Comment éduquer un enfant à propos de l’argent ?

Michael Ferrari Améliorer sa vie, Esprit riche, Richesse et argent 9 Commentaires

Comment éduquer les enfants à propos de l’argent ? C’est une question que m’a posé un (fidèle) lecteur, Remy :

J’essaie d’ailleurs d’expliquer l’importance de la tenue des comptes à ma fille de 11 ans d’une part en montrant l’exemple (enfin en essayant : c’est là où les enfants participent à l’éducation des parents) et en lui faisant une feuille Excel + et – et total.
Si vous avez des suggestions pour donner à un enfant l’esprit riche, je suis preneur.
Ce que j’ai mis en place pour l’instant :
2 euros par semaine si rangement chambre (+ divers accords tels que travail scolaire correct et comportement en classe)
1 euros / mois si les comptes sont bien tenus : vérification hebdo
Qu’en pensez-vous ?

J’avoue que la question m’interpelle vraiment. L’éducation des enfants et l’éducation au sujet de l’argent est un sujet qui me tient à cœur. Je ne cesserai de vanter le mérite d’une éducation solide que l’on peux composer avec l’école tout en déplorant le manque d’éducation au sujet de l’argent.

La question de Rémy me parait dont capitale.

Selon un sondage Ipsos-Sofinco, l’argent de poche donné aux enfants européens s’élève en moyenne à 31 € par mois. Ce montant évolue fortement en fonction de l’âge : 15 € mensuels entre 5 et 10 ans, 27 € entre 11 et 14 ans, 47 € entre 15 et 17 ans, et 62 € entre 18 et 20 ans.

Repères :

  • 1 enfant sur 2 reçoit de l’argent de poche avant 10 ans.
  • 75 % entre 11 et 12 ans
  • 80 % vers 14 ans
  • 85 % vers 17 ans.

* Données Insee 2001 – Etude « L’argent de poche versé aux jeunes : l’apprentissage de l’autonomie financière » de Christine BARNET-VERZAT et François-Charles WOLFF – INSEE – Economie et Statistiques n°343 – septembre 2001.

Une éducation pour propulser votre enfant

Si chacun d’entre nous, enfant, avions été éduqué du mieux possible, nous aurions certainement eu un parcours différent. Ce parcours aurait comporté moins d’erreurs ou plus de réussites.

Même si je ne m’estime pas mal loti dans ce domaine, mes parents ne m’ont pas fourni une éducation axée sur l’entreprenariat. Lorsque je vois Olivier qui a crée son entreprise à 19 ans ou d’autres amis proches qui ont crée des structures à un âge assez jeune, je me dis que l’éducation n’est pas étrangère à ça. Bien sur les circonstances aident. L’entourage aussi.

Typiquement, un enfant aura plus de possibilités s’il baigne dans un milieu d’entrepreneur. Parfois le fait de faire des études nuit à l’entreprenariat car il repousse l’âge d’arrivée sur le marché et surtout cela conditionne l’enfant à faire le métier pour lequel il est formé.

S’il fait des études d’ingénieur en informatique, il sera beaucoup plus simple et accessible d’aller décrocher un contrat dans une société de service (SSII) que de créer une structure.

La raison est simple : en sortant avec un bagage, votre enfant ne sera pas au pied du mur. Il aura des possibilités de gagner de l’argent intéressante et immédiate. S’il ne fait pas d’études, il  sera assez rapidement forcé d’agir et cela peut être autant positif (entreprenariat) que négatif (petit boulot / déprime).

Quoi qu’il en soit, je recommanderai toujours de faire des études mais dans une optique d’entreprenariat.

Alors comment éduquer les enfants au sujet de l’argent ?

Les domaines à considérer pour éduquer l’enfant au sujet de l’argent

-> Première règle : ne  pas lui inculquer de mauvaise habitude

C’est peut être une évidence mais chacune des actions ou des leçons que vous allez lui enseigner ne doit pas l’enfermer dans un comportement négatif.

L’éducation est toujours délicate car notre manière de formuler et d’expliquer les choses n’est pas toujours adéquate. De plus, lorsqu’il s’agit d’un enfant, il peut être encore plus délicat d’expliquer ce que l’on a en tête.

Soyez donc prudent et travaillez bien ce que vous voulez dire. N’oubliez pas que les enfants observent et noteront si vos comportements ne sont pas cohérents avec vos paroles.

Les 2 excès à éviter sont :

– le pourrir. En faire quelqu’un qui ne connait pas la valeur de l’argent est dramatique. C’est une appréciation générale entre la somme qu’il reçoit chaque semaine et les cadeaux que vous lui faites en plus. Gardez juste une idée en tête : l’argent n’achète pas l’amour ni le temps que vous ne passez pas avec lui. Nous connaissons tous un « petit con » à qui on voudrait donner une leçon. Ne faites pas de votre enfant un « petit con ».

– le soumettre. L’autre excès plus sournois, c’est de lui faire croire que l’argent est le maître. C’est de lui faire croire que l’argent est dur à gagner, qu’il est dur à garder et surtout qu’il vaut mieux en avoir peu. Bien sur, le discours doit être adapté à son âge mais votre attitude ou vos réflexions au sujet de l’argent parlent pour vous. Il faut juste qu’il pense que l’argent est un outil. Ce n’est ni quelque chose à vénérer, ni quelque chose à craindre. C’est l’outil qu’il utilisera toute sa vie et le fait d’en avoir ou pas changera complètement sa condition.

-> Une éducation adaptée à son âge

Bien sur, les principes et les exercices ne seront pas les mêmes selon que l’enfant ait 8 ou 15 ans.  La discipline que vous pouvez en attendre aussi. Un enfant ne comprendra pas forcément des notions comme l’épargne ou le budget à 7 ans mais il sera certainement plus réceptif à 10.

Indépendamment de son âge c’est à vous d’être  proche de lui pour comprendre où il en est et ce que vous pouvez lui apprendre ensuite. L’important c’est de lui donner de bonnes habitudes.

-> Argent de poche

L’argent de poche est un vaste sujet. Je pourrais écrire une série de 10 articles uniquement sur ce sujet !

A quel âge faut-il donner ? Combien faut-il donner ? Faut-il conditionner la somme ? Quand faut-il donner ? A quel âge doit-il avoir un moyen de paiement ?

Il existe autant d’approches que de parents !

– Une somme fixe régulière, comme un salaire, que l’enfant gagne régulièrement; cette somme augmente avec l’âge.
– Des sommes variables, pour les occasions (anniversaires, fêtes, récompenses, vacances) et pas de fixe.
– De l’argent pour rémunérer des services rendus à la maison (vaisselle, couverts, rangement…) ou pour des bonnes notes à l’école.

– Des sommes données pour des achats précis que les parents contrôlent (pour acheter un disque, une chaussure, pour une sortie…).
– Pas d’argent du tout tant que l’enfant ne le gagne pas lui-même, les parents pourvoient à ses besoins.

Je ne pourrais pas répondre à l’ensemble des questions d’un seul coup mais voici les lignes que je trouve importantes :

– Ne pas conditionner l’argent de poche sur des choses que l’enfant aime faire ou doit faire :

Devoirs, bonnes notes, sport, ranger sa chambre, bien se comporter…

Ne pas casser son envie en lui donnant de l’argent (voir  : Les dangers des primes et des récompenses) ou acheter son comportement.

– Se servir de l’argent de poche comme support pédagogique :

Lui apprendre à compter, à épargner pour un projet, à investir.

– Définir les règles du jeu :

Est-ce pour autant qu’il faut continuer à lui donner son argent de poche s’il ne va plus en cours et refuse de manger ? Pas exactement.

Tout comme dans un contrat, vos devez passer un accord simple mais clair avec lui.

L’objectif est bien de lui enseigner la solidarité, la responsabilité, la différence entre un travail et un emploi.

Chaque parent définira ce qu’il veut y mettre mais généralement on va trouver dans cette accord des choses graves comme :

– mentir

– ne pas remplir ses obligations de solidarité à la maison

– ne pas respecter les règles d’utilisation de l’argent (à moduler en fonction de l’enfant…)

– ne pas prendre ses responsabilités (réussir à l’école).

Il y a une différence entre conditionner son argent de poche sur le fait qu’il débarrasse la table et lui donner son argent même s’il ne participe pas.

Pour cela, l’analogie entre votre situation et la sienne peut servir d’explication :

« Je travaille la journée pour gagner de l’argent mais à la maison je participe parce que c’est ma responsabilité. »

-> Accompagnement au développement

En dessous de 10 ans, il me parait tôt pour parler d’argent. Après 10 ans, il est beaucoup plus facile de mettre en place des jeux éducatifs.

Aussi, quelque soit la somme, vous devez l’encourager à faire ses comptes. Un fichier avec crédit, débit et un solde suffit.

Apprenez-lui à épargner une partie de son argent.

Une idée… juste comme ça

J’ai l’envie et l’idée d’écrire un programme plus complet sur ce sujet. Je crois vraiment à l’intérêt qu’il aurait pour les enfants (et les parents!).

Qu’en pensez-vous ? Seriez-vous prêt à acheter un produit qui vous aide à éduquer les enfants par rapport à l’argent ?

Commentaires 9

  1. slowflex

    A votre avis serait-ce une bonne idée de proposer à son enfant de nous confier une partie de son argent qu’il a « gagné » en lui disant que s’il nous confie son argent pendant un mois (10€), il gagnera un euro de plus ?
    Cela lui apprendrait peut-être l’épargne, non ?

    1. Post
      Author
      Michael

      Effectivement c’est une idée que je souhaite développer pour enseigner la notion d’intérêts. J’essaie de trouver une méthode/approche adaptée aux enfants.
      A l’inverse, on peux aussi lui parler de crédit : s’il souhaite avoir tout de suite un jouet, il prends une avance sur son argent de poche plus des intérêts bien sûr !

      Je veux surtout définir une approche très pédagogique.

  2. therealdoc

    Quelqu’un a t’il eu l’occasion de jouer ou de voir jouer au cashflow for kids ?

    Mickael, je pense que tu as déjà joué au « cashflow 101 », pourrais tu nous faire un retour d’info la dessus ? Par exemple le fun d’y jouer, la crédibilité des situations et du système, l’intérêt réel ou non d’y jouer et si on y apprend réellement quelque chose etc etc etc

    Pour ceux qui ce demande ce que c’est ce cashflow c’est un jeu de société (trés cher) crée par M. Kiyosaki dans le but d’apprendre à gérer son argent : http://www.richdad.com/Store/ProductDetail.aspx?id=1

    1. Post
      Author
      Michael

      J’ai eu l’occasion de jouer à cashflow 101. Déjà, c’est amusant. Il ne faut pas oublier que c’est un jeu de société. Ensuite, c’est intéressant pour la manière de penser nécessaire pour réussir. Dans le jeu il faut composer avec le boulot que l’on décroche (et les revenus associés), il y a un facteur chance avec des évènements positifs ou négatifs et ensuite ce sont les choix que l’on fait.

      Sur le plateau, vous avez 2 types de revenus : les revenus en cashflow et les revenus en capitaux. A chaque fois vous devez choisir entre ces 2 éléments. Pour les investissements, c’est identique : vous pouvez acheter des actions ou investir dans l’immobilier.

      Kiyosaki est un grand fan d’immobilier et cette préférence est présente dans le jeu.

      Des cartes font varier le marché : les prix des maisons montent et descendent, idem pour la bourse.
      Au final le vainqueur est celui qui réussi à avoir un certain montant en revenus passifs qui lui permet de sortir de la « rat race ». A partir de là d’autres investissement sont accessibles : entreprises, mines d’or…

      J’ai passé un bon moment à jouer. Certes, ce n’est pas un cours d’économie mais c’est le jeu de société le plus réaliste que je connaisse (bien plus qu’un monoply par exemple).
      L’un des gros points positifs du jeu, c’est qu’il faut remplir à la main sa feuille d’état regroupant les dépenses, les revenus, les actifs et les passifs. A chaque évènement, vous devez faire évoluer cette feuille et ainsi bien faire la différence entre une dette et un passif.
      Le jeu oblige a faire des calculs de rentabilité de tête assez rapidement, chose que l’on ne fait pas forcément au quotidien.

      L’objectif, c’est que vous l’ensemble de vos revenus soient largement supérieurs à l’ensemble de vos dépenses, en particulier vos revenus passifs !

      Tout est bien expliqué ici :
      http://cashflow.vo.llnwd.net/o16/cashflow3.swf

      Le jeu vidéo est bien aussi :
      http://www.richdad.com/store/ProductDetail.aspx?id=67

  3. SuperBlogueur

    Ce jeu est superbe. C’est le genre de jeu qu’il faut mettre entre toutes les mains. Aussi j’ai lu quelques livres écrits par l’auteur de ce jeu et ce fut vraiment très intéressant. On se rend surtout compte que dans le monde dans lequel on vit aujourd’hui une éducation financière des enfants et même des parents est plus que nécessaire pour pouvoir s’en sortir sur le long terme ne serait-ce que pour distinguer ce que c’est qu’un actif ou un passif est aussi convaincre les gens qu’il leur faut absolument développer leur revenu passif. Ce jeu est à mettre entre toutes les mains, oops je l’ai déjà dit.

    Le fait même d’obliger les gens pendant le jeu à faire des calculs de rentabilité de tête et ensuite de devoir remplir à la main une feuille sur lequel des informations financières sont régulièrement mises à jour au fur et à mesure de la progression dans le jeu fait de cash-flow 101 un merveilleux investissement pour les parents qui veulent éduquer leurs enfants et les préparer à vivre selon les configurations du monde actuel.

    Ce que j’aimerais vraiment c’est qu’il y ait une version française du jeu cash-flow 101.

    Sinon Michael pour répondre à ta question ça serait vraiment intéressant effectivement un produit qui parle de l’éducation financière des enfants mais à condition que ça soit quelque chose d’une praticité extrême tournait vers des exemples concrets et des actions concrètes que le lecteur à mettre en oeuvre immédiatement.

  4. maurice emou

    bonjour je voudrais savoir qui est l’auteur de cette citation  » l’argent est la chose la plus facile à gagner mais… »

  5. Valérie

    Merci pour cet article très intéressant qui m’a permis de découvrir votre site. Mon aîné a presque 4 ans et déjà je m’interroge sur le sujet…votre article me donne des billes dans ma réflexion ! Merci !

  6. Nom

    ce n’est pas vraiment un commentaire mais pour la nouvelle émission d’Evelyne Thomas, nous recherchons des témoignages de parents qui ont trouvé des solutions concrètes et souhaitent faire partager leur expérience sur le thème « Apprendre à ses enfants la valeur de l’argent ». Tél: 01 55 93 09 61 / 01 55 93 09 65. mail: [email protected]

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.