J’ai violé une règle de base du business et cela m’a coûté de l’argent

Michael Ferrari Démarrer un business, Réussite et succès 5 Commentaires

Dans tout business il y a des règles implicites à suivre. Si vous ne les connaissez pas et si vous ne les suivez pas, vous avez un risque énorme qui vous menace peut-être sans même le savoir.

J’ai récemment fait l’expérience de ce type. En violant cette règle, j’ai perdu une source de revenus. Apprenez de mon erreur 🙂

Depuis que Esprit Riche existe, j’ai expérimenté tous les moyens de monétisation que tout blogueur connait : publicité, article sponsorisé, vente de produit, affiliation… et je dois dire que c’est assez plaisant de pouvoir disposer d’autant de moyens différents de gagner de l’argent. Ces formes de monétisation ne sont pas toutes égales en terme de plaisir et de valeur ajoutée.

Si l’on devait tracer un axe horizontal, on trouverait à l’extrême gauche les régies publicitaires (de type Adsense), à l’autre extrême la vente de ses propres produits et au milieu le reste. Ce qui les opposent si bien, ce sont 2 caractéristiques clés.

La première de ces caractéristiques, c’est le contrôle du prix. En tant que chef d’entreprise ou que chef de votre vie, plus vous avez le contrôle plus vous avez la capacité de créer les conditions qui vous conviennent. Par exemple, le sel est un produit pour lequel le principal argument d’achat est le prix. Le sel c’est du sel voilà tout. Personne n’a envie d’être le sel de son secteur, quelque chose que l’on choisi uniquement sur la base du prix. Si vous commercialisez un produit et que le distributeur contrôle le prix, vous êtes dans une situation délicate. L’exemple flagrant, c’est celui de nos agriculteurs dépendants des hypermarchés et touchant des cacahuètes alors que pour les hypermarchés le rayon légume fait parti des rayons les plus rentables. Il ne s’agit de dire qui est gentil ou méchant, cela n’a pas d’intérêt, mais si vous voulez créer un style de vie que vous avez vraiment choisi, vous devez savoir ça.

Depuis des années les agriculteurs rament dans l’autre sens en créant des filières directes ou courtes mais il semble qu’ils ne sont pas sortis d’affaire. C’est d’ailleurs pour cette raison que les franchises ne m’ont jamais attiré (et c’est ce qui attire les franchisés d’ailleurs car ils ont moins de questions à se poser).

Avec les régies publicitaires, le contrôle est faible mais ce qui fait leur intérêt c’est le côté pratique et l’espoir de fournir des publicités pertinentes et donc utiles pour le visiteur, objectif discutable.

L’autre aspect, c’est donc la valeur. La diffusion de publicités est une forme assez faible de création de valeur et la diffusion de produits que j’ai créé est pour moi extrêmement meilleure parce que mes produits répondent à des problématiques précises que vous rencontrez et que j’ai l’opportunité de réunir un ensemble d’outils pour y répondre.

Mais venons-en à mon erreur et à cette règle que j’ai violée en connaissance de cause.

Pendant des années  j’ai utilisé des régies publicitaires pour monétiser mon blog en connaissant évidemment le risque. Notre esprit fait une erreur courante : nous confondons le fait de savoir que cela peut arriver avec le fait que cela peut arriver. Autrement dit, ce n’est pas parce que l’on connait le risque que le risque n’existe plus ! (demandez à celui qui prend le volant en étant bien alcoolisé).

J’ai violé cette règle du contrôle et l’une des régies avec laquelle je travaillais me l’a « fait payer ». Voici en somme le message :

« Sur votre site, les réservations ont été achetées puis insérées avec l’attribut “follow”. Pour cette raison, je vous prie de bien vouloir retirer l’attribut “nofollow”; le cas échéant, nous serions dans l’obligation d’annuler la réservation de tous vos liens en date du 20.06.2012. »

« Annuler la réservation de tous vos liens » signifie en fait supprimer votre compte 🙂

Ce n’est pas pour discuter le fond et les aspects techniques (d’ailleurs les régies parlent toujours en jargonnant, c’est à s’en arracher les poils de la barbe à la pince à épiler) que je décris cela mais bien pour vous alerter sur cette règle essentielle. Ce qui est paradoxal, c’est que je travaillais avec cette régie depuis plus de 3 ans et que c’est la seule chez laquelle je connaissais un interlocuteur humain. Tout comme c’est en achetant que vous faites une bonne affaire dans l’immobilier et non pas en vendant, ce n’est pas en mettant en place des pseudos mesures ou des éléments pour vous rassurer que vous pouvez compenser la violation de cette règle de base.

Je n’ai pas perdu beaucoup et j’avais toujours considéré cet argent comme de l’extra étant donné sa source mais l’expérience est intéressante.

Ne l’oubliez pas.

Commentaires 5

  1. A mon sens le problème est surtout de travailler avec une grosse entreprise. En effet, la plupart des grosses entreprises ont comme point commun de mépriser leurs clients/partenaires. Même si dans leurs publicité ils laissent penser le contraire.

    Tout simplement parce que perdre un client, pour eux ce n’est pas grave, ils en ont assez d’autres.

    C’est pourquoi, il est préférable de travailler avec des partenaires plus petits (ou faire le boulot vous-même), car vous discutez en égaux. Vous n’avez peut-être pas 100% de contrôle sur le prix, mais vous conservez une bonne marge de discussion là-dessus. Sans compter qu’en face vous avez un humain, et pas un « robot » qui suit bêtement les instructions.

  2. En fait je ne comprends même pas que tu continues à travailler avec des régies pub…

    Ca rapporte peu et ça « cradosse » le site. Là par exemple les Google Adsense me renvoient des pubs Forex immondes.

    Quand aux autres régies, j’ai aussi des exemples où il faut batailler pour se faire payer.

    A ta place, je remplacerai les encarts pubs en bas du titre de ton article et en bas de l’article par de jolis encarts (fait par une graphiste) qui redirige vers tes produits (notamment Idées pour démarrer son business) ou ton livre sur Amazon. Là actuellement tes produits sont complètement invisibles sauf pour celui qui s’abonne à la newsletter…

    Tu pourrais aussi négocier un encart publicitaire en direct avec une société de conseil patrimonial, comme je l’avais fait. Pas de régie intermédiaire qui ne sert à rien sinon prendre sa commission, faire sa tréso sur toi et te traiter misérablement alors que tu leur fais gagner de l’argent.

    1. Post
      Author

      C’est clairement sous-optimal et j’ai laissé un peu trainer la situation ! Cela dit le bénéfice, c’est que entièrement automatique.
      Globalement, je dois alléger le design (les produis sont visibles dans la sidebar tout de même).

  3. Nicola, Philippe, vous voulez lui apprendre son métier à Mickael!! lol
    Je plaisante!
    En attendant, mon commentaire quant à lui, n’aura pas apporter de valeur! Désolé!

  4. Bonjour à vous,

    Je me pose bien la question concernant cette nouvelle mouvance de publicité en visible dans le monde des blogueurs.

    J’entend parlé et li de plus en plus de choses sur le sujet. Comme quoi il est possible de monétiser son blog, avec des publicité invisibles. Sans même avoir son propre produit.

    A votre avis, comment cela est-ce possible? C’est la même chose dont nous parle Philippe?

    Merci,
    Fabien

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.