5 techniques pour dépasser vos limitations mentales tout de suite

Michael Ferrari Améliorer sa vie 2 Commentaires

no-speed-limit

Les prisons les plus infranchissables sont celles que nous érigeons nous-mêmes autour de nous. Ce concept est bien connu, certes, mais il ne suffit pas de le connaître pour le dépasser. Sinon, les coachs n’auraient jamais eu de boulotJ. Les limitations mentales sont les restrictions que l’on s‘impose de manière consciente ou (pire) non consciente.

Restrictions qui concernent nos compétences, nos qualités, tout le domaine du FAIRE, mais aussi notre personnalité, notre image de nous-mêmes, notre potentiel, tout le domaine de notre ETRE. Ces restrictions viennent pour la plupart d’interdits externes (familiaux, sociaux) que nous avons intégrés au point d’en faire des vérités qui vont constamment s’autoalimenter des résultats que l’on obtient à cause d’elle (je pense que je suis moche et que je n’aurais pas de succès auprès des filles, alors je me cache et me met en retrait et aucune ne s’intéresse à moi, ce qui confirme bien que je suis moche). (Non ce n’est pas autobiographique).

Pire, on sait maintenant grâce aux neurosciences que ce mécanisme construit dans notre cerveau des réseaux neuronaux « cristallisés » qui fonctionnent, pourrait-on dire, à l’insu de son plein gré, toujours de la même manière. Même si celui qui se sent moche » voudrait bien séduire les filles, il ne peut tout simplement pas ! Sauf si…

Il a une très très très bonne raison de se débarrasser de ces limitations

Le cerveau (notamment la partie gauche) a besoin d’être nourri par des idées, des faits, de la logique. Pour cela une bonne idée est de maximiser la souffrance pour lui « vendre » l’idée d’un changement. Cela veut dire lister tous les inconvénients, les manques, les besoins insatisfaits, les frustrations causées par la limitation mentale que l’on veut éradiquer. La liste peut être longue et c’est tant mieux. Le point de bascule est atteint quand un « ça suffit » émerge des profondeurs de l’être. Mais il y a souvent des bénéfices inconscients à avoir de telles limitations, c’est là qu’un coach peut vraiment vous aider car il est difficile d’y accéder tout seul.

Il se visualise l’objectif atteint avec le ressenti qui va avec

Le cerveau est aussi très plastique et on sait maintenant qu’une situation réelle ou simulée active les mêmes zones du cerveau. Penser à la victoire de son équipe ou la vivre, c’est quasiment pareil de ce point de vue. Il s’agira donc de se faire des images précises de ce qui se passera une fois que cette limitation sera dépassée. L’image doit absolument être associée au ressenti pour préparer le cerveau à de nouvelles expériences. Il s’agit en quelque sorte de le mettre en avance sur la réalité pour que, le moment venu, il puisse mobiliser des réseaux nouveaux. Décrivez cette image, voyez comme les choses sont faciles, sentez l’attirance ou l’amour qui se déploie, imaginez un décor, des couleurs, des sensations qui vous font vibrer.

Il se met en contact avec des personnes et situations qui lui prouvent que ses limitations sont erronées

C’est peut-être par là qu’il faut commencer pour une approche en douceur. Mettre du doute dans les certitudes qui rendent fou en contemplant, ou mieux en côtoyant des contre-exemples avérés. Pensez aux compagnes de Serge Gainsbourg (auteur de ce ver magnifique : la beauté cachée des laids se voit sans délai). Installez-vous à une terrasse de café et observez les couples qui déambulent. Les contre-exemples pleuvent qu’un physique « jugé ingrat » n’est pas un frein à une vie sentimentale réussie (votre pote Max en est la preuve).

Il pratique en les ressentant des affirmations positives

Nos ennemis les plus efficaces sont à l’intérieur de nous. Il faut donc créer des forces de pacification qui vont faire les taire tranquillement : inutile de leur faire la guerre, vous leur donneriez encore plus d’importance ! Ces affirmations ont pour but d’envoyer des messages antidotes au venin que vous vous inoculez tout seul. « J’ai droit à une vie sentimentale épanouie » « Je suis apprécié pour mes qualités de cœur » « je m’accepte tel que je suis totalement et durablement » ou toute autre phrase simple qui vous fasse vibrer lorsque vous l’entendez. A définir avec précision et à utiliser sans modération, le seul risque est que cela devienne vrai !

Il sort de sa zone de confort et traverse la zone de panique

Et si vous faites tout ce que je viens d’énoncer sans sortir de chez vous, en refusant toute invitation à sortir, en vous planquant derrière votre i phone dès qu’une femme vous sourit, en tirant une tête d’enterrement (on n’est pas responsable de la tête qu’on a, mais de la g….. qu’on tire, si !) tout ce que vous avez fait précédemment ne servira pas à grand-chose. Deux écoles :

La progressive, celle des petits inconforts répétés, adresser la parole à une inconnue (cas des « moches timides »), sourire regarder dans les yeux sans être insistant ; formuler une invitation, s’abonner à un cours de séduction sur le net (devant un écran, c’est cool !).

La radicale, celle qui consiste à se lancer dans le vide, sans filet, à traverser ces foutues peurs d’être ridicule, rejeté, humilié, maladroit, critiqué et d’arriver dans une zone où tout est possible, tout est permis, tout marche parfaitement car vous vous êtes bien imprégné du succès qui vous tend les bras et que vous savez recevoir sans modération.

Ces 5 manières de sortir de ses limitations mentales sont à pratiquer ensemble ou séparément matin midi et soir pendant une durée indéterminée pour obtenir du changement. Là se fait le tri entre ceux qui ont vraiment envie que ça change et les autres. Ces pratiques doivent s’accompagner d’une foi dans leur effet et d’un lâcher-prise sur le moment où ces limitations mentales vont basculer et qu’une autre réalité va être créée. Pourquoi est-ce si long ? Parce que nos limitations mentales font partie de notre identité, que nous-mêmes et les autres nous voyons à travers ces convictions sur nous-mêmes, et que … personne ne veut changer d’identité ! Et pourtant c’est la seule voie. Changer sans vouloir vraiment changer, c’est vouloir faire une omelette en déposant les œufs intacts dans la casserole. Il faut donc bien évaluer si on a vraiment envie de les dépasser (finalement c’est cool de ne pas avoir de copine à la maison, on peut bouffer n’importe comment en jouant à la console) et d’assumer le prix à payer (même pour le meilleur, il y a toujours des pertes car nos limitations mentales ont aussi une fonction bénéfique de protection). Construire de nouveaux circuits neuronaux automatiques qui viendront remplacer les autres est une affaire de longue haleine. En même temps, un miracle est toujours possible et parfois le changement est immédiat en utilisant une seule de ces techniques. Une seule fois…

Pour en savoir plus sur les limitations mentales qu’impliquent nos croyances, un extrait d’une conférence ici :

 

Philippe-Geffroy-photoPhilippe est coach depuis plus de 10 ans et auteur du livre « Soigner vos problèmes d’argent ». Chaque mois, il publie sur Esprit Riche une chronique pour vous aider à vous épanouir personnellement et professionnellement. Avec Sylvie, il organise des séjours de ressourcement et de coaching en résidentiel www.lesjardiniersdeletre.com . Avec Sylvie et Philippe, nous avons créé le séminaire Créez la vie que vous méritez : une expérience unique pour obtenir ce que vous voulez de la vie.

Commentaires 2

  1. Salut Phillipe,

    je pense que reconnaître déjà que nous nous sommes imposés des barrières qui nous empêchent de réussir est important.

    Beaucoup de personnes rejettent leurs problèmes sur les autres et se disent que s’ils sont dans cette situation c’est par ce qu’un tel n’as pas fait les choses comme il le fallait.

    D’un autre coté comme tu le souligne, il faut après avoir pris conscience de ces limites de chercher à quitter notre zone de confort et changer de personnalité.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.