Comment ne plus jamais échouer quoi que ce soit (100 % garanti)

Michael Ferrari Améliorer sa vie, Réussite et succès 6 Commentaires

Philippe-Geffroy-photoPhilippe est coach et auteur du livre « Soigner vos problèmes d’argent » : argent et développement personnel. Chaque semaine, il publie sur Esprit Riche un article parlant d’argent et de ses secrets que nous avons parfois du mal à comprendre. Avec Philippe, nous avons créé le séminaire Créez la vie que vous méritez : une expérience unique pour obtenir ce que vous voulez de la vie. Voici Philippe !

Tout va bien (mais on ne le sait pas) !

Ce ne sont pas les événements de notre vie qui nous structurent, mais la manière dont nous les regardons et nous les vivons. Aujourd’hui qu’il est nécessaire d’avoir des objectifs, des buts, de les convertir en projets et de se mettre en action pour les réaliser. Je pense que c’est une bonne chose, c’est façonner sa vie comme un sculpteur ou un peintre font apparaître leur création. Notre vie est notre œuvre principale, non ?

En même temps, de ce postulat et de ses conséquences pratiques nait aussi un « problème ». La réalité se charge en effet de produire des événements dont certains vont se mettre en travers de son chemin. Vous avez décroché le business de vos rêves, mais la signature du contrat traine ; vous vous sentez bien dans votre job, mais on annonce un plan social. D’une manière générale, ce type d’évènement réactive l’une des 3 réactions de stress pour lesquelles nous sommes programmés : la peur et son comportement associé (la fuite) ; la colère et son comportement associé (l’attaque) ou l’abattement et son comportement associé (inhibition de l’action). L’une de ces réactions indique avec certitude non pas que l’événement en question est nuisible ou dangereux, mais tout simplement qu’il ne fait pas partie de vos plans ou de votre scénario. Le stress est un système d’alerte efficace, encore faut il se mettre au clair sur le sens des messages qu’il envoie !

Toute fixation d’objectif a pour corolaire de créer un enjeu psychique, des attentes, un espoir et nous considérerons ce qui nous arrive comme un succès UNIQUEMENT si cela est conforme à ce que nous avons imaginé ou projeté. Et inversement nous considèrerons comme un échec ce qui s’écartera de nos prévisions. Outre l’entretien de pensées et d’émotions désagréables, cette perception va accroître les risques de rendre la situation plus défavorable encore par des décisions inappropriées.

Faites donc ce simple état des lieux personnel en vous aidant de ce tableau. Reprenez des éléments de votre professionnelle ou personnelle que vous avez considéré, à l’instant T, comme des échecs et interrogez vous honnêtement sur l’impact moyen et long terme de l’événement. Un exemple personnel.

Événement vécu comme un échec

Pensées et sentiments éprouvés

Impact à moyen et long terme (ce que vous avez fait et ce que cela a produit)

Refus d’un prêt immobilier hors délai entrainant une perte financière Colère et frustration Plan massif d’épargne pour constituer un apport personnel

Investissement immobilier très performant

 

En fait, vous ne savez jamais ce que vous réserve la vie. Derrière « l’échec » il y a une pépite à découvrir… si vous la cherchez ! Soit « l’échec » vous a préservé d’un dommage plus grave (le gendarme qui vous arrête pour excès de vitesse vous protège d’un danger) ou il vous ouvre une opportunité nouvelle (l’important retard du TGV vous permet de fignoler le fond et la forme de votre présentation). Une fois ce constat réalisé, cela n’empêchera pas les réactions automatiques de stress, inscrites dans notre cerveau, de se produire. Mais il sera alors possible de les gérer différemment en orientant au mieux son énergie, il y a toujours quelque chose d’utile de l’autre coté du miroir, il faut juste changer son regard. Installer cette attitude transforme sa vie en profondeur.

Partagez vos exemples dans les commentaires…

Commentaires 6

  1. Oui c’est ce que je fais déjà au quotidien : c’est la positive attitude ! Toujours voir le côté positif des choses 😉
    Et comme on dit : tout malheur a son bon !

  2. Derrière cet article je crois que l’on pointe du doigt un risque lié au développement personnel : le désir de tout contrôler afin de tout réussir… Chose en fait impossible !

    Il est effectivement intéressant de voir ce que nous apporte une difficulté. De même qu’il est certainement nécessaire de savoir lâcher prise.

    En fait j’essaye de me concentrer sur les évènements sur lesquels j’ai prise. Je vous donne un exemple.

    Je suis fonctionnaire (enseignant) et mon avancement est plus ou moins prédéterminé par des grilles de notation assez rigides. Le gros de l’avancement est lié à l’ancienneté. Bien entendu mes notes (administrative + pédagogique) peuvent jouer sur la rapidité de gain d’échelon, mais lorsque vous voyez un inspecteur tous les 5 ans qui prétend jauger la qualité de votre travail, cela laisse rêveur…

    Bref, j’ai décidé il y a un an que la rapidité de mes gains d’échelon n’étaient plus un objectif. Parce que je n’ai pas assez de prise sur cet élément. Je me concentre donc sur d’autres objectifs plus déterminant et efficace à long terme : améliorer mes cours pour une meilleure reconnaissance de mes élèves, donner des cours particuliers pour arrondir les fins de mois sans dépendre de mon employeur, réfléchir à une évolution de poste plus rémunérateur…

    Dans d’autres domaines cette idée est applicable. Posez-vous cette question : sur quoi puis-je réellement agir ? Le reste n’a pas d’importance, inutile de se faire un sang d’encre pour des éléments trop aléatoires, ou dépendant de trop de facteurs extérieurs.

  3. badstef: Quel statut as tu pour donner des cours particuliers ? Le statut général des fonctionnaires est régi par la loi n83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires dont larticle 25 pose pour principe que les fonctionnaires consacrent lintégralité de leur activité professionnelle aux tâches qui leurs sont confiées.

  4. je trouve très intéressant de poser sur le papier « échec/impact/action correctrice »
    En plus de positivé, ça rappe qu’il n’y a pas de fatalité et que chacun peut apporter les solutions au changement désiré.

    Merci pour ce point de vue

  5. Ludo07 : donner des cours particuliers fait partie de mes projets, comme beaucoup d’enseignants d’ailleurs ! Je n’ai pas encore eu le temps de m’y mettre car comme tu le suggères, mon activité officielle me prend bien assez de temps.

    S’il y a des agents du fisc sur ce blog qui font la police, il va être déserté… Merci big brother… Et si j’aide un petit de ma famille, on m’envoie le GIGN ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.