Gestion du temps : Comment prendre des vacances efficaces

Michael Ferrari Développement personnel, Devenez plus efficace, Finances personnelles 12 Commentaires

Voici une chose que font les personnes qui veulent tirer le plus de leur vie : elles optimisent leurs vacances. Vous pensez que je suis fou ? Attendez de lire la suite 🙂

Les dernières semaines étaient chargées, il y a eu le séminaire Créez la vie que vous méritez, le lancement de ma formation Efficacité Zen et quelques vacances. En fait, j’ai réalisé un nouvel échange d’appartement avec une sympathique Italienne de Bologne. Ça tombe bien, la Toscane était dans mes objectifs cette année (et oui, j’ai des objectifs de vacances). Mon retour de vacances m’a fait prendre conscience que je devais passer au niveau supérieur la qualité de mes vacances.

Je discutais récemment avec un ami qui me disait ceci « c’est vrai que tu as l’air de voyager tout le temps ». Cela fait parti de ce que je veux en ce moment. Ainsi cette année je suis allé à Venise, à Bruxelles, à Madrid, à Bologne/Florence. A venir Berlin et puis je crois que ce sera tout pour 2012. Je ne dis pas ça pour me vanter mais simplement pour insister sur le fait que cela répond à un objectif.

Un café, what else ?

 

 Par défaut ou par dessein

Que cela soit pour vos vacances ou votre vie, vous vivez par défaut ou par dessein. C’est à dire que soit vous avez consciemment décidé de ce que vous vouliez, soit vous êtes là où vous en êtes par défaut, parce que vous avez suivi un groupe, l’avis trop pressant d’un proche ou parce que vous n’avez pas trouvé mieux. Et vivre par défaut est très inconfortable car il est difficile d’être passionné lorsque nous n’avons pas choisi ce que nous faisons. Sans passion, c’est chaque jour comme une cuillère d’huile de foie de morue.

Et quoi de plus important que les vacances ? Cela mérite bien d’y réfléchir !

 

La place centrale de Bologne

Obtenir plus de vos vacances

La question fondamentale est donc : pour quoi partez-vous en vacances ? Je veux dire qu’au delà  du « ben j’y ai droit! », il y a des raisons plus profondes. Que cherchez-vous ?

Si vous y réfléchissez bien, vous arriverez à plusieurs réponses comme :

  • « me reposer »
  • « passer du temps en famille »
  • « voyager »
  • « décompresser »
  • « lire Esprit Riche depuis le premier article » (ah c’est toi ?)

 

Le Ponte Vecchio by night, on vous ressert un peu de cliché ?

Ce qui semble n’être qu’un acte banal comme prendre des vacances peut devenir un nouvel outil dans votre développement. Voici plusieurs moyens de mieux utiliser vos vacances.

Tout d’abord, selon les périodes nous ne recherchons pas la même chose. Nous pouvons être tantôt intéressés par du tourisme « simple » en mode un week-end à Bruxelles puis par un séjour découvrir la Toscane en une semaine. Il  faut donc garder des périodes pour réaliser tout cela, très souvent les visites de ce type peuvent se faire sur 3/4 jours.

L’année dernière j’avais pris 2 mois de vacances sur l’année dont un mois complet sur la côté ouest des Etats-Unis. Le contraste avec cette année, c’est que j’ai fait beaucoup de séjour bien remplis d’activités et si j’ai beaucoup apprécié, il m’a manqué de la relaxation qu’apporte 15 jours déconnectés de tout. La solution simple et efficace, c’est de mixer ce type de séjour et des vacances pour déconnecter. J’ai lu plusieurs expériences d’optimisation des vacances : une agence de pub ferme un an tous les 7 ans, un coach va partir 2 fois 15 jours totalement déconnectés.

Et pour déconnecter il faut entre 2 et 3 semaines. Vous le saviez peut-être mais le faites-vous ?

Aussi, ma prochaine salve de vacances sera un mélange de séjours (je vais toujours au moins à Madrid et dans un autre pays d’Europe chaque année) et d’au moins 2 séjours de déconnexion. Un court brainstorming et j’ai déjà 10 lieux en tête avec le tour d’Irlande, d’Islande, de la Bavière, du sud de l’Espagne… J’ai hâte !

Une belle résolution alors que nous ne somme même pas encore le 1er janvier !

Et vous, comment organisez-vous vos vacances ?

 

[click_to_tweet quote= » Je prends des vacances efficaces! « ]

Commentaires 12

  1. l’important pour moi est de voir autre chose que le quotidien et de s’ouvrir au monde !
    il y a 3 ans, j’ai pu organiser avec des amis un voyage d’un « petit » mois au japon pour changer de culture, de paysage et aller à la rencontre des gens (et de leurs gastronomies 😉 )
    Nous avions convenu de réserver uniquement les nuits dans les établissements dans 4 régions différentes du japon. Ensuite nous avons « papillonné » autour de ces points a la découverte de ce pays.

    Un fabuleux voyage qui m’a profondément transformé et qui a changer ma manière de voir les choses (le travail, la vie, l’indépendance..). Je rêves de pouvoir recommencer bientot !

  2. Je suis assez d’accord avec toi sur le position des choix!
    Mais au delà des réponses que tu cites, pour certains c’est leur rêve, pour d’autres ce sera de découvrir d’autres horizons, quand je suis parti au Japon ou en Australie, j’ai carrément changé d’environnement et c’est cela que j’aime par rapport aux autres villes d’Europe (autres exemple : l’égypte, voir des migrations de buffle en plein Safari etc.)

    Ah je pense que l’Islande est un bon choix!

    Pour ma part j’organise mes voyages sur des cycles de 3-4 jours, 1 semaine ou 3 semaines (l’été).

  3. Nous sommes actuellement en vacances pour 1 semaine avec ma femme. Nous habitons Lyon. Nous avions plein d’idées en tête: retourner à Las Vegas (thème de notre blog), partir dans la maison familiale dans le sud, visiter la bourgogne, aller sur Paris…
    Suite à votre excellente vidéo Tire-toi une bûche, nous nous sommes dit et pourquoi nous ne ferions pas les touristes dans notre bonne ville de Lyon ( petit parallèle avec olivier Roland qui découvre Paris).
    Nous prenons le temps de faire des choses que nous ne faisons pas lorsqu’on travaille, parce qu’on a trop la tête dans le guidon. Déjeuner aux halles de Lyon, visiter le vieux Lyon, le musée de la miniature, massage au spa de la rotonde, golf dans l’ain , tour en Segway le long des berges du rhone et dans le parc de la tête d’or, une bonne table lyonnaise (comme Orsi).
    Finalement, pas besoin de partir loin pour déconnecter, se changer les idées et se reposer!
    Les voyages dans les pays étrangers sont souvent très enrichissants, mais pas toujours très reposants.

  4. En villégiature dans l’arrière pays niçois, nous pratiquons les 2 « activités » essentielles des vacances:
    se désactiver: contact avec la nature, soleil, ballade en bord de mer, découverte de villages, bons restos
    se distancier: tirer profit du temps à disposition pour faire le point, faire évoluer la vision, lire des ouvrages stimulants , se poser les bonnes questions et laisser les réponses émerger!
    Sylvie & Philippe

  5. Ah, les vacances. Pour moi, difficile, les remboursement de la maison, un bébé, bientôt 2. Je suis plutôt en mode subi en ce moment.

    On recherche le retour au mode choisi, car depuis 2008, à part des courts séjours bien agréables à proximité (Bretagne, Normandie, Vendée, Var…). C’est le désert.

    Un bon break de 3 semaines à l’étranger ne nous déplairait pas et nous y songeons pour Mai prochain : certainement la Turquie. Et totale déconnexion, car je suis un peu trop accroc au PC.

  6. Eh bien j’y suis en ce moment même en vacances !

    Et je ne suis pas parti loin puisque je suis dans mon appart. C’est une session ressourçage(bien sur que ça ce dit 😉 ) entre deux vacances bien prenantes et très actives.

    Cette semaine est placée sur le mode récupération active à base de sommeil, de détente, de relaxation, de bonnes bouffes et de temps passé avec les proches et les amis.
    Il faut savoir penser aux vacances découvertes, à la recherche de nouveaux lieux d’autres civilisations mais aussi penser aux vacances détentes car le quotidien vous stresse et vous bouffe petit à petit. Alors déconnecter de temps en temps permet de repartir très fort après.

    J’y retourne !

  7. Salut Michaël,

    Je veux découvrir le monde ! Je veux tout savoir de ce monde. mais comme je sais que ça ne sera pas possible, je me mets des objectifs dans le but de vivre le plus d’expérience possible.

    Je reviens d’Italie, de Sicile plus précisément où j’ai effectué un voyage en mode semaine de 4 heures. J’ai travaillé en voyageant. J’explique tout mon voyage dans cet article : http://www.roadtoentrepreneur.com/voyage-en-sicile-mode-semaine-de-4-heures

    Je pense que je vais davantage vivre à l’étranger afin de mieux profiter de toutes ces expériences de vie car au final, on en a yen qu’une 😉

    Au plaisir,
    Jérémy

  8. 2 semaines, c’est vraiment le minimum pour déconnecter.

    Le top, c’est 3 semaines ou 1 mois mais on ne peut pas toujours.
    Si l’on peut faire comme Tim Ferriss, déjà cité au-dessus, et gagner sa liberté de lieu et d’espace, cela aide sans doute déjà beaucoup.

    Bon, pour moi, le top reste de faire une randonnée de 15 jours dans les alpes … une luxe que je ne me permets plus depuis la naissance de mes filles.
    Le voyage à pied est celui qui me déconnecte le plus ! Et cela permet en plus de réfléchir à longueur de journée sur de nouveaux projets… vivement que mes filles soient en âge de randonner !

  9. Pour moi les vacances idéales c’est 15 jours dans une ferme, entouré d’animaux, sans télé, sans ordinateur et sans téléphone. Parfait pour reprendre la vie active en pleine forme !

  10. Après avoir passe un an a l’etranger, j’ai hate de recommencer l’experience. Ne pas faire que passer, creer des liens, comprendre un fonctionnement et vivre les saisons, les coutumes c’est grisant et c’est encore mieux en famille!
    Un blog sur ce theme, kikamatong.

    Merci!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.