Placement PEE : vos conseils

Michael Ferrari Finances personnelles, Gérer et épargner 16 Commentaires

Voici un email que j’ai reçu et je voudrais réaliser un petit exercice : vous laisser répondre ce que VOUS pensez être la bonne solution. Nous en discuterons ensuite. A vous !

Bonjour Michael,

Je suis ton blog depuis maintenant quelque temps. J’ai investi dans ton livre devenez riche. Je l’ai déjà lu en entier. Et je commence à appliquer les conseils qui se trouvent à l’intérieur. Je trouve le livre vraiment très bien fait.
Cependant, il y a un grain de sable dans le rythme tranquille que j’avais entrepris sur le sujet qui vient d’arriver. J’ai reçu un papier de mon entreprise au sujet de l’épargne salariale qui me demande de me prononcer rapidement, sur ce que je compte faire de la participation au bénéfice de mon entreprise. Je n’avais bien sûr pas prévu une telle chose. L’enjeu n’est certes pas bien important on parle de 450 € mais j’aimerai le placer correctement et c’est là où je pense que tu peux m’apporter une solution. Parce que je m’y perds et je n’ai pas vraiment eu le temps de me documenter sur les différents fonds de placement.

Je vais expliquer la situation dans laquelle je suis pour te donner les éléments qui me semblent nécessaires pour que tu sois en mesure de m’aider.

Donc j’ai presque 25ans, je suis en dernière année d’école d’ingénieur et en apprentissage. Donc je ne paye pas mes études et j’ai un salaire (1000 €/mois environ) + des APL à 200 €/mois pour le moment. Cependant avant d’être en apprentissage j’ai eu besoin de souscrire un emprunt étudiant ( 25 000 €).

Concernant ma situation d’épargne j’ai un Livret jeune ( 2400 €), un livret A que je suis entrain de remplir pour faire une épargne de précaution il est actuellement à 5 000 €.
Un PEL que j’alimente au minimum pour le moment (46 €/mois) mais il est à 4000 €.
J’ai des obligations que j’ai hérité de ma grand mère qui arrivent à échéance bientôt et qui peuvent me permettre de rembourser une grande partie de mon emprunt (20 000 €)
Un PEA avec des actions individuelles prise par mon père au moment où je le laissais encore gérer mes comptes ( valeur actuelle 900 €)

Mes objectifs actuels sont de continuer à augmenter mon épargne de précautions tout en préparant le lancement d’actions d’épargne sur le long terme.
En toute logique il serait cohérent de placer les 450 € dont il est question ici en actions pour lancer une opération sur le long terme d’épargne. Oui sauf que le PEE qui m’est proposé par mon entreprise est assez limité en choix (3 placements différents possibles) de plus je n’ai pas de visibilité sur le temps où je vais être dans l’entreprise. Je m’explique mon contrat d’apprentissage va jusqu’en aout 2011.
Au-delà tout est possible. Il est probable qu’il me soit proposé un CDI par mon entreprise vu qu’ils sont contents de mon travail.
Autre option possible, il est envisageable que je fasse une poursuite d’étude vers un master spécialisé durant le master. Je pourrai avoir un contrat de travail en même temps et donc peux être continuer avec mon entreprise actuelle soit aller vers une autre ou alors devoir payer le master moi-même ( 13 000 €), la dernière étant un départ de l’entreprise (pas de CDI proposé, ou alors salaire plus intéressant ailleurs et/ou mission)

Je me demande donc laquelle des options est la plus pertinente parmi la liste suivante compte tenu de tous ces éléments :

– récupérer le cash (je n’en vois pas l’intérêt maintenant, j’ai justement intérêt à garder l’argent placer pour être défiscalisé au moment où je pars de l’entreprise pour l’impôt sur le revenu)
– placer cela en monétaire avec le profil suivant : https://www.ca-els.com/part/product/?isin=QS0009031830&doc=fp#tabs (option par défaut)
– placer cela en obligation avec le profil suivant : https://www.ca-els.com/part/product/?isin=QS0009034404&doc=fp#tabs
– placer cela en action avec le profil suivant : https://www.ca-els.com/part/product/?isin=QS0009034412&doc=fp#tabs

Qu’en penses-tu ?
Je te remercie par avance de ta réponse

Je trouve ton blog très bien, j’ai beaucoup appris grâce à lui, j’espère qu’il va durer encore de longue années 🙂

Cordialement

Marc

Commentaires 16

    1. Post
      Author
  1. ça dépend de l’abondement proposé par son entreprise
    Chez nous c’est 300% presque tous les ans, c’est même pas discutable moi je mets le max (dans les 700 euros) 🙂

    Et puis quitter la société (même en cas de démission je crois) fait partie des clauses qui permet de retirer tout ou partie de son capital.

  2. Bonjour Marc,

    J’ai reçu la même chose et me suis poser les mêmes questions. Voici quelques remarques qui m’ont aidé à faire le bon choix:
    -les placements proposés sont ridicules, les rendements assez risibles et on a un controle très limité sur ce que l’on veut faire de cet argent (je parle dans le choix du placement des actions ou des obligations).
    -Au regard de l’inflation actuelle et qui risque de s’emballer encore cette remarque precedente est encore plus vrai: le rendement réel semble être quasiment nul.
    -le contexte fiscal ou l’Etat est aux aguets financierement parlant ne va pas aller en s’arrangeant. Tout ces placements « grand publics » seront les premiers visés. Alors certes pour l’instant il n’est pas soumis à l’impot sur le revenu. Mais qui sait dans quelques années ce que tu pourras en retirer.

    Mais pour conclure, comme le dis le commentateur précédant: tout dépend de vos objectifs (et de votre situation, si le taux marginal de ton IR est de 14% ce n’est pas la même chose que s’il est à 41:))

    De toute façon, c’est une opinion personnelle, mais le chemin tout tracé pour les investissements (comme ces fameux PEE) ne sont jamais une idée très rentable. Il vaut mieux sortir des chemins battus sur on veut devenir riche. CF l’exemple salariat vs freelance.

    Bonne journée à tous

  3. Je partirais évidemment sur le PEE. Par contre, concernant le profil, le choix est assez limité, mais ayant un caractère joueur, je pense que je choisirais le PEE Action.
    A+

  4. Salut,
    Pour donner un avis concret. Tu vas devoir te décider dans les 2 mois qui viennent sur ta poursuite d’étude ou non. Les taux d’emprunts augmentant et le risque inflationniste pesant, le placement en obligation n’est pas intéressant en ce moment. Mon premier conseil est donc de récupérer les 20 000€ d’obligations à échéance pour rembourser ton prêt ou payer ton mastère. Tu arrivera dans la vie avec un minimum de dette et cela te coutera moins cher qu’un petit rendement obligation.
    Pour ce qui est de tes 450€ de participation., je te conseil de les placer en action pour équilibrer ce que tu possèdes déjà en monétaire. Tu peux aussi t’en servir pour le paiement de tes études vu que tu ne sera pas imposé étant apprenti (sauf CGS , CRDS). ou les mettre sur PEL, PEA.
    Mêmes si tu quittes l’entreprise cette année cela ne te coute rien de les placer en PEE sauf si frais d’entrée. Si tu le souhaites, tu peux même les laisser 5 ans après avoir quitter l’entreprise

  5. Bonjour,

    D’accord avec Rafik, le PEE EN ACTION peut être un très bon choix de placement.

    Dans mon entreprise, par an nous sommes abondés 100% jusqu’à 1000 euros, 70 % entre 1000 et 3000, 25 % entre 3000 et 5000 et 10% au delà (je ne sais plus quelle limite).
    Le maximum annuel est de 1/4 de son salaire brut.

    Les cas de déblocage sont les suivants: mariage/pacs, enfant, achat résidence principale, construction pour résidence principale, il en reste un que j’ai oublié!

    Tout est investi en action, donc le capital peut baisser, mais vu l’abondement de l’entreprise, pour mon cas je considère cet investissement peu risqué.

    A court terme si tu es dans une situation de déblocage, il faut bien calculer pour être sur d’être abondé au moment du rachat.
    A long terme, cela peut être intéressant si les dividendes sont interessants et que l’entreprise a de l’avenir. Dans mon cas en 2011, les dividendes versés seront de 4,9%.

    Enfin en générale, les actions sont achetées avec un décote sur le cours de l’action, cela fait un petit plus!

    – ton entreprise peut aussi proposer différents fonds, comme cela à l’air d’être le cas pour toi.
    Je suis plus réservé, car les rendements de ces fonds sont souvent moindre. L’avantage est qu’en général, les frais d’entrée et de gestion sont nuls.
    Tout dépends du gestionnaire du fond.
    Encore une fois, si tes versements sont abondés, il est toujours intéressant de placer jusqu’au maximum de l’abondement, cela même si le choix est restreint.

    Tu as 25 ans comme moi, mes conseils sont donc plutôt factuels…

    Dans ton cas, garde de côté ce qui pourra servir à terminé tes études, c’est déjà ce que tu fais donc continue.

    Si il te reste de l’argent, récupère l’abondement de ton entreprise.

    Si tu en as encore…?!!! plein d’autres choses à faire!

    Pour terminer, des entreprises proposent aussi des PERCO qui sont abondés.

    Vive l’abondement.

    Peut être que je m’emballe un peu, y a t il d’autres avis sur l’abondement ‘entreprise?

    1. Cas de déblocage:
      – mariage,
      – naissance ou arrivée au foyer en vue d’adoption d’un troisième enfant puis de chaque enfant suivant,
      – divorce ou jugement de séparation ou dissolution d’un PACS si le salarié a la garde d’au moins un enfant mineur,
      invalidité correspondant à une incapacité d’au moins 80 %(du salarié, de son conjoint ou d’un enfant),
      – décès (du salarié ou de son conjoint),
      – cessation du contrat de travail (fin de contrat à durée déterminée, démission, licenciement, départ ou mise à la retraite),
      – création ou reprise d’entreprise par le salarié ou son conjoint,
      – acquisition ou agrandissement de la résidence principale,
      surendettement,
      – jugement de liquidation judiciaire ou de cession totale de l’entreprise.

      source: http://vosdroits.service-public.fr/F2142.xhtml#N1012F

  6. Je ne comprend pas bien, ou est le probleme avec les impots ?
    Avec 1000 € par mois on ne paye pas d’impot sur le revenu , donc je ne voit pas l’interet de bloquer cet argent pendant 5 ans .

  7. Le placement sur le PEE est la meilleure solution (on esquive l’imposition). Bien que pour 450€, cela ne change pas grand chose.
    Ensuite, le PEE n’y a t’il pas un Compte rémunéré?
    Sur mon PEE, c’est le placement le plus rentable depuis les 2 ans que j’ai accès au PEE!

    Concernant le reste du profil, je dirais dans un premier temps continue tranquillement d’alimenter l’épargne de précaution.
    Une fois que tu travaillera, et donc avec un salaire plus conséquent, tu auras déjà une épargne de précaution, et tu pourra t’orienter vers d’autre horizon. (épargne, immobilier, obligation, …)

  8. Pour ma part je dirais que le PEE n’a d’intérêt que dans l’abondement de l’entreprise. Rien de plus. Si c’est pour sortir une renta sous les 5% cela ne vaut pas le coup.

    De plus vu les tensions sur les différents marchés, ce que va nous dire Olivier Delamarche comme tous les mardis sur BFM, on est certain de rien du tout.
    Alors autant avoir la main sur ses fonds et les garder près de soi.

    Mes préconisations, de l’investissement en valeurs tangibles (vin, art, immo Allemagne).

  9. Marc,

    Pour information, il y a pas mal d’avantages à être apprenti (et ce à tous niveaux). Lors de la déclaration de revenus d’un apprenti : seul les salaires au dessus de 15361 € sont imposables.
    Si revenus en dessous de cette somme, on déclare 0
    Si revenu au dessus on déclare seulement la difference.

    A bientôt,
    Julien

  10. Merci à tous pour vos commentaires,

    J’ai finalement tranché en faveur du fond monétaire, surtout à la vue des choix très très limité offert et avec un potentiel risque élevé (surtout le marché obligataire). il est clair que le rendement n’est pas élevé mais compte tenu du potentiel de départ prochain de mon entreprise pour avoir une disponibilité de l’argent plus facile avec moins de risque de moins value à ce moment là.
    Je ne pense pas qu’il soit pertinent pour moi de retirer pour le moment ce revenu, qui va servir à augmenter les impôts de mes parents vu que jusque là je suis toujours avec eux.

    Vous posiez des questions au sujet de l’abondement de mon entreprise, la réponse est simple : 0€ de plus que ceux qu’ils sont obligé de verser légalement à leurs salariés.

    Suite à mon diplôme d’ingénieur j’envisage fortement une poursuite d’étude vers un master spécialisé. Suite à cela je souhaite tout en travaillant créé de mon côté un business car je suis bien conscient que l’indépendance financière est très complexe à acquérir surtout en tant que salarié dans le monde d’aujourd’hui. Un point positif de mon parcours est avec mon entreprise actuelle, qui me montre une partie du « pire du monde du travail », je sais donc ce que je ne veux pas pour la suite de ma carrière professionnelle autrement que dans le cadre d’une situation transitoire.

    Marc

  11. Bonjour,

    C’est la première fois que j’écris sur ce blog bien que ca fait qq semaines que je le lis.

    Pour Marc, le problème du PEE proposé est qu’il n’y a pas d’abondement d’une part et que tu ne maîtrises pas du tout ton argent placé. Or avoir la maîtrise de son argent est indispensable. Certes, ta volonté d’échapper à l’impôt est louable, mais le manque de cette maîtrise et sans abondement me vient aussi à penser qu’il vaut mieux le placer en monétaire.

    Pour la gestion de ton argent, tout cela est très bien, mais je crains que tu veuilles aller trop vite dans les placements à long terme. Certes, il est indispensable d’y consacrer une partie de son budget ne serait-ce que pour prendre date pour certains outils (PEA, Assurance-vie).

    Avant de te lancer à grande échelle sur des placements à long terme, finis la constitution de ton épargne de précaution qui doit rester prioritaire. Ensuite, tu auras sans doute comme tous les jeunes (j’ai 29 ans et je m’y mets dedans) le besoin d’être propriétaire d’un appartement ou maison. Tu as déjà pris date avec un PEL et c’est très bien. Avant d’augmenter ta part de placement à long terme, essaye de booster au maximum ton apport personnel pour cet achat important. Tu as encore le temps et c’est justement intéressant.

    Petite astuce pour agrémenter cet apport : utilises ton épargne de précaution en le plaçant non pas sur ton livret A mais sur un CEL (surtout pas ton PEL). Ton argent restera disponible (précaution oblige) et te rapportera certes moins, mais cette épargne de précaution va pouvoir te servir à récupérer des « points » et donc obtenir une plus grande partie de ton emprunt à un taux fixe intéressant de la part de l’état, sachant que les crédits immobiliers vont surement augmenter d’ici qq années.

  12. Post
    Author

    Beaucoup de très bonnes remarques concernant cet exemple.

    En fait l’exercice est intéressant pour Marc car c’est le début et il s’exerce à se poser les bonnes questions : rentabilité, risque, liquidité.
    Ensuite très clairement il n’y a pas d’enjeux vu les montants et l’étude approfondie du support montre qu’il n’y a pas d’abondement, le critère N°1.
    A ce stade le défi est clairement psychologique : être en mesure de prendre une décision claire et assumée et passer à la suite.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.