Comment vivre la vie que l’on souhaite ?

Michael Ferrari Développement personnel 9 Commentaires

 

Philippe est coach, animateur du séminaire Créez la vie que vous méritez et auteur du livre « Soigner vos problèmes d’argent » dans le domaine de l’argent et du développement personnel. Chaque semaine, il publie sur Esprit Riche un article parlant d’argent et de ses secrets que nous avons parfois du mal à comprendre. Voici Philippe !

Lors des conférences en ligne que nous animons avec Michael certaines questions reviennent régulièrement : « mon problème, c’est de savoir ce que je souhaite vraiment, je suis touche à tout, je commence et ne vais jamais au bout ». «Comment être au clair avec soi même ? ». « Quelles sont les premières bases fondamentales pour créer cette vie? ». « Comment lever les freins à changer de vie et comment se bouger le C*L, comment ne plus faire machine arrière et exploiter ses capacités » « est-ce que ça marche vraiment avec un simple vouloir? ».

Le projet de vie est une réponse à ces questions. Avoir un projet de vie est une charte adressée à nous même où figure le meilleur de ce que nous voulons donner et recevoir: le métier que l’on désire, son cadre et son rythme de vie optimal, les relations qu’on veut entretenir avec ses proches, ses passions, soi-même en tant que personne, bref tout ce qui va constituer notre vie. Stephen Covey différencie les gens qui vivent par défaut en se laissant porter par les circonstances, et ceux qui vivent par dessein, à savoir ont une intention d’exécuter quelque chose. En fait tout part de là : pour évoluer, changer, il y a d’une part besoin d’une direction, que cette direction corresponde à quelque chose d’important pour nous (et pas pour les autres, nos parents, la société) et nous fasse nous sentir heureux en la suivant.

Le projet de vie, pour reprendre les questions du début, est la « base fondamentale ». Cette base fondamentale favorise le changement car elle donne une orientation à son énergie : le fleuve coule de sa source vers son estuaire, il ne se répand pas de manière aléatoire. « Etre clair avec soi même » est un exercice qui nécessite de se poser, de prendre le temps, de s’extraire de l’agitation physique et mentale pour aller chercher au fond de soi : ce n’est pas toujours confortable. En effet, « comment savoir ce qu’on souhaite vraiment » et donc « lever les freins, se bouger, aller jusqu’au bout » ? Tout simplement en se mettant dans l’action. La peur de se tromper, héritée de l’éducation et renforcée par l’école, aboutit à l’inhibition : on veut être sûr et comme la vie est tout sauf sûre, alors on attend : non ce n’est pas le moment. Et la somme de « non ce n’est pas le moment » se cumule en un JAMAIS qui va laisser grand nombre de regrets (j’aurai dû, oui, mais le train est passé).

Notre ressenti interne va nous indiquer que nous sommes sur la bonne voie. Parfois, ce ressenti sera dominé par la peur, et cela nous montrera que nous avons un cap à franchir : allons nous « revenir en arrière » ou « exploiter nos capacités », voire en découvrir de nouvelles pour franchir l’obstacle ? Tout est possible en y croyant suffisamment. Il est souhaitable de se tromper parfois, cela permet d’affiner, de réorienter, de mettre en phase notre projet de vie avec qui nous sommes aujourd’hui. Vous préférez faire partie de quelle catégorie : ceux qui vont parler d’une chose qu’ils ont ratée, ou de ceux qui vont parler des 10 choses qu’ils n’ont pas faites, ou aimeraient faire, mais plus tard ?

Alors, « est-ce que cela marche avec un simple vouloir ». Tout est dans le mot simple : tout ce que vous obtenez est le résultat de ce que vous croyez à un moment donné sur vous, sur la vie, sur le monde. J’aime bien l’image du guerrier pacifique. Si je considère que la vie est un combat, alors je vais créer en permanence des obstacles qui vont me le démontrer, et mon « vouloir » risque de s’éroder au fil de l’eau. Mais si j’installe au fond de moi une détermination tranquille à accueillir ce qui est bon pour moi, en acceptant de ne pas contrôler tous les paramètres, en traversant les inconforts qui me font progresser, alors je sculpte la vie que je mérite.

J’ai créé un stage où je vous aide à identifier les croyances qui vous limitent, définir un projet de vie motivant et chiffré et où vous apprendrez des outils puissants pour créez la vie que vous méritez.

Commentaires 9

  1. Bel article rempli de profondeur et de justesse.

    Je construis mon projet de vie au fil des jours, pour cela il a fallu que je sorte de ma zone de confort, mais que de bonheur et de belles rencontres.

    Bien sûr, des problèmes se mettent en travers de mon chemin, mais calmement et sereinement, j’essaie d’avancer.

    1. Post
      Author
  2. Bonjour Philippe,

    Pour ma part, j’ai carrément un tableau d’objectif de vie. C’est le premier exercice lorsque je démarre mes séances de coaching.

    Le concept est le même : être clair sur ce que l’on veut de sa vie, en développer une vision d’ensemble, puis après, la maintenir à jour. Cette fameuse vision d’ensemble, claire et sans zones d’ombre, qui manque à tant de gens…

    Ce tableau, je l’utilise à titre personnel depuis 3 ou 4 ans maintenant et il m’a déjà aidé à maintes reprises à prendre des décisions importantes (refuser des fausses bonnes opportunités, changer d’emploi, prendre des risques,…)

    Merci pour l’article

  3. Ah la fameuse peur de se tromper… Elle est ancrée chez nous à cause de l’éducation bon point /punition que l’on a presque tous reçu…

    Le problème est que pour progresser il faut se tromper… Il n’y a donc à mon sens pas d’échec, que des informations pour avancer 🙂

  4. « mon problème, c’est de savoir ce que je souhaite vraiment, je suis touche à tout, je commence et ne vais jamais au bout ». Cela ma résume tout a fait. De plus souvent je manque de confiance en moi, d’où souvent peur du changement, de faire une erreur, …

  5. Bonjour,

    Vivre la vie que l’on souhaite est en premier lieu réalisé par notre volonté. Mais qui sera confortée par 2 autres points qui sont la croyance et l’action.
    Avoir la volonté de changer c’est bien. Faut-il encore y croire pour que cela soit possible. Faut-il encore agir pour que celle-ci devienne réalisable.
    Merci pour cet article.

    Dorian

  6. Michael, Philippe,

    C’est toujours important de refaire le point sur son projet de vie de manière régulière tant celui ci peu être impacté par des évènements extérieurs.
    Il faut être capable de réaliser cet exercice en toute quiétude.
    Pour ma part, j’investis énormément sur le développement physique qui il me semble est notre actif le plus important. Pour mener à bien un projet de vie, mieux vaut disposer de toutes ses facultés physiques pour parcourir le chemin.
    Mon projet de vie, c’est de rester en forme et de pouvoir vivre ma passion du développement physique avec le moins de contraintes possibles ! Et plus j’emporte de personne avec moi, plus cela aura du sens !

    Bien à vous

  7. Définir sont projet de vie est INDISPENSABLE!
    Ma technique est simple. Elle est inspiré d’un CD qui s’appelle « votre désir est votre ordre » qui commence à devenir bien connu : )
    Il faut prendre un classeur dédié uniquement à votre projet de vie puis une page pour chaque thème : professionnel, personnel, familiale, sentimentale etc…
    Vous inscrivez sur chaque page vos souhaits, vos projets et votre vision optimale de l’avenir en ne vous mettant aucunes limitations.
    vous pouvez aussi et c’est conseillé, ajouter des photos d’endroits ou vous souhaiteriez vivre, que vous aimez.
    Inscrivez des montants précis concernant les revenus que vous souhaité gagner mais AUCUNES DATES BUTOIR!
    Relisez le classeur chaque soir et apportez des corrections si nécessaire.
    Je trouve que cette méthode fonctionne très bien, je l’utilise depuis quelques mois et les changements dans ma vie sont surprenants…qu’en pensez vous? Et quelles sont vos techniques?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.