Passer à la vitesse supérieure

Michael Ferrari Divers 5 Commentaires

Je vais arrêter de blogger quelques temps.

Les choses s’accélèrent et les opportunités se multiplient. J’ai le sentiment de devoir prendre le temps de la réflexion et un peu de recul m’est nécessaire.

J’ai quelques décisions importantes à prendre sur les projets en cours car un tri doit être fait. Mon assiette est bien remplie de ce point de vue : mon second ebook sur le remboursement de dettes qui presque terminé et la mise à jour du premier ebook « Comment trouver une idée de business » est publiée.

D’autres projets sont démarrés et je vais devoir faire des choix. Il n’est jamais facile d’abandonner quelque chose que l’on a démarré ou dans lequel on s’est investi mais c’est parfois souhaitable pour sa propre tranquillité d’esprit et pour mettre toutes les chances de son côté pour les autres projets. Ma liste de projets potentiels n’a jamais été aussi importante (25) et c’est à la fois une bonne chose mais aussi un risque. L’éparpillement est peut-être l’un des talons d’achille de nombreux entrepreneurs.

J’aimais l’idée de démarrer un projet avec quelqu’un d’autre. La collaboration me manque et l’émulation qui en découle aussi. Idéalement, j’apporte mes compétences web et marketing au sens large à un expert et on monte un projet « killer app » de son domaine. (propositions bienvenues même avec mon assiette bien remplie, c’est plus fort que moi)

Mon métier précédent de consultant en organisation des SI m’appelle à reprendre du service. L’isolement volontaire lié à mon départ devait m’apporter une réponse à ce sujet et au bout de plusieurs mois je pense l’avoir : j’aime ce métier ! Je vais donc m’atteler à reprendre du service. Je suis resté actif dans le domaine et cela me permet de pouvoir m’y replonger facilement.

Le départ de nos amis qui vivaient ici, non loin de chez nous, a précipité notre prise de décision quand à la suite des évènements. Vous savez qu’il y a des moments dans la vie où les choses paraissent confuses et où on a l’impression que la situation est inextricable, que l’on a pas les bonnes informations pour décider ou que l’on ne sait pas vraiment ce que l’on veut. Je suis persuadé que plus on se pose de questions, plus on risque de s’exposer à ce genre de confusion et c’est une bonne chose je pense 🙂

Et puis parfois, en un instant tout devient clair et évident comme si il ne pouvait en être autrement. Chacune des questions trouve une réponse. Dans cette situation tout est aligné : notre instinct animal et notre côté logique. (N’ignorez pas ces moments)

Le fait est que nous envisagions de partir à Madrid puis nous avions évoqué Londres mais ce déclic a apporté un élément simple à mon attention : nous voulons simplement revenir à Paris pour le moment. Nos business sont lancés, notre expérience à l’étranger est réalisée et ce qu’il nous faut désormais c’est un environnement propice à notre développement et Paris est le meilleur choix car nous y avons nos amis, nos connaissances professionnelles et nous y sommes à l’aise. Le relatif isolement que je vis ici doit avoir un fin car s’il est bénéfique au début, il devient dangereux avec le temps. Nous étions venu ici avec nos idées et elles sont accomplies. Nous étions partis sans vraiment avoir planifiée l’étape suivante car c’était impossible à faire à ce moment là mais maintenant tout est clair.

La question en suspens est quand.

J’ai aussi découvert que mes futures mini-retraite devraient être plus courtes et intenses. Désormais il parait plus adapté de prendre 3 semaines à 3 mois dans un pays ou dans une ville tout en gardant une base quelque part. C’est beaucoup plus commode et c’est plutôt sous cet angle que l’on envisage un prochain séjour à Londres.

Ce qui est évident pour moi actuellement, c’est que mon projet principal est désormais la publication du programme « Efficacité Zen« .

Qu’est-ce que c’est ? C’est une formation à la productivité personnelle. Après toutes ses années à coacher, conseiller, lire et mettre en œuvre des changements à ce sujet, cette idée s’est présentée naturellement. Je suis un FOU de livres sur le sujet et c’est bien un problème lorsqu’il faut déplacer tout ce petit monde!

Ce projet est à la croisée des chemins pour moi car je mets en œuvre mes compétences de consultant (processus, organisation, systèmes d’information) et celle de blogueur de dev. perso / entrepreneur. C’est l’occasion de formaliser tout ce que j’ai appris à ce sujet.

Il y a un monde entre celui qui court en permanence derrière son planning et obtient des résultats en étant épuisé à la fin de la journée et entre celui qui maîtrise le temps, qui sait se montrer disponible pour ses collaborateurs et pour sa famille lorsqu’il rentre. Le premier a souvent le sentiment que sa famille est un effort supplémentaire à faire, le second trouve que c’est un moment essentiel à son équilibre.

Je souhaite aider ceux qui sont les plus exposés à ce type de problèmes pour qu’ils soient plus efficace mais surtout moins stressés. Je suis passée par ces processus plusieurs fois (et cette fois-ci encore!) et il y a vraiment des moyens efficaces de le faire.

Je veux en faire la meilleure formation sur le sujet et c’est une masse de travail énorme (mais j’aime ça). J’ai suivi des formations « classiques » de type gestion du temps et elles me semblent d’un autre âge : peu pragmatique, effets non durables, généralistes… J’ai donc des résultats à produire maintenant !

J’ai noté que des critères minimums sont requis pour que je trouve une idée intéressante : doit changer positivement et durable la vie des gens, doit mettre en œuvre mes compétences de synthèse et d’organisation, doit être passive/semi-passive.
J’aime bien l’approche qui consiste à mettre à l’épreuve mes idées quelques temps puis une fois que la décision est prise, à s’y coller à 100 % et surtout à ne pas abandonner.

Pour toutes ces raisons, je vais lever le pied sur le blog. Mais je reste dans le coin…

Stay tuned !

Commentaires 5

  1. salut Mickael,
    je ne sais pas pourquoi, à force de te lire, je me doutais que tu ne resterais pas en place à Berlin très longtemps.
    Je vois aussi que tu es un fidèle de Tim Ferris et de son modèle de mini-retraites. C’est très attirant mais ce concept a juste disons….20 ans d’avance. On en est pas encore là en France au moment où on parle de rallonger l’âge de la retraite à 67 ans…
    La lecture de ton Blog va nous manquer.
    Fidélité en amour, en amitié, mais aussi maintenant en Blog 🙂

  2. Merci pour votre site, la qualité de vos articles m’a remis un bon nombre d’idées en place. Il m’a accompagné au quotidien pendant cette année riche … en découvertes (au fait merci pour Ferris,Greene, Jorion, Dontigny & co), ce fut passionnant.
    Au plaisir de vous lire à nouveau.

    1. Post
      Author
  3. Pingback: Dimanche 19 conférence en ligne : découvrez les croyances qui attirent l’argent | Communauté du développement personnel

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.