Eloge de la procrastination

Michael Ferrari Améliorer sa vie 10 Commentaires

Philippe est coach et auteur du livre « Soigner vos problèmes d’argent » dans le domaine de l’argent et du développement personnel. Chaque semaine, il publie sur Esprit Riche un article parlant d’argent et de ses secrets que nous avons parfois du mal à comprendre. Voici Philippe !

 

Cela fait quelques semaines que je procrastine à écrire une chronique sur ce sujet, chronique que je veux à contre courant de toutes les préconisations et prescriptions formulées par les gourous du développement personnel et professionnel sur le Web. Procrastiner n’est pas bien, ça vous fait prendre du retard, les autres, ceux qui réussissent, foncent joyeusement dans l’action salvatrice et vous, vous allez rester sur le bord du chemin. Bref, si vous procrastinez, vous êtes un gros ( ?) blaireau .

Voyons d’abord de quoi on parle. La procrastination est la tendance à retarder volontairement une action qu’on a l’intention de réaliser, et ce en dépit des conséquences négatives qu’on peut attendre de ce report.  Pourquoi ce comportement potentiellement nuisible ? Par inquiétude ou indécision sur la manière de procéder, pour éviter ce qui est désagréable ou inconfortable, par aversion au changement d’habitude, par crainte des conséquences d’une erreur, ou aussi pour se mettre dans un état de stimulation intense et faire tout au dernier moment.

J’ai collaboré quelques mois avec une structure « anti procrastination ». Les mots d’ordre étaient « faire » et « action ». Et effectivement, c’est ce qu’on… faisait. Le plus souvent pour changer de cap à peine avions nous démarré parce que des paramètres essentiels n’avaient pas été pris en compte ou parce que la dernière idée devenait la priorité numéro un. Il s’en suivait une dictature de l’urgence dont un des effets était un niveau de stress élevé et, hélas aussi, un niveau de résultat faible. Pourquoi ? Parce que la griserie de l’agitation l’emporte sur l’épreuve de la réflexion.

Il existe dans la sagesse populaire quelques maximes intéressantes sur le temps : « le temps rattrape toujours ce qui se fait sans lui », « tout vient à point qui sait attendre ». Elles ont trait à un mécanisme qu’on observe dans la nature : le murissement. Avez-vous essayé de manger des noix fraiches, aux alentours du 14 juillet par exemple. Si, à cette époque, elles sont excellentes pour le vin de noix, elles n’en sont pas moins particulièrement désagréables au gout. Pas mûres.

C’est la même chose pour un projet : un projet de changement, créer une activité parallèle à son boulot, monter une entreprise. Le murissement permet à la motivation de s’étayer : l’enthousiasme est parfois très volatile. Il permet aussi d’aller à la chasse aux bonnes informations, d’identifier les freins et les peurs sous-jacentes et de les traiter tranquillement. Peu à peu s’installe à l’intérieur de nous un sentiment de certitude, un niveau de croyance élevé dans notre capacité à réussir dont l’action juste découle naturellement.

Avant de condamner un trait de caractère, une manière de faire ou d’être, il peut être utile d’en identifier la fonction positive, le fruit. Le fruit de la peur est la vigilance, le fruit du perfectionnisme est le sens du détail (indispensable dans le luxe, par exemple). Entendons nous bien, une procrastination qui en suivrait une autre et couperait totalement de l’engagement dans l’action serait bien sur nuisible, et j’ai d’ailleurs défendu ce point dans mon livre. Mais plutôt que de se culpabiliser, il faut mieux parfois reconnaitre qu’on n’est pas encore prêt et laisser se faire le travail intérieur. Dans certains cas, c’est totalement inapproprié. Par exemple je vais vous souhaiter de joyeuses fêtes de Noël dès aujourd’hui : vendredi prochain, il serait trop tard (sauf à prendre une grande avance sur 2012) !

Pour aller plus loin : Dites Stop à la procrastination

Commentaires 10

  1. SRG

    Citation approximative : « Si vous me donnez 6 heures pour abattre un arbre, alors je passerai les 4 premières heures à affûter ma hache » (Abraham Lincoln).

    1. SRG

      La réponse est simple : çà dépend du point de vue.

      Pour Abraham Lincoln, c’est du « mûrissement du projet » (« comment vais-je abattre mon arbre, par quel angle le prendre, avec quel outillage ») (« l’affûtage de la hache » est à prendre au sens large).

      Pour le manager d’Abraham Lincoln, s’il en avait eu un, il n’aurait pas manqué de se dire que son employé pratiquait la procrastination à un niveau élevé.

      1. Post
        Author
        Michael

        Je dirais que ça dépend aussi du résultat. Est-ce que l’arbre est « bien » abattu ? Y’a-t-il eu des conséquences négatives à mettre ce temps là pour abattre ?
        La procrastination est souvent synonyme de frustration ou du sentiment de culpabilité lié au fait de savoir que l’on ne fait pas ce que l’on devrait, nul doute que pour Lincoln ce n’en n’était pas !

  2. Guillaume de komment devenir riche

    Je suis entièrement d’accord avec cela et je l’ai déjà vécu de nombreuse fois dans me vie perso et pro!!

    L’action et se mettre des objectifs temporels est très important mais il n’empêche que bien souvent, le projet évolue au fur et à mesure du temps et que le résultat obtenu est souvent différent mais très souvent beaucoup plus gratifiant ou élevé 🙂

  3. Laurence

    Voilà un article qui me plaît. Il est concis, clair , et rafraîchissant. Le bien penser veut s’appliquer à tous les niveaux, parfois sans mûrissement. Cet article manquait au tableau, alors merci beaucoup ! Comme demain est une dernière ligne droite, il tombait à point ! 🙂

  4. Roland

    Je crois que ton article, au lieu « d’éloge de la procrastination » devrait plutôt s’intituler « mise en garde contre la précipitation » ^^

  5. Pingback: Eloge de la procrastination | Communauté du développement personnel

  6. Michael

    Dans procrastination, je voyais plutôt le fait de ne pas agir par peur.
    Donc, pour moi, se battre contre la procrastination, c’est plutôt courir vers ses peurs.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.