Pourquoi subissez-vous votre style de vie ?

Michael Ferrari Esprit riche 2 Commentaires

English:Image via Wikipedia

Le 8-17h (ou le 9-19h pour les Parisiens, le 9 to 5 pour les Américains) ça vous dit quelque chose ?

De nombreuses personnes ne choisissent pas leur style de vie. Le schéma traditionnel de l’emploi salarié est tellement imprégné dans les esprits qu’il est difficile de l’en déloger.

Pourtant, le style de vie standard ne correspond pas forcément à celui qu’il vous faut ou celui avec lequel vous êtes à l’aise.

Il est désormais toléré dans certaines entreprises que les femmes ne travaillent que 4 jours sur 5 mais, nous dit-on, cela aura des conséquences sur leur carrière.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’une des vérités sur esprit-riche est que l’on peut toujours changer les choses : là aussi c’est le cas !

Êtes-vous fait pour le train-train quotidien ?

La question qui fait sens est : est-ce que ce rythme me convient ?

Le rythme de travail majoritairement diffusé régit la plupart de nos activités. Ainsi, les routes et les transports en commun sont chargés sur une période courte le matin pendant que les gens se rendent à leurs travail et rebelote le soir.

Les métros et autres RER sont bondés et se rendre sur son lieu de travail est déjà un défi.

Le reste de la journée est toujours plus calme que ces 2 moments-là.

Chaque jour, ce schéma se reproduit vous faisant perdre du temps et de l’énergie dans les transports.

Le temps n’est pas la seule conséquence du style de vie salarié classique, votre présence requise et l’état d’esprit « coporate » en sont d’autres.

Ainsi, « on » attend de vous d’être là et d’accepter les valeurs de votre environnement, mieux de les diffuser à votre tour.

Même si le télé-travail se développe votre présence est requise chaque jour .

L’état d’esprit d’entreprise est aussi un élément posant souvent problème. La plupart des entreprises n’ont pas développé de culture forte demandant une adhésion de ses salariés, mais toutes les entreprises font travailler ensemble des gens qui ne peuvent pas s’entendre.

À l’occasion d’un jour de grève ou d’un jour où vous avez travaillé à la maison, vous vous êtes peut-être rendu compte qu’il était plus efficace de travailler différemment :

Horaire, disposition du bureau, organisation… plusieurs éléments peuvent faire que votre productivité s’améliore significativement en organisant différemment les choses.

Quel temps libre voulez-vous ?

Mais en fait, au-delà des inconvénients traditionnels, celui qui me semble le plus important est celui du temps.

Le temps est central. Il est la cause de toutes mes réflexions et de mes actions pour en avoir plus.

Dans le schéma traditionnel, le plus gros problème c’est que vous n’avez pas le choix sur l’utilisation du temps.

En dehors de vouloir du temps libre, la plupart des gens ne savent pas quoi en faire. Vous êtes-vous sérieusement posé cette question :

« Si j’avais seulement 3 jours de travail par semaine, que ferais-je du reste de ma semaine? ».

Essayez de répondre à cette question. Si vous ne trouvez rien, vous n’aurez pas d’intérêt à essayer de gagner du temps.

Le cas typique c’est celui de la crèche : vous devez passer chercher votre enfant à 18h dernier délai à la crèche. En tant que salarié sur Paris, c’est un défi quotidien que j’ai vu mes collègues relever par tous les moyens : au début expliquer la situation, puis refuser poliment ensuite trouver un pipeau et parfois pousser la gueulante…(l’ordre est bien sûr interchangeable)

Tant que vous serez salarié, votre marge de manœuvre sera assez faible mais rien n’est impossible. J’en parlerai plus tard.

« Et bien il suffit de s’organiser ! »

C’est bien souvent la réponse qui vous sera faite, cachant ainsi derrière ces mots le mais-tu-sais-bien-que-tu-n’as-pas-le-choix !

Organisez-vous, oui mais pour ne plus avoir à suivre ce type d’horaire !

En fait, prenez toujours du recul sur les choses. Typiquement dans ce genre de situation, pourquoi chercher à s’organiser dans le cadre fourni lorsqu’il serait 10 fois plus efficace de changer le cadre ?

Tim Feriss est quelqu’un qui a poussé cette idée loin.

Indépendant : organisez-vous comme bon vous semble

Pour avoir le choix, beaucoup de gens deviennent indépendants/freelance. Même si en faisant ce choix vous êtes du côté gauche du quadrant de Robert T. Kiyosaki, vous avez un emploi et non pas un système, vous aurez le gros avantage de pouvoir plus facilement moduler vos horaires.

De plus, si votre métier le permet, il sera peut-être possible de travailler à distance en ne voyant que très peu vos clients.

Il y a une bonne part de risques dans ce mode là, mais vous aurez l’opportunité de gérer votre vie différemment.

De nombreuses personnes ayant choisi ce mode voyagent beaucoup et travaillent en même temps : pour vivre dans beaucoup de pays du monde, un travail à mi-temps suffira.

C’est le concept de « mini-retraite » dont parle Tim Ferriss (j’adore ce gars!).

En étant indépendant vous avez la possibilité de créer un système. Le but de ce système c’est tout simplement de vous libérer. De vous libérer du temps et/ou de vous permettre de vous concentrer sur l’essentiel.

Tim Ferriss explique très bien ça dans son livre The 4 hour work week, il a délocalisé sa vie.

Il fait appel à des assistants à distance la plupart du temps situé en Inde. Ce choix, poussé à son extrême, lui a permis de réorganiser complètement sa vie.

Pensez-vous pouvoir le faire ? Qu’est-ce qui vous retient ?

Commentaires 2

  1. Antoine

    Salut Michael et merci pour ce joli billet et plus généralement pour ce blog que je consulte régulièremet !

    Personnellement je suis encore étudiant, j’ai 22 ans et c’est vrai que je ressent ce mal-être à l’idée de rentrer dans un train-train quotidien, train-train qu’on essait de nous présenter comme la suite logique après les études.

    J’ai cette âme d’aventurier que la banalité use et ennuie. Pour tout vous dire, j’ai sacrément envie de créer ma boite et régir comme je l’entend ma vie professionnelle, en tant qu’acteur et non comme l’outil d’un patron qui lui aura osé prendre sa vie en main. Car selon moi, c’est en effet une question de choix, il faut oser, il faut le vouloir, s’en donner les moyens.

    Il me reste 2 ans d’études que je souhaite vraiment mettre à profit pour mettre sur pieds les 2-3 projets que j’ai en tête. Car c’est marrant, mais je vois les années d’études comme des années de bonus, des années où on est hors système et où on peut prendre du recul sur son avenir… préparer son coup en quelque sorte, pour qu’une fois terminées, il ne reste plus qu’à mettre en place son plan professionnel.

    Je trouve ça trop triste de voir la personne comme un outil qui servirait à l’enrichissement d’une succession d’entreprises. Créer son emploi, ça c’est l’aventure ! Une carte, une machette et c’est partit !

  2. Pingback: Comment arrêter de faire des heures de présence au boulot ? | Devenir riche à votre manière

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.