Les 4 activités pour changer en profondeur

Michael Ferrari Améliorer sa vie 1 Commentaire seulement !

Philippe-Geffroy-photoPhilippe est coach et auteur du livre « Soigner vos problèmes d’argent » : argent et développement personnel. Chaque semaine, il publie sur Esprit Riche un article parlant d’argent et de ses secrets que nous avons parfois du mal à comprendre. Avec Sylvie et Philippe, nous avons créé le séminaire Créez la vie que vous méritez : une expérience unique pour obtenir ce que vous voulez de la vie. Voici Philippe !

Suite de la chronique de vendredi dernier : comment installer chez nous de manière durable une émotion d’arrière-plan suffisamment positive pour que nous puissions « amortir » l’impact de différents déclencheurs émotionnels ?

En fait, c’est très simple à comprendre et sans doute plus complexe à mettre en œuvre. Quand vous êtes amoureux, et notamment au début de la rencontre, vous êtes dans une énergie telle que rien ne vous touche, les désagréments sont relativisés, les obstacles surmontés et vous vous sentez plus confiants et sereins. Juste parce qu’il y a dans votre vie cette magie de la rencontre qui vous occupe l’esprit, voir le sature d’informations provoquant satisfaction et joie. Donc en restant amoureux « comme aux premiers jours », mais toute sa vie, on vivrait dans un état émotionnel d’arrière-plan joyeux et tranquille. Oui, sauf que cet état de dure pas : même si on reste amoureux, voire même encore plus amoureux, au fil du temps cet état perd de sa puissance et de son rayonnement et nous redevenons atteignables par les événements. Mais imaginez que vous meniez, en parallèle de votre couple déjà amoureux, une vie professionnelle sympa, que vous soyez entouré d’amis chaleureux et attentifs, que vos enfants se développement harmonieusement, que vous pratiquiez chaque semaine vos activités favorites, alors cette émotion d’arrière-plan va pouvoir se maintenir.

C’est en saturant votre cerveau d’expériences positives que vous allez installer cette émotion d’arrière-plan de joie. Vous pouvez pour cela vous appuyer sur 4 grands domaines. Ça marche chez tout le monde. Chacun connaît ses propres recettes.

Les activités et sensations liées au corps : marcher, se promener dans la nature, pratiquer un sport individuellement sans compétition, être massé, prendre le soleil, nager, le contact corporel avec d’autres humaines, l’activité sexuelle, la tendresse, les plaisirs de la table, etc. Nous avons lu dans un commentaire la semaine dernière comment le fait de démarrer sa journée par une marche au bord de l’eau donnait une teinte positive à la journée. Une marche rapide dans la nature a les mêmes effets physiologiques qu’un antidépresseur.

Les activités et sensations liées aux relations : animal de compagnie, contacts enrichissants avec des personnes que vous appréciez dans les milieux familiaux, professionnels, sociaux, pratique de sport collectifs, vie associative. La rationalisation des processus de production dans les entreprises et le temps passé face à des écrans ont diminué le nombre et la qualité de ces temps informels où se vivait le plaisir d’être ensemble, sans autre but que d’échanger. Le rituel de la machine à café ou de la cigarette préserve ce « contacting » et nomme l’appartenance à un groupe spécifique au sein d’une entité (dommage qu’il faille pour cela transformer les trottoirs en cendriers !). En réalité, sans cigarette et sans café, ça marche tout aussi bien, pas la peine de se ruiner la santé !

Les activités et sensations liées à l’exercice de l’intellect : création, disciplines artistiques, recherche de solutions, apprentissages de savoir-faire, découverte, réflexion sur soi, formation, imagination de nouveaux projets, plaisirs esthétiques et philosophiques. Mener toute la journée des tâches répétitives et connues aboutit à une réduction des connexions cérébrales. Se confronter à chercher et à innover joue sur le sentiment de soi et stimule nos parties créatives.

Les activités et sensations liées au spirituel : tout ce qui permet à l’homme de s’élever au-dessus de sa condition, de comprendre les mécanismes cachés du monde, de se relier à plus grand que soi, de découvrir ou de donner du sens à son existence, la prière ; la méditation. Dans notre société de plus en plus laïcisée, la place donnée à ces éléments est devenue suspecte, par amalgame avec des mécanismes sectaires. Cependant, ils sont une caractéristique distinctive de l’espèce humaine dans le monde animal et se retrouvent avec des formes différentes chez tous les peuples, sous toutes les latitudes.

Animant depuis 20 ans des séminaires de développement personnel (par exemple Créez la vie que vous méritez !), je suis toujours touché d’entendre les mêmes phrases de fin de stage : une expérience humaine unique, un approfondissement et une ouverture à soi et aux autres, un sentiment de confiance. En fait, un tel séminaire (correctement conçu et animé !), empreinte et combine à chaque instant des éléments de ces 4 types de sensations et d’activités. Il faut donc pas s’étonner qu’à la logue ces sentiments de plénitude surviennent (c’est inéluctable si les participants baissent leurs résistances), mais il ne faut pas s’étonner non plus du retour difficile à la vie quotidienne, surtout si elle est morose (les autres n’ont pas changé ni vécu ces expériences).

La « recette » est donc de se créer un monde où on maximise ce type d’activité et de sensations. Pour cela, des changements lourds peuvent être à opérer (changer de job, de lieu de vie, de mari…). Pas toujours facile. Alors c’est en pratiquant une politique des petits pas qu’on peut s’en sortir: quand je commence à ne pas me sentir bien, la bonne question est « comment puis-je me sentir un tout petit peu mieux ici et maintenant », de trouver ses propres réponses et de faire dans l’instant ce qui est bon pour soi pour faire évoluer son fond émotionnel. C’est un des principes de base de l’intelligence émotionnelle : traiter l’émotion, puis traiter la situation. Simple, non ?

Commentaires 1

  1. Mohamed86

    Super article!
    A recommander !
    Je rajouterais juste un commentaire, c’est que quand on est amoureux, c’est le cœur qui est touché et comme c’est l’organe qui commande, donc le corps, les relations, l’intellect et même le spirituel s’en trouvent renversés.
    Et peut être qu’en faisant changer ces petites choses, l’amour comme au premier jour reviendra.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.