A regarder ce soir : De robien, est-ce une mauvaise affaire ?

Michael Ferrari Développement personnel Laissez un commentaire

Ce soir sur France 2 dans envoyé spécial un sujet est consacré au dispositif De Robien.

Après les nombreuses malfaçons et déconvenues de nombreux particuliers aveuglés par la défiscalisation sont déçus de leurs achats, ce sujet promet un constat édifiant.

Les Robien de la colère

Ils pensaient devenir propriétaires à bon compte tout en réduisant leurs impôts, mais le rêve s’est transformé en cauchemar. Appartement trop cher, impossible à louer et parfois de mauvaise qualité. La loi De Robien est-elle aujourd’hui une mauvaise affaire ?

C’est ce soir à 20h50.

http://www.programme-tv.net/culture-infos/r5336-envoye-special/

La bande annonce: http://envoye-special.france2.fr/index-fr.php?page=accueil

Vous avez même un forum pour discuter et échanger sur cette émission !

Voici la citation d’un des participants du forum :

1°/ « Les Touristes »

Pour avoir le droit de proposer des placements immobiliers (car c’est de cela dont il s’agit) le professionnel doit posséder une carte de Transaction sur Immeuble et Fonds de Commerce. Cette carte, aussi appelé carte T est délivrée par la préfecture du département où est situé le siège de sa société.

Cette carte donne tout d’abord le droit d’exercer cette profession, deuxièmement elle est le reflet d’un niveau de compétences exigé par l’Etat pour exercer ce métier.

Quiconque vous propose un investissement immobilier sans vous présenter cette carte sur votre simple demande, n’a tout simplement pas le droit de faire ce qu’il fait (loi Hoguet sur la vente immobilière).

Donc premier point pour faire un tri-selectif, demandez-lui sa carte professionnelle!

Aujourd’hui sur environ 2300 indépendants en France il semblerait que seulement 30% possédent cette carte: consternant !

L’Etat doit être trop heureux d’encaisser la TVA sur les ventes pour agir…

2°/ Les projets « plantés »:

Investir dans l’immobilier est quelque chose de complexe, surtout lorsqu’on y mèle la fiscalisté. Les conseils d’un vrai professionnel sont donc essentiels pour y voir claire lors de l’acquisition mais également tout au long de la période d’investissement, que celle-ci dure 9 ans (12 ans en réalité mais c’est un autre sujet) ou que vous souhaitiez garder le bien à vie pour le transmettre à vos héritiers.

Cependant les gens en arrivent malheureusement à en oublier que le support d’investissement reste un bien immobilier. C’est ici que réside l’erreur majeur, comme je le dis en plaisantant à mesclients « vous n’achetez pasune baguette de pain! ».
Il faut donc prendre le temps de s’interresser au support lui-même: le bien immobilier !

Les erreurs à éviter; fuyez si:

– la résidence se situe à « quarante kilomètres » de la première ville « habitée »

– la résidence est vendue en intégralité à des investisseurs car il est fort à parier qu’elle ne ressemble plus à rien au bout de 7 ans car aucun des  investisseurs ne se sera déplacé en réunion de copro et aucun travaux d’entretien ne sera voté, votre patrimoine va donc se dévalorisser très vite (un tuyaux pour être certain de ne pas vous tromper, ces résidences répondent la plupart du temps également au premier critère).

– zone géographique où ne surtout pas investir : Pau et alentours; la zone et totalement sinistrée en matière de marché locatif, les maires ont délivré des permis à tout va, les promoteurs ont construit à tout va, moralité, rien ne va plus! Bon nombre d’apartements à but locatif sont vides de locataires depuis des mois (voir des années).

– renseignez-vous sur les prix au mètre carré avant de signer un contrat de réservation. Exemple: allez sur particulieràparticulier (je sais c’est de l’ancien) dans la section evaluation. Pour trouver l’équivalent neuf vous devez retirer du prix proposé les parkings et ajouter à la surface habitable la moitié de la superficie de balcons et terrasses. Vous verrez, vous trouverrez l’équivalent.

3°/ les « défiscalisators »:

Ce sont des « pseudo » gestionnaires de patrimoine qui ne sont en réalité que des employés (des vendeurs) d’un promoteurs, ils sont généralement salariés ou agents commerciaux et ne proposent (distribuent) que les programmes du promoteur en question. Partez du principe que si vous demander un rendez-vous à un gestionnaire de patrimoine directement sur le site internet d’un promoteur vous aurez tout simplement à faire à un vendeur de ce même promoteur. Je me permets donc de douter de son intégrité quant au choix du bien qu’il va vous proposer ! Puisqu’il n’a justement pas le choix !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.