Salon de l’immobilier à Paris 28-30 septembre

Michael Ferrari Investissement immobilier 1 Commentaire seulement !

 Ce week end je suis allé au salon de l’immobilier qui avait lieu espace champeret à Paris. Un salon est toujours l’occasion de rencontrer des professionnels d’un secteur donné.

Je n’ai pas été déçu du voyage.
Pour commencer j’ai découvert que l’entrée était payante. 5 €, pour paris ce n’est pas beaucoup mais pourquoi des gens payent pour ça ? Les invitations gratuites étaient sur le site Web !

Voilà déjà, comment j’ai économisé 10 €. Y’a pas de petits profits ma p’tite dame.

J’ai donc eu l’occasion de discuter le bout de gras avec diverses personnes : agent immobilier, conseiller en gestion de patrimoine, promoteur, représentant de l’ADIL.

Je suis notamment tombé sur un jeune agent immobilier (ceux qui vous vendent la défiscalisation comme produit) qui m’a presque agressé car je lui ai dit que je ne voulais pas de logement neuf.
Trop de problème, de risques de malfaçons. Bon, je jouais un peu la provoque pour voir les arguments… le problème c’est qu’il n’en avait pas 🙂

Dimanche j’ai assisté à une conférence sur les diagnostics obligatoires. Force est de constater que cela se complique à vue d’oeil. Le 1er novembre 2007, il devient obligatoire de faire diagnostiquer l’installation de gaz. L’ensemble des diagnostics seront regroupés sous l’appelation de diagnostic technique.

A prendre en compte également, depuis le 1er juillet 2007, le contrat de location d’une maison ou d’un appartement doit être accompagné d’un diagnostic de performance énergétique lors de sa signature ou de son renouvellement (équivalent au classement des appareils électroménager ou des voitures).

Un point primordial à retenir : la personne qui fait le diagnostic ne pratique pas (sauf demande expresse) de diagnostic dit « destructif ». Autrement dit, il n’ira pas décoller la moquette pour voir si elle repose sur des dalles contenant de l’amiante ou soulever les plaques du plafond pour examiner ce qui se trouve derrière. Pire, pour établir le diagnostic termite, il ne regardera que les poutres ou boiseries apparentes.

D’ailleurs le diagnostic sur l’état de présence des termites n’est obligatoire que sur décret du préfet du département concerné et avec le réchauffement climatique, il y a fort à parier que des mouvements d’insectes se feront.

Le diagnostic ne vous protège donc pas entièrement et ne signifie pas que le bien est totalement exempt de ce qui a été cherché.

Pour rappel voici l’ensemble des diagnostics :

  1. Risque d’exposition au plomb (ne concerne que les peintures et non pas les canalisations) (valable 1 an, nécessaire seulement si construit avant le 1er janvier 1949),
  2. État de présence d’amiante (nécessaire si logement construit avant juillet 1997),
  3. État relatif à la présence de termites (valable 6 mois, attention aux autres insectes xylophages ou champignons qui ne seront pas signalés),
  4. État de l’installation intérieure de gaz (valable 3 ans, nécessaire seulement si plus de 15 ans),
  5. État des risques naturels et technologiques (valable 6 mois),
  6. Diagnostic de performance énergétique (valable 10 ans),
  7. État des installations électriques (bientôt obligatoire seulement si plus de 15 ans).

Bref quelques enseignements intéressants et des contacts sympathiques.

Commentaires 1

  1. Guillermo

    J’étais à ce salon aussi. je l’ai trouvé assez mauvais. On sentait le désespoir chez les AI (de moins en moins de ventes). Il étaient sur les crocs !

    Je partage le fait que c’est toujours bien d’aller sur le terrain.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.