Débat : Qu’est-ce que le capitalisme ?

Michael Ferrari Esprit riche 4 Commentaires

Voici une émission intéressante pour mieux comprendre le fonctionnement du mode économique dominant.

Paris-Berlin, le débat

Malgré les faillites en cascade, les licenciements massifs, la récession et la pauvreté qui s’accroît, peut-on lire dans la crise actuelle des raisons d’espérer ?

Et faut-il ajouter foi à la dénonciation générale du néolibéralisme, y compris par ceux qui, hier encore, étaient ses chantres les plus fervents ? Peut-on imaginer un capitalisme à visage humain ? Débat contradictoire autour de Thea Dorn, avec, ce soir, quatre observateurs éclairés de la vie économique : le journaliste Christoph Keese, cofondateur et rédacteur en chef du quotidien allemand Financial times Deutschland, auteur de Rettet den Kapitalismus (« Sauvez le capitalisme ») ; son confrère Hans Leyendecker, enquêteur au quotidien Süddeutsche Zeitung ; le journaliste français Guillaume Duval, rédacteur en chef du mensuel Alternatives économiques, qui vient de publier Sommes-nous des paresseux… et trente autres questions sur la France et les Français (Le Seuil, 2008) ; avec enfin Daniel Goeudevert, ancien patron (français) de Ford-Allemagne et ancien directeur général de Volkswagen qui, dans de nombreux livres, n’a eu de cesse de critiquer la montée des inégalités et l’irresponsabilité du capitalisme.

Voir l’émission sur le site d’ARTE

Commentaires 4

  1. SuperBlogueur

    le capitalisme met à la disposition des hommesQui qu’il soit et où qu’il soit sur la planète Terre des facilités qu’aucun autre système d’organisation de la vie à grande échelle ne pourra jamais réussir à mettre en place. Sans le capitalisme, une tasse de café qui coûte un euro aurait une valeur de 10 000 € : dans ses 10 000 € il faudrait aller faire un voyage pour récolter les grains de café à l’autre bout du monde, payer le transport soi-même, passer des jours et des jours non seulement pour le voyage et ensuite pour la torréfaction, et même l’eau utilisé pour la tasse de café, on devra les soi-même la puiser dans un puits à quelques mètres ou à quelques kilomètres selon notre localisation géographique etc…

    Grâce au capitalisme, chaque homme de la Terre est dispensé de faire toutes ces démarches à lui seul car le capitalisme pourvoit à nos besoins les plus basiques et permet en même temps d’enrichir énormément les gens qui sont arrivés à organiser tout ce système pour servir le plus grand nombre.

  2. hanbeeloo

    qui est superblogger?
    Un de mes challenges en février : racontez autant de conneries que « superblogger ». ça va être très dur!!
    ses commentaires polluent la qualité de ce blog.

  3. SuperBlogueur

    Et Sarkozy qui était le roi du libéralisme fustige aujourd’hui ce même capitalisme et ses amis les grands patrons, leurs stock options, leurs salaires mirobolants et leurs bonus.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.