maisons saisies.

Par exemple Zillow donne une autre vision des choses sur la ville de Denver.

Nos amis américains ont évidemment développé pleins de business autour des faillites en masse.

Du kit pour se déclarer en faillite facilement au tour guidé des maisons saisies pour un achat efficace !

Des outils permettent de chercher les maisons saisies ou en cours de saisie. Sur Denver, le site bargain.com me donne actuellement 20 000 maisons dans cette situation sur une ville d’environ 500 000 habitants.

Le premier prix commence à … 11 000 $ soit la modique somme de 7 000 € (maison avec 3 chambres et 2 salles de bain quand même).

Les banques payent les gens dont elles saisissent les maisons pour ne pas que les gens détériorent le bien avant de partir !!!

Après avoir trouvé des maisons dans des états déplorables (saletés, trous dans les murs, meubles détruits, fenêtres cassées…) les banques ont choisies de payer les gens afin d’éviter de perdre du temps et beaucoup d’argent pour réparer les maisons.

Une vidéo (en anglais) en parle. Ça se passe à Las Vegas où 200 maisons par jour sont mises aux enchères. Dans 95% des cas personne ne les achètent.

Les saisies à Las Vegas
Même si la situation en France n’est pas aussi catastrophique le taux de défaillance (comme il convenu de dire) sera certainement en augmentation si les conditions économiques se durcissent.

Que pensez-vous de cette situation ?

Seriez-vous prêt à acheter une maison saisie ?

Lectures conseillées :

Immobilier 2008 : Est-ce le bon moment d’acheter ?

Immobilier 2008 : Faut-il acheter ou louer ?

Commentaires 3

  1. Julien

    Les américains font tout en grand, à la hausse comme à la baisse. Concernant la france, la « fête » immobilière est certes finie, certains s’en sont mis plein les poches, mais la structure d’endettement des particuliers est différente (très difficile de dépasser 33% d’endettement, vérification de la stabilité des revenus déclarés) et parier sur des prix aussi bas engendrés par des faillites personelles massives de ce côté de l’atlantique me semble « optimiste ». Donc sans doute des « affaires » à faire dans peu de temps, mais n’epérez pas -90%, d’autant plus que contrairement à la précédente crise où l’inflation était en forte baisse, cette dernière repointe le bout de son nez après 20 ans d’absence, et de tout temps, l’immobilier a bien résisté dans les périodes inflationistes.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.