Stratégie patrimoniale : élaborez la vôtre

Michael Ferrari Finances personnelles Laissez un commentaire

L’une des questions les plus délicates lorsqu’il s’agit d’argent c’est de savoir quoi en faire, ce que l’on appelle la stratégie patrimoniale. Ainsi, bien au-delà de la constitution d’une épargne de précaution qui est la première brique, la stratégie patrimoniale répond à un objectif plus large et durable dans le temps. J’ai demandé à l’un de mes conseillers de répondre à quelques questions à ce sujet pour vous permettre d’en savoir plus car gagner de l’argent est bien mais le faire fructifier correctement est le vrai défi.

– Quel est l’intérêt d’une stratégie patrimoniale ? Concrètement, en quoi ça consiste ?

L’intérêt d’une stratégie  patrimoniale consiste à se fixer des objectifs : Sénèque disait : Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va. L’objectif d’une stratégie patrimoniale consiste à se poser la question «  Qu’est-ce qui me motive vraiment a épargner ? »

L’exercice consiste à écrire sur une feuille de papier baptisé : Mes objectifs à long terme. La tâche consiste à répondre à la question qui vous êtes : Qu’est-ce que je désire avoir dans les dix prochaines années :

Voici six questions qui devraient aider les gens à faire cet exercice :

–          Qu’est-ce que je veux faire ?

–          Qu’est-ce que je veux être ?

–          Qu’est-ce que je veux voir ?

–          Qu’est-ce que je veux obtenir ?

–          Où est-ce que je veux aller ?

–          Qu’est-ce que j’aimerais partager ?

Et tout en tenant compte de ces six questions, il faut essayer de répondre à la question principale : Qu’est-ce que j’aimerais obtenir d’ici les dix prochaines années ?

Il faut se fixer des objectifs à 1, 3 , 5 et 10 ans . Si votre objectif est de pouvoir acheter votre résidence principale dans 5 ans, il faut pouvoir évaluer le budget, le quartier où vous souhaitez habiter et surtout il faut visualiser la maison de vos rêves afin que tout vos faits et gestes vous permettent d’atteindre cet objectif.

Une stratégie patrimoniale consiste a orienter votre épargne et vous faire basculer du côté investisseur alors que vous étiez un épargnant. Il faut dynamiser son épargne sans prendre plus de risque et ne plus subir l’érosion de son épargne.

-Si  j’ai 25 ans et que je démarre dans la vie active, est-ce que cela me concerne ? N’est-ce pas réservé à ceux qui ont du patrimoine ?

A partir du moment où vous avez vos premiers revenus, il serait judicieux de pouvoir placer au moins 10 % sur des supports plus intéressants que le livret A. En effet, être riche consiste d’abord a dépenser moins que ce que vous gagner. Il faut essayer de vivre avec 90% avec l’objectif de pouvoir acheter le plus rapidement possible sa résidence principale. La gestion de patrimoine n’est pas réservé uniquement à ceux qui ont du patrimoine, mais surtout aux personnes qui se posent les bonnes questions et qui ont décidé de prendre leur avenir en main. Les retraites seront faibles et il faut s’y prendre le plus tôt possible afin de pouvoir être serein. La magie des intérêts composés (l’argent généré par l’argent gagné) était selon Einstein la 8ème merveilles du monde.

[Michael : C’est un peu l’histoire de l’œuf et de la poule : pour avoir du patrimoine, il faut en faire un objectif et y travailler!]

– Quels sont les points clés pour mettre au point ma stratégie ?

Les points clefs pour mettre en place une stratégie est la capacité d’épargne sur longue durée. En effet, 300 euros par mois pendant 20 ans, soit 72 000€ vont devenir plus de 150 000 euros avec le temps. Il faut se prendre en main le plus tôt possible avec des objectifs précis (achat résidence principale, étude enfant, achat résidence secondaire, retraite, santé).

– Si je veux me faire accompagner, que dois-je vérifier chez mon conseiller ? Combien ça va me coûter ?

Il est bien connu que les conseillers ne sont pas les payeurs. Les conseillers salariés des banques ne sont pas indépendant car ils ont des objectifs commerciaux très importants pour vendre des produits financiers peu adaptés et lorsque 2-3 ans plus tard, le placement sera décevant votre conseiller ne sera plus le même ( la rotation du personnel est une stratégie volontaire des banques). Aujourd’hui, les banquiers sont performants mais seulement pour les gens qui ont plus de 250 000 euros dans leurs banques, mais en dessous de ce montant c’est le néant total.

Les conseillers en gestion de patrimoine indépendant (CGPI), ils sont 4 000 en France, prennent le relais des banquiers privés et ils ont aujourd’hui plus de 700 000 clients qui ont la volonté d’épargner, de gérer et de transmettre un patrimoine. Ces professionnels sont les véritables architectes de votre patrimoine et ils pourront vous conseiller sur une longue durée. Afin de vérifier leur professionnalisme, il est judicieux de vérifier qu’ils sont bien inscrit à l’AMF (autorité des marchés financiers), à l’ORIAS et qu’ils sont bien CIF (Conseiller en Investissement Financiers). Vous devez connaître leurs expériences, et surtout il faut se méfier des vendeurs en défiscalisation  (loi SCELLIER) qui font ce métier depuis 1 an et qui auront changé de profession en 2011. Les conseillers en gestion de patrimoine indépendant (CGPI) travaillent par recommandation c’est pourquoi ils sont très soucieux de leur réputation qui permet au bouche à oreille de bien fonctionner.

[Michael : jetez aussi un oeil à la chambre des indépendants du patrimoine]

Faire appel aux services d’un cabinet de gestion de patrimonial ne coute pas plus cher que votre banque de tous les jours, et surtout le fait de ne pas être conseiller par votre banquier vous fait perdre de l’argent car vous manquez des opportunités.

Leurs rémunérations reposent en grande partie par les commissions de souscriptions des placements et pour des cas patrimoniaux plus complexes, ils vont travailler sous forme d’honoraires ou d’abonnements de suivis.

Les CGPI travaillent avec plus de 50 banques et ils vont faire de la veille concurrentielle afin de pouvoir proposer la meilleur solution patrimoniale.

– A quelle fréquence dois-je mettre à jour ma stratégie ?

Pour un bon suivi patrimonial, il est indispensable de faire un point au moins une fois par an, pour les plus dynamiques 2 à 4 entretiens par an seront nécessaires.

Contact

Si vous souhaitez passer à l’action, je peux vous mettre en contact avec cette personne, laissez moi un message :

Veuillez indiquer vos coordonnées pour être contacté le plus rapidement possible. Laissez de préférence un numéro de téléphone.

Si vous avez une préférence sur l'horaire auquel vous souhaitez être rappelé, précisez-le dans le message.

Nom

Email

Téléphone

Ville

Votre message

Veuillez recopier le code suivant captcha
ici :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.