Combien de métiers avez-vous déjà essayé ?

Michael Ferrari Esprit riche 11 Commentaires

Construire son expérience est un élément à prendre en compte dans ses choix de carrière. Aujourd’hui tout le monde admet qu’une vie professionnelle sera composée de plusieurs entreprises, voir de plusieurs métiers.

C’est une chance. L’opportunité de découvrir de nouveaux métiers et d’étendre son point de vue et le champ de ses connaissances.

Provoquez cela. Pour avoir un point de vue le plus large possible sur les choses, le fait de pratiquer des métiers différents ouvre de nouvelles perspectives. Cela permet de voir comment fonctionne d’autres business. Quelles sont les règles de chaque secteur ? Quels sont les équilibres en place ?

Même si je suis encore jeune, à 26 ans j’ai exercé un bon nombre de métiers dans des secteurs d’activités très variés. La plupart ont eu lieu avant la fin de mes études mais je ne manque pas une occasion de tester un nouveau métier si j’en ai la possibilité.

Récemment j’ai eu l’occasion de travailler dans un grand festival de rock (pour une fois que je ne suis pas dans le public!) et c’était enrichissant (malheureusement pas avec les quelques euros gagnés).

Il est parfois difficile de savoir quoi faire comme métier lorsqu’on est à l’école et que l’on doit décider de son orientation. Les différents conseils que l’on peut recevoir à ce sujet sont rarement intelligent dans le sens où la personne ne prend pas en compte qui vous êtes ou qui vous voulez devenir pour formuler sa recommandation. L’exercice est difficile et l’un des moyens simples pour affiner son avis, c’est de tester les boulots qui se présentent à nous.

J’ai découvert toute une profession et son milieu. Les habitudes et les « codes ».

Voici l’ensemble des métiers que j’ai déjà eu l’occasion de faire :

  • Manutentionnaire

  • Équipier dans un fast-food

  • Poseur de gouttières

  • Vendeur en papeterie

  • Vendeur en téléphonie

  • Vendeur en matériel high-tech

  • Agent de saisie de documents administratifs
  • Magasinier

  • Agent de saisie de dossiers de sapeurs pompiers

  • Pompiste

  • Serveur dans un festival de rock

  • Agent d’exploitation d’un système de presse

  • Développeur / Analyste

  • Consultant

Et ce n’est sûrement pas fini ! Même si je n’ai exercé la plupart de ces boulots que sur des périodes assez courtes, j’appris énormément de choses (et pu financier mes études sans emprunter un euro !). Chaque métier à ses codes, ses règles implicites que tout le monde respecte, cela peut concerner les horaires, le vocabulaire ou même le comportement du personnel face aux clients (et parfois ce n’est pas très flatteur). Souvent c’est très lié aux valeurs de l’entreprise ou du secteur et à son histoire.

Bref, si vous en avez l’occasion, ne loupez pas de petites opportunités.

Alors combien de métiers avez-vous exercé ? Pensez-vous faire toute votre vie dans à votre poste actuel ?

Commentaires 11

  1. Marc

    tu as fais un parcours trés enrichissant .
    moi meme j’ ai debuté comme électricien chez Renault , puis employé libre service en grande surface.
    Ensuite ouvrier dans le batiment, magasinier dans service technique, et enfin laborantin dans l’alimentaire.
    Comme quoi dans la vie avec beaucoup de pérsévérance on peut se faire une petite place (pour la petite place au soleil il y à encore du chemin à faire) !

  2. Post
    Author
  3. Cyril

    Bonjour Michael,

    On a le même âge et je pense comme toi au rêve de l’indépendance financière. Juste un petit point a contester. Tu es fier de ne pas avoir fait de prêts étudiants lors de tes études. Dommage, puisque personnellement j’en ai fait deux et je me suis enrichi. Primo, le prêt étudiant aide à ne pas perdre son temps dans des métiers inutiles et non rémunérateur et secondo il permet de réaliser des investissements.

    Pour mon cas ce fut la bourse normal pour un financier mais tu aurais pu faire un prêt à 3% et placer cet argent dans un livret à 4, 5 ou 6%. L’endettement ou effet de levier est primordial tant qu’on a trouvé un projet qui rapporte plus que le capital ne coute of course.

    See u

  4. Post
    Author
    Michael

    Bonjour Cyril,

    Tu as raison sur le fond mais je n’étais clairement pas prêt et/ou dans la capacité de faire ce genre de calcul il y a quelques années (la finance n’était pas ma tasse de thé).
    C’est pour cela que je sais de quoi je parle lorsque je parle de perspective et de croyance limitant nos actions : en clair à ce moment là je ne pensais pouvoir gagner de l’argent qu’en travaillant dans une entreprise.
    Cela dit, rien n’est noir ou blanc et comme je le dit, et oui j’en suis assez fier 🙂 , j’ai pu voir un grand nombre de contexte différents.

    Quels sont tes projets pour devenir financièrement indépendant ?

    Au plaisir !

  5. Pingback: Devez-vous rester dans votre boulot pourri ? | Argent et entreprenariat

  6. Anonyme

    Serveur
    Barman
    Vendeur textile
    Plongeur
    Equipier Fast food
    Travail agricole
    Manutention

    18 ans et demie 😉

  7. Etoilen

    Wahou ! Je peux le dire – à 2 fois 23 ans (gloups) – combien de métiers j’ai exercés et ce, sans passer pour une instable ? (« bien sûr que tu peux ma puce, les temps ont changé et maintenant t’es dans l’coup ») OK alors j’me lance :
    – femme de ménage, repassage (dès mes 15 ans) (peut-être pour ça que je ne repasse jamais – jamais ! – les chemises de mes hommes successifs)
    – auxiliaire de service en clinique (l’été de mes 16 ans, 17 ans, 18 ans, en changeant de service tant qu’à s’enrichir : service Chirurgie ; Maternité (gloups, curieuse comme je suis, j’ai assisté à « mon » premier accouchement à 17 ans, dur lorsque mon vrai tour est arrivé pour mes enfants !) ; Urgences-Réanimation
    – caissière nocturne (le temps de la fac, car l’une de mes croyances : « sans diplôme point d’avenir »)
    – téléprospectrice puis animatrice d’une équipe
    – VRP cuisines équipées (autodidacte)
    – assistante de direction (presse gratuite)
    – assistante marketing (distributeur informatique)
    – assistante comptable (stage DESCF reprise d’études en finances, compta, droit)
    – contrôleur de gestion
    – formatrice B to B
    – consultante indépendante
    – le tout parsemé de diverses formations, diplômantes ou en développement personnel.

    Maintenant je me demande quoi expérimenter… ha j’oubliais aussi le p’tit job cet été pour dépanner une copine : assistante technique aux archives (mortel le job, sympa l’ambiance)

    A 2X23ans, je sais ce que je n’ai plus envie de faire et ce que je n’ai pas encore essayé. La retraite n’est même pas envisageable tant j’ai envie de faire d’expériences. Bon, deux enfants à charge, des responsabilités… m’obligent à choisir un travail – désormais – rémunérateur. J’ai aussi envie de savoir ce que ça fait de gagner (beaucoup) d’argent 😉 Vers quoi me tourner ?
    cordialement

  8. Guillaume37

    C’est clair que dès qu’on commence à comptabiliser, ca fait rapidement une longue liste. Allez, je me lance :
    – manoeuvre sur les chantiers de chaufferie
    – employé agricole
    – agent hospitalier
    – technicien maintenance informatique
    – employé polyvalent fast-food pizza
    – ingénieur d’affaires
    – assistant qualité
    – ingénieur conception mécanique
    – technico-commercial (4ème boîte différente dans cette fonction)

    Je crois avoir fait le tour. Et comme j’ai toujours la bougeotte, je suis encore en train de regarder pour changer.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.