Comment faire ses comptes et gérer son budget

Michael Ferrari Finances personnelles, Gérer et épargner 17 Commentaires

Dans mon parcours dans l’éducation financière, il y a un point fondamental qui est régulièrement rappelé par  les pros du secteur : faire ses comptes. Les années passant, j’ai mis en œuvre toutes les techniques existantes pour gérer un budget et ma conclusion est simple : il n’y a pas de technique parfaite, chacune répond à des caractéristiques particulières.

Faire ses comptes est la pierre angulaire de la finance personnelle pour la simple raison que sans prévision du budget et sans gestion des flux entrants et sortants, vous ne pouvez mettre en œuvre aucun plan : vous êtes limité à une vision mensuelle, la seule qui soit maitrisable sans travail.

Il y a presque 10 ans, j’avais été initié à la gestion de mes comptes avec la bonne vieille méthode : le cahier où je notais mes dépenses et le pointage des relevés mensuels envoyés par ma banque. Est-ce que c’était amusant ? Non ! Je n’ai d’ailleurs pas réussi à en faire une habitude durable. Depuis, plusieurs techniques intéressantes sont apparues et mon budget étant beaucoup plus souple, j’ai aussi choisi un mode de fonctionnement plus léger.

Sans passer plusieurs heures par mois à faire vos comptes, vous allez découvrir quelques techniques simples à appliquer mais n’oubliez pas que gérer son budget est essentiel. Si vous terminez l’année dans le rouge, ce n’est pas bon signe seul l’état ou une start-up ayant levé des fonds peut se permettre ce genre de folie 🙂

Si vous avez le moindre projet par exemple partir en vacances l’été prochain, vous devez d’une manière ou d’une autre faire vos comptes pour savoir si cela vous est possible ou pour déterminer comment cela pourrait être possible mais surtout pour être certain que la rentrée des classes ne va pas mettre dans le rouge votre budget de retour de vacances.

Les techniques pour faire ses comptes sont simples. Comme pour tout, il est important de connaitre le pourquoi (pourquoi faire ses comptes) que se focaliser sur le comment et sur toutes les techniques selon l’adage « « Qui veut faire quelque chose trouve une raison ; qui ne veut rien faire trouve une excuse » parce que dans le fond, faire ses comptes, c’est très simple : il s’agit de tracer les dépenses et les recettes et de prévoir un budget sur l’année.

Alors effectivement il est parfois plus agréable de vivre dans le flou et d’avoir l’illusion que son budget ne connait pas vraiment de limites : si vous êtes de ceux-là, votre cas sort du propos de cet article. Pour les autres, avoir un budget est bien pour une seule raison : anticiper et être serein.

La technique du « Se payer en premier »

Se payer en premier consiste à… se servir en premier sur son revenu. Cela signifie tout simplement que la première dépense à faire lorsqu’on reçoit son argent, c’est de prélever les sommes que vous souhaitez épargner ou investir. Rien de plus.

Ce que j’aime bien dans cette technique, c’est qu’elle est ultra-simple. Elle permet de prendre conscience directement du niveau de nos dépenses : si l’on ne peut pas prélever 25 % de ses revenus dès le début du mois, c’est que nos dépenses représentent une part trop lourde de nos recettes. Ses inconvénients sont qu’elle ne permet pas de faire les choses précisément et qu’il faut toujours faire un budget à côté pour décider comment allouer l’argent que l’on prend.

Se payer en premier n’est pas à proprement parler une technique pour faire ses comptes mais je l’utilise ainsi depuis des années et ça marche très bien. Elle est adaptée si vous avez une grosse marge entre vos dépenses et vos revenus et ne sera donc pas adaptée aux budgets serrés qui doivent suivre plus précisément leurs dépenses. Lorsque j’ai prélevé tout ce que je souhaitais sur mes revenus, je peux librement dépenser tout le reste sans aucun remords : mon avenir est alors assuré.

La technique des enveloppes

La technique des enveloppes est légèrement différente. Pour la mettre en place, il faut établir un budget prévisionnel. Le plus simple est de suivre vos dépenses pendant un mois (même s’il y a parfois des dépenses trimestrielles ou autres) et de partir de là pour définir les montants nécessaires.

Pour chaque catégorie de dépense (alimentation, loisir, transport, abonnement, impôts) l’idée est donc de retirer en liquide l’argent en début de mois et de le consigner dans une enveloppe particulière : ce sera le budget du mois pour cette catégorie.

Ce qui est délicat avec cette technique, c’est qu’elle met le doigt sur toutes les petites dépenses qui font exploser le budget et cela peut être désagréable et perçu comme un « Oui tu vis au-dessus de tes moyens pauvre tâche ! ». Elle requiert de la discipline : ne pas retourner au distributeur lorsque l’enveloppe est vide le 15 du mois.

Quoi qu’il en soit, si votre budget est serré c’est une excellente technique pour reprendre le contrôle. Vous pouvez la combiner avec la première et prélever en premier une somme pour votre épargne ce qui rend le système intéressant.

Les mois passants, vous pourrez anticiper les dépenses exceptionnelles et piloter votre budget en sachant de combien réduire vos dépenses pour chaque catégorie.

La technique de la fourmi

La fourmi aime compter. Elle travaille dur pour mettre de côté. Je connais plusieurs personnes pratiquant cette technique et je dois dire que cela m’effraie ! En même temps, si vous êtes une fourmi, vous pratiquez peut-être déjà cette technique et si vous ne l’êtes pas, elle vous fera peur.

Quoi qu’il en soit, la technique de la fourmi, c’est la maitrise ultime du budget.

Cela consiste, comme je le faisais il y a 10 ans, à tracer chaque dépense et à pointer les relevés de sa banque. Là où la plupart des gens scannent leurs relevés à la recherche d’une opération anormale, la fourmi pointe précisément chaque opération. L’avantage, c’est que rien ne lui échappe mais l’inconvénient, c’est bien sûr que tout ceci prend du temps.

La technique de la fourmi est parfaite pour maitriser ses dépenses et créer mais surtout suivre un budget précis. Si vous êtes un panier percé et que vous voulez devenir le roi du budget, c’est la meilleure solution existante.

Le mot de la fin

Faites votre budget ! Je n’ai pas abordé la question des outils car elle n’intervient même pas ici. J’avais réalisé un comparatif des outils pour gérer son budget sur internet ou même des outils à télécharger mais aucun ne me satisfait vraiment pour mettre en œuvre la technique du « Se payer en premier ».

L’idée maitresse, c’est que pour gérer vos projets vous devez connaitre votre budget.

Et vous, comment comptez-vous votre argent ?

Commentaires 17

  1. Mohamed Semeunacte

    Excellent Article. C’est ici dans ces colonnes que j’ai appris le terme de « se payer en premier » et pour moi elle est fondamentale car apres cela on peut vraiment se dire ah tiens il ne me reste plus tellement pour payer mes differentes factures et ajuster pour le mois d’apres.
    25% ? je prefere 33%, si je ne peux pas mettre 33% de salaire de cote, je ne suis pas content, mais la je suppose que tout va dependre du niveau de salaire (le train de vie est quelque chose de maitrisable donc ce n’est pas une excuse)
    Les enveloppes est une excellente idee, je n’utilise pas d’enveloppes mais effectivement je sors l’argent des courses du mois des que je touche mon salaire. Une phrase a mon pere : peu importe ce qui arrivera tu mangeras ! car si tu ne manges pas tu ne peux regler aucun autre probleme.
    Je sais que tu n’as pas traite des outils « on purpose » mais vraiment l’un des outils qui m’a le plus aidé pour voir là ou je devais faire attention est mon telephone portable ou plutot mon android, telechargez le logiciel Budgetroid et comptabilisait au moins sur 3 moins les moindres depenses et recettes. Ca remet les pendules a l’heure et c’est facile a faire car le portable est toujours avec vous.

    Merci pour cet article sympa 🙂

    Mohamed Semeunacte

  2. Sylvain

    Parvenir à maîtriser son budget est en effet un élément clé pour avoir des finances saines.

    D’après moi, le plus important est de savoir où part son argent. Sans être fourmi au point de tout noter, je trouve toujours très instructif de régulièrement classer mes dépenses dans des catégories assez généralistes : logement, alimentation, santé, etc. C’est comme ça que j’ai pu me rendre compte que je payais bien trop en assurances, par exemple.

    Se payer en premier est également une très bonne habitude, quand cela est possible. Comme tu le dis, il faut quand même avoir une marge assez confortable entre ses dépenses et ses revenus, d’où l’importance de bien maîtriser ses dépenses et de savoir où part son argent.

  3. Olivier Leroux

    Très bon article, merci !

    Effectivement, faire ses comptes permet de savoir où l’on va et de prendre les bonnes décisions avant qu’il ne soit trop tard.

    Toutefois, comme tu le dis, prendre note ou encoder tout cela est fastidieux…

    Le problème des outils que je connais, c’est qu’à ma connaissance ils ne permettent même pas une classification semi-automatique des dépenses…

    Les dashboards, c’est bien sympathique, mais s’il faut tout encoder manuellement, c’est assez lourd et au final je pense que peu le font sur le long terme…

    Il parait que des solutions comme Mint aux USA permettent d’automatiser le processus en partie, mais je ne sais pas s’il y a un équivalant chez nous…

    En tout cas si tu as des astuces pour rendre la tâche moins fastidieuses, je suis tout ouïe 😉

    A bientôt !

    Olivier Leroux

    1. Gilles

      Boursorama Banque permet de classifier semi-automatiquement ses dépenses, avec possibilité de saisir des comptes virtuels (compte-titres, livrets, habitation, assurance-vie, …) pour les comptes externes à la banque.
      ça remplace avantageusement tous les outils externes qui ne sont jamais à jour, faute de saisir les informations nécessaires.
      une raison supplémentaire de passer dans cette excellente banque, en plus de la gratuité de toutes les opérations courantes.

  4. manu

    il s’agit ici d’une redite du bouquin « Tout le monde mérite d’être riche – Olivier Seban » , telechargeable gratuitement….

    1. Post
      Author
  5. Michel

    J’ai lu le livre d’Olivier Seban: la redite ne concerne que la partie « se payer en premier ».
    Honnêtement, je pense que le temps passé par la « fourmi » est surévalué par tous ceux qui n’essayent pas.
    La saisie des opérations prend 15min /semaine (je fais cela en générale le vendredi soir) et le rapprochement bancaire mensuel prend environ 1H un total de 2H par mois.

  6. Romain Carpentier

    Pour ma part, j’ai entretenu mes comptes pendant 2 ans dans un tableau Excel. Je savais exactement combien je dépensais. Pour ne pas passer trop de temps à remplir ce tableau de mes débits et crédits de compte courant, je retirais chaque semaine une somme me permettant de faire face aux dépenses courantes.
    Chaque mois, je provisionnais aussi pour mes impôts.

    Sur la durée, j’ai pu estimer ma dépense mensuelle moyenne et, comme je me connais, je sais qu’elles ne varient pas beaucoup! 😉 Puis j’ai pu économiser une somme assez rondelette!

    Du coup, j’ai abandonné mon tableau de comptes en ce début d’ année.

    En revanche, je pense le ré-adopter en fin d’année puisque mon contrat se termine et que j’envisage un changement complet de style de vie 😉

  7. Interviews e-commerçants

    Personnellement, je ne pointe pas mes dépenses. Je ne dépense que si j’ai de l’argent sur mon compte et me prends pas la tête.

    Au niveau pro, c’est : « se payer un jour » !

    Erwan
    Good Luck Ecommerce

  8. ALI

    Bonjour Mika ! Merci pour cet article qui pointe du doigt différentes solutions pour gérer au mieux ses entrées et sorties d’argent .Ce sont là des techniques pour des personnes qui sont salariés et qui ont un revenu tout les mois mais comment fait un indépendant qui ne sait pas combien il va toucher tout les mois ???Personnellement je travaille depuis quelques années comme indépendant par conséquent je fais un calcul de mes revenus moyens annuel que je divise par 12 pour savoir ce que peux ou pas faire au niveau mensuel mais je dois avouer que je ne calcule pas vraiment sauf quand je vois le montant de mes comptes qui descendent sous un certain seuil et là je me dis qu’il faut remettre un coup de collier ,sinon je suis assez du genre à payer mes factures à la date limite de façon à ne pas faire jouer la trésorerie pour les autres .

    Amicalement.

    1. Post
      Author
      Michael

      Pour un indépendant, il faut obligatoirement avoir un buffer d’argent pour compenser les rentrées décalées ou absentes.

  9. Mariannecello

    Moi qui ai tellement de mal à gérer mes sous, autant que mon pacsé, je trouve ici beaucoup de réponses qui me motivent à y parvenir! M’enrichir n’est pas une fin en soit, je cherche juste à maitriser nos dépenses, avoir conscience d’où s’envole tout cet argent que nous avons la chance de gagner!
    Une autre question donc : les 25% évoqués dans le paragraphe se payer en premier (qui nous correspondrait parfaitement) englobent-ils les traites de la maison ? En écrivant la question, j’ai le sentiment d’avoir la réponse… hum! J’attends quand même votre commentaire!

  10. noly

    super article pour le budget courses le mieux est d’établir des menus on dépenses moins d’argent et on mange mieux si on prévoit à l’avance ce que l’on va manger moi je tiens un listing de ce que me coûte les produits que j’achète habituellement sauf la viande et je sais à peu près pour combien j’en ai idem pour l’hygiène d’ailleurs je n’achète que du savon plus de gel douche ça dure bien plus longtemps et ça sent aussi bon et je prend qd même de la marque . je prend de la bonne lessive et je la dose correctement . je suis contre les crédits nous avons seulement e crédit maison les travaux on les faits petit à petit là on économise pour une cuisine aménagé les crédits c’est vivre au dessus de ces moyens quel dommage de ce pourrir la vie pour des caprices d’avoir une tv méga plate ou une super voiture et…. ce n’est pas ça qui va mettre à manger dans l’assiette car déjà sans crédit lorsque l’on additionne les factures sa pique on sais pourquoi on bosse lol tout le monde parle de la crise à la tv si on veut pas que ce soit la crise à la maison gérons au mieux notre porte monnaie en tout cas merci pour cet article sujet super intéressent

  11. Linecaro

    Je viens de lire votre article, avant de me mettre sur mes comptes perso et revoir mon budget car un projet à venir nécessite une grande épargne sur plusieurs années …

    Je consulte votre site depuis 2 semaines maintenant, je suis ravie de voir que de nombreuses personnes sont conscientes de disposer d’un grand pouvoir sur leurs finances personnelles quel que soit le montant des rentrées financières à commencer par le salaire.

    Si les clients dont on acte la renégociation de prêt (regroupement de crédits) pouvaient lire et s’imprégner de vos articles, surtout celui-ci avec la notion « on se paye en premier » (plutôt que dépenser tout leur argent et plus : ils dépensent par avance l’argent qu’ils n’ont pas et s’endettent dans des crédits à la consommation, j’ai vu des dossiers allant jusqu’à 15 crédits conso, et le pire c’est que le regroupement de crédits passe par des frais de courtier ou de banque de 2 à 3.000 Euros, et une rallonge de trésorerie — qui augmente donc le montant du nouvel emprunt — de 3 ou 5.000 E, comme ça le client est content de n’avoir plus qu’un seul crédit au lieu de 15, et en plus il a déjà 5.000 E qu’il peut redépenser pour se faire plaisir….). C’est pas vraiment leur inculquer les bonnes habitudes pour gérer un budget et apprendre à se raisonner ….

  12. Nom (obligatoire)

    Bonjour,
    Pour ma part, en travaillant dur (env 20h) sur plusieurs versions successives, je suis arrivé à créer une feuille Excel, qui me permet de suivre et catégoriser chaque dépense, simplement en exportant vers cette feuille mes téléchargement de relevés en format tab. En début de mois, j’indique à la feuille combien je veux épargner pour chaque catégorie de dépenses, et je transfert ainsi cette somme vers des LA. Bref, tout est catégorisé, et suivi à moindre effort!

  13. Pingback: Comment je gère mon budget – Version janvier 2016 | Vivre Avec Moins

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.