Le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu

Michael Ferrari Esprit riche 35 Commentaires

Je fait parti de ceux qui pensent que lorsque 2 personnes échangent une idée, chacun repart plus riche. Celui qui donne l’idée a l’occasion de voir comment elle est comprise et celui qui la reçoit repart avec de nouveaux horizons. Tout le monde peut donc faire évoluer ses pensées.

Pourtant, il y a de nombreuses situations où l’on ne souhaite pas partager (comme lorsqu’on pense avoir trouvé une super idée de business) comme si un vieux réflexe de survie de notre cerveau reptilien nous poussait à cacher ce qui pourrait susciter l’envie. Il devient alors essentiel de protéger des autres l’embryon d’idée que l’on possède.

Mais vous savez comme moi que pour progresser et prendre du recul il est vitale de partager, de confronter et d’expérimenter et les autres sont la meilleure source pour cela.

Je me souviens d’un des meilleurs conseils que j’ai jamais reçu. Il a littéralement changé ma vie et il dit simplement que les riches ne travaillent pas pour l’argent. C’est une autre manière de dire qu’il faut travailler sur des projets qui ne paye pas forcément tout de suite en espérant un gain plutôt que de viser la sécurité d’un taux horaire fixe. Lorsque j’ai compris cela, j’ai investi mon temps dans des projets qui m’ont beaucoup apporté.

Le défi du jour est simple : partagez l’un des meilleurs conseils que vous ayez jamais reçu qu’il concerne votre vie personnelle ou professionnelle et qu’il date de l’école ou d’un moment plus récent.

Quelle est la phrase qui a provoqué un déclic ?

Commentaires 35

  1. Neïké

    Quand on ne sait pas quelque chose, rechercher l’information auprès de ceux qui savent. Autrefois, je n’osais pas demander, simplement par fierté, mais j’ai compris que demander conseil n’est pas une tare (au contraire, seul l’imbécile aime à persister dans son ignorance ou dans l’illusion qu’il sait). En ce monde, il y a des spécialistes en tout, autant en profiter, nous ne sommes pas omniscients!

  2. Fmathieu

    « Parfois il faut perdre du temps pour en gagner » c’est un conseil que j’ai reçu en travaillant avec les chevaux. Et j’essaye de faire passer cet idée dans le monde de l’informatique où je travaille car le gain à court terme l’emporte souvent sur une vision plus durable de ce qu’on produit…

  3. Mohamed Semeunacte

    C’etait en Inde et voila l’histoire du jour ou j’ai definitivement l’idee dont tu parles ici Michael :
    En discutant avec un homme que j’appreciais beaucoup, je lui expliquais que je pensais qu’il existait un certain montant de richesses et que les gens qui se debrouille le mieux sont les gens qui comprennent le mieux comment diriger une partie de cette richesse vers eux-memes.
    Ce sur quoi il sortit une piece de sa poche, pris ma main et mis la piece dans ma main. il me dit de tendre la main, poing fermé puis de l’ouvrir. Bien entendu la piece tomba.
    Il reitera l’experience puis me dit cette fois de tendre la main et d’attendre. Il prit mon poing et le tourna vers le haut puis me demanda de l’ouvrir.
    Voila j’avais compris qu’il y a des manieres de donner ce qu’on a, de le garder pour soi et d’en faire profiter le monde.
    Je le felicitais sur sa grande sagesse et il me repondit qu’il n’etait pas plus sage qu’un autre. Il avait lu cette histoire a propos du Maitre de Bruce Lee mdrmdr

    Peu importe d’où vient l’histoire et qui je dois remercier en définitive, j’ai appris beaucoup ce jour la 😉

    Merci Michael

    Mohamed Semeunacte

  4. Crilo

    THX Garry KASPAROVE « La vie est une partie d’échecs »

    « Celui qui sait le comment aura toujours un emploi. Celui qui connaît le pourquoi sera toujours son propre maître. »
    [#RalphWaldoEmerson]

    « Si vous jouez sans objectif à long terme, vos décisions seront purement réactives et vous jouerez le jeu de votre adversaire plutôt que le vôtre. Sautant d’une chose à une autre, vous serez dévié de votre route, parant sans arrêt au plus pressé sans rien poursuivre »

    « La stratégie commencer par se doner un objectif à long terme et se concentrer ensuite sur le présent. »

    « Ces objectifs intermédiaire sont essentiels. Ils sont les ingrédients indispensable qui créent les conditions favorable de notre stratégie. Les négiger reviendrait à tenter de construire une maison en commençant par le toit. Trop souvent, nous nous fixons un but et nous avançons droit devant sans considérer les étapes qui y conduisent. Quelles conditions sont-elles requises pour notre stratégie l’emporte? Quels sont les sacrifices nécessaires? Qu’est-ce qui doit changer et quelle doit être notre action pour favoriser ou réaliser ces changement. »

    « Dans la vie, nous n’avons pas cette obligation de bouger. Si l’on n’a pas de bon plan d’action, on peut se contenter de regarder la télévision ou se consacrer à son travail comme d’habitude. Les être humains ne manquent pas de ressources pour trouver des passe-temps improductifs. C’est dans ces moments-là qu’un vrai stratège se distingue en trouvant des moyens de progresser, de consolider sa position et de se préparer à l’inévitable conflit. Car le conflit, ne l’oublions pas, EST inévitable »

    « Nous penons tous nos décisions sur la base d’un combinaison entre l’analyse et expérience. L’objectif est d’être conscient de ce processus afin d’être en mesure de l’améliorer. Nous devons être capables d’élargir notre vision de manière à évaluer les conséquences profondes de nos décisions tactiques. Autrement dit, nous avons besoin de la stratégie pour maintenir nos tactiques sur la bonne trajectoire. »

    etc, 430 pages remplis de phrases chocs… http://bit.ly/d5KkW2

    1. Post
      Author
  5. Nicolas

    Dans arrêt sur image : « il n’y a pas les riches, il n’y a pas les pauvres : il y a ceux qui savent et ceux qui ne savent pas »…

  6. Franck

    Bénéficier du savoir des autres : pourquoi se compliquer la vie et essayer d’atteindre un faible niveau dans un domaine de compétences spécifiques alors que parfois acheter certains services rend les choses plus simples, plus rapides et de qualité supérieure ?

    Pour ceux qu’ils sont intéressés par de nouvelles approches d’investissements : http://www.daubasses.com/

  7. Sébastien

    « Réfléchir avant d’agir » mais attention à ne pas trop réfléchir non plus 😉

    Et plus récemment, « si tu devais mourir demain ». Que je dois bien assimiler pour vivre à donf.

  8. Mohamed86

    Ce post est une graine qui est en train de germer 🙂

    Un arbre est comparable à la connaissance et l’action en est le fruit.
    Un bon arbre donne des fruits
    Un arbre qui ne donne pas de fruits ne sert qu’à une chose : en faire du bois de chauffage

    L’argent : quel bon esclave et quel mauvais maître!

    Qui suit le chemin de plus tard arrive à la place de jamais

  9. deviendragrand

    Mon père aimait bien cette phrase : il n’est point nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.

    J’ai mis du temps à la comprendre …

    @Mohamed86: tout à fait d’accord avec toi.

  10. Shimpai

    « On ne juge pas un homme par le nombre de fois qu’il tombe, mais par le nombre de fois qu’il se relève »
    Jigoro Kano

  11. Cédric

    Salut,
    je réponds très rapidement sans réfléchir car je suis persuadé que le déclic m’est venu de cette citation: « Nous sommes le résultat de nos pensées ».
    Tout le reste part de là.

  12. Raphaël

    Se faire violence pour identifier et vaincre ses propres peurs aide notre esprit à sortir de ses doutes… pour grandir, décider et agir.

  13. Younes

    Salut,

    – « Qui n’avance pas recule ».

    – « La vie n’est pas de se chercher soi même. La vie est de se créer soi même. ».

  14. Thierry

    C’est marrant, les phrases qui m’on fait avancer dans la vie, sont des phrases négatives, celles qui m’ont fait réagir.

    Mon père me disait: pierre qui roule n’amasse pas mousse
    Le genre de proverbe réducteur au possible.

    Et moi je dit pierre qui roule amasse de la mousse et beaucoup.

  15. MaxR de Maxadi

    Belle idée d’article et fabuleux retour de commentaires !

    Voici mon apport :

    « On ne juge pas quelqu’un par ce qu’il dit, mais par ce qu’il fait. »
    – mon père.

  16. Aurelien

    L’argent n’est n’est pas une fin, mais bel et bien un moyen !

    Elle est belle la vie qu’on mène … quand on mène la vie qu’on veut…

    Ces deux phrases, je me les répète sans cesse dans les deux phases de ma journée (pro&privée).

    1. Post
      Author
  17. Louie

    Je suis actuellement en train de vivre un dilemme de taille. Je suis dans une école de commerce (cursus en 5 ans – Master) et je viens d’achever ma 3ème année que je vais redoubler. Or, depuis cette année j’ai eu le déclic, faire de la finance. Le diplôme pour lequel je travaille ne me permet cependant pas d’aboutir à ce que je veux faire plus tard (càd finance de marché) car pas assez prestigieux.

    Aujourd’hui mes parents ne savent pas que je redouble mais je vais être obligé de leur annoncer dans les jours qui arrivent. J’ai vraiment une peur bleue de leur parler de mon envie de changer d’études (aller en fac en visant un master de finance à dauphine) car ils ont déjà engagé beaucoup de frais et considèrent sans doute que j’aurais perdu 3 ans…

    J’espère trouver la force ici ! Si certains ont des expériences similaires, veulent-ils les partager ?

    1. Post
      Author
      Michael

      Il n’y a pas de dilemme. Si tu sais ce que tu veux, vas-y !
      Après je ne sais pas ce qui est le pire entre annoncer ton redoublement ou ton changement de cap à tes parents mais tu dois suivre ce qui te motive !
      Peu importe ce qu’ils ont engagé, l’objectif c’est que tu sortes diplômé et motivé non ? A toi de transformer l’essai.

      L’offre « qu’ils ne peuvent pas refuser » serait certainement de proposer qu’ils te financent 2 années de plus comme si tu avais normalement terminé ton cursus ce qui te laisserai le temps de travailler/accumuler pour les années restantes.

      Tu as peut être la possibilité d’intégrer directement la seconde année du master en question ?

      Au final, tu n’aurais peut-être qu’une année à financer toi même.

    2. Crilo

      Il y a aussi l’acceptation, la compréhension de leur réactions. Je ne crois pas qu’il faille leur dire que tu les comprends mais plutôt que tu les remercies de vouloir le meilleur pour toi et vous voila en accord. Comme le dit Michael, à partir du moment où tu sais ce qui es bon pour toi FONCE « Just do it ».

      La vie, un bonheur en puissance de Philippe Deloge :

      La vie répond à votre attente, elle est ce que vous pensez qu’elle est. Dès lors, votre destinée est entre vos mains. Votre bonheur, c’est vous qui le construisez, c’est de vous dont il dépend; Il vous appartient donc de choisir votre propre voie ; personne ne peut le faire à votre place.

      Si rien ne semble sûr ni durable à celui qui doute, tout est possible à celui qui croit… -> http://bit.ly/cD5sBL !!

  18. Thierry

    Louie, quand j’étais à ma troisième année de fac, j’ai décidé de ne plus demander un rond à mes parents, ainsi j’ai fait ce que j’ai voulu! Si tu veux faire de la finance, super, ne tue pas ton rêve. Travaille la nuit et étudie le jour, donner des cours de math le week-end. Du vécu! Ce sera d’autant plus profitable que quand on n’a pas un sous pour étudier et qu’il faut bosser ça te donnera des ailes dans le futur! Alors « Just do it »

  19. Crilo

    « La création, même aussi faible soit elle, c’est malgré tout une vie, une vie où l’on vit toujours en projet, c’est-à-dire que l’on ne peut pas vivre le présent parce que l’on a tout le temps un truc en prévision donc c’est une non-vie. »

    « Il y a toujours de la prétention dans l’ambition. »

    « Qu’il s’agisse d’un objet a réinventer ou d’un film, l’aproche est toujours la même, chercher l’angle inédit »

    « Nous ne somme qu’un continuum en déformation permanente, et en mouvement permanent, …nous somme in-progress, nous somme en procédé de devenir un truc dont nous n’avons aucune idée, c’est sa la beauté. Puisque la bacterie n’avait aucune idée de ce que nous somme aujourd’hui et nous n’avons aucune idée de ce que nous serrons dans quatre milliard d’année »

    « Dans l’existence, le plus beau cadeau que l’on puisse faire c’est se donner. Il n’y a pas d’existence sans don. Tant que l’on ne sait pas donné soit même entièrement on a pas de raison d’exister. »

    [Philippe STARCK]

  20. Louie

    Merci pour tous ces messages que je n’avais pas lu avant aujourd’hui ! Entre temps ? Bonne nouvelle !

    J’ai donc annoncé la couleur puis ai proposé de financer au maximum ces années à venir. Ils ont été compréhensif (petit à petit). Je fais actuellement toutes les démarches nécessaires pour me réorienter !

    Merci à vous ! 🙂

  21. jeje

    bonjour
    je suis en terminal cette année, et j’avais pas de motic*vation pour travailler alors que j’espère bien obtenir mon bac avec une bonne note ; mais une citation m’a changé la vie

    rêver de boissons ne suffit pas, qu’on a soif il faut se réveiller pour aller boire . sigmund freud

  22. louison

    Salut,
    « l’intelligence de
    l’etre humain est
    toujour tournee,
    vers la pratique »

    Quand on pense
    a l’avenir,on espere
    du cotes zen,en le
    realisant on fini au
    pure catastrophe
    de l’humanite!

    Louison.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.