Le parfait brainstorming

Michael Ferrari Management et leadership Laissez un commentaire

Faire un bon brainstorming ne s’improvise pas.

Pour commencer, voici la pire des situations :

Votre supérieur demande à voir toute l’équipe dans 15 minutes pour trouver le nom d’un nouveau produit. Un quart d’heure après toute l’équipe se retrouve dans la salle de réunion et la première phrase de l’initiateur de cette réunion va être : « Alors, qu’est ce que vous avez ? ».

Toute la créativité, les idées et les pistes des personnes de l’équipe se sont évaporées à cet instant.

Préférez la quantité à la qualité, laissez les participants s’exprimer. Quelque soit le sujet, en 30 minutes vous devez avoir une liste importante de propositions.

Première phase :

Récolte d’un maximum d’idées sans aucune sorte de contrainte ou de consigne.

Deuxième phase :

Tri parmi les idées récoltées. Il s’agit d’en dégager une bonne idée, en combinant ou en associant des idées.

Troisième phase :

Identifier la meilleur idée du brainstorming. Quelques fois il vous faudra recommencer une autre session pour creuser.

Avec ça, les idées lumineuses vont flamber !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.