Vous récoltez ce que vous semez…

Michael Ferrari Divers Laissez un commentaire

Voici l’email que j’ai reçu d’un lecteur abonné à ma Newsletter. Je suis vraiment heureux de pouvoir faire la différence dans la vie de quelques personnes et c’est vraiment la meilleure récompense que je peux obtenir.

N’abandonnez jamais vos rêves, quel qu’en soit le prix.

Bonjour Michael,

La synchronicité… Si tant est que ce mot ai un sens, alors oui, je veux bien l’embrasser dans l’instant.

Je me doute que cet email est envoyé via un outil à l’ensemble de ta mailling list néanmoins, il a une résonance toute particulière à cet instant, pour moi.

Je ne suis sûrement pas le seul puisqu’à l’instant ou on a une idée, on ressent quelque chose, au moins 20 personnes l’ont en même temps. 10 vont y être plus particulièrement réceptives pour devenir captives de cette idée/cette sensation. 5 vont pousser le raisonnement un peu plus loin pour en développer le sens et au final, 1 ou 2 seulement persévéreront et emporteront la timbale.
Cela fait 15 ans, en fait, j’y ai donné toute mon énergie jusque là – que je fantasme sur ce que ma vie pourrait être. J’ai – à peu de choses prêts – eu le même cheminement que celui que tu décris dans ton manifeste, à ceci prêt que je n’ai pas encore franchis le cap – que tu as brillamment passé (félicitations pour ce blog plein de bon sens de dynamisme et de bonne idées)

Pour faire court, je m’apprête aujourd’hui à quitter mon job d’agent de maîtrise moyen dans une grosse entreprise. Je dois déposer une demande de congé sans solde à partir de la rentrée avec comme objectif de me mettre en paix avec moi-même.

Des projets, j’en avais 3 jusqu’à très récemment, « sélectionnés » parmi une vaste choix parce que les plus compatibles en terme de temps à y consacrer et d’objectifs. C’est très difficile pour moi qui ai 25 idées à la seconde et qui suis un rêveur « professionnel » néanmoins, je pense que la maturité a fait son office et aujourd’hui, à 34 ans, bien que je n’ai aucune idée de la manière dont je vais pouvoir en vivre à moyen terme, je veux sauter le pas.

Tout se dessinait à peu près clairement jusqu’à très récemment, mais au fur et à mesure que le temps passe, je sens le gouffre devant moi et comme cela m’est déjà arrivé plusieurs fois, je serais presque sur le point de renoncer. Sauf que ce coup-ci, je ne renoncerai pas.

Depuis 1 mois, je vis une véritable torture mentale à cogiter sans rien poser de concret – parce que je refuse de lâcher complètement prise vis à vis de mon travail, néanmoins, dans ma tête, je n’y suis déjà plus, à mon travail…. ce qui fait de moi une sorte de Zombie, enchaînant la vie comme elle vient, en essayant de m’y investir le moins possible, de peur qu’elle ne m’échappe.

Et voilà que j’allume mon ordinateur, pour tomber sur cet email… Objectifs… Objectifs… Et PAF ! Le concret!

Du coup, je n’ai qu’une chose à dire : Merci pour m’avoir ramené sur terre 😉

On aura l’occasion de se rencontrer un de ces jours prochains. Ne me demande ni pourquoi, ni comment pour le moment mais j’en suis sûr.
D’ici là, porte toi bien.

Un lecteur

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.