N’abandonnez jamais, jamais, jamais

Michael Ferrari Améliorer sa vie, Réussite et succès, Richesse et argent 2 Commentaires

Cliffhanger at home

Si vous croyez en une idée, n’abandonnez jamais. Si vous pensez que vos valeurs valent la peine d’être défendu, défendez-les à corps perdu.

Je garde en tête une citation de Michael Jordan qui dit « Les obstacles n’ont pas a vous arrêter. Si vous vous trouvez face à un mur, ne vous retournez pas et ne jetez pas l’éponge. Trouvez un moyen de le franchir ou de le contourner. »

Pourquoi est-ce si difficile de continuer dans l’adversité ? Pourquoi baissons-nous parfois les bras alors que nous sommes en mesure de réaliser quelque chose d’important ? Pourquoi notre petite voix insinue ce doute en nous ?

Le bonheur du petit pas

S’attaquer à un projet énorme peut être décourageant. si vous avez 20 kilos à perdre, cela peut sembler impossible. Si vous cherchez toutes les raisons pour lesquelles ce n’est pas possible, vous allez en trouver un bon paquet assez facilement (nous sommes naturellement doués pour cela…). Le découragement mène à l’abandon et l’abandon à la baisse de son estime personnelle. On créé une crise de confiance entre le moi « qui pense » et le moi « qui agis ». Je vais ainsi penser que je peux perdre ces 20 kilos et rapidement mes actions vont me donner tort.

S’il y a une chose que j’applique chaque jour, c’est le bonheur du petit pas. C’est la joie simple et immédiate qui provient du constat du progrès quotidien. J’ai de grands objectifs mais si je ne fais que me rappeler en boucle ces objectifs, je me décourage car la tâche parait insurmontable.

Imaginez que vous devez construire une maison et que vous n’avez jamais fait quoi que ce soit dans le bâtiment et vous comprendrez que la panique peut s’installer. S’il est essentiel d’avoir de grands objectifs pour donner une direction à sa vie et surtout vivre ses rêves au lieu d’aider quelqu’un d’autre à vivre les siens, il est salvateur de vivre le progrès quotidien.

C’est le bonheur du petit pas. Celui du progrès perpétuel. Personne ne perd 20 kilos d’un coup. Pourquoi ne pas se concentrer sur une mesure du progrès qui soit adaptée (toutes les 2 heures n’est pas adapté non plus!) ?

La magie de l’apprentissage

Nous sommes tentés d’abandonner lorsqu’on pense que l’on va échouer. Si l’échec est inéluctable, à quoi  bon continuer ? Pourquoi ne pas économiser son temps et passer à autre chose ?

La vision bipolaire est bien pour prendre des décisions ou tirer des conclusions générales mais elle fait abstraction des détails. Tous ces détails importants dans votre vie. Il ne s’agit pas de réussir ou d’échouer mais il s’agit plutôt d’apprendre (à se faire payer plus par exemple!).

Apprendre est un remède contre l’abandon : je ne suis pas ici pour réussir ou échouer mais je suis ici pour apprendre. Soyez un étudiant de la vie.

L’abandon est un concept néfaste

Abandonner, c’est rompre le lien entre soit et son objectif. C’est renoncer à poursuivre un projet. A un certain niveau, l’abandon c’est le fait de souhaiter le statu quo. On ne souhaite pas remettre en cause notre intégrité en changeant. Le fait d’abandonner un projet, c’est abandonner un changement de sa personne.

Quelqu’un est venu me voir un jour en me disant : « je voudrais passer un diplôme en finance mais pour faire ça je dois vraiment changer beaucoup de choses dans ma vie ». Il devait quitter son travail, réduire ses dépenses, se remettre dans la peau d’un élève pendant de longs mois : tout ceci est un changement presque radical de vie. Si vous souhaitez assez ardemment quelque chose, l’abandon ne sera pas une option acceptable.

L’abandon est une solution pratique pour rester dans la situation actuelle. C’est aussi un concept que vous devriez effacer de votre vocabulaire. Il n’est pas question de ne jamais remettre en cause un choix mais plutôt de modifier la manière dont vous êtes lié à ce choix : vous n’abandonnez plus, vous choisissez de suivre une autre voie.

Les actions sont identiques mais lorsque vous choisissez, vous êtes actif et tourné vers l’avenir au lieu d’être la tête baissée et en train de regretter quelque chose.

Pour terminer avec une phrase que j’aime bien et qui illustre mon propos :

Les psychiatres sont très efficaces. Avant, je pissais au lit et j’avais honte. J’ai été voir un psychiatre et ça va mieux. Maintenant, je pisse au lit mais je suis fier.

(Médecins sans diplômes, Coluche, album Coluche : l’intégrale – Sony Music)

Image par Stéfan

Commentaires 2

  1. Pingback: Why do you have to be like others ? | TNalias.com

  2. Pingback: 10 ingrédients magiques pour créer la potion du succès | Argent et entreprenariat

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.