Faire un budget, ça craint

Michael Ferrari Gérer et épargner 33 Commentaires

Faire un budget est le conseil favori des gourous dans la finance personnelle ou des émissions TV pour cerveau disponible. Même si j’ai tendance à applaudir tous les conseils qui peuvent nous aider à mieux gérer notre argent, je reste assez perplexe lorsqu’il s’agit du fameux conseil « Faire un budget ».

Il y a 2 raisons toutes simples :

  1. Si vous êtes du type à faire un budget (envoyez moi un email, je cherche à monter un club), ce conseil ne vous sert à rien,
  2. Si vous ne faites pas de budget, ce conseil ne vous servira à rien non plus : si vous n’en faites pas ce n’est pas parce que vous n’en voyez pas l’intérêt mais parce que c’est chiant à faire – et je vous comprends !

Ce n’est pas une question de méthode. Faire un budget est vraiment simple. Depuis maintenant plus de 10 ans, je gère mon propre argent et j’ai bien entendu pratiqué la gestion d’un budget pendant quelque temps (oui j’avais du temps à perdre et alors!) et je pense que c’est une pratique inutile. Ce que je n’aimais pas, c’est le sentiment de perpétuellement compter pour savoir si mon budget est atteint. C’est un peu comme si vous essayiez de courir le 100 mètres et que quelqu’un vous rappelle sans cesse que votre meilleur temps sera 20 secondes. Je n’aime pas que l’on me rappelle sans cesse que j’ai une limite.

Pas de budget mais un système

Pour autant, ne pas avoir de budget ne signifie pas dépenser sans compter (votre banquier compte pour vous, ne l’oubliez pas!) mais mettre en place un système pour n’avoir à faire un budget. La magie du système, c’est de vous économiser de la réflexion sur votre budget -sujet dans le fond peu utile- et de se concentrer sur les véritables questions : comment gagner plus d’argent, comment épargner et investir.

La solution présentée dans le livre que j’ai adapté (à paraitre en Janvier, je vous en dirai plus d’ici là !) est simple : elle consiste à automatiser vos comptes.

Pourquoi automatiser ? Pour ne plus avoir à compter !

Le principe, c’est de profiter de la possibilité désormais offerte par les banques de programmer des virements permanents gratuitement (si ce n’est pas le cas, changez de banque tout de suite !) et de lier nos différents comptes entre eux pour appliquer notre stratégie d’épargne.

L’idée simple à suivre, c’est donc de :

  • définir les pourcentages de vos revenus mensuels que vous souhaitez allouer aux différentes cases
  • décliner vos choix dans la configuration de vos comptes
  • boire un Mojito et regarder vos comptes se remplir !

Pour les plus avancés d’entre vous, cela revient à appliquer et à pousser plus loin le principe donné dans « L’homme le plus riche de Babylon » (envoyé gratuitement dans la newsletter) de se payer en premier. Ici, vous appliquerez ce principe mais vous irez plus loin en définissant aussi une stratégie pour votre argent.

Il faut faire travailler dur votre argent si vous ne voulez plus travailler dur.

Quels sont vos projets d’épargne ? Vos projets d’investissements ?

Partons de 100, la totalité de votre budget mensuel. Commencez par alimenter vos comptes épargne pour financer les projets que vous avez prévu (vous en avez hein ?). Ensuite, alimentez l’investissement, ces comptes à plus long terme. Enfin, il reste de quoi payer les impôts, vos dépenses fixes (30 à 80 % des revenus selon les budgets) et vos dépenses plaisir.

Clic pour agrandir

Le reste, les dépenses plaisir, est en fait ce qui est vraiment concerné lorsqu’on « fait un budget ».

Si par exemple vous allouez 20 % de vos revenus mensuels aux dépenses plaisir, vous aurez une somme bien précise à dépenser. L’avantage, c’est que vous pouvez dépenser cet argent comme bon vous semble puisque les véritables dépenses importantes pour votre avenir sont couvertes. Si vous n’avez plus d’inquiétude pour votre futur et que vous avez le sentiment du devoir accompli, voilà 2 bonnes raisons de claquer tout ce qu’il vous reste. En fait, lorsqu’on commence à vouloir gérer ses comptes, on peut tomber dans l’excès inverse : tout épargner et éviter les dépenses à tout prix : ce n’est pas l’objectif. Avec cette méthode, vous assurez la suite mais vous profitez du présent.

Si vous n’avez pas de quoi épargner et investir, il y 2 solutions magiques : gagner plus et dépenser moins. Dans tous les cas, même s’il s’agit de 50 € par mois, mettez en place une épargne automatique.

Et vous, vous faites comment pour gérer votre argent ?

Commentaires 33

  1. Pingback: Nevermind sur Blogasty

  2. Personnellement, la seule chose que je fais dans mon entreprise est de répartir les coûts sur l’année pour connaître exactement le seuil de rentabilité à atteindre chaque mois, le reste est une « perte de temps » pour moi !
    En effet, chaque opportunité n’est pas prévisible, chaque perte de clients non plus … sans compter qu’il est impossible de dire que les ventes devront augmenter de 20% ! Sur base de quoi peut-on dire ceci ?
    Si cette pratique se révélait exacte, pourquoi y aurait-il des remaniements de budget tous les trimestres/semestres ?

    Pour tous les accros des budgets que je pourrais offusquer par ces paroles, ma société est très petite … et je changerais peut-être d’avis une fois qu’elle deviendra multi-nationales. Pour le moment, je persiste et signe en disant que c’est une perte de temps, na!

  3. Très bon système on dirait. Cela s’apparente à de la gestion d’entreprise avec investissements, dépenses courantes etc. J’aime ce principe de gestion court moyen long terme 😀

  4. Excellent article !
    Pour avoir testé les deux, je te rejoins complètement.
    Je crois comme toi qu’il faut privilégier l’approche macro-budget plutôt que micro-budget.
    Partir du détail de chaque dépense est vraiment une perte de temps et engendre du stress car on est toujours en train de compter.
    L’approche macro, permet de sécuriser des postes essentiels et de gérer librement et spontanément le reste.
    Je pense qu’au 21ème siècle il n’y a plus aucun risque à ne pas rentrer dans le détail, puisqu’on peut suivre ses comptes de manière quasiment instantanée grâce aux interfaces de banques en ligne et bénéficier de l’automatisation des comptes.

  5. Mettre en place un virement automatique tous les mois entre son compte courant et ses comptes d’épargne / investissement est vraiment vital si l’on veut développer ses finances. Ca parait anodin comme ça mais le fait que cela soit AUTOMATIQUE change complètement la donne. En tout cas pour moi, ça a vraiment fait une différence. Pour l’épargne, comme pour beaucoup d’autres choses, on a tendance à procrastiniser. Epargner, c’est un peu comme préparer un marathon : régularité, régularité, régularité.
    Je suis également d’accord avec toi sur un autre point important : Le temps que l’on passe à contrôler de manière excessive son budget, on ne le passe pas à trouver des solutions pour augmenter ses revenus.

  6. Je suis d’accord avec le système également. Comme le dit Jérôme on se rapproche de la comptabilité. Les projets d’épargne par exemple, sont de vrais comptes de provisions. Quid de l’épargne de sécurité qui n’apparait pas sur ce schéma ? Car tout n’est pas prévisible !

  7. Très bon post ! 🙂
    Je fonctionne aussi sur ce système qui est de prévoir d’abord ses épargnes (bloquée pour mes projets longs termes, non bloquée pour mes projets court/moyen terme) puis utiliser ce qui reste sur son compte courant pour agrémenter sa vie au quotidien.
    Ainsi on ne fait pas de budget poste par poste 🙂

    Par contre, j’apprécie aussi faire un point tous les 6 mois sur mes dépenses quotidienne avec http://www.buxfer.com, un outil découvert sur esprit-riche qui permet d’analyser ses entrées & sorties.d’argent des derniers mois. C’est un peu lourd à analyser mais celà permet de se rendre compte de ce qu’on dépense pour quoi.

    Michael, Merci encore pour ce blog très instructif !

    Alexis

  8. Je ne fais pas de budget mais je fais tout de même les comptes tous les mois. Ça me permet de savoir où nous en sommes (du point de vue patrimonial et objectifs annuels) et combien allouer aux comptes sur lesquels sont réalisés les débits.
    Comme je n’ai pas de budget, je n’ai pas de budget plaisir. Nous (ma femme et moi) avons résolu le problème à ce sujet en ne se posant pas de contrainte tant que la dépense concerne restent raisonnables (habits, magasines, livres par exemple). Et au cas où, pour les autres types de dépenses, nous en parlons et prenons la décision ensemble sauf pour les investissements, parfois tout le « budget plaisir » passe dedans 😉

  9. Non mais attendez, la bonne nouvelle, c’est surtout que Michaël adapte le bouquin de Rami : that’s a great news ! FE LI CITA TIONS 🙂 Hâte de le parcourir ! Ce sera un vrai livre , ou un ebook ? Y aura un lien d’affiliation possible ? ^^

    John

    1. Post
      Author
  10. Salut Michael, le coup de faire des virement automatiques c’est astucieux c’est clair, par contre ce que je comprends pas c’est que 1/ tu fais quand meme un budget en amont pour décider quelle somme tu vas allouer à tel ou tel poste de dépense et 2/ si tu ne comptes pas l’argent que tu dépenses ok à l’arrivée tu es sur que tu as bien épargné puisque l’argent a été automatiquement viré, mais pour ce qui est des dépenses courantes tu peux te retrouver à 0 le 10 du mois

    Tu fais comment pour t’assurer que tu n’es pas en train d’exploser le budget « dépenses courantes » du mois en cours ?

    1. C’est la theorie du « Payer vous en premier » confrontee a la realitee. Pour ma part je suis payee le 20, je fais un virement de 30% de mon salaire vers un compte epargne, je vire 15% sur ma carte visa prepaye pour jouer et deconner tout le mois le reste je fais des prelevement (credit immo, loyer, rebtel, skype, contribution pour la bouf mensuelle) et ce qui reste j’envoi ca au pays dans des investissement type micro entreprise.

      Aucun budget j’ai juste des comptes pour encaisser et d’autre pour decaisser les banques m’envoi un sms si ya un souci.

      J’applique juste la methode Seban d’abord mes loisirs et l’epargne/investissement (entre le 20 et le 30) ensuite les facture. Mais c’est juste psychologique parce que dans les fait mes fournisseurs de services fondamentaux (bouffe, logement, telecomsenergieeau) ne peuvent pas ne pas etre payer donc dans tout les cas seront prioritaire sur mon epargne en cas de souci.

    2. Post
      Author

      Le terme budget est consacré aux dépenses subies ou aux dépenses plaisirs : ce ne sont pas ces dépenses qui nous enrichissent, du coup inutile de les compter, ce qu’il faut c’est investir avant toute chose.

      Pour ne pas exploser le mois, un peu de bon sens et de marge de manoeuvre 🙂

  11. Bravo, évidemment c’est brillant !
    J’aurai une question très terre à terre toutefois, quel type de compte ouvres tu précisément pour chaque pôle ?

    1. Post
      Author
    2. Ben j’ai un compte special pour mes investissement immobiliers charger de 3 mois de traites d’avance. J’ai un leger effort d’epargne sur 2 de mes investissement.
      J’ai un compte pour recevoir salaire principal et revenus non immobiliers. Dans la meme banque un compte epargne style ING direct
      Un compte pour les prelevement automatique sur lequel je fais un virement precis de mes charges fixes.
      Un compte pour jouer a l’investisseur (dans la caraibe), je m’en sert que pour acheter des commerces de proximites (le 10 du mois je fais un virement du reste du compte de revenus autour de 800E/mois )
      Et j’ai un visa prepaye (sur un autres compte quelque par en Europe) sur lequels je verse 1100 E a peu pres qd je gaspille pas tout dans le mois je verse moins le but etant que je puisse deconne avec 1100 E environ chaque 1er du mois (Salsa, Karting, KiteSurf, Voyage, Petage de bide etc..). Sur la prepaye c comme le telephone qd c fini tu ne peux plus appeler tes potes alors tu te fais appeler 😉

  12. Primordial ce système de pourcentage en fonction des différentes dépenses. Système adopté depuis que j’ai de l’argent à gérer. Jamais dans le rouge, jamais en galère.

    On pourrait dire « ouais mais tu fais tout de même un budget » c’est pas faux, mais j’y vois plutôt une répartition de ses dépenses dès le départ de sortes que les mois suivant tout soit clair.

    Un dernier point : ne pas oublier de vivre avec moins que ce qu’on gagne, et ce système aide énormément

  13. Je crois qu’il y a un concensus: la méthode est bonne et c’est à chacun de moduler les % en fonction de sa réalité économique.
    En fait la formule est effectivement simple, pour devenir ou être plus riche (épargne, investissement) il faut:
    dépenser moins et/ou gagner plus!
    Une autre notion que l’on pourrait ajouter: réinvestir pour augmenter encore plus ses revenus …
    Bravo pour l’article Michael,
    Amicalement,
    Rémi

    1. Salut Remi,
      J’ai lu ton profils sur ton site il est juste impressionant. Ayant eu moins de chance/excellence dans ma carriere de pilote j’ai fini a la BA921 et j’ai vite repris les chemins de l’ecole/civil et j’espere avoir un jour ta reussite.
      Mes respects.

  14. Gérer un budget, c’est assez contraignant. Moi je comptabilise mes dépenses depuis maintenant 3 mois pour mieux les comprendre c’est tout. Je les enregistre tous les jours sans faire de pointage (trop galère) sous le logiciel BankPerfect.

    Je pense qu’il ne faut pas trop se compliquer la vie à moins d’être juste financièrement.

    je me fixe 20% de mon salaire pour l’épargne (Livret A) en début de mois et j’investis une partie de cet épargne (en bourse) quand je sens que le marché est bas en gardant un petit fond de sécurité de 2/3 mois de dépenses.

  15. Bonjour à tous

    Article très intéressant. Si pour la plupart d’entre vous cela semble logique, facile, normal etc… je peux vous assurer que ce n’est pas une généralité ! Ce type d’info devrait enseigné, abordé en classe…..

  16. Simple et relativement facile à mettre en oeuvre. C’est ce que j’ai enfin fait récemment. C’est ce que j’explique dans 2 billets récents sur mon blog.

    J’ai cependant pris le temps d’analyser mes dépenses pour 1/ faire des économies substantielles (300€ / mois) et 2/ évaluer au mieux les pourcentages qui me conviennent. Tout en perdant de vue ce principe: se payer en premier.

  17. Pour ma part, je ne fais plus de budget car je n’arrive jamais à le respecter. J’ai une petite paye et voici comment j’automatise (parfois manuellement lol ) mes petites finances :
    1° l’intéressement annuel de mon entreprise est mise automatique dans le PEE (70% en fond monétaire sûr et le reste en action je crois). Cela représente 10% de mon salaire annuel net.
    2° Deux fois par an je reçois la moitié de mon 13 ème mois. A chaque fois je garde la moitié pour les vacances pour le versement de juin et pour noel pour le versement de Novembre, le reste je le mets sur mon livret A et mon PEL.
    3° Avec mon salaire de chaque mois, dès qu’il est versé, je mets 100 euros sur mon livret A et 100 euros sur mon PEL. Ces 200 euros représentent 12% de mon salaire mensuel. C’est loin des 10% des 10% d’épargne pour projet + 10% investissement ! 🙁
    Le problème, c’est que l’argent que j’arrive à épargner ne travaille pas du tout sur mon livret A. En fait il y a tellement de possibilités que je ne sais pas quoi choisir… je suis actuellement à la caisse d’épargne, et j’ai environ 7000 euros sur mon livret A et 5000 euros sur le PEL. J’ai 25 ans, pensez vous que je puisse souscrire à une assurance vie ou devrais-je gonfler davantage mon PEL? Mes projets : des vacances mais pas plus de 1500euros, peut-être une voiture d’occasion maxi 5000 euros mais pour lequel je peux peut-être emprunter, et d’ici un an un petit déménagement.
    Je trouve qu’il est bien plus difficile de savoir que faire avec mon argent épargné que de mettre de l’argent de côté.

  18. Moui, je ne suis pas sûre que le fait d’avoir des virements automatiques (que ça soit pour l’épargne ou le loyer) empêche de faire un budget ou au moins de calculer et comprendre ses dépenses.

    Je pense qu’il est nécessaire, surtout pour les personnes qui ont des projets d’investissement et veulent économiser en vue de ces projets ou bien celles qui sont « justes » au niveau financier, d’au moins faire un rapide total de leur dépenses et de constater où est-ce qu’elles peuvent s’améliorer.

    Et quid des personnes qui n’épargnent pas encore car elles pensent ne pas en avoir les moyens ? Pour ces personnes il faut bien qu’elles calculent leur dépenses pour les réduire non ?

    1. Post
      Author

      Il est surtout nécessaire de mesurer au début en effet. Cela permet de prendre conscience de nos dépenses et de les ajuster si nécessaire. Par la suite, il est inutile de les suivre de manière précise. En fait ce qu’il faut éviter, c’est de réfléchir en permanence à nos dépenses.
      Si tes dépenses les plus importantes sont couvertes automatiquement (projets, épargne, investissements), il reste le quotidien à assumer et lorsque tu as un rythme de croisière, tu peux facilement suivre ce seul poste de dépense de manière globale.
      En fait, faire ses comptes ce n’est pas tout compter ! Tout compter est laborieux et ennuyeux : c’est se perdre dans les détails.

  19. Je gère mon argent en faisant des budgets depuis 3 ans. Pour cela j’ai développé ma propre application de gestion d’argent, afin d’avoir quelque chose qui corresponde bien à mes besoins.
    J’ai misé sur une interface très simple et rapide d’utilisation, afin de ne pas être « ennuyé » par cette tâche. J’envoie directement les fichiers QIF de mes différents comptes/banques et je mouline je tout très rapidement dans une quinzaine de budgets maximum. Ça me prend environ 4 minutes par mois et j’ai une très bonne visibilité sur mon argent.

  20. Pingback: Devenez Riche – Voici le livre ! | Devenir riche à votre manière

  21. bravo ,,c est la bonne maniere pour ne pas sombrez avec des dettes,a la fin de l année,
    ,, »il faut toujours prevoir une poire pour la faim »,,,
    vieux dicton »

  22. Bonsoir,

    Je veux bien adhérer au club …

    J’ai mis votre blog en flux rss depuis un moment .

    Contente de voir qu’il n’y a pas que des gens qui ne font que consommer sans se questionner.

    Merci beaucoup pour tous vos conseils.

    Bonne continuation.

    Dp

  23. merci pour cet article! personellement je suis dans la catégorie 1 qui fait des budgets depuis des années.

    Ce qui me manque par contre c’est de trouver les bons montants entre investissements et dépenses et zenifier un peu tout ca.
    J’ai malheuresement le travers de me rajouter un couche de stress en suivi de tres pres les evolutions du budget.
    Cet article va me permettre de tester autre chose. Merci donc

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.