Devenir riche, faut-il créer un blog ?

Michael Ferrari Démarrer un business, Finances personnelles, Idée d'entreprises 30 Commentaires

La prochaine fois que quelqu’un me parle de créer un blog pour gagner de l’argent, je pense que je le frappe avec un vieux bottin ! En fait, je suis fatigué que l’on me pose cette question sans cesse « Dois-je ouvrir mon blog ?« , voici ma réponse.

Je sais que le blog en tant que support fait parler de lui, c’est la mode. Internet est pratique, mais ne vous laissez pas bercer par l’illusion d’avoir trouvé le bon filon. Ce n’est pas plus facile ou rapide qu’une autre forme de business pourvu que vous sachiez vous y prendre.

Trop souvent lorsque quelqu’un me pose la question, c’est pour les bénéfices annexes que cela apporte comme le fait d’être chez soi à tenir le blog. C’est une erreur grave, une preuve de naïveté qui fait un peu de la peine comme si une fille souhaitait ouvrir un institut de beauté pour avoir des soins gratuits.

En fait, se poser cette question est comme demander « Où investir mon argent » : la meilleure réponse est « donne-le moi car visiblement tu es perdu ! ».

Le blog n’est qu’un moyen et se demander s’il faut en ouvrir un n’a pas de sens. Quelle est l’idée ? Qu’avez-vous à dire ? Qu’espérez-vous apporter au monde ?

Même en tant que business secondaire en plus de votre emploi, le blog n’est pas LE support absolu. Pour ceux qui l’ignore, j’écris sur mon blog depuis 3 ans et cela prend du temps, beaucoup de temps. Je ne m’en plains évidemment pas, j’aime ce que je fais mais si je voulais gagner de l’argent j’aurais d’autre moyens plus rapide que de passer des heures à rédiger des billets. J’ai choisi ce que je fais et je suis vraiment heureux de ma condition : je voudrais simplement que tout le monde arrête de croire que c’est la seule manière d’entreprendre ou de créer quelque chose.

En fait, le spectre des formes de business n’a jamais été aussi large grâce à la diffusion dans les esprits de l’autoentrepreneur et il serait limitant voir négatif de ne voir que le blog. Les fondamentaux du monde du business restent vrais : une idée pour démarrer, un projet qui tient la route, une équipe solide et du cash.

Vous n’avez pas à avoir une idée innovante, cela ne sert à rien. Essayez déjà de bien réaliser une idée éprouvée et on en reparle. Vous devez surtout avoir un bon projet, une vision de ce que vous souhaitez accomplir. Pour y arriver, l’équipe est essentielle. Elle n’est peut être pas constituée au départ mais c’est bien elle qui déterminera la réussite du projet. Certains investissent sur une équipe indépendamment du projet car ils savent que ce sont des bons. Enfin du cash ou un plan pour démarrer en autofinancement. C’est simplement la prise en compte de la dimension financière de votre aventure : combien ça va rapporter, allez-vous / pouvez-vous vous payer, comment cela va évoluer…

Vous voulez gagner de l’argent ? Les moyens sont infinis, commencez avec quelque chose qui vous plait et travaillez. Peu importe la forme, un business c’est beaucoup de travail, peut être un bénéfice au bout du compte et beaucoup d’expériences intéressantes 😉

Commentaires 30

  1. Me voilà 100% d’accord avec toi. Voilà un article qui change de ce que les gros blogueurs nous bassinent. C’est pourtant ce qu’ils promettent: en 1 an, des milliers d’euros par mois, les 4 heures par semaine….A croire que si tu as pas un blog, tu as rien compris à la vie:-)
    Sans parler des présentations à l’américaine toutes identiques, j’ai du mal:-)

    1. Post
      Author

      Ce n’est pas particulièrement à leur encontre car ils peuvent apporter de l’aide à ceux qui veulent y aller mais véritablement à l’attention des aspirants entrepreneurs qui oublient qu’il existe mille manières de créer et que dans tous les cas il faut bosser 🙂

  2. L’avantage avec un blog, surtout à cette époque où le marché du service et de l’information (produits immatériels) est en expansion, c’est de pouvoir démarrer un business et de se construire une liste de prospects qualifiée à moindre coup. Mais comme tu le dis, le tout est de savoir s’y prendre.

  3. Bonjour tout le monde,

    En lisant la première phrase de cette article, j’ai tout de suite eu à l’esprit une réflexion que j’avais déjà eu en lisant les blogs de development personnel et l’histoire de leur auteur.

    Biographie type:

    1/ J’ai une vie banale, éducation classique, comme tout le monde, je suis en plein dans la « rate race »,
    2/ J’en ai marre, il faudrait que tout ca change,
    3/ Je suis tombé un peu par hazard sur un bouquin de dévelopement personnel
    4/ Oh mais c’est pas mal ce theme, j’ai enfin l’impression d’etre compris. Allé, je me lance, je vais essayer de mettre un peu d’ordre dans ma vie en suivant les conseils prophérés sur les blogs, livre de development perso,
    5/ Apres quelques mois: He mais en plus ca marche ! C’est génial ! C’est vrai, j’ai mis de l’ordre dans mes finances perso, j’ai des objectifs clairs et je sais comment je peux les atteindre.
    6/ Apres avoir lu pas mal de truc sur le developement perso, j’ai l’impression d’avoir balayé à peu pres tous les sujets du thème et d’en maitriser les concepts.
    7/ Allé, pour commencer le chemin vers l’indépendance financière, je vais ouvrir un blog sur ce sujet, qui enseignera le developement perso à travers mon expèrience personnelle et mettre un peu de pub dessus pour faire du cash.

    La boucle est bouclée

  4. Eh bien ton discour c’est bien assagi avec les années. Évidement que le blog c’est le moyen en taux horaire le moins efficace de gagner de l’argent.

    Bloggeur: 31€/H pour les meilleurs en Europe
    Plombier/Charpentier: 50€/H
    Consultant IT independant en IDF: 60€/H
    Comptable certifié: 80€/H
    Consultant en strat. indep grande ville: 150-300€/H
    Avocat spécialisé: 250€/H
    et surtout artisan maçon : 30€/H

    1. Post
      Author

      Ton affirmation est un peu forte !
      L’argent n’est pas la seule composante dans une source de revenus, le temps non plus : le facteur psychologique est important (ce que ça « coûte » pour faire cette activité).
      Ex : l’avocat spécialisé qui est exposé à beaucoup de stress ou l’artisan qui doit beaucoup se déplacer.

      Cela dit je suis d’accord sur le fait que cela peut aller vite avec un de ces job 😉

      1. Oui mais ingéneur/chef de projet industriel chez renault à 15 net d’impots de l’heure et deplacement en twingo c’est quand meme plus stressant et plus chiant. L’artisan rencontre plein de femme au foyer en detresse et visite la region, l’avocat d’affaire compense en avantage psychologique lié à son statut. Dans tout les cas je déconseil les jobs à moins de 80-100K€ après 30 ans.

        http://www.lexpress.fr/actualite/economie/renault-l-enregistrement-de-la-mise-a-pied-de-l-un-des-cadres_981701.html

        1. Post
          Author
        2. « Dans tout les cas je déconseil les jobs à moins de 80-100K€ après 30 ans.  »

          Quels sont les jobs qui permettent de gagner « 80-100K€ après 30 ans » tout en étant dans « la rat race » ? Sachant que la plupart des cadres supérieurs, même expérimentés, sont plutôt à 60-70 Ke!

          Cela dit, tant qu’on y est, je recommande les jobs à plus de 200ke 😀

        3. Ben y en a pas beaucoup sinon tu es dans la rat race en effet. Mais pour de donner une idée mon boss à créer une société de produit telco avec 3 potes au chromosome il ont eu 0€ la premiere année et maintenant le plus jeune le Directeur Technique emmarge à 130K€à 29 ans et possede virtuellement 1.5 M€ en action. Donc c’est possible mais c’est rare tout comme ne pas etre dans la rate race. J’avais moi meme franchi la barre des 65k€ salarié à 27 ans. Parce que j’ai toujours considéré le salaire comme seul facteur de reconnaissance. C’est possible en misant sur la rareté ou l’expertise, L’expertise à moins de 15 ans XP ça marche pas vraiment donc tu te positionne sur un marché ou tu es rare (niche, géographie, risqué…)

        4. Ok je vois mieux, même si je pense que c’est « en dehors de la rat race ».
          Par curiosité, tu parles de quelle discipline et quelle fonction (commercial, ingénieur, …) stp ?

  5. Il est clair qu’il y a mille et une manières de se lancer dans l’entreprenariat.

    Cependant le blogging est une activité géniale dans le sens où on peut se lancer à temps partiel et avec très peu d’investissement !

    Tu dis que faire un blog demande beaucoup de temps, mais tu me disais récemment que tu passes environ 14 heures par semaine sur Esprit Riche. Ce n’est pas ce que j’appelle beaucoup de temps ! Cela te semble peut-être beaucoup parce que c’est une activité annexe que tu fais à coté de ton entreprise, mais si tu choisissais d’en faire ton activité principale (et tu le pourrais si tu le souhaites) tu ne trouverais pas que ça fait beaucoup ! 😉

    La preuve qu’un blog ne demande pas beaucoup de temps, c’est justement que tu arrives à développer Esprit Riche (et à coécrire un livre) tout en ayant ton entreprise à coté ! Moi même j’ai dû gérer ma 1ère entreprise pendant les 2 premières années de Des Livres Pour Changer de Vie, ce qui montre bien que créer et développer un blog à succès peut se faire à temps partiel.

    1. Post
      Author

      Je ne dis pas le contraire, c’est aussi le cas pour tout un tas d’autres métiers plus ou moins nouveaux :
      – vente à distance
      – construire des sites web
      – donner des formations
      – gérer un club de passionnés

      Il ne faut pas oublier que le temps que j’annonce est à remettre en perspective : mon blog existe depuis 3 ans et j’ai passé bien plus que cela au début et plus de 6 mois à temps complet dessus.

  6. Ben le blogging est pour moi en plein dans le 80 de la loi de Pareto. Il vaut mieux etre avocat d’affaire à son compte et travailler 14H/semaine et faire des choses sympa a coté (voyage, art etc…) que d’etre plongé dans un monde virtuel qui rapporte des cacahuetes et met en danger sa crédibilité et image de marque durablement. Si demain Olivier faisait un cours de Marketing, je n’investirais pas 3000€ le séminaire dessus mais à l’ESSEC oui.

    C’est un point de vue un peu subjectif mais sur le long terme, je n’y crois pas. C’est un peu comme être le Cindie Sanders du business. Ceci dit elle a qd meme ramassé 200K€ en 3 ans

  7. J’aime bien cette phrase :
     »
    En fait, se poser cette question est comme demander « Où investir mon argent » : la meilleure réponse est « donne-le moi car visiblement tu es perdu ! ».
     »
    Quand on débute dans le domaine, il y a beaucoup de formations disponibles qui surfent sur cette philosophie, je trouve.

  8. Oui le blog n’est qu’un moyen parmi beaucoup d’autres et qu’à la base, il faut avoir une idée / un projet. So what ? Il manque une seconde partie à cet article. Certes il y a un problème, que François a plutôt concrètement mis en avant, mais on attend une solution plutôt qu’une mise en avant d’un problème devenu aujourd’hui courant et banal.

    Le blog reste un outil qui sera très adapté pour certains projets : Pour écrire un livre par exemple, un blog peut être un formidable moyen de trouver des lecteurs, des testeurs, d’affiner son écriture, d’améliorer son expertise, d’apporter de la crédibilité au livre (ou le contraire).

    1. Post
      Author

      Oui surtout que je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas créer de blog ou que ça n’était pas utile 🙂
      J’ai simplement dit : ce n’est pas la seule forme de business et pour devenir riche ce n’est pas la plus efficace pour le moment.

  9. Pour ma part, j’ai du mal à comprendre comment on peut envisager le blog comme une profession ou une source de revenus dès le départ; On créé un blog parce qu’on a quelque chose à dire, l’envie de partager des informations, de communiquer sur une passion… Et une fois qu’on a un lectorat et qu’on publie régulièrement, on peut envisager de le monétiser. La démarche inverse, créer un blog pour gagner de l’argent, me paraît difficilement pérenne: ce sont toujours les lecteurs qui décident et si le contenu a peu d’intérêt, les revenus ne dureront pas…

  10. Les vents tournent plusieurs fois par mois, en ce moment, dans la blogosphère…

    En effet, tenir un blog sans autre motivation que financière est aussi absurde, selon moi, que de se donner pour objectif de devenir rock star en étant sourd (quoi que, à la réflexion, le second…)

    Beaucoup, beaucoup de blogs sont sortis comme des champignons en un an sur une thématique péri-développement personnel (enrichissement, productivité, objectifs, défis, ……………). Je suis bien placé pour le savoir, j’en tiens un… Bref, beaucoup de « me too » racontant les mêmes trucs, avec leur pubs et leur liens affiliés amazon (que je sois clair, je ne dis en aucun cas ça pour « Des Livres Pour Changer De Vie », qui était très tôt sur le créneau et qui propose un travail très conséquent sur chaque bouquin).

    Bref, si l’on n’a rien à dire, pas de plaisir ni de talent pour écrire, il y a probablement autre chose à faire qu’un blog, et ce même sur le net et même en vendant des produits (tout site de vente n’est pas un blog).

    J’ajouterai une chose : tous ceux qui suivent le schémas magnifiquement décrit par François ont l’impression que l’affiliation est un machin tout nouveau, révolutionnaire, auquel aucune génération n’aurait pu rêver et qui vont les rendre multimilliardaires. Hey, les mecs, se décarcasser pour convaincre les gens d’acheter un truc afin de toucher une comm’, ce n’est pas si neuf, ni particulièrement lié aux blogs (ni au net) : ça s’appelle être commercial dans le cas le plus élégant, et vendeur pour le commun des mortels, et ça se fait autant avec des Aston Martin qu’avec des aspirateurs ou des abonnements à France Loisir. On peut très bien réussir là-dedans, mais partir sur cette idée en croyant découvrir l’eau tiède, c’est s’exposer à pas mal de déconvenues.

    Finissons par une note positive : si vous aimez écrire, interagir, et que vous êtes attirés par tous les points non commerciaux que j’ai listé dans un article invité chez Olivier Roland (autopromo, mais je ne pousse pas jusqu’à mettre le lien 😉 ), alors bloguer est une activité géniale, car vous devenez une sorte de croisement entre un écrivain et un artiste de scène qui interagit avec son public à chaque performance.

    Et si en plus vous finissez par en vivre, que demande le peuple ? (Que ce soit pérenne ? Ah, là, la garantie semble faiblarde)

    1. oué, en plus ce qui est chiant dans cette monétisosphère, c’est que j’arrive pas à tout lire…

      c’est un peu comme quand tu rates un épisode de Derrick.. tu vis sur ta frustration..

  11. Avant de parler d’investissement pour de la rentabilité, il faut déjà faire un blog sur un sujet qui te passionnes. Car écrire un blog c’est avant tout transmettre son goût pour le sujet et donc il faut prendre plaisir à écrire et non le faire par contrainte.

    Créer demande du temps, de l’abnégation, de la motivation, le faire connaitre en demande 100 fois plus.

    Il faut d’abord que ce soit un plaisir! la rentabilité…faudra voir après et encore.

    Je pense aussi que ce n’est pas le meilleure moyen rentable.

  12. Une passion, un blog, générer du revenu c’est top mais un blog sera rentable à condition de vendre un produit à soi.

    Celui qui est passionné de voiture des années 60, je vois pas trop comment il fera pour s’en sortir. Un book avec des photos ? Un book pour réparer des voitures?

    Moi je pense qu’il faut étudier la niche avant de lancer un blog.

  13. Bonjour,

    je suis tombé sur cet article par hasard, et cela m’a renvoyé à ma propre expérience.
    J’ai commencé à écrire un blog il y a un an environ, et la raison principale était l’ennui : coincé dans une chambre stérile à l’hôpital, il me fallait une occupation. Ma passion d' »avant l’hôpital » étant le cinéma, un ami m’avait aussi conseillé à plusieures reprises d’écrire mes critiques sur un blog et de les partager.
    Je me suis donc executé, le bénéfice attendu n’étant certainement pas financier, mais plutot d’oublier la chambre d’hopital et être de partager sur un sujet qui me plaisait.
    Le résultat fut immédiat : j’oubliais la greffe de moelle, concentré que j’étais sur mes écris. J’ai également bénéficié d’un résultat innatendu : de nouveaux amis.
    Sorti de l’hopital, j’ai arretté d’écrire, l’envie avait disparue, d’autres choses plus plaisantes à mes yeux me tennaient occupé.
    Cette histoire illustre un point important : Pour tenir un blog, il faut avant tout être passionné par ce que l’on fait, avoir une envie réelle de partager, et peut-être un peu d’ego. Rémuneré ou pas, la question est secondaire, et ne dois jamais être le but.
    L’envie me reviens d’écrire car l’une de mes nouvelles passions (la construction de robots) me donne une envie réelle de partager ce que j’ai appris ainsi que le résultat final. Peut être écrirais-je un nouveau blog, on verra si je suis motivé.

  14. bonjour,
    ce n’est pas le blog qui permet de gagner de l’argent, mais son utilisation et sa monétisation.
    comme vous l’avez déjà signalé, c’est une facon parmi plusieurs de gagner de l’argent…

    il est évident que se contenter de vendre son temps, ne mène pas à la richesse…donc si vous passez votre vie à vendre votre temps à votre patron vous resterez toujours salarié et ce jusqu’à la retraite…par contre si vous vendez un produit , un service, un savoir…il vous suffirait d’en vendre plus pour gagner plus !

    cordialement
    http://meseconomie.com

  15. Bonjour et merci Michael
    En fait beaucoup de débutants se lancent dans cette aventure sans avoir vraiment un idée de bussiness,après moins de 90 jours ils tombent dans la désillusion.
    Le mieux c’est de se former avant de lancer une telle initiative.

  16. Pingback: Peut-on vivre de son blog en 2011 ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.