Qui devez-vous arrêter de voir ? Dites merde à ceux qui vous nuisent !

Michael Ferrari Psychologie de l'argent, Réussite et succès 5 Commentaires

I'm Feeling Angry Today
photo credit: liber

Le thème de « A la croisée des blogs » de ce mois-ci est le ménage de printemps et ce n’est pas sans plaisir que j’ai choisi ce sujet : Comment identifier les gens qui vous nuisent et s’en débarrasser ?

Lorsqu’il s’agit de relations humaines, nous devons faire face à une grande disparité de personnalités et de tempéraments. Avec certaines personnes, les choses vont tout naturellement pour le mieux alors qu’avec d’autres, dès le premier contact, il y a un inconfort.

Faire le ménage

Mon objectif est de vivre en ayant une haute conscience de toute ce qui se passe. Cela veut dire que je veux pouvoir comprendre et interagir à un meilleur niveau avec les autres que je ne le faisait auparavant.

Cette plus grande sensibilité possède des inconvénients dont notamment le fait que chaque rencontre négative peut être perturbante puisqu’elle va générer de la frustration, celle de n’avoir pas pu atteindre mon objectif.

Cette frustration est un poids que je transporte après une rencontre peu satisfaisante et qui influence mon état d’esprit et donc ma productivité.

Il est intéressant de noter que cela peut autant arriver avec des gens que l’on ne connaît pas et dont on fait la connaissance qu’avec des proches. Lorsque cela arrive avec des proches, nous avons bien sûr tendance à trouver des explications plus facilement puisqu’on connaît mieux les gens.

Sur Esprit Riche, je  m’efforce d’éliminer tout ce qui nuit à ma productivité qui est le catalyseur de mes talents. Toutes les frictions de votre vie viennent dégrader les performances de votre catalyseur, votre productivité, et les relations à problèmes en sont une grande source.

En ce début de primtemps, il est grand temps de se séparer de tout ceux qui vous nuisent, parfois sans que vous le sachiez !

Repérer les fauteurs de trouble…

Alors comment repérer les fauteurs de trouble ?

Ce n’est pas le plus difficile. Je parie qu’en lisant ces quelques lignes, vous avez 2 ou 3 noms ou images qui vont sont venus en tête. Ce sont simplement les gens qui vous font réagir indépendamment de votre volonté. Ils vont font sur-réagir ou « sortir de vos gonds » même si vous arrivez à le cacher.

Honnêtement, si c’est le cas comment par eux !

Regardez également du côté de ceux qui vous accablent avec le sourire. Ceux-là sont plus vicieux mais existent. En fait, toutes les relations qui diminue votre estime de vous ou votre confiance en vous devraient être étudiées de prés.

Si vous ne pensez à personne, c’est que :

– vous êtes un anti-social pathologique et que vous ne vous préoccupez pas des autres

– vous avez déjà fait le ménage et dans ce cas cette article ne vous ai d’aucune utilité, partez !

– vous ne vous sentez pas vraiment gêné par une personne en particulier

et dans ce cas, je vous tire mon chapeau !

…les neutraliser…

Comment neutraliser quelqu’un qui vous nuit (sans en venir aux mains) ?

Il y a les relations subies, celles du travail et parfois de la famille, et les relations choisies (amis). Vous connaissez le dicton « On ne choisit pas sa famille mais on choisit ses amis » qui en dit long sur la qualité des relations dans la plupart des familles et des entreprises. Après tout, il serait surprenant que tout le monde s’entende bien.

Pour les relations subies, vous avez une grande marge de manœuvre. En fait, lorsqu’un collègue ou un proche de votre famille vous irrite, vous vous sentez prisonnier du fait que vous passez votre journée en face de lui ou que vous devez vous asseoir en face de lui à chaque repas.

Devinez quoi : c’est pareil pour lui !

Il prétendra sûrement le contraire, mais personne n’est à l’aise face à un mur. Le fait que la relation soit subie est un effet de levier pour vous : la personne sera plus motivée pour résoudre le problème. Le meilleur moyen pour que quelqu’un ne vous irrite plus consiste à apprendre à le connaître. Je sais qu’en lisant ça, certains vont faire des bonds sur leur chaise mais je répète : le fait que quelqu’un vous énerve est lié au fait que vous ne le comprenez pas. Avec le temps, vous pouvez apprécier n’importe qui.

J’ai vécu une situation un difficile : j’avais une relation subie et la personne avait des attitudes et des phrases qui avaient le don de m’énerver. Il me semblait en totale opposition sur de nombreux sujets. Seulement, je n’avais pas le choix et je devais régulièrement voir cette personne. J’ai mis plus d’un an pour l’apprécier mais j’ai réussi. Je ne partage pas la plupart de ses points de vue mais j’apprécie la personne. C’était pour moi quelque chose d’inconcevable.

Si vous souhaitez neutraliser une relation subie qui vous irrite, apprenez à connaître la personne. Plus facile à dire qu’à faire. Mais ça marche. Encore faut-il le vouloir.

L’autre angle que j’ai déjà utilisé, c’est l’approche sociologique. Lorsque quelqu’un m’irrite, c’est bien souvent quelqu’un de différent (croyance, milieu, valeur). J’essaie souvent de me comporter comme un sociologue qui étudie un groupe pour en tirer une analyse (ce qui revient à mieux comprendre le groupe et in fine, la personne).

Pour les relations choisies, arrêtez de les voir. La vie est trop courte.

…éventuellement les éliminer…

Comment éliminer quelqu’un qui vous nuit (sans avoir sa mort sur la conscience) ?

Relation subie :

Mettez les choses au clair et proposez un cessez-le-feu.

Voici un canevas d’email que vous pouvez utiliser :

Chèr(e) Machin,

Je prends le temps d’écrire un mail car la situation me pose problème. Je vois bien que notre relation n’est pas du tout correcte et je souhaiterais trouver une solution.

Chaque entreprise/famille se doit de fonctionner correctement pour que chacun des participants puissent toucher son bonus/s’épanouir/aider son prochain. Dans notre situation, je pense que tout le monde à intérêt à ce que nous soyons plus coopératif.

Notre chef/nos parents/le reste de l’équipe serait surpris d’apprendre les erreurs que l’on a commises à cause de notre manque de communication (et surtout ce que ça a coûté) et il vaudrait mieux que l’on trouve une solution/excuse/parade commune.

En effet, pour une raison que je ne m’explique pas, je souhaite faire la lumière sur la situation quitte à en appeler aux personnes qui nous côtoient régulièrement pour nous aider afin d’envisager sereinement l’avenir.

Je te propose simplement de commencer à en discuter et d’essayer de voir ce que chacun d’entre nous peut faire pour améliorer la situation.

Bien cordialement,


Relation choisie :

Coupez les ponts ! La vie est trop courte.

Voici un canevas d’email que vous pouvez utiliser :

Chèr(e) Machin,

Cela fait maintenant des années/mois/semaines que j’attends ce moment avec impatience. En dépit du fait que je ne comprends pas ta manière de réfléchir/le but de ton existence/nos différences, j’ai enfin pris la décision de t’annoncer solennellement que tu n’auras plus à subir l’affront que constitue ma personne.

Pour une raison que je ne comprendrais peut-être jamais, ta présence/le son de ta voix/les traits de ton visage soulèvent en moi une vague d’irritation et je souhaite définitivement m’économiser nos futures rencontres afin de préserver une harmonie intérieure.

Sache bien que je n’éprouve aucune rancœur mais que je serais éternellement reconnaissant à la puissance qui nous gouverne (si elle existe) de faire en sorte que tu disparaisses de la surface du globe/tu déménages demain matin/nos chemins ne se croisent plus.

Bien cordialement,

…et profiter de la sérénité retrouvée !

Vous vous sentez mieux ? Génial. Le temps d’une productivité optimale est retrouvé !

Commentaires 5

  1. Pingback: Nevermind sur Blogasty

  2. Merci pour ce super article.

    Il m’est aussi arrivé de faire le même genre de ménage.
    Un des plus difficile était celui de couper les ponts avec quelqu’un qui fut par le passé un véritable ami, mais avec qui les relations étaient devenue très destructrices.

    Couper les ponts était la meilleure décision à prendre pour me protéger, mais ce fut très dur…

  3. Pour apprécier mes collègues, j’emploie une méthode qui me va bien. J’essaye de tout simplement de ne voir que les côtés positifs des gens. Je ne connais pas à ce jour quelqu’un qui est fondamentalement mauvais (mêmes les pires collègues, j’ai toujours trouvé du bon). Et j’essaye de rire ou du moins accepter les défauts. A partir de ce moment, si on ne fait pas d’erreur de jugements, vous pourrez parler librement des défauts, ou point faible, de cette personne sans que ça devienne une critique non constructive. Enfin, le point le plus important, est de se concentrer sur le côté positif de la personne, ne voir que le bon, ne pas penser au mauvais. Et vous verrez des talents cachés mêmes au milieu des pires collègues qu’il ait était permis de rencontrer.

    J’applique cette méthode depuis 7 ans, et ça a toujours fonctionné!

  4. Post
    Author
  5. Pingback: La croisée des blogs: optimisation! [mis à jour!!] | Séduction

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.