Comment étendre son réseau de connaissance ?

Michael Ferrari Démarrer un business, Finances personnelles 8 Commentaires

On dit parfois que ce n’est pas ce que l’on connait qui compte, mais qui l’on connait. Si le savoir reste essentiel pour mener une vie remplie de choix conscient, les personnes que l’on connait sont très importantes pour notre avenir.

Mais alors, comment faire la connaissance de nouvelles personnes ? Comment créer un lien avec un contact qu’il soit personnel ou professionnel ?

J’ai remarqué que quelques comportements simples pouvaient faire toute la différence du monde entre quelqu’un d’isolé (et de désespéré) et quelqu’un possédant un réseau riche.

L’une des idées de base, c’est que l’on doit créer son réseau avant d’en avoir besoin. C’est exactement le même principe qu’avec une assurance : il faut y souscrire avant d’y avoir recours. La raison la plus évidente, c’est que lorsque vous en aurez besoin, vous ne serez pas dans l’état d’esprit nécessaire pour créer les relations qu’ils vous faut à ce moment précis : vous serez peut-être dans l’urgence ou tellement focalisé sur un objectif que vous ne verrez pas l’intérêt de la relation à ce moment-là.

Pour cela, l’autre idée de base, c’est que vous êtes là pour rendre service à votre réseau. Oui, vous lisez bien : vous ne créez pas des contacts pour avoir des gens à disposition pour répondre à vos questions, vous créez un réseau pour aider tant que possible les gens que vous rencontrez. Pensez à donner avant de recevoir pour ne pas passer pour un distributeur de cartes de visite. La question qui se pose est : qu’avez-vous à offrir ?

Étendre son réseau est un travail méthodique et régulier : il ne s’étend pas par hasard. Quelques éléments clés pour y arriver :

– fixer des objectifs : vous voulez rencontrer une personne en particulier ? Essayez d’atteindre 2 ou 3 personnes qu’elle côtoie. En fait, pour chacun de vos objectifs traditionnels, essayez d’identifier quelles personnes pourraient vous aider à l’atteindre.

– ne jamais faire d’appel à froid : « Bonjour, je ne vous connais pas, mais j’aimerais vous rencontrer pour parler de X » ou encore « Bonjour, je propose des services de …, seriez-vous d’accord pour qu’on se rencontre pour faire affaire ? ». La réussite dans ces conditions est quasi-impossible. N’appelez jamais à froid ! Appelez après avoir été mis en relation d’une manière ou d’une autre : amis communs, évènement commun…

– soyez audacieux dans votre travail de relation : organisez des petits évènements ou des repas où vous mettez en relation les gens que vous connaissez. Demandez à quelques personnes de ramener une personne ou deux. En fonction de la configuration de l’évènement -il vaut tout de même rester à moins de 10 personnes- vous pourrez ainsi faire bénéficier les participants de vos relations et ils pourront vous amener de nouvelles relations. Vos invités connaissent vos centres d’intérêt et auront tendance à ramener automatiquement des gens « compatibles » mais il ne faut pas hésiter à réunir des gens d’horizons différents.

– si vous ne pouvez organiser l’évènement, participez à l’organisation d’un autre évènement. Dans chaque profession, il existe des évènements qui réunissent les professionnels : proposez votre aide. Vous serez alors frappé d’une aura magique qui vous donnera accès à l’ensemble des intervenants. Idem pour un repas qu’une de vos connaissances souhaite réaliser.

Sommes-nous amis ?

Comment savoir si les gens que vous avez rencontrés sont des « amis » ? Ami est un peu galvaudé, mais disons que ce sont des gens que vous pouvez appeler en cas de besoin et qui sauront qui vous êtes -le minimum que l’on attend d’un ami non :). Peu importe par quel média commence votre relation -email, téléphone ou rencontre réelle, une bonne règle pratique est de considérer qu’une connaissance est « établie » lorsque vous avez au moins utilisé chacun de ces médias. Cela veut dire que par exemple vous avez rencontré la personne lors d’un évènement et que vous avez échangé vos cartes de visite.  Ensuite il y a eu une raison pour échanger quelques emails et plus tard vous avez échangé un coup de fil. À partir de ce moment-là, on peut considérer que vous avez créé un début de relation qu’il faudra bien sûr entretenir et développer.

Lors d’un évènement professionnel, j’avais réalisé l’interview du PDG d’une très grosse boite qui naturellement m’avait donné sa carte de visite : à l’issue du moment que l’on avait passé ensemble je ne considérais évidemment pas qu’il se souviendrait de moi dans un mois. Les gens, particulièrement ceux ayant des positions hiérarchiques hautes, rencontrent de nombreuses personnes, il faudra alors adapter votre manière de créer le lien et réaliser un travail un peu plus minutieux dans ces cas-là.

Le réseau est essentiel pour atteindre vos objectifs. En appliquant les quelques recommandations ci-dessus, il vous restera cependant à entretenir l’ensemble de vos relations. Il est estimé qu’il faut au minimum réactiver une relation 2 fois par an pour qu’elle reste vivante.

N’omettez aucune de ces étapes. Même si je pense que créer et développer un réseau est un boulot à part entière et demande un travail de fond, chacun peut s’inspirer de ces conseils pour améliorer ses propres relations et trouver des supports pour atteindre ses objectifs.

Commentaires 8

  1. Rémy

    La puissance d’un réseau est primordial pour la réussite, et cela dans de nombreux domaines.
    Pourtant, je trouve qu’il est sous utilisé en France.
    Bons conseils en tout cas, auquel je rajouterai: « N’hésitez pas à rentrer en contact avec les autres, ne restez pas dans votre coin » ».

  2. thanor

    Il est vrai qu’on néglige souvent les réseaux c’est dommage car énormément de choses fonctionne aux copinages, pistons et aux retours d’ascenseur.

    Pour résumer plus grand est votre réseau plus grand sont vos opportunités et options.

    J’ajouterai qu’il ne faut mettre aucun filtre quand on crée un réseau. Je n’aurai jamais soupçonné la plupart des personnes qui m’ont rendu de grands services.

  3. Anonyme

    Merci pour ce post…
    mais jai une petite objection sur le :

    ne jamais faire d’appel à froid

    Je voudrais que tu developpe un peu plus la reussite n’est pas possible…
    est-ce seulement lie a la mentalite francaise ou peut-on dire la meme chose pour les autres pays du monde (europe ou amerique du nord…

    Merci
    nico

  4. Nikos

    Juste pour apporter ma contribution, je dirais qu’un réseau ne se crée pas. Il s’entretient. Le réseau ne se crée qu’à partir de certaines circonstances et fait partie d’un tout. Un réseau n’est pas quelque chose d’isolé et que l’on peut créer à loisir.

    Un réseau a une histoire particulière; par exemple, les soirées des écoles de commerce sont le ciment de leur réseau: créer du lien à travers des cuites mémorables, et pratiquer la discrimination financière en pratiquant des frais de scolarité de 7000 euros/an, ce qui fait que les riches se retrouvent entre eux, et peuvent alors entretenir leur réseau car entre riches, ils ont tous quelque chose à s’apporter.

  5. Mohamed Semeunacte

    Un reseau c’est effectivement tres important et je rajouterai que franchement j’ai ete impressionne a quel point il est possible d’atteindre « facilement » des blogueurs en vue.

    Les blogueurs dont vous avez besoin sont des gens intelligents (sinon ils ne seraient pas les blogueurs en vue…logique lol) et ils savent qu’une partie de leur notoriete est du au travail de leur communaute en consequence ils se rendent disponible pour cette meme communaute.

    Donc effectivement jamais d’appel a froid mais toujours faire le premier pas aussi, le faire et puis c’est tout (merci Aurelien si tu me lis 🙂

    Merci pour cette article 🙂

    Mohamed Semeunacte

  6. Pingback: Intelligence sociale

  7. Pingback: Comment la femme cougar séduit à l’étranger ?

  8. Edouard

    J’aimerais tout d’abord vous dire merci pour la qualité de votre site et les nombreuses infos auxquelles bous accédons gratuitement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.