J’ai enfin délégué le ménage

Michael Ferrari Finances personnelles 46 Commentaires

Je profite d’un voyage entre Londres et la Sardaigne pour revenir sur un changement mineur mais pourtant symbolique que j’ai effectué dans mon quotidien !

Cela m’a pris quelques années mais j’ai finalement réussi à déléguer cette tâche ingrate depuis quelques mois : le ménage.

De la théorie à la pratique

Vous connaissez la théorie qui dit simplement que si vous gagnez à l’heure plus que ce que ne vous coûte un service qui vous fait gagner du temps alors vous devriez payer pour le service ?

Si la théorie est simple, le « défi » réside toujours dans la mise en oeuvre. Lorsqu’il s’agit d’argent, le bon sens est relativement (relatif car on lit tout de même pas mal de co***ries) facile à avoir : passer d’une belle idée à sa concrétisation est compliqué : vos démons psychologiques resurgissent violemment.

Car si vous restez bloqué sur la belle théorie, vous ne comprenez pas pourquoi des gens empruntent de l’argent qu’ils n’ont pas pour acheter une TV dont ils n’ont pas besoin et agissent en dépit du bon sens en plaçant l’argent de leurs vacances en bourse. Ce n’est donc pas la partie rationnelle du cerveau qu’il faut « convaincre » mais bien la partie émotionnelle.

Et du côté de l’émotionnel, plusieurs sentiments peuvent bloquer la délégation d’un service comme le ménage :

  • personne n’a jamais eu de femme de ménage dans ma famille
  • quelqu’un qui s’assume ne fait pas faire son ménage
  • faire son propre ménage permet de garder les pieds sur terre
  • je ne suis pas SI riche
  • que vont penser mes amis ?
  • que va penser la femme de ménage ?
  • j’aime bien garder mon intérieur propre

Toutes ces raisons sont objectivement mauvaises et encore la liste pourrait continuer pendant longtemps !

Rationaliser puis imaginer

Listez les tâches que vous « devriez » déléguer !

Voici un petit système en 2 étapes pour arrêter de tourner en rond à ce sujet.

Nous allons commencer par rationaliser (eh oui!). En faisant ainsi, nous désactivons les raisons profondes qui pourraient mettre fin au « projet de délégation ». La théorie est celle évoquée plus haut : quel est le coût de la délégation que vous envisagez ?

Même si le coût que vous obtenez est supérieur à votre revenu horaire, ce n’est pas forcément une raison pour vous mettre en tête que « ce n’est pas pour moi ». C’est là qu’il est difficile de continuer à avancer.

Ensuite, pour ne pas rester coincé sur de bêtes calculs de coûts et l’hypothétique recherche d’une rentabilité, il faut passer à l’étape psychologique en imaginant simplement ce que vous pourriez faire à la place.

Dans le fond, l’objet de ce type de délégation n’est que très rarement la compétence (tout le monde sait à peu près faire le ménage). L’enjeu ici, c’est le temps : chaque heure dépensée ne pourra être récupérée.

Pour celui qui n’a pas de « projet » particulier, passer 2 heures par semaine à faire le ménage ou à faire autre chose reviens au même. Dans ce cas, c’est souvent l’argument rationnel qui servira à fermer la discussion : trop cher.

En revanche, si vous avez des projets, un loisir prenant ou n’importe quelle activité qui vous tiens à coeur, faire le ménage est une cible facile. C’est presque un choix évident.

Déléguer mon ménage n’est pas seulement un choix de bon sens, c’est un choix qui me permet d’avoir 2 heures de plus chaque semaine dans ma vie (et accessoirement d’avoir une maison plus propre que si tout reposait sur moi!). Déléguer, c’est en fait sortir une préoccupation de ma tête. Les bénéfices sont nombreux !

Pourtant loin de ces considérations un peu philosophique sur la nécessité de déléguer les tâches ménagères, j’ai mis de longues années à vraiment franchir le pas et je pense que nous sommes encore nombreux à nous accrocher sur des points sans importances pour nos projets : faire le ménage n’est pas important pour moi 🙂

Quels sont les points sur lesquels vous restez bloquez ?

Commentaires 46

  1. Pour moi faire faire le ménage consiste à faire partager en parti son intimité. Pour le moment, je ne suis pas prêt. Mais le temps aidant, je sauterai certainement le pas un jour.

    Pour répondre à ta question, je ne me vois pas déléguer la gestion globale de mon argent par exemple. Déléguer la gestion locative d’un bien immobilier est envisageable ou encore déléguer la comptabilité entreprise et l’optimisation fiscale mais tout déléguer me gêne.

    1. Post
      Author
  2. Pour ceux qui en ont les moyens pourquoi pas. Mais prendre une femme de ménage……on a déjà notre compagne 🙂 Je plaisante….je plaisante. Je sens que je vais dormir seul ce soir..lol

  3. J’ai eu cette réaction stupide envers un ami il y a quelques années. Je dis stupide car j’ai aujourd’hui un rythme de vie qui n’est plus du tout le même et je me passerais bien de cette tâche quand j’y pense.

    2 à 3h d’économisées par semaine, ça permet de mettre ce temps dans la cagnotte d’un projet perso ou une activité qui nous tient à cœur.

    En effet si je gagne plus pendant ces 3h que de les prendre, pourquoi ne pas faire appel à une femme de ménage 🙂

    J’y pensais dernièrement et c’est un élément facile à intégrer dans sa vie. Par contre, étant « bon » pour le ménage, il va me falloir une spécialiste, une vraie, car si je fais mieux qu’elle, elle va vite déguerpir 🙂

  4. Le ménage est effectivement un exemple du quotidien qui révèle beaucoup notre état d’esprit.

    Je délègue le ménage depuis des années, mais j’ai eu récemment une discussion avec une amie qui ne comprenait pas pourquoi je fais cela.

    En fait, cette amie m’a hébergé deux semaines pour les vacances et m’a demandé de faire le ménage. Je lui ai dit que j’allais payer une femme de ménage pour faire le travail à ma place, en avançant tous les arguments listés ici. Mais mon amie n’a pas compris et m’a formellement interdit de le faire, car elle craignait ce que les voisins allaient dire et les rumeurs qui allaient circuler à son sujet (en plus c’était sur une petite île donc ça n’arrangeait rien selon elle).

    C’est un point de vue que j’ai beaucoup de mal à comprendre, mais finalement nous sommes arrivés à un compromis, à savoir faire le ménage ensemble histoire de passer un moment plus agréable 🙂 . En voyage il faut savoir faire des compromis, surtout quand on est hébergé chez les autres 😉 . Mais il est clair que ma philosophie si on me demande de participer aux travaux de la maison est que l’on veut juste un résultat, et qu’il importe peu que ce soit moi qui le fasse ou quelqu’un que je paie pour cela, si cela me fait plaisir. C’est un point de vue que certaines personnes auront beaucoup de mal à accepter, et si c’est votre hôte, il faudra bien se faire une raison !

  5. Je suis un peu d’accord avec toi, mais pas vraiment pour les mêmes raisons. En fait, j’ai raisonne plus en plaisir pur. Faire le ménage chez soi est chiant, mais faire le ménage chez quelqu’un d’autre, en étant payé, donc, est gratifiant, ne serait-ce que socialement (on passe de femme au foyer à femme qui gagne sa vie). Donc pour être plus heureux, on devrait tous prendre une femme de ménage, et pourquoi pas, faire le ménage chez quelqu’un d’autre ^^

  6. J’ai sauté le pasen ce début d’année via une agence) mais nous ne somme pas tombé sur la bonne personne… Modification de la « feuille de présence » de manière douteuse, saut d’eau reversé sur l’aspirateur neuf => aspirateur HS, résultat pas « ouf » alors que nous estimions que 2h par sem pour un 40m² aurait du donné un résultat nikel.
    De mon coté je me moque de ce que pensent les autres, ma principale difficulté et de trouver la bonne personne et pouvoir lui faire confiance.

  7. Ce billet me rappelle une altercation que j’ai eu il y a quelques années avec un « ex ». Il ne comprenait pas le fait que je pense à prendre une femme de ménage un jour. Pour lui , c’était quelque chose de scandaleux, pour moi c’était juste une question de logique. Pourquoi me ferais-je ch*er à faire le ménage dans un grand appart ou une maison alors que déjà à l’époque, le faire dans un studio de 25m2 était déjà super « relou » et que je considérais avoir mieux à faire ?

    Pour quelqu’un qui travaille, et pire, pour quelqu’un de salarié, en gros il ne reste que le week end pour faire ménage, rangement, courses… Pourquoi faudrait-il gacher la moitié de son week end dans ce type de tache ?
    Quant au « qu’en dira-t-on », si on commence à s’en soucier, on n’a pas fini…

    Perso, je n’ai finalement pas sauté le pas, pour les mêmes raisons que Seb ! Et comme le dit Cédric, il faut pouvoir avoir toute confiance…

  8. Je pense que le raisonnement est logique Mickael, déléguer les tâches à faible valeur ajouté et focaliser son énergie sur l’activité qui te passionne ou qui est la plus lucrative. Idéalement les deux… Alors si en plus embaucher une femme de ménage ou un jardinier te fait faire des économies d’impôts, que demande le peuple. Il y a quelques années de cela, j’avais une personne qui venait faire mon repassage, bien pratique car elle faisait 5 fois plus vite plus que moi et mes chemises étaient 10 fois mieux repassées. Maintenant, je suis marié, donc…Mais certaines personnes argumenteront qu’elles prennent plaisir à faire le ménage, le bricolage ou le jardinage. Nous sommes plus dans un acte social dans ce cas et plus dans la corvée.

    Mes deux centimes,

    Nathanael

    1. Bonjour, votre femme aime t elle repasser ? Certaines personnes aiment cela. Mais est ce le cas de votre épouse ou préférerait elle déléguer ?

  9. Moi j’ai ma femme, cela me suffit. Elle fait la vaisselle, le ménage le week end, met le linge a sécher et je lui en suis très reconnaissant.

    1. Post
      Author
  10. Faire le ménage a toujours été une corvée pour moi. Et souvent je ne le faisais pas régulièrement.
    Déléguer cette tâche peut -être intéressante pour les raisons évoquées ci-dessus (déduction fiscale, gain de temps…) et donne du travail à une personne qui en a besoin.
    Mais s’astreindre à cette corvée peut aussi avoir un autre avantage, psychologique: on met de l’ordre dans ses idées et on s’oblige à une certaine discipline. Ce qui n’est pas négligeable.

    1. Je plussoie ton dernier paragraphe, Vincent !

      Aussi, c’est bête à dire, en cas de coup de blues, mine de rien le ménage ça vide la tête….

    2. Tout à fait d’accord avec votre dernière idee. Pour faire appel depuis peu à une femme de ménage, je peux dire que j’ai la chance de ne plus m’astreindre a certaines régulières et prenantes mais que pour la première fois ce week end j’ai eu du temps pour faire du tri, pour m’attaquer a du rangement (garage, etc) que je n’avais jamais le temps de faire car j’étais jsutement trop occupée autrefois à réaliser les taches ménagères de base qui « bouffent » quasiment un week end.

  11. A partir d’un certain niveau de revenu j’ai commencé déléguer de plus en plus de tâches de la vie courante. Le ménage bien sûr, puis le repassage, les repas 3 x par semaine, les courses (je confie ma voiture à cette occasion pour qu’elle soit lavée et que le plein soit fait), etc.
    Le temps qui passe n’a pas de prix, autant le vivre le plus agréablement possible et redistribuer un peu ses revenus en faisant travailler d’autres personnes.

    1. Post
      Author
  12. Le choix s’est imposé à moi comme une évidence quand j’ai eu ma fille et qu’il a fallu la faire garder le soir…

    Payer quelqu’un qui va juste jouer avec elle alors que moi je n’ai pas le temps le soir de partager quoi que ce soit parce qu’il y a toujours une lessive à faire ou l’aspi à passer ?

    J’ai cherché une femme de ménage qui assure en même temps la surveillance de ma fille… prix prohibitifs !
    Je me suis donc tournée vers des étudiantes, qui étaient contentes de la rémunération que je leur offrais, et ont tout assuré y compris le bain pendant qu’elles nettoyaient la salle de bain complète !
    Le ménage et le repassage n’étaient pas parfaits mais qu’importe, l’essentiel était ailleurs.
    Mais depuis que ma fille se garde toute seule, je n’ai plus personne car je culpabiliserais !
    Je sais c’est idiot mais éducation, quand tu nous tiens…

  13. Autant je me ne sens pas de faire venir quelqu’un chez moi pour faire le ménage, autant cet article me fait réfléchir très sérieusement sérieusement à déléguer le repassage!
    Après l’avoir laissé s’accumuler pendant plusieurs semaines je m’en suis tapé pendant 2 heures samedi, et il m’en reste encore! Même si j’ai rentabilisé en regardant un film en même temps, je me dis que ça m’a pris vraiment trop de temps sur mes précieuses heures de week-end!

  14. @Michael, Enfin des bons vieux article non delegue comme je les aimes, on dirait que tu t’es remis au travail.

    Sinon pour ma part, je suis passer par une societe de service a la personne a Paris qui m’a filler trois glandeur que j’ai vire apres 2H de travail. Ensuite mon ex femme trouvait sa trop intrusif et bobo. Finalement, nous avons trouver une excellente femme de menage qui bouclait tout en 3H/semaine, en plus recevait les courses et faisait le repassage de la semaine.

    Inconvenients: Faut faire le recrutement et la gestion op soit meme. Donner des taches precise et un delai. Bref de la gestion de projet pour les 3 premiers mois. Faut etre dans la maison avec le personnel au moins les 3 premiers mois donc pas de jogging pendant les heures de menages.

    Avantages: Quand on a trouve la bonne personne, on a 0.5 J de temps libre supplementaire. Je ne ferais jamais sa mieux qu’une vraie professionnel surtout pour le repassage.
    En France c’est deductible a 50% d’impots si en plus on a des CESU subventionner ca peut tomber jusau’a 4E net-net client.

    Pour ma part, j’ai maintenant une surface de 250M2 et ma femme travail a temps partiel et elle aime faire le menage, difficile de trouver une femme generation 70/80 qui fait le menage mais ca existe.

  15. Beaucoup de commentaires machos !
    Messieurs, les taches ménagères se partagent !
    Effectivement, il faut trouver la personne de confiance. J’ai chaque fois trouvé en prenant quelqu’un qui faisait déjà des heures chez les voisins. Et il ne faut pas oublier le préalable, qui reste toujours à faire : ranger avant la venue de la femme de ménage. Et là, on a déjà fait une bonne partie du boulot.
    Quand au repassage des chemises, que je déteste faire, elle est 10 fois plus efficace que moi, alors, c’est vite vu.

    1. Post
      Author

      Rectification, elles se délèguent 😉

      Sinon pour le repassage, c’est quelque chose que je n’ai pas délégué pour une raison simple : ça me prend 20 minutes par semaine et les personnes que j’ai pu tester mettent 1 heure pour le même volume soit par perfectionnisme soit par lenteur.

  16. Cest fou comme ce debat peut faire rage, notamment au sein de certains couples! J’ai moi même longuement hésité, et je commence à pencher en faveur de l’externalisation! Je n’aime pas faire le menage et les reductions fiscales permettent de deleguer pour peu d’argent (comparez cela au prix d’un restaurant! )

  17. Le Client est provoc certes! mais il pense par lui-même!!! Et il n’a pas tort non plus. Que ce soit pour le menage, les finances, le business etc… Peut-être est-il tout simplement comme il faut, selon lui. RESPECT!!!

  18. J’ai fait pareil pour mon déménagement: demandé à une entreprise de s’en charger. Parce que bon, trouver des volontaires pour faire cette tâche ingrate, perdre deux jours, louer un véhicule, très peu pour moi. Et l’avantage, c’est qu’ils démontent, transportent et remontent les meubles, donc si l’entreprise est sérieuse, ils s’engagent à ce que ce soit bien fait. Si on mets ça en parallèle avec les inévitables dégâts qu’on cause aux meubles en le faisant soi-même et les risques pour sa santé (ceux qui ont déjà déménagé un piano comprendront), même l’aspect financier est intéressant.

  19. C’est un sujet qui me parle particulierement, parce que j’en ai plus qu’envie… mais comme dis Michael, c’est une étape psychologique à passer ! Et le plus gros défi, c’est que ma mere est (etait, elle est à la retarite depuis le 30/09) femme de ménage, donc passer à l’acte serait en qq sorte un acte que ma mère apprécierait peu … Bon pour le moment, j’ai résolu le pb en mettant aussi mes enfants (ado) au boulot. A 3, 1 h par semaine… On s’en sort pas mal finalement. Et je peux me consacrer ainsi à mes autres projets !!!

  20. Je partage votre point de vue sur l’importance de réfléchir à déléguer ou non certaine corvée.
    Pour moi, je vois deux avantages à faire soi-même ou en couple les corvées:
    – Premièrement le ménage est une occupation saine. Ca fait faire de l’exercice tout en économisant de l’argent. On se vide la tête et ca sans avoir besoin d’allumer la rélé. Et une fois le ménage finit, j’éprouve toujours une certaine forme d’auto-satisfaction !!
    – Deuxièmement, ca me permet de garder les pieds sur terre. Malgré mes revenus, je suis comme tout le monde. Dans la vie, il y a certaines taches agréables et d’autres non. Il faut un équilibre que ce soit à la maison, comme au travail, et comme dans les loisirs aussi.

    Bien souvent au boulot, on peut reconnaitre à leurs comportements, les personnes qui participent aux taches ménagères. Ils sont plus respectueux des biens communs (la salle café, les WC par exemple!).

    Je pense que d’une certaine manière, les corvées permettent de faire un travail sur soi … mais ce n’est surement pas le seul moyen d’y arriver.

    1. Post
      Author

      Je ne partage pas du tout ton point de vue !

      Il n’existe aucune corrélation entre le fait de faire le ménage et le fait d’être respectueux des biens communs.
      Je préfère largement me vider la tête en faisant du sport qu’en faisant le ménage 😉

  21. Concrètement, vous avez des adresses d’entreprises de service intéressante ? Comment sélectionner la perle rare ? Moi j’ai peur d’être volé…Sinon je sauterais bien le pas.

    1. Post
      Author

      Il faut tester et voir ce que cela donne.
      Si vous avez à la base peur d’être volé vous n’êtes pas prêt. Continuez à faire votre ménage vous-même 🙂

  22. Tout à fait d’accord avec Camille également. 100% d’accord.

    Le développement personnel, l’esprit riche, ca passe selon moi par assumer les tâches ménagères.
    C’est selon moi un élément fondamental dans sa vision du monde au quotidien.

  23. Je fais faire mon ménage depuis plus de 15 ans. J’étais nouvelle sur le marché du travail à l’époque. J’ai toujours réservé un montant d »argent dans mon budget pour avoir quelqu’un pour m’aider dans cette tâche… qui n’a jamais de fin.

    Je ne pense pas que c’est une question de savoir si j’ai les moyens ou pas, mais plutôt de déterminer si c’est une tâche que je peux déléguer à quelqu’un pour pouvoir faire autre chose qui me passionne dans la vie et qui peut me permettre de me rapprocher de mes rêves.

  24. On devrait dire « employé de ménage » et non pas femme de ménage…

    N’arrivant pas à faire le ménage régulièrement (en couple) nous avons été tenté de le déléguer ou de l’externaliser !

    Mais finalement je n’ai pas voulu car pour moi c’est synonyme d’échec.

    Ne pas arriver à faire le ménage alors qu’on a du temps, c’est ne pas arriver à s’organiser, ne pas arriver à faire passer le nécessaire avant le superflu et le futile (regarder la TV au lieu de faire le ménage), ne pas arriver à se discipliner, en plus de la perte de savoir-faire !

    De plus, cela permet de faire de l’exercice, de se vider la tête, de mieux organiser ses pensées, et d’obtenir aussi un sentiment de devoir accompli.

    De plus, cela donne des idées pour améliorer sa pratique, faire le ménage plus efficacement et avec plaisir. (meilleurs outils, meilleur réflexe quotidien, optimisation des tâches).

    Après ce sera quoi, ne plus cuisiner ?

    Je préfère apprendre à savoir faire le ménage, à m’organiser et à garder les pieds sur terre (cela ne m’empêche pas de faire d’autres choses !), plutôt que de me transformer en « actionnaire de moi-même » sous couvert de réaliser des rêves !

    Mais bon je comprends que d’autres personnes fassent un autre choix, cela dépend de là où elles en sont dans leur vie, de leurs priorités, de leur emploi du temps, de leur richesse !

  25. Tu parles de déléguer la cuisine comme le summum du ridicule. Mais avoir une cuisinière à domicile n’est pas si incongru que ça. Franchement, les jours où je me donne du mal pour faire à manger, que c’est raté, et qu’en plus la cuisine est dégueulasse, je ne peux pas m’empêcher de penser « Quand je serais riche, je commanderais tout chez le traiteur ! » et pourtant, j’aime bien faire la cuisine.
    Déléguer la cuisine, serait à mon avis un investissement bien meilleur que déléguer le ménage : ce serait toujours délicieux, toujours rapide, et toujours propre. Evidement, là, je parle de traiteur, parce que l’idée d’avoir une cuisinière chez moi me perturbe : j’aurais l’impression de ne jamais être tranquille et toujours en représentation sociale. C’est l’inconvénient aussi chez la femme de ménage. Je déteste voir quelqu’un faire le ménage, je préfère encore le faire à sa place.

  26. Ben c’est vrai que pour moi, la cuisine c’est important, ça touche à un besoin fondamental, alors je me dis que si je le faisais faire, c’est que c’est révélateur de quelque chose qui touche à la condition humaine, et moi, perso, je ne l’accepte pas !

    Après c’est vrai, j’adore cuisiner, et au début en effet c’était long, fastidieux et raté aussi ! Mais maintenant c’est bon et simple. (il m’a fallu des années) Ca me permet une autonomie là-dessus.

    Après c’est vrai on ne peut pas savoir tout faire soi-même (j’aimerais aussi savoir coudre, bricoler etc).

  27. Bien vu pour tes retours sur le sujet. Je pense également que malheureusement en France contrairement à d’autres pays, on ne donne pas de petite tâche pour une pièce ou un billet, car s’y prendre de cette manière est mal perçu dans notre société.

    J’aimerai pouvoir proposer à quelqu’un que je connais, un ado par exemple, aller me chercher mon colis, me poster mes lettres etc … il serait content et moi je gagnerai vraiment du temps sur ces tâches.

  28. Ce post est un peu vieux mais je pense qu’il est toujours d’actualité …Perso si mes moyens me le permettaient je déléguerai sans souci ..j’ai horreur de faire le ménage et pourtant j’aime avoir une maison propre ..

  29. Ayant (enfin !) obtenu mon premier emploi, je n’ai plus temps de nettoyer mon nouvel appartement. J’avais alors besoin d’une personne pour nettoyer mon nouveau chez-moi. Le monsieur qui est venu faire le ménage était très amusant, sérieux, et, est comme moi, fan du PSG ! J’ai alors demandé à ce que ce soit ce monsieur qui vienne chez moi toutes les semaines.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.