Témoignage : prendre conscience et AGIR, une quête personnelle

Michael Ferrari Esprit riche 5 Commentaires

Lorsque nous avons un blocage dans notre vie ou une situation insatisfaisante, nous avons tendance à commencer par accepter à l’image de la grenouille dans la marmite d’eau froide qui ne sent pas la température monter et qui reste donc joyeusement dans son eau. Avec le temps arrive un déphasage entre ce que l’on veut et ce que l’on vit : c’est la rupture avec un boulot, un conjoint, un style de vie…

Et du coup vient le moment de la prise de conscience que cela DOIT changer mais vous savez comme moi que changer est un processus. Et dans ce processus l’une des grandes difficultés c’est de mener à bout le changement pour se retrouver à nouveau en phase dans sa vie. De résister à tout ce qui nous entoure dont l’objectif est que nous ne changions pas.

Voici un témoignage d’une nouvelle lectrice. Je reçois des dizaines de messages de la sorte chaque mois et j’ai choisi de publier celui-ci car son auteur décrit bien les tiraillements et les doutes naturels que l’on rencontre lorsqu’on évolue.

Gardez l’oeil ouvert et la confiance tranquille envers vous-même.

Et gardez l’esprit riche 🙂

——————————————————————-
Bonjour Michael,

Je viens de découvrir esprit riche il y a quelques jours et je trouve que c’est un excellent site qui donne des clés pour avancer dans la vie de façon positive tout en cherchant au fond de nous même si notre situation actuelle et les décisions prises ou à prendre correspondent vraiment à nos valeurs.

Je dois dire que c’est un thème qui me parle car depuis 4 ans je suis employée comptable dans une grande boite où toutes les tâches journalières sont répétitives et non valorisantes à mon sens… De plus, la politique de cette entreprise n’est pas du tout tournée vers la reconnaissance de ses employés! En clair les personnes consciencieuses qui s’impliquent dans leur travail ont pour seul « récompense » de devoir combler les lacunes des autres… Je ne parle même pas des éventuelles demandes de formations ou même de renégociations de salaire qui sont systématiquement rejetées avec pour seule réponse : « Vous gagnez déjà bien assez pour ce que vous faites, et une formation n’est pas envisageable pour un employé. Estimez vous heureux que l’entreprise n’est pas encore déposée le bilan avec la crise actuelle ! » (pour info je gagne 1 300€ par mois et n’ai aucune possibilité d’évolution puisque pas d’accès à une formation…)

J’ai donc entrepris un gros chantier personnel en me demandant si j’étais prête à vivre de cette façon toute ma vie. La réponse qui m’est venue tout naturellement est NON ! Et c’est à ce moment là que sont venues toutes les autres questions ainsi que les doutes : que faire ? Comment ? Pourquoi ? Qu’est ce que j’attends vraiment de la vie ? Réponse : j’ai envie de voir le monde et de profiter un maximum de tout ce qu’il a à m’offrir…d’être libre d’aller et venir quand bon me semble et d’entreprendre les des projets qui me tiennent à cœur… On ne vit qu’une fois ! (j’ai d’ailleurs beaucoup aimé ton concept de grosse liste !) Mais ce n’est certainement pas avec ma situation actuelle que mon rêve d’indépendance va se réaliser !

Après quelques temps de réflexion et à l’âge de 27 ans j’ai décidé de prendre ma vie en main et de passer à l’action ! J’ai repris mes études il y a 2 ans en cours par correspondance (tout en gardant ce travail qui ne me plait absolument pas mais qui est très avantageux au niveau des horaires de travail : je termine à 16h30 et peut donc ainsi me consacrer à mes études une bonne partie de la soirée) afin de devenir expert comptable et de pouvoir monter mon propre cabinet, d’acquérir mon indépendance tant sur le plan financier que sur celui de la gestion de mon emploi du temps! J’ai d’ailleurs un tas d’idées que j’ai hâte de mettre en pratique ! Mais la route est encore longue…(environ 5-6 ans).

Il y a environ 1 an j’ai remis en question ma stratégie qui consiste à végéter dans une entreprise qui ne correspond absolument pas à mes valeurs dans le but de pouvoir avancer dans mes études… J’ai vraiment envie de me tourner vers les cabinets d’expertises comptables afin d’évoluer dans ma carrière professionnelle et d’avoir le sentiment que mes compétences sont mises en valeur ! Seulement voilà les horaires de travail en cabinet d’expertise comptable ne sont pas du tout les mêmes (50 à 70h par semaine en moyenne) que ceux de mon travail actuel (35h semaine)… Malgré tout j’ai envie de relever le défi même si de gros doutes persistent encore… Vais-je arriver à concilier les 2 ? Est-ce que le fait d’aller travailler en cabinet avant d’avoir valider mes diplômes n’est pas en quelque sorte l’abandon de mes projets ? Et pire que ça une question encore plus profonde qui est carrément une remise en question générale : est-ce qu’en ouvrant mon propre cabinet je vais arriver à concilier ma vie personnelle et mon travail ? (car je pars du principe que le travail dois être une passion mais qu’il ne doit pas trop empiéter non plus sur la vie perso). J’ai parlé de mes nouvelles interrogations à mon entourage qui m’a immédiatement conseillé à l’unanimité de ne surtout pas quitter mon poste actuel sous peine de ne jamais voir aboutir mes projets…(sauf mes parents qui me soutiennent mais qui me mettent quand même en garde sur le fait que ça ne va pas être de tout repos…)

Voyant que mon entourage ne partageait pas mes opinions je me suis mise à douter d’autant plus fort ! Et s’ils avaient raison ! Je me suis donc résignée à rester dans ma situation actuelle… Mais ça n’a fait qu’aggraver les choses. En effet, je me suis identifiée de plus en plus à mes collègues qui subissent leur travail, qui se plaignent toute la journée de leur situation, et qui ne font rien pour changer sous prétexte que c’est trop tard (un à des enfants, l’autre se trouve trop vieux, l’autre regrette de ne pas avoir fait des études quand il était plus jeune…) et que c’est leur destin ! Je me suis sentie coincée de tout les côtés, j’ai commencé à stresser de plus en plus n’arrivant même plus à trouver le sommeil. J’ai même eut des problèmes de santé et de dépression car je ne me sens pas du tout à ma place dans cette situation !

J’ai donc entrepris des recherches sur internet pour recueillir des témoignages d’autres personnes qui ont décidé de prendre leur vie en main et qui ont réussi malgré tout les obstacles !

Je suis tombée sur ton site qui m’a apporté beaucoup de réponses et de réconfort quant à mes projets grâce aux articles diffusés. En effet, sans toi je n’aurai sans doute jamais compris qu’on a tous une zone de confort qu’il faut dépasser pour avancer, ou encore qu’il faut s’entourer de personnes qui sont dans le même objectif de vie que toi afin de pouvoir se booster mutuellement (ça me parait maintenant évident que mon entourage me transmet ses propres peurs !). Je sais également que tout projet comporte sa part de peur et qu’il faut apprendre à la surmonter tout simplement en agissant ! Je suis persuadée que c’est complètement vrai car j’alimente ma peur en me disant que si je change de poste je n’arriverai pas à mes objectifs… comment pourrai-je le savoir si je n’essai pas ? Peut-être que c’est carrément le contraire qui va se produire! Et tu m’a également fait prendre conscience d’une chose essentielle à mes yeux : tout projet comporte une part de risque qu’il faut accepter pour avancer et que si tu ne fait rien tu ne prends certes aucun risque mais tu ne prendra pas non plus le risque de profiter de la vie à pleine dent !

J’ai encore beaucoup de chose à apprendre à travers ton site et notamment sur la gestion du temps qui dans mon cas me semble primordiale!

Mon témoignage est un peu long mais c’est pour te montrer à quel point ton site m’a redonner le goût de passer à l’action et d’écouter mes intuitions pour accomplir mes rêves !!

Je souhaite une très longue vie à ce site très enrichissant et te dis MERCI !!!
S.

Commentaires 5

  1. La question est simple : est-ce que vous pensez avoir plus de bénéfices dans cette nouvelle vie que dans votre vie actuelle ? Je pense que vous avez déjà la réponse mais vous avez une certaine appréhension. Et c’est à mon sens bon signe. Cela signifie que vous avez bien réfléchis aux différentes problèmes que vous pouvez rencontrer.

    Posez-vous la question : et si ça ne marche pas est-ce vraiment catastrophique ? De ce que vous nous dites non. Vous chercherez un nouveau travail similaire à celui que vous avez actuellement. Vous pourrez le justifier très facilement auprès d’un nouvel employeur. Ça montre votre volonté d’apprendre, de progresser, d’entreprendre. Après je ne sais pas s’il est difficile de trouver un travail comptable.

    Donc foncer 😀 ! Vous aurez au moins cette petite étincelle en vous réveillant le matin.

  2. Super témoignage qui illustre le phénomène de la « boule de billard ». Quand on donne un coup de canne dans la boule blanche, on en vise une précisément, mais la plupart du temps, par phénomènes de ricochet, ce sont d’autres boules qui bougent et qui en entraînent d’autres. Vouloir contrôler intégralement ce mécanisme est voué à l’échec, Aussi la stratégie d’avancer en marchant pour rectifier la trajectoire, trouver les bonnes ressources, éliminer les freins et les peurs est pertinente. Il manque peut-être une direction concrétisée par un projet de vie. Bonne route à S (trop mystérieux!)

  3. Beau témoignage.
    Rassure-toi, tu n’es pas la seule dans cette situation et la pression sociale est d’autant plus forte en temps de « crise ». Des gens qui sont employés depuis 25 ans ne peuvent pas concevoir autre chose que ce mode de vie et une entreprise fonctionne en vase clos : des employés côtoient des employés, donc au final l’ouverture d’esprit dans ce genre d’environnement est quasi inexistante.
    Courage, tu es jeune, profites-en pour lancer tes projets, d’autant plus qu’il semble d’après ton témoignage que tu ne soit pas faite pour vivre enfermée dans une boite à sardines.

  4. Salut,

    pour commencer je dirais que ton témoignage est vraiment exceptionnel et je t’encourage pour cela.

    Pour revenir à celui-ci, avoir un salaire de 1300€ est une très grosse somme dans mon pays et je suis sur que beaucoup feraient tout pour l’avoir et rester ainsi.

    Mais seulement tu as souligné un aspect qui me plait énormément, le fait de savoir que tu n’évolue pas et qu’à la longue tu effectue un travail qui ne te plais pas.

    Rien que pour cette analyse, je te dirais et te conseillerais te poursuivre tes rêves car ces eux qui te donnent l’envie de te lever chaque jour et d’aller tout faire pour obtenir ce que tu désires.

    C’est l’une des raisons pour lesquelles j’ai lancé mon blog.

    Pour terminer, VAS-Y, FONCE et VIS TES RÊVES.

  5. Bonjour S…,

    Je suis Lise coach professionnel, j’ai créé ma société fin 2013, après m’être formée au métier de coach sur Paris. Pour l’anecdote, j’ai toujours décidé de quitter une société si je perdais le sens de ce que je faisais. Quelle richesse vécue dans mon parcours. Je me suis formée au coaching, formée et certifiée à d’autres outils, je continue à développer des compétences que je mets au service des personnes que j’accompagne.
    J’ai pris à plusieurs reprises ces risques de quitter un poste pour un autre et pourtant j’étais alors seule avec 3 enfants. Je suis également repartie sur les bancs de l’université et j’ai toujours su trouver des opportunités et trouver des solutions à chaque situation. Je m’en suis toujours sortie et j’ai fait de merveilleuses rencontres professionnelles et amicales. Aujourd’hui j’accompagne les managers et les dirigeants, mais également les particuliers dans leur transition professionnelle.
    Considérant, que mon parcours est une force et que j’ai fait un choix de vie , accompagner les personnes pour leur permettre de révéler leurs potentiels.
    Un petit conseil, veille à poser des protections (à minima couvrir tes charges ), donne toi des permissions et avance vers ton projet tout en te faisant confiance et tu réussiras.
    Ce qui nous empêche d’avancer, ce sont souvent nos barrières mentales ainsi que nos peurs de l’incertain, de l’inconnu et c’est légitime. Mais l’inconnu ouvre également les portes d’un champ de possibles.
    Aujourd’hui, c’est une deuxième vie professionnelle que je vis, passionnante, une vie tournée vers ce qui m’est essentiel.
    Belle continuation à toi.
    Lise

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.