Procrastiner : en finir avec cette mauvaise habitude

Michael Ferrari Améliorer sa vie, Développement personnel, Devenez plus efficace 5 Commentaires

u

Remettre au lendemain ce que l’on doit faire, par paresse, négligence, manque d’intérêt, etc.

Je suis toujours frappé par le temps que l’on passe à faire ça : reporter les choses, décaler, annuler, changer d’avis…

Voilà ce qui se passe souvent : à la lecture d’un livre orienté conseil pratique que vous avez trouvé très intéressant, vous fermez le livre en vous disant au fond de vous « ah j’ai appris des choses intéressantes pour plus tard ». Une fois le livre fermé, il y a très peu de chances pour que ce que vous avez lu soit mis en oeuvre.

La même chose s’applique à la lecture des blogs : je ne suis pas sur que le fait d’écrire un article sur la nécessité de faire ses comptes ait provoqué le fait que tous les lecteurs le font désormais.

Une autre situation pour illustrer ça, c’est lorsque vous avez un problème et que vous en parlez à un ami. Celui-ci vous donne des conseils et puis rien. Vous revenez 2 semaines plus tard avec les mêmes problèmes.

Parfois on ne reporte pas, il arrive même que l’on agisse tout de suite mais trop souvent, on se disperse.

Quoi qu’il en soit, le fait de reporter quelque chose que vous souhaitez faire ne vous avantagera pas.

On a tous des grosses flemmes, des jours avec « pas d’envies » et des matins difficiles, mais c’est un cap à passer.

Très souvent c’est même juste l’état d’esprit du moment qui provoque ça et il suffit de penser que l’on peut le faire pour en avoir envie.

Si vous laissez les choses s’accumuler, vous aurez rapidement l’impression que ces choses vous poursuivent et vous vous mettez en position de traîner la patte et d’agir sous la contrainte (temps, obligation légale,…).

C’est très souvent une question d’enthousiasme. Je me souviens lorsque je suis arrivé à Paris, je sortais très souvent (presque tous les soirs de la semaine à vrai dire) et j’étais en forme la journée. Le nouvel air (beurk) de ma nouvelle vie faisait que je pouvais rentrer tous les soirs à minuit et être d’attaque le lendemain matin aux aurores (9h pour les Parisiens c’est tôt). Si j’avais un truc à faire, je le faisais très rapidement pour pouvoir continuer à faire ce que je voulais.

Aujourd’hui après 3 ans passés ici, je ne pourrais plus faire ça. J’ai perdu mon enthousiasme pour cette activité.

Pour le reste, il est possible d’utiliser son enthousiasme pour se donner un coup de fouet et réaliser plus de choses dans une journée !

Lorsque j’ai un truc emmerdant à faire, il n’est pas possible d’être enthousiaste pour ça.

Dernier exemple en date : payez ses impôts. Si vous connaissez quelqu’un que ça rend euphorique appelez TF1, ils auront sûrement une émission à lui faire tourner.

Quoi qu’il en soit pour me motiver à faire ça et à ne pas attendre le dernier jour à 22h pour le faire, je me suis fixé une date et surtout j’ai imaginé le soulagement que j’éprouverai à m’être débarrassé de ce truc.

Cela m’a permis de traiter rapidement cette chose et de passer à la suite !

Les 2 clés sont donc : agir avec enthousiasme ou à partir du sentiment de soulagement futur.

Pensez-y !

 

Vous voulez devenir devenir beaucoup plus efficace et être moins stressé ? Jetez un oeil à Efficacité Zen

 

Commentaires 5

  1. Salut !

    Je te conseille la lecture de la définition du mot procrastination sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Procrastination que je trouve très intéressante.
    Elle explique le profil et comportements types d’un procrastinateur et surtout les raisons probables qui engendrent cet état.

    Tu connais le summum de la procrastination : faire faire à quelqu’un demain ce qu’on aurait pu faire aujourd’hui !

    😉
    loïc.

  2. Bonjour, sur ce point,: presque tous les soirs de la semaine a vrai dire ; je ne vous suis pas tout à fait ) billet intéressant en tout cas ! toujors un plaisir de vou lire, @+

  3. Pingback: Devenir auto-entrepreneur: Quoi, Pourquoi et Comment? | Faeric

  4. Pingback: TisseurDeToile » Blog Archive » Au lieu de travailler procrastiner (II)

  5. Pingback: vaincre la procrastination | Vie Explosive

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.