Typologie de l’entrepreneur

Michael Ferrari Démarrer un business, Développement personnel, Investir en bourse et dividendes, Réussite et succès 9 Commentaires

Moonbow = Rainbow at Night

Quel est le profil type de l’entrepreneur ?

Si j’y réfléchis, je pense immédiatement à un jeune entre 25 et 30 ans plutôt célibataire et qui travaille dans une start-up internet. La réalité est bien sûr autre et plus diverse mais quelle est-elle ?

Une large étude menée auprès de plus de 500 entrepreneurs américains et dans les secteurs de l’industrie, l’aérospatial, l’informatique et l’électronique, la défense, la santé et les services fournit des résultats surprenants. Il faut le reconnaitre, le sondage comporte un biais : seul ceux qui répondent ont encore une entreprise.

Alors quels sont ces résultats étonnants ?

70 % des répondants ont indiqué que capitaliser sur des idées de business était très motivant dans le fait de devenir entrepreneur.

Si vous cherchez des idées, je vous rappelle mon ebook : « Trouver de démarrer son business » 🙂

Tout d’abord l’entrepreneur type n’est pas jeune. D’après l’étude,l’âge moyen du créateur est de 40 ans. 70 % ont indiqué être mariés au moment où ils ont lancé leur premier business et 60 % avaient au moins un enfant. Par conséquent, 75 % des répondants ont au moins 6 ans d’expérience dans le secteur avant de se lancer.

Ensuite ils sont intelligents. 75 % d’entre eux étaient dans les 30 % supérieurs au lycée et la moitié se trouvait dans les 10 % des meilleurs élèves. (L’histoire ne dit pas si c’est vrai mais c’est ainsi que les répondants l’ont présenté!)

La moitié des entrepreneurs ont été les premiers à choisir cette voie dans leur famille.

Riche ?

71 % viennent de la classe moyenne et moins d’un pourcent vient d’une famille riche. Généralement, ils sont mieux éduqués que leurs parents.

Le coup du succès ?

La plupart des répondants ont indiqué avoir lancé plusieurs business avant de trouver celui qui marche : 2,3 en moyenne même si 41 % d’entre eux n’ont lancé qu’une seule entreprise.

75 % ont indiqué entreprendre pour devenir plus riche et progresser dans l’échelle sociale.

Les personnes ayant un attrait pour l’entrepreneuriat dès le début sont différentes. Plus l’intérêt se manifeste tôt et plus le nombre d’années à travailler pour les autres est réduit.

60 % déclarent ne pas trouver d’intérêt dans le salariat mais seulement 4,5 % disent que c’est leur principal raison d’entreprendre.

Le document complet est The Anatomy of an Entrepreneur (Anglais).

Qu’est-ce qui vous surprend le plus dans ces résultats ?

image par G a r r y

Commentaires 9

    1. Post
      Author
      1. Olivier

        Ben non…..

        « seul ceux qui répondent ont encore une entreprise », ça sous-entend que ceux qui n’ont pas répondu ont perdu leur entreprise 🙂

        1. Post
          Author
          Michael

          C’est bien le cas.
          Les seules personnes interrogées ont encore une entreprise, par conséquent les autres entrepreneurs ont perdu leur entreprise et n’ont plus ce statut.
          C’est l’un des biais de cette étude.
          Bien entendu il y a des gens qui n’ont pas répondu à cette étude et qui ont par ailleurs encore leur entreprise 🙂

        2. Olivier

          Non, toujours pas.
          Avec cette formulation, on sous-entend que ne pas répondre leur a tous porté la poisse 🙂

          Peut être que tu comprendras avec un exemple similaire :
          « seuls ceux qui réussissent ont de l’argent » est complètement différent de « seuls ceux qui ont de l’argent réussissent »

  1. Fenice

    Très intéressant ce sondage. Le plus marrant, c’est de voir qu’il corrobore encore avec les études faites par Napoleon Hill qui, déjà à l’époque, évoquait une moyenne d’age de 40 ans et de profils mariés (ou du moins stables affectivement).

    Au final, pour répondre à ta question, la seule chose qui me surprend, c’est de voir que si peut de profils viennent d’une famille riche. Probablement aussi que ces derniers ont plus tendance à reprendre le business familial qu’à se lancer dans l’entrepreneuriat pur.

  2. Sow

    « Les personnes ayant un attrait pour l’entreprenariat dès le début sont différentes. Plus l’intérêt se manifeste tôt et plus le nombre d’années à travailler pour les autres est réduit. »

    Je ne peux que confirmer. 21 ans, en train de creer un business (et de passer son personal mba, ultra interessant). N’a travaillé en tout qu’un mois dans le moule salarial. Cela me fait horreur.

    « on éduque les enfants pour devenir de braves salariés, »
    C’est un des grand buts non avoués de l’ecole, faire perpetuer le systeme.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.