Sal Khan : Education en ligne, et si le « prof » était mort ?

Michael Ferrari Améliorer sa vie 12 Commentaires

Internet bouleverse nos habitudes. Il a changé la manière dont on travaille, il a influencé la vie de millions de personnes. L’éducation n’est pas épargnée par Internet et la question demeure : et si Internet permettait de s’éduquer ?

Je suis un fervent croyant de l’éducation, je pense que pour être préparé dans notre monde aujourd’hui, il faut en comprendre un maximum. Habituellement, cela passe par un cursus scolaire et bien souvent l’apprentissage et la curiosité s’arrête à la remise des diplômes.

Pour moi, les mathématiques restent un souvenir douloureux : un prof débite son cours façon marathon et moi je perdais encore une heure de ma vie assis sur une chaise inconfortable.

Heureusement, Internet change encore les choses ici. Je n’attends bien évidemment pas que les conservateurs et les différents gardiens du temps Education approuvent mes propos (et ça m’est égal d’ailleurs) mais je pense qu’Internet est un excellent moyen d’apprendre. La question n’est même plus là en fait, si vous n’en êtes pas convaincu c’est que vous êtes largué.

La véritable question est : Internet peut-il remplacer votre prof ?

La classe virtuelle

La classe virtuelle n’est pas vraiment une classe car vous êtes seul derrière votre écran. Sal Khan est l’une de ces personnes extraordinaires. Travaillant dans la finance, il commence à créer des petites vidéos éducatives sur des thèmes aussi variés que l’algèbre ou l’histoire en parallèle de son métier pour en effet éduquer ses cousins qui habitent loin de chez lui.

Avec les années, il arrive à cumuler 1400 vidéos (vous lisez bien !) couvrant des pans entiers de l’éducation traditionnelle. Ses vidéos rencontrent un succès d’audience alors même qu’il n’emploie qu’un tableau noir sur lequel il raconte son histoire. Le développement de l’audience est tel qu’à lui seul il réunit plus de personnes que le MIT, Stanford, Berkeley ou n’importe quelle autre école. Il est devenu une école : la Khan Academy. Il a quitté son boulot pour continuer sa passion et toutes ses vidéos sont gratuites.

Malgré les inconvénients d’internet comme le manque d’interaction, chaque mois ce sont 200 000 personnes qui regardent ses vidéos : quel prof peut se targuer d’atteindre autant d’élèves ?

Sal Khan at Gel 2010 from Gel Conference on Vimeo.

Dans cette vidéo, il raconte que ses cousins lui ont confié que « il était meilleur en vidéo qu’en vrai » car, selon lui, l’élève a peur d’interrompre le prof et de lui faire perdre son temps alors qu’avec internet il lui suffit d’aller voir la vidéo précédente ou de faire d’autres recherches.

Il raconte comment il a choisi de présenter ses vidéos sous forme de tableau noir : tout simplement car il n’avait pas de caméra et il savait que l’éducation fonctionnait bien sans qu’on le voie. Le fait de voir le prof pouvait même être une source de distraction. Il ne fait même pas de script pour ses cours car il dit qu’il est trop feignant : il improvise ses cours.

Ce sont des milliers de lettres qu’il reçoit désormais chaque mois d’élèves, de parents, de professeur et de personnes ayant enfin appris quelque chose dans les domaines enseignés : ils n’ont pas mémorisé bêtement comment résoudre un problème particulier, ils ont vraiment intégrés la philosophie de chacune des matières.

Il raconte le témoignage d’un étudiant qui était mauvais en math et qui a passé un été à travailler sur la base de ses vidéos. A la rentrée suivante, il passe un test de mathématiques auquel il ne fait aucune erreur.

Internet, bien utilisé, est magique.

Si vous ne savez pas quoi faire cet été : commencez par ici.

Commentaires 12

  1. Typy Zoberman

    Très impressionnant.

    J’ai toujours pensé que l’école était démodée. Sérieusement, l’idée de mettre 30 élèves dans une salle à écouter un prof date de l’antiquité. Depuis, on a inventé les droits de l’homme, l’imprimerie, internet… l’école est bien la seule chose qu’on ai pas changé.

  2. olivier

    ceux qui apprennent tout seul n’ont pas besoin de l’ecole… pas vraiment plus que de cours sur internet.
    ceux qui n’apprennent pas tout seul ont besoin de cours particuliers.
    un bon enseignant pendant sa classe donne des cours particuliers a ceux qui rament, et du grain a moudre aux autres pour ne pas qu’ils s’ennuient.

  3. Aramis

    L’école reste quand même importante pour créer des liens, même si on peut s’interroger sur la qualité de ceux-ci.
    Si on parle de l’éducation (ou disons l’instruction) en elle-même, le problème de l’école, c’est qu’elle généralise le niveau de chacun, généralement en tirant le niveau vers le bas. Il faudrait avoir une bien meilleure orientation (j’ai du « affronter » un Centre d’Orientation il y a deux ans, on m’a fait faire un test bateau, on a regardé mon bulletin, et en gros, c’était « faites ceci, vous êtes bon la dedans ». Merci du conseil…). Ce n’est en aucun cas une critique des élèves que je fais: simplement, les bons s’ennuient, et les mauvais n’apprennent rien. C’est dommage.
    A mon avis, la solution réside dans un mélange des deux: cours en commun (mais pas à 30, je suis d’accord… même si le manque de professeurs n’arrange rien), ET approfondissement personnalisé par Internet (pourquoi faire des millions de photocopies à l’heure du pdf ?)

  4. pouic

    Le but de l’école n’est pas simplement d’apprendre les maths ou l’histoire aux enfants, mais aussi (entre autre) de les socialiser.
    Les cours sur internet sont une très bonne chose, mais surtout pour les adultes, de plus il est assez peu probable que les enfants trouvent seul la motivation suffisante pour travailler en regardant une video et aient le reflexe d’approfondir le cours grâce a des recherches sur le net.

  5. Faysal Hafidi

    Salut tout le monde,

    Cette année, j’ai tenté le elearning : Finance, Coaching… et je l’ai trouvé vraiment très efficace alors que je n’y croyais pas au début ! Je pense que l’éducation sur internet n’est encore qu’à ses débuts !

  6. MaxR de Maxadi

    Internet est en effet un outil formidable pour pousser ses recherches.

    Contrairement aux cours en classes, les élèves qui recherchent des infos sur internet pour combler leurs lacunes, ou approfondir leurs connaissances profitent d’un élément clé : la MOTIVATION.

    C’est souvent cette motivation qui fait défaut en classe (mais pas uniquement, bien sûr).

  7. meriam

    ce qui serait intéressant c’est que vous fassiez une liste de liens des ressources dispos pour apprendre en ligne et en français si possible et anglais bien sur également

  8. patier

    oui moi aussi je veux savoir quel logiciel il utilise merci a toutes les personnes qui vont se casser la tete pour trouver car moi c’est deja fait !! 😉

  9. Post
    Author

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.