Le temps, c’est plus que de l’argent !

Michael Ferrari Devenez plus efficace, Finances personnelles, Psychologie de l'argent 17 Commentaires

Philippe est coach et auteur du livre « Soigner vos problèmes d’argent » dans le domaine de l’argent et du développement personnel. Chaque semaine, il publie sur Esprit Riche un article parlant d’argent et de ses secrets que nous avons parfois du mal à comprendre. Voici Philippe !

Dis-moi comment tu utilises ton temps et ton argent, je te dirai qui tu es. Parler d’argent sans parler du temps me semble insuffisant. Temps et argent sont 2 des ressources dont chacun dispose pour créer, conduire et apprécier sa vie (Michael : ou sortir de la rat race !). Deux ressources aux caractéristiques différentes, mais dont la gestion comporte des points communs. Le temps est une ressource limitée (nous ne connaissons pas le capital de départ, ni le « reste à vivre ») et non renouvelable : chaque minute vécue est détruite par sa consommation même, il restera un souvenir, une prise de conscience, un apprentissage, un vécu ou… rien du tout ! La ressource argent est, au contraire, potentiellement illimitée, bien supérieure aux besoins que pourrait satisfaire un être humain, et renouvelable à l’infini.

Que faites-vous de votre temps ?

Pour ces deux raisons (limitation quantitative et destruction immédiate), le temps me parait finalement plus important que l’argent. D’où l’idée de le connaitre, de le respecter, de l’honorer et de l’utiliser avec discernement dans sa dimension linéaire (Chronos : passé, présent, futur) et dans sa qualité (Kairos : « temps de l’occasion opportune »). Cela implique de considérer sa valeur, directement proportionnelle à sa rareté. Tous les humains, de Bill Gates à mon voisin, disposent de 24 heures chaque jour : ni plus, ni moins. Qu’en font-ils ? Laissent-ils les journées filer à leur rythme ou bien cherchent-ils à rattraper ce temps qui, de l’avis de tous, s’accélère ? Comment équilibrent-ils les temps d’activité et de repos ? Comment leurs priorités personnelles ou professionnelles s’inscrivent-elles dans leur emploi du temps ? Ont-ils un agenda d’ailleurs ?

Le cycle de la gestion de son temps

En tant que ressource, je pense que le temps se gère comme l’argent, en 4 temps.

1. Collecter : connaitre précisément son point de départ en mesurant sur une période significative (1 semaine à 1 mois) à quoi chaque minute est attribuée. Tout comme les petites dépenses peuvent cruellement impacter notre prospérité, toutes les petites pertes de temps peuvent se cumuler jusqu’à donner un sentiment de vide. Collecter c’est une activité, des interlocuteurs, une heure de début et de fin et le degré de satisfaction immédiate (par exemple évaluée de 1 à 5).

 

2. Analyser : à tête reposée, prendre son relevé des temps et examiner chaque consommation, regrouper les dépenses de même nature, repérer ce qui est le plus satisfaisant et mettre en relation ce temps utilisé avec vos priorités et valeurs. Une bonne occasion de constater notre capacité à « se la raconter » : exemple, un client qui m’affirme que l’amitié est une valeur essentielle pour lui et qui ne trouve aucune trace d’un appel ou d’un rdv avec un ami dans les 3 mois qui précèdent (faute de temps me dit il !). Une autre occasion de différencier la satisfaction immédiate (qui peut être forte)  et l’apport concernant nos objectifs à long terme (qui peut être faible). Le relevé de temps, tout comme le relevé de dépenses, est un juge impartial et factuel de notre manière de consommer nos ressources.

 

3. Décider : à partir de ce constat, il est nécessaire de réaffecter son temps en fonction des contraintes, des priorités et du sentiment éprouvé. Choisir c’est renoncer. Quelles sont les activités qui vous éloignent ou vous rapprochent de votre projet de vie ? Que voulez-vous faire apparaitre dans votre vie qui a du sens aujourd’hui ? Comment consacrez vous 10% de votre temps à des activités ressourçantes ou stimulantes ? Comment entretenez-vous votre « outil de production » (vous-même) pour qu’il produise les meilleurs résultats (coaching, formation, développement personnel, lecture)? Quelles personnes pouvez vous avantageusement éliminer de votre théâtre relationnel ? Comment pouvez vous optimiser les temps contraints (transport), voire les éliminer ?

 

4. Evaluer : décider sans rien faire, c’est s’envoyer le message que nous ne sommes pas une personne digne de confiance. Cette dernière étape doit nous permettre de mesurer (la encore avec le relevé de temps) les changements que nous avons su (ou pas !) mettre en œuvre et d’affiner au fur et à mesure l’usage de son temps en fonction de ses objectifs.

Une démarche consciente et active de gestion de son temps permet de réunir 2 enjeux apparemment opposés : « il n’est de bon vent pour celui qui ne sait où est le port » (capacité à se projeter, à se donner des objectifs et maîtriser son temps en fonction de cela) et « le chemin est plus important que le but » (capacité d’observation consciente, d’apprentissage, de rectification de la trajectoire). Je reviendrai la semaine prochaine sur quelques fondamentaux pour optimiser son temps.

D’ici là, dites-nous comment faites-vous avec le temps ?

Commentaires 17

  1. Ah, le temps est une ressource bien difficile à gérer. Il me semble plus difficile encore que gérer son argent… Pour ma part, afin de me consacrer à mon projet de création de web entreprise, alors que j’ai un boulot à temps plein et 3 enfants à la maison, j’ai appris à beaucoup déléguer. J’ai malheureusement du renoncer temporairement à des activités qui me ressourcaient, comme la danse. C’est un sacrifice que j’accepte pour une période de temps donné, parce que je ne peux tout faire. Inconstablement, je pense qu’avoir de l’argent permet de « trouver » du temps plus facilement… Disons que l’on peut alors passer beaucoup moins de temps à chercher ce qui coute moins cher ou nous permettre de payer quelqu’un pour faire certaines choses à notre place, comme le ménage 🙂
    Article très intéressant en tout cas !

  2. Le temps… je le segmente. Un temps pour mes activités professionnelles. Un temps pour mes activités relaxantes (yoga, méditation, visualisation…). Un temps pour ma vie personnelle. Un temps pour ne rien faire 🙂
    Paradoxalement, depuis que je l’organise, j’ai la sensation qu’il m’échappe peu et qu’il est à ma disposition. Je ne le gère pas complètement à l’agenda, à l’heure près (quoique sur une certaine partie de la journée, je l’ai totalement encadré) mais les grandes lignes de mon temps s’imposent d’elles-mêmes depuis que j’en ai conscience. J’espère que je me fais comprendre 🙂
    Merci pour cet article, je n’en avais encore jamais lu de la sorte sur la gestion du temps (et j’en ai lu beaucoup).

  3. Le temps!!!!

    La seule chose qui est répartie équitablement pour tout le monde!!!

    Première chose importante quand on veut développer un business, la journée ne fais pas forcemment que 9h-17h…

    Perso je veux être le plus vite possible indépandant financièrement, donc je m’y emploie de 7h30 à 20-22h + 1h de lecture/jour 🙂

    A fond aujourd’hui pour vite être tranquille demain

  4. J’aime beaucoup cet article et le parallèle fait entre gestion du temps et gestion de l’argent. La gestion de notre temps est une qualité devenue essentielle à la réussite et au bonheur.

    Il devrait exister une application pour se créer un relevé personnalisé du temps « dépensé » par activité.

  5. Gérer son temps c’est bien mais on n’optimise son temps qu’en supprimant des tâches en fait (d’expérience). Sinon un peu de lâcher prise ne fait pas de mal, on n’est pas des machines. On ne peut pas tout contrôler mais il est vrai que le temps est une ressource précieuse.

    On ne va quand même pas gérer son temps un budget. Le luxe c’est justement de ne pas le gérer !

    1. Oui, Gilles, la suppression de taches me semble nécéssaire. Je pense qu’avoir du temps (notammeent pour soi!) ,st un luxe qu’on peut tous s’offrir, et le moyen pour y arriver est de le … gérer! Ce qu’on en fait est ensuite une histoire de choix personnels: voir les commentaires de Guillaume et d’Angélique!

  6. Article très intéressant
    Je pense qu’il ne faut pas s’attendre à des miracles. SI on passe notre temps à la pétanque, on ne pourra pas espérer devenir un champion du monde en athlétisme.
    Bien s’analyser et ne pas hésiter à se punir pour les petits délits de temps perdus.
    exemple : puisque je me suis surpris à passer 1 heure à jouer, je ne jouerais pas pendant 2 semaines !
    qu’en dites vous?

    1. Pourquoi pas, je trouve plus sympa de fonctionner en récompense! je ne joue pas pendant 2 semaines et je m’accorde 1 jeure à jouer… La différence, c’est la maîtrise de soi!

  7. Superbe article, personnellement le parallèle est intéressant .Je m’emploies pas mal de ressources pour maitriser la gestion de mon argent ( ça me reussit bien ) que celle de mon temps. Réfléchir sur cette approche me sera d’une grande aide . Vivement le prochain artile .Merci Philippe

  8. Pourquoi se punir? jouer a son utilite aussi

    Gilles: economiser du temps ne signifie pas faire moins de tache. Au lieu de passer 30 minutes de voiture pour aller au boulot, on peut demenager et n’en passer que 10. On peut aussi prendre le bus, certes plus long (50 minutes disons) mais qui permet de lire, de se reposer, d’apprendre quelque chose. Ou y aller a pied et en velo (plus long, mais cela permet de trouver du temps pour faire du sport). Qu’en penses tu?

  9. Sinon la meilleur gestion du temps possible c’est d’automatiser ses taches au maximum.

    Pour éviter de perdre 2 heures par jour dans les transports, il suffit de bosser à domicile 🙂

    Sinon l’article est pas mal. C’est sur que optimiser son temps c’est important ( Travail/famille/loisir devrait devenir Famille/loisir/travail )

  10. C’est un sujet intéressant, merci pour cet article !
    et j’aime bien la remarque de Guillaume qui dit qu’il est réparti équitablement pour tout le monde et l’interrogation de Monalisa
    J’ai moi-même fait récemment un article intitulé : » Evaluez votre rapport au temps » (http://idees-blog-sur-la-vie.com/WordPress/2011/04/28/ )
    Comme quoi, à partir d’une même notion, on peut la traiter sous plusieurs angles : le mien n’est pas du tout accès « production » mais plutôt « sensations » 🙂
    cela se complète bien en fait…

    « have a good time !  » 🙂

    isabelle

  11. bjr ,j’ai bien aimé l’articlequi parle d’un sujet trés important,pour ma part j’ai décider de récupérer le max de temps et l’utilisé pour m’occuper des chose qui compte vraiment pour moi,je conseille a tous le monde le livre de leo babauta :l’art d’aller a l’essentiel,dans le chapitre simplifier vos obligations ,il détaille la facon de récupérer du temps .
    a bientot

  12. Pingback: La montre et la boussole | Devenir riche à votre manière

  13. Intéressant article, Merci Philippe !
    Moi, ma devise c’est :  » je suis le pilote de mon temps ». Mieux on gère son temps, plus on est heureux .

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.