Réhabilitons le mot succès (où pourquoi vous ne réussissez pas)

Michael Ferrari Réussite et succès 9 Commentaires

Vous êtes jeune, beau et ambitieux ? Vous voulez réussir ? Pas de chance tout le monde autour de vous dénigre la réussite. Bienvenue en France 🙂

En faites, vous n’avez pas besoin d’être jeune ni beau seulement un peu ambitieux. Et cette ambition sera mise à mal par « l’ambiance générale ». Cette ambiance, c’est celle que l’on retrouve dans les médias (pour n’accuser personne) et que l’on ingurgite à l’école. Bien évidemment je généralise, comme toute généralisation ce que je dis est faux mais l’exercice vaut la peine d’être fait car c’est le quotidien que beaucoup d’ambitieux vivent, c’est leur réalité même si ce n’est pas LA réalité.

Même si le mouvement des Pigeons a montré qu’il y a des gens qui espèrent réussir et qui veulent récupérer le fruit de leur réussite, si vous êtes isolé ou « mal » entouré, la réussite ou le succès sont des gros mots. Nous avons des expressions courantes comme « Winner », nous aimons ceux qui échouent de peu, les éternels seconds, les Poulidors attirent souvent plus la sympathie que les vainqueurs. « L’essentiel est de participer » n’est-ce pas ?

Je regardais l’émission sur France 2 « La Grande Battle » où l’on voyait des groupes reprendre des airs de classique à leur sauce. Le public était invité à voter et à choisir son groupe préféré. Parmi les candidats, tous d’un très bon niveau, il y avait des groupes ayant une identité « régionale » comme Joanda, un positionnement décalé (du rock en kilt avec CelKilt) ,Whiskybaba ou Zic Zazou et du plus classique avec Conga Libre, Tony Vitti, Players Go Places et MattRach. Tous avaient une belle maitrise ma préférence allant à MattRach !

Le grand gagnant ? Le groupe  Zic Zazou qui utilise des instruments recyclés ou inventés. L’ironie du sort ? Le lot était 25 000 € d’instruments chez un partenaire dont évidemment ils n’avaient que faire. Un membre du groupe a dit « Avec les cartons on peut faire des instruments! ». Si je me risque à une interprétation, c’est que « le public » qui a voté lors de cette émission est significatif : on choisi ceux qui nous émeuve, ceux qui ont l’air de faire ça seulement pour s’amuser et qui ne comptent pas en vivre, ceux qui nous ressemblent aussi.

Le thème ferait une belle étude sociologique dans un pays qui prône l’égalité comme l’une de ses valeurs principales et qui à par conséquent parfois un peu de mal à réconcilier égalité et succès qui par définition n’est pas donné à tout le monde. Même si la notion d’égalité fut introduite au départ comme étant une égalité en droit et que nos gouvernants l’ont transformé en égalité à tout va (Relire les textes pour s’en convaincre), le contexte est ainsi.

Il est courant de rester dans le rang pour ne pas recevoir une critique, de ne pas prendre une initiative pour ne pas avoir à expliquer sans cesse les raisons qui font qu’un emploi en CDI n’est pas suffisant pour notre épanouissement. Cela ne doit pas vous arrêter. Que devez-vous en faire ? Rien du tout. Est-ce une excuse pour ne rien faire ? AHah. Sûrement pas. Sachez simplement que de temps à autre vous tomberez sur des personnes qui dénigreront le succès (personnes qui par définition n’ont pas atteint leur succès) et qu’il faudra passer outre car hormis ceux-là, il existe tous ceux qui avancent et créent chaque jour.

Un mot, des définitions multiples

Bien évidemment succès veut dire une chose différente pour chacun. Ceux dont je parle dans cet article s’imaginent souvent que le succès est la recherche de la réussite matérielle. Après tout n’est-il pas plus agréable de boire un verre de champagne au bord d’une piscine à débordement qu’un coca à la piscine municipale ? Mais le succès ce n’est pas ça. Pour moi, c’est simplement vivre la vie que je veux. J’ai rencontré des mères de familles, des artistes méconnus ou des salariés anonymes qui répondaient vraiment à la définition du succès.

Cela veut dire quoi pour vous ? Comment saurez-vous que vous y êtes arrivés ?

Commentaires 9

  1. Le jour ou je serai indépendant financièrement,c’est à ce moment que j’aurai atteint mes objectifs 🙂

    Quant aux gens négatifs, si ils ne sont pas en mesure de changer je finis par m’éloigner d’eux, car une personne négative est un frein qui vous tirera sans cesse vers le bas…

  2. Pour ma part je serai arrivé au succès le jour ou certaines personnes me diront que je les ai inspiré et que c’est en voyant ce à quoi je suis arrivé qu’elles ont eu envie de faire la même chose et même mieux!

  3. Pour moi, avoir du succès c’est atteindre ses objectifs et comme tu le dis, c’est avoir la vie que l’on veut.
    Aujourd’hui, je ne peux malheureusement pas dire que j’ai atteins le succès.
    La négativité des gens est une réalité. Pour atteindre le succès, il faut savoir se débarrasser des ondes négatives de notre entourage. C’est vraiment dommage que la socité française dénigre la réussite et le succès. Nous avons tellement de leçons à prendre à ce sujet de nos amis américains.

  4. Merci pour cette article qui me fait effectivement reflechir à quoi je saurais que j’ai réussi. En premiere reponse je dirais qu il s agit plus d un sentiment intérieur qui survient lorsque je suis en profond accord entre qui je suis et ce que je fais

  5. Je pense aussi que nous aurons réussi mon homme et moi lorsque nous serons indépendants financièrement. Peu de personnes dans notre entourage nous comprenne. On se prend des réflexions du genre  » vous etes pret de vos sous cest grave »  » l` argent cest fait pour etre dépense » tout ca cest soulant. Les gens ont vraiment de l argent pour ce qu ils veulent et on dirai que personne ne fait la difference entre une envie et un besoin. J ai des fois l impression que c est moi qui ne suit pas les regles de cette societe de consommation. Desole si je me suis embalee.

  6. Ahhhh 🙂 Merci Michaël, je commençais à croire que j’étais tout seul à penser que vouloir réussir c’est bien ! Je peux rentrer dans votre bande ? Parce que mes copains, ils aiment pas la réussite 🙁

  7. Pour moi, le succès, c’est d’être bien, de se sentir bien, d’assumer ses choix.

    Tout comme Wilfried Boulet, cela passe par l’indépendance financière, pour se libérer de ses 8h de bureau par jour.
    Ce n’est que la 1ère étape.
    Car après….vacances…sport…rien foutre….oui mais combien de temps??
    La suite pour moi serait alors d’aider ceux qui en ont besoin et qui veulent s’en sortir.
    On a qu’une vie, l’argent n’est qu’une idée aujourd’hui, alors pourquoi certains n’en ont pas et se retrouvent à dormir dehors à 50 ans, alors que toute leur vie passée ils ont été honnêtes et on travaillés pour un patron qui les a mis à la porte pour prendre un plus jeune…

    La vraie réussite, c’est d’apporter le bonheur aux autres, à ceux qui n’arrivent pas à l’atteindre !!!

  8. En attendant de réussir il faut pouvoir subir les réflexions négatives des blasés immobiles, les leçons des ambitieux qui n’ont jamais rien mis en oeuvre pour atteindre leurs ambitions.

    Il faut les éviter, sauf quand on ne peut alors au lieu de perdre du temps et de l’énergie à tenter de les faire changer…je laisse parler. Et redouble de travail

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.