Ces milliardaires partis de rien

Michael Ferrari Esprit riche 3 Commentaires

« La planète compte désormais 946 milliardaires. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, tous ne sont pas les descendants de princes arabes rois du pétrole, ni d’extraction noble, ni même enfants d’industriels historiques. Selon le magazine Forbes, deux tiers d’entre eux sont nés sans le sou et ont stoppé leurs études relativement tôt. »

Le Journal du net a fait un petit dossier sur les milliardaires qui sont partis de zéro.

On y retrouve un Français, François Pinault, mais j’ai une admiration pour Steve Jobs :

 » Steve Jobs, le co-fondateur d’Apple n’a pu achever ses études : il n’avait pas assez d’argent pour se payer la fac. Heureusement, dans le garage de ses parents adoptifs, au milieu des vergers d’abricots qui deviendront plus tard la Silicon Valley, il invente en 1976 la marque à la pomme qui fera sa fortune. Evincé de l’entreprise en 1985, il crée les studios d’animations Pixar, notamment réalisateurs du film à succès Toy Story. Rappelé chez Apple en 1996, il vend les studios à Disney et cassera la baraque avec le baladeur numérique iPod. Président d’Apple, il siège également au conseil d’administration de Disney et en est l’un des principaux actionnaires.  »

J’avais publié son discours à Stanford qui est mythique. Ce discours, qui depuis a été choisi par le magasine Challenges comme étant parmi les meilleurs discours, a fait la une du numéro 100.

Il est même possible de télécharger le discours sur le site de Challenges.

Je trouve les histoires de milliardaires toujours intéressante. Il n’y a pas de règles écrites et ils sont arrivés à devenir riche en mettant en œuvre leurs passions.

Commentaires 3

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.