Voici la clé de la richesse

Michael Ferrari Esprit riche, Réussite et succès, Richesse et argent 22 Commentaires

Le signe du succès

L’un de mes sujets favoris est et restera « Comment devenir riche ». Ce n’est pas tant pour la fin en soi que j’aime étudier et faire en sorte que cela arrive mais bien pour le chemin qu’il est nécessaire de prendre.

En fait, il est possible de passer sa vie à poursuivre un but et finalement réussir à l’atteindre un jour. Je suppose que c’est l’une des pires choses qui puissent arriver. C’est un peu comme si la droite n’avait pas la gauche ou comme si Marseille n’avait pas Paris. Leurs identités sont renforcées l’un par rapport à l’autre.

Poursuivre un but ultime dans sa vie peut poser problème si l’on vient à le réaliser. Pour beaucoup de gens, la retraite est un but est soi. Beaucoup reportent des choses sur cette période : voyages, temps libre ou études. Honnêtement, même si à 60 ans, il est possible d’être en bonne forme je ne veux pas attendre et courir le risque d’être un légume. C’est trop hypothétique. Lorsque je réfléchis de manière rationel à ce à quoi j’ai « échappé », j’ai quelques doutes : sida, maladies graves,Catastrophe de Tchernobyl, accidents dans un moyen de transport, Crise de la vache folle, catastrophe naturelle… Et pourtant je suis plutôt de nature optimiste !

De nombreuses personnes sont perdues lorsqu’elles atteignent le sacré Graal. Vidées de leur sens, elles doivent se réinventer ou disparaître…

« Nous sommes ce que nous contemplons »

Platon

Est-ce pour autant qu’il ne faut pas avoir de but ou d’objectif ? Hum, pas du tout. Je crois vraiment que définir ce que l’on attends de la vie est essentiel pour avoir une chance d’y arriver.

Devenir riche n’est pas un objectif en fait. C’est trop vague. Pourquoi vouloir devenir riche ? Est-ce pour réaliser quelque chose avec l’argent reçu ? Pour disposer de votre temps ? Pour une autre raison ?

Il faut être très précis.

Je sais que dans mon cas, l’argent en tant que tél ne m’intéresse pas. Je suis seulement intéressé par ce qu’il peut m’apporter. En l’occurrence, ce que l’argent peut m’apporter c’est du temps et ma liberté. C’est uniquement pour ça que j’ai envie d’avancer. J’ai simplement envie de pouvoir organiser ma vie avec plus de liberté.

Dans le fond, cette décision est celle qui a tout changé. Depuis, j’ai commencé à travailler pour moi avant tout, j’ai commencé à préparer ma sortie du « système » pour qu’elle ait lieu bien avant 60 ans.

« Begin with the end in mind » ou « Commencer en sachant où vous voulez aller » est l’une des habitudes que recommande Stephen Covey dans « les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent ».

Et c’est bien de cette décision importante dont je veux vous parler. Elle est simple et se résume ainsi : « Prenez le contrôle de votre esprit »

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. »

Bouddha

Prendre le contrôle est aussi important pour mieux apprécier son quotidien. L’être humain apprécie plus ce qu’il réalise. La satisfaction mène au bonheur.

Il ne s’agit pas d’être un malade mental du contrôle et de vouloir tout régir. Ce comportement s’observe souvent chez les gens qui ne contrôle pas leur vie : ils reportent leurs besoins de contrôle sur le quotidien ou sur les gens plus faibles.

Le contrôle doit être sélectif et bien sur concerner ce qui garantie votre liberté : vos revenus et votre argent.

Aussi, ne laissez pas votre esprit vagabonder devant la télévision ou être passif. Vivez votre vie de manière active ! Soyez le premier rôle et pas la doublure !

ACTION !

Je peux globalement distinguer 3 niveaux de contrôle de sa vie :

1 – Vous ne pouvez pas décider de votre emploi du temps. Vous devez demander vos vacances et justifier vos absences. Il n’est que très rarement possible de choisir votre lieu géographique de travail. Vous êtes très sollicité et il n’est pas possible de vous remplacer facilement. En fait, vous vous rendez compte que c’est pire qu’à l’école où, au moins, vous aviez des récréations.

2 -Vous avez le choix de votre emploi du temps. Il vous est donc possible de choisir, sans demander d’autorisation mais simplement en prévenant, de prendre du temps sur votre semaine pour faire ce que vous jugez important. Vous avez la possibilité de vous déplacer géographiquement ou d’organiser du télétravail pendant de courtes périodes ou/et de manière régulière. Vous êtes comme Luke Skywalker dans Star Wars.

3 – Vous avez la possibilité de vous déplacer sans contraintes ou avec très peu de contraintes. Votre emploi du temps est librement ajustable mais vous devez bien sur respecter quelques obligations. C’est ça la vie ?

A quel niveau êtes-vous ?

Commentaires 22

  1. Aurelien

    Je suis en niveau 2, c’est amusant parce que j’ai eu tout récemment des réflexions très similaires au tiennes, à savoir qu’il ne faut pas oublier que l’argent est un moyen et non une fin en soi, et si on a des rêves c’est maintenant qu’il faut essayer des les réaliser. Bon article.

  2. TIteuff

    En plein dans le 1 aussi mais je suis en marche et viens de changer de boulot. Un peu de cons, trop de confort, trop de pression, une société incrustée dans le marbre et surtout le besoin de changer. Cela fait 3 jours que j’ai commencé, donc pour le moment phase d’observation. Cela semble toujours autant à « l’arrache » mais il y a du challenge pleins de nouvelles choses à découvrir et apprendre et ça c’est déjà bien. J’ai l’impression qu’il y a plus la volonté et les moyens de faire bouger les lignes.

    @+
    Titeuff

  3. Romain

    Niveau…1 ; je suis au début de ma vie professionnelle (2 ans), mais là ou je suis rassuré c’est dès le début j’ai commencé à travailler avec des objectifs que je tente de suivre :
    – Me faire de l’expérience,
    – prendre les bonnes idées là ou elles sont,
    – et enfin, ma prochaine étape, travailler à mon compte en réintégrant ce que j’ai trouvé interessant…

    PS: à quand des podcast sur esprit riche ?

  4. Antoine

    Disons pour le moment que je suis encore à la Fac, donc pas vraiment niveau 1, mais pas non plus niveau 2… Le statut d’étudiant est particulier, certes, on nous impose un emploi du temps, mais qui est relativement éparse et qui nous laisse donc du temps libre à agencer.

    Après la fac j’espère et j’ai la ferme intention de créer ma boite et réellement m’insérer dans un système qui tournera avec le minimum d’intervention de ma part (ce dont tout le monde rêve :). Disons que ma nature m’impose de trouver ce système, je ne me vois pas me faire dicter ma vie par un emploi du temps ou des supérieurs, c’est inconcevable… Alors certes, je suis conscient que cela peu ne pas m’arriver directement et qu’un passage au niveau 1 serait certainement nécessaire, mais comme sus-dit, ça ne serait qu’un passage 🙂

    Encore inconscient, naif, peut-être … mais qui n’a pas cette volonté de base ne pourra se donner les moyens d’atteindre cet objectif de l’indépendance face au système; comme dirait l’autre, il n’y a que ceux qui ont des rêves qui les réalisent.

  5. Kayman

    Niveau … 3 !!! Depuis toujours ! J’ai été en niveau 1 à l’école (l’horreur), ensuite 1,5 à la fac, très rarement retour en 1 (boulots alimentaires). Sinon, le niveau 3, toujours, et ça n’a pas de prix, même si c’est très exigeant (autodiscipline de fer et tout ça).

    Je trouve le niveau 2 sans réellement de différence avec le 1 : il y a toujours un patron. En 3 on peut refuser un client, ou prendre une journée de loisirs quand on veut, ou tout changer, partir sous les tropiques (je l’ai fait !)

    Bref, vive le niveau 3. Pas facile, pas toujours possible au début de sa vie pro, mais tellement bon qu’on ne peut plus ensuite redevenir un bon petit employé obéissant !

  6. giviz

    Je suis au niveau 3 depuis 2 ans environ maintenant (je travaille depuis 3 ans), la première année j’étais au niveau 2 mais le contact avec les clients m’a poussé vers le niveau 3 très rapidement.

    J’ai la chance d’être autodidacte et passionné par l’informatique et le web, je gagne ma vie grâce à eux et je travaille depuis chez moi à mon rythme sans contraintes (depuis chez moi ou depuis n’importe ou, c’est bien la la magie du web) et sans clients directs.

    Une fois au niveau 3 et quand l’argent est présent, si en plus on a pas l’impression de réellement travailler (je suis passionné par ce que je fais, je m’amuse plus qu’autre chose !) c’est vraiment que du bonheur !

    Maintenant pour moi la réelle liberté ce sera quand ma compagne aura elle aussi atteind le niveau 3 et que nous serons totalement libres 🙂

    Métro, boulot, dodo… sans moi !

  7. Post
    Author
    Michael

    Merci pour tous vos commentaires !
    C’est génial d’avoir des témoignages de personnes étant passées d’un niveau à l’autre.

    « PS: à quand des podcast sur esprit riche ? » -> j’y travaille 🙂

    Qu’est-ce qui vous motive le plus pour passer d’un niveau à l’autre ?

  8. MAX

    quelle ramasserie de conneries ! une solution pour etre riche ? ne pas perdre son temps a lire les bettises sortie d’un esprit médiocre et avide, qui arbore ses articles de gros titres aguicheurs, sans réel contenu. juste pour justifier un peu plus de lecteurs, pouvant ainsi pretendre a de revenus plus juteux grace a son blog suintant de pauvreté !

  9. Post
    Author
    Michael

    Merci de participer à la conversation.

    Pourquoi es-tu si agressif ? Que fais-tu ici si tu n’aimes pas le contenu ? Sur quoi tu te bases pour affirmer ce que tu dis ?

    En espérant que tu progresses (et fasses moins de fautes)…

    1. Salime

      J’ai apprecie le contenu. Je suis au niveau 1. Je cherche reellement des inspirations.

      A propos de l’intervention du sier Max, je dirai que Micheal a des idees pour nous inspirer a devenir riche mais il n’est pas lui meme encore riche car il doit savoir que la richesse n’est pas seulement financiere. Elle est aussi spirituelle. Ce qui ferait qu’il ne devait pas en vouloir a Max car dans la vie il ne faut toujours pas s’attendre a des gens cool sur son chemin. Il doit se dire qu’il y a de bons et de mauvais esprits qui circulent. Il faudra aussi ajouter cela a votre richesse.

      Je vous previens que j’ai un clavier anglais qui n’a pas les accents francais.

      Chez nous un adage dit que quand l’ane te donne un coup de pied et que tu lui donne le meme coup, tu es aussi un ane.

      Ne repondez jamais le mal par le mal. Cela peut vous dimunier aux yeux des gens qui doivent avoir de l’estime pour vous.

      Sachez que dans la vie il y aura toujours des gens qui vont penser pour les autres. Tout le monde ne sera jamais un savant. Continuez donc vos recherches qui vont servir des gens qui veulent s’en servir.
      C’est ma petite contribution.

  10. hanbeeloo

    @max : de toute évidence Max a effectivement beaucoup de progrès à faire. si robert Kyosaki devait tourner le film de son livre Poor dad rich dad, Max jouerait le rôle du looser pour lequel rien n’est jamais possible, qui ne rêve pas, qui ne sait que critiquer au lieu d’agir.
    Témoignage à oublier très vite…

  11. Post
    Author
    Michael

    Merci du soutien ! Avec ce genre d’intervention, un bloggeur se demande toujours s’il doit garder le message ou l’effacer. J’ai choisi de le garder, après tout c’est la première fois que ça arrive et si ça peut ouvrir les yeux à d’autres c’est très bien.

  12. Marco

    « Il y a deux tragédies dans la vie : Obtenir ce que l’on souhaite, et ne pas obtenir ce que l’on souhaite »
    (De je sais plus qui)

    Je trouve cette phrase assez juste 🙂

    Pour moi aussi l’argent est un moyen d’atteindre la liberté. Dans l’idéal je voudrai avoir assez d’argent pour être capable de me verser un simple salaire de salarié chaque mois sous forme de rente. Et puis, avoir toute la liberté à côté pour me consacrer à des idées d’entreprises assez farfelues 🙂

  13. rodep

    Après être devenu riche, beaucoup pense devenir libre.
    La question devient alors « Pour quoi est-ce si
    important d’être libre? »
    Après avoir répondu à cette question
    et avoir trouvé au moins 20 bonnes raisons
    de devenir LIBRE ou
    de se SENTIR LIBRE,
    vous pouvez immédiatement
    vous sentir libre sans passer par la case
    DEVENIR RICHE.
    Et si en même temps vous développer les deux,
    sur le chemin de la vie
    alors BRAVO et vous aurez ainsi une bonne vie.
    Voir au larousse la définition de prospérité
    et de richesse.
    Le langage commun dit aussi avoir
    une vie bien remplie.

    une de mes devises est
    aujoud’hui est mieux que hier,
    demain sera mieux qu’aujourd’hui.

    Chaque journée est un cycle de vie.
    j’ai 64 ans et quelques 23 000 jours
    au compteur.
    Chaque jour est un jour de plus
    ou un jour de moins, cela dépend de
    quel côté on se place et on regarde.
    A chacun de se placer du côté où
    il veut en fonction de son
    ou de ses buts.
    Tout est à notre disposition
    dans la nature et dans le monde.

  14. Marco

    Quelqu’un qui n’a pas besoin de tout ce que l’argent peut apporter de matériel, n’a à priori pas besoin d’argent…
    Maintenant, avoir l’argent c’est avoir une sécurité pour faire ce que l’on a vraiment envie par la suite…
    Et réussir un projet pro ça doit être aussi valorisant pour soi-même.

  15. Andy

    Salut,

    En plein dans le niveau 1 mais avec la volonté de sortir de la course au rat et d’arriver au niveau 2 à 3.

    A.

  16. SuperBlogueur

    J’envie Kayman d’être au niveau 3. Je commence tout juste à être obsédé par ces questions là et c’est bon d’avoir trouvé des gens qui partagent les mêmes points de vue. C’est tellement une découverte tous ces principes, on sait qu’on y arrivera tot ou tard une fois qu’on les a découverts.

  17. vincent

    Moi je suis au niveau 1 moi au 2 puis moi au 3 etc….
    La vie c’est pas si simple que sa y a plein de paramétre qui rentre en jeu et puis avoir un but dans la vie c’est pas forcement une question d’argent . C’est comme les pilules amaigrissantes, beaucoup les utilisent mais peu arrivent a un résultat

  18. Tutlegrand

    Etre indépendant professionnellement, est-ce vraiment être libre ? d’ailleurs qu’est-ce que c’est être libre ? faudrait peut-être commencer par ça, non ? Je ne prétends pas donner une définition de la liberté, c’est un concept à mon sens plus profond que seulement « avoir du fric ». Lire les philosophes sur le sujet, c’est pas ce qui manque : « se hisser sur les épaules des géants pour voir plus loin ».

    Etre indépendant professionnellement suppose tout de même de bosser pour quelqu’un (un client) ou pour quelque chose (sa boîte).

    Tu as raison sur la déconvenue que l’on peut ressentir une fois le but atteint. J’ai passé ma jeunesse a en baver pour faire des études avec le but d’accéder à un confort matériel et une sécurité certaine.
    Aujourd’hui, c’est chose faite. Et maintenant ? le vide.
    Je cherche un autre but. Mais maintenant je suis lucide sur le fait qu’il n’y a pas de but ultime, mais « La vie donc oscille, comme un pendule, de droite à gauche, de la souffrance à l’ennui » (Schoppenhauer).
    Le vrai but reste donc la sagesse, l’ataraxie complète, débarrassée des troubles et désirs. Un chemin intellectuel, mystique, autrement plus difficile que « devenir riche ». Alors là, oui, on peut parler d’ « esprit riche », riche de sagesse.

    Mais bon, faut bien commencer par quelque chose, et une indépendance financière suffisante pour pouvoir consacrer la plus grande partie de ses heures actives à soit-même plutôt qu’à quelqu’un d’autre est effectivement un bon point de départ.

    Mr Michaël, ce blog constitue-t-il également pour vous un moyen d’y arriver ? parce que ça doit pas générer bézef en revenus un blog…. :-\

  19. Khidr

    moi je pense qu’il est plus important d’étre riche d’esprti et il ya un chemin plus rapide que la sagesse la réligion et j’ai découvert récemment que c’est L’islam( si vous saviez a quel point c’esr vrai!)

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.