Lean Six Sigma et indépendance fiancière – Article invité

Michael Ferrari Développement personnel, Management et leadership, Réussite et succès 7 Commentaires

Voici un article de Florent Fouque sur le thème Six Sigma et l’indépendance financière. Florent a publié un livre sur le Lean Six Sigma, une méthode qui sert à optimiser les processus et vous obtiendrez 4 € de réduction avec le code  AFFADERICHE en commandant l’ebook sur le site de Florent.

——————————————————————

Comment devenir riche avec le Lean Six Sigma ?

Le Lean Six Sigma est une méthodologie d’optimisation des processus. C’est utilisé la plupart du temps dans les entreprises, mais la méthode est assez robuste pour être appliquée à n’importe quelle problématique à partir du moment où l’on est en capacité de définir un indicateur.

Pour vous présenter de manière plus précise ce qu’est un projet Lean Six Sigma, je vous propose que nous nous intéressions à une problématique chère à ce blog :

« Comment devenir riche ? »

Le Lean Six Sigma se met en œuvre en 5 étapes Avec le DMAIC (Définir, Mesurer, Analyser, Innover, Contrôler)

DEFINIR :

Définissez votre objectif : Qu’est-ce que la richesse pour vous ? 2000 Euros par mois ? 50000 Euros sur un livret A ? 1000000 de côté pour votre retraite ? De quoi partir 3 mois par ans à l’étranger ?

La voix du client ici c’est vous ! Alors réfléchissez à votre objectif très sérieusement. Une fois que celui-ci est défini écrivez-le et gardez-le en tête tout au long de votre projet. Réalisez une project charter (Document qui symbolise le lancement du projet) qui reprendra cet objectif dans les moindres détails avec l’échéance que vous vous êtes fixée (6 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans…etc.). La project charter doit également faire apparaître l’équipe qui va vous aider à la tâche. Votre moitié, il vaut mieux qu’il ou qu’elle soit au courant…! 😉 Mais vous pouvez aussi y ajouter votre banquier, votre conseiller fiscal,…etc. Bref toutes personnes susceptibles de vous apporter de l’aide dans votre entreprise.

Dans cette première phase il est également important de comprendre comment nous utilisons notre argent. Voici le SIPOC du process de traitement de l’argent :

SIPOC revenus

Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.

A présent que je sais de quoi je parle et que je me suis défini un objectif : j’ai besoin de définir mon Y. C’est à dire mon indicateur. Quel indicateur va me permettre de suivre l’évolution de mon épargne ?

Il y a une règle qui, apparemment, est partagée par plusieurs auteurs sur le sujet. C’est la règle des 70-30. Il faut consacrer 70% aux dépenses de la vie courante, puis les 30% doivent se répartir de la manière suivante : 10% à l’épargne, 10% à l’épargne pour réinvestir par la suite, et 10% pour la charité. Avec cette règle je peux définir mon Y de la façon suivante : le % de mes revenus consacrés au 10% d’épargne. Car c’est bien la finalité de notre projet ces 10%. Pour autant il ne faut pas omettre les 10% à réinvestir et les 10% de charité car ils vont contribuer pleinement à l’augmentation des revenus.

MESURER :

La phase mesurer consiste à évaluer l’efficacité de notre système de mesure. Si l’envie de devenir riche vous a prise du jour au lendemain : alors, vous n’avez pas de système de mesure de mis en place ! Il y a plusieurs hypothèses :

La première idée consisterait à prendre les revenus déclarés aux impôts. Il faut juste savoir qu’il y a un biais car si par exemple vous avez des revenus annexes comme la vente de biens sur Ebay et que ceux-ci ne sont pas déclarés, ces revenus seront manquants. De la même façon : si vous recevez de l’argent pour les fêtes et anniversaires : il ne sera pas comptabilisé. Un autre problème c’est qu’il est difficile de suivre au mois les revenus imposables.

La deuxième qui semble plus facilement “gérable” serait de construire son système de mesure, bref de tenir un budget. Des logiciels existent pour cela, il y a même des sites en ligne ! Dans ces applications il est possible d’affecter des catégories à chaque ligne du relevé de compte. Il est donc possible d’affecter chaque rentrée d’argent à une catégorie de revenu. C’est alors ce montant qui vous permettra de mesure votre Y, à savoir 10% de vos revenus transférés en épargne.

Il vous faut ensuite reconstituer votre historique pour définir où vous en êtes et surtout comment votre Y se comporte :

historique revenus

On constate sur cet exemple que le taux d’épargne est très variable. Il y a un pique au mois de décembre ce qui doit signifier que la personne bénéficie d’un treizième mois. Mais globalement cette courbe n’est pas bonne car la variabilité est très forte et l’objectif est loin d’être atteint. Bon j’aurais pu pousser le vice jusqu’à calculer le niveau 6 sigma du processus mais je vais m’arrêter là pour la partie Measure… ;-P

ANALYSER :

Alors, j’ai défini mes objectifs, je les ai bien en tête. Si mon projet est sur le long terme : je me suis fixé des objectifs à court et moyen terme pour évaluer mon niveau d’avancement. J’ai mobilisé toutes les ressources dont je disposais pour m’aider dans ce projet. J’ai mis en place un système de mesure fiable que je maintiendrai pendant toute la durée de mon projet. Maintenant il me reste à savoir sur quel levier jouer pour éviter les défauts, à savoir : éviter les mois, où plus globalement les périodes, où j’épargnerai moins de 10% de mes revenus.

Avec les 5 why et une mind map… Je peux remonter aux roots causes de ma situation actuelle pour expliquer d’où vient le problème (je vous l’ai faite courte…! 😉

mindmap argent

Ici, on pourrait aisément faire un diagramme de Pareto pour définir quels sont les 20% des problèmes qui ponctionnent 80% de l’argent destiné à notre épargne. Vous avez compris l’idée, alors je passe à la suite. Maintenant que nous avons identifié les “roots causes” de notre problème : il faut trouver des solutions en face des problèmes… C’est la phase :

INNOVER :

Donc je reprends mon mind map avec mes roots causes et j’organise une séance de brainstorming pour trouver des solutions en face de chaque problème identifié en bout de branche :

mindmap raison argent

mindmap argent2

Là encore, je vous l’ai fait soft…! 😉

En poka yoke par exemple nous pouvons faire un virement en début de mois pour l’épargne plutôt qu’à la fin du mois quand il n’y a plus d’argent sur le compte…

Une fois que les idées ont émergé : vous devez procéder à l’évaluation de leur niveau d’efficacité, c’est-à-dire l’impact qu’elles auront sur votre Y. Il s’agira également d’en évaluer la rapidité de mise en œuvre :

actions

Pour que ce soit un peu plus intelligible, faisons une représentation graphique de ces données dans une jolie matrice, Faisabilité \ Impact :

matrice faisabilité

Bien évidement, ce sont les améliorations les plus efficaces et dont la mise en œuvre est la plus rapide (en haut à droite de la matrice) qu’il faudra privilégier. Par exemple, nous avons la mise en place d’un virement permanent en début de mois, l’investissement à moyen terme dans des trackers, l’ouverture d’une assurance vie.

Par la suite il convient de lancer les améliorations avec un fort impact, mais qui prendront plus de temps à la mise en oeuvre comme : se former (en cours du soir ou à distance), changer d’entreprise, créer sa propre entreprise…etc.

Après la réalisation de cette matrice, il convient de réaliser un plan d’action avec des échéances pour chacune d’entre elles. Vous devez donc savoir pour chaque idée avec un fort impact, ce que vous devez faire concrètement et avant quelle date l’action devra être mise en œuvre.

CONTROLER :

Enfin pour la phase de contrôle : il s’agit de bien mettre à jour son budget pour vérifier que le montant épargné est bien de 10% des revenus. La phase de contrôle c’est également la mise en place d’un bilan financier périodique où il conviendra de revenir régulièrement pour analyser ce qui a fonctionné ou pas, observer et comprendre les écarts de conduite…etc.

Voilà  une présentation de ce que peut être un projet Lean Six Sigma. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire mon livre « A la découverte du Lean Six Sigma » qui est un roman d’initiation à la méthode. Il a largement sa place dans le PMBA.

Et voilà… Vous savez tout à présent… Alors au boulot ! Lancez votre projet LSS pour devenir riche et revenez ici nous donner votre sentiment de prospérité…! 😉

Allez… Fini la procrastination…! Ne restez pas devant votre ordinateur à perdre du temps à lire des blogs…!

First Step : définir vos objectifs et les écrire !!! 😉

—————————————————-

Le code AFFADERICHE vous permettra d’obtenir 4€ de réduction pour l’ebook A la découverte du Lean Six Sigma qui adresse à :

– tous les managers et opérationnels qui souhaitent optimiser les processus au sein de leur entreprise,

– des chefs de projet qui recherchent une méthodologie robuste et efficace,

– des consultants qui souhaitent s’approprier une démarche axée sur les résultats,

– des formateurs qui recherchent un support de formation simple et convivial avec des exemples concrets,

– tous les chefs d’entreprises qui souhaitent orienter leur organisation sur la voix de l’excellence opérationnelle,

– des étudiants en science du management,

– des managers impliqués dans la supply chain de leur organisation,

– des praticiens du Lean Six Sigma qui s’interrogent sur l’apport de la systémique dans la conduite du DMAIC,

– et enfin à toutes les personnes qui s’intéressent de près ou de loin à l’amélioration des organisations.

Commentaires 7

    1. Post
      Author
  1. Merci Michael pour cet article et la découverte du Lean Six Sigma par un exemple concret sur le thème de ce blog.

    J’étais justement en train de chercher un livre sur le sujet et de voir ce qui existait sur le marché. J’ai donc profité des quelques euros qu’il me restait sur mon compte paypal pour passer commande, ça fera partie d’une partie de mon épargne pour ré-investir dans mon développement personnel 😉

  2. Merci de l’intérêt que vous portez à cet article et à mon ouvrage.

    @ Rémy, désolé de ne pouvoir vous répondre mais je ne connais pas l’offre de suivi de budget sur internet… Mais j’ai souvenir d’avoir vu un article sur ce blog faisant un récapitulatif de ce genre d’offre (à moins que ce ne soit sur un autre blog traitant de la même thématique…).

    Au plaisir.

  3. Un article vraiment très intéressant et me réconfortant sur certains aspects de ma planification en cours de réalisation alors que je ne connaissait pas le Lean Six Sigma.

    3 questions tout de même à l’auteur :

    – pour la partie MESURER, peut-tu nous en dire plus sur le calcul du niveau 6 Sigma ? Niveau 6 veut-il dire qu’il y a un niveau 5, 4… ?

    – Quel logiciel de Mind map utilises-tu ? Je suis sur Mac pour ma part.

    – Sur la partie INNOVER, je vois que tu as noté la rapidité et l’efficacité ; As-tu un système de mesure précis pour chaque note donnée ou est-ce un classement par rapport à l’ensemble des éléments. En fait, je suis surtout surpris de voir une décimale ; Peux-tu en dire plus sur cette notation ?

    En tout cas bravo pour cette démonstration. Je prend connaissance actuellement de ton site.

    Stéphane.

  4. Bonsoir Stéphane,

    – Concernant le niveau 6 sigma… Un processus de niveau 6 sigma est un processus dont le niveau de qualité ne laisse passer que 3,4 erreurs par million d’opportunités, ce qui fait du 99.99966% de taux de qualité. (quand 1 sigma est = à 31%, 2 = 69%, 3 = 93,3%, 4 = 99,38%, et 5 = 99,977%). Ce niveau de qualité permet d’améliorer des processus dont les volumes sont très importants. Par exemple un taux de qualité de 99% pour la poste, qui achemine des millions de lettres par an, se transformerait en des dizaines de milliers de problèmes…etc.

    – J’utilise Freemind ou Freeplane (dispos sous mac me semble-t-il…)

    – Les notes sont mises arbitrairement, les décimales permettent que les icônes ne se chevauchent pas… ;-P Il s’agit plus d’une notre subjective que d’un évaluation sur des critères mesurés.

    Merci et au plaisir ! 😉
    Florent.

  5. Pingback: Les 6 erreurs fatales de l’article invité – Publier sur Esprit Riche | Devenir riche à votre manière

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.